Sécurité des réseaux 5G  : le Parlement adopte la proposition de loi

 |   |  382  mots
La proposition de loi LREM, qui a fait l'objet d'un accord entre députés et sénateurs en commission mixte paritaire, met en place un nouveau régime d'autorisation préalable à l'exploitation des équipements 5G, afin de renforcer la sécurité de ces futurs réseaux.
La proposition de loi LREM, qui a fait l'objet d'un accord entre députés et sénateurs en commission mixte paritaire, met en place un nouveau régime d'autorisation préalable à l'exploitation des équipements 5G, afin de renforcer la sécurité de ces futurs réseaux. (Crédits : Sergio Perez)
Le Parlement a adopté définitivement mercredi, par un ultime vote du Sénat, une proposition de loi visant à sécuriser le déploiement de la 5G, technologie mobile qui offre de bien meilleurs débits et facilite la connexion d'objets communicants, mais expose à une plus grande vulnérabilité.

C'est fait. Le Parlement a adopté définitivement mercredi, par un ultime vote du Sénat, une proposition de loi visant à sécuriser le déploiement de la 5G, technologie mobile qui offre de bien meilleurs débits et facilite la connexion d'objets communicants, mais expose à une plus grande vulnérabilité. Déjà adopté par l'Assemblée nationale, le texte a été voté à main levée au Sénat, avec le soutien de l'ensemble des groupes.

La proposition de loi LREM, qui a fait l'objet d'un accord entre députés et sénateurs en commission mixte paritaire, met en place un nouveau régime d'autorisation préalable à l'exploitation des équipements 5G, afin de renforcer la sécurité de ces futurs réseaux. Préalablement à toute activité d'exploitation de certains équipements électriques qui, par leurs fonctions, présentent un risque pour la sécurité des réseaux, les opérateurs devront adresser une demande d'autorisation au Premier ministre, qui se prononcera dans les deux mois.

Ne pas retarder les déploiements

Il pourra refuser l'autorisation "s'il estime qu'il existe un risque sérieux d'atteinte aux intérêts de la défense et de la sécurité nationale". Le texte "permet d'établir un cadre juridique stable, simple, protecteur, sans retarder le déploiement de la 5G", a déclaré la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher. "Substantiellement enrichi par le Sénat", ce texte "fait l'objet d'un consensus politique et ses dispositions doivent entrer rapidement en vigueur", a estimé Catherine Procaccia, rapporteur LR.

"La France n'a cédé ni à la panique ni à la paranoïa", a estimé Franck Ménonville (Indépendants), tandis que pour Jean-Claude Requier, président du groupe RDSE à majorité radicale, le texte "permettra de renforcer la protection sans pour autant nous fermer à une technologie prometteuse""Nous avons réussi à trouver un équilibre", s'est félicitée Viviane Artigalas (PS). "Pour ce texte", Fabien Gay (CRCE à majorité communiste) a néanmoins déploré la "portée limitée" de ses mesures. La proposition de loi "constitue une réponse adéquate"aux enjeux de souveraineté et de sécurité nationale, a estimé Jean-François Longeot (centriste), tout en promettant de rester "attentif" à la question de l'harmonisation européenne et de la couverture des territoires ruraux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2019 à 13:10 :
Tiens, une 'tite anecdote récemment arrivée : une de mes connaissances a acheté une caméra connectée pour surveiller sa maison. Cet objet est bien sûr couplé à une application de smartphone, permettant de le paramétrer. Dont un compte administrateur, avec un nom et un mdp banalisé, qu'il était invité à changer dès que possible, bien sûr. Et il a eu l'idée saugrenue d'aller télécharger aussi l'application en chinois. Et là, surprise, il y a beaucoup plus de paramètres présents ! Difficile de savoir ce qu'ils sont, puisqu'intitulé en chinois, mais les valeurs des paramètres étant en anglais, il est possible parfois de comprendre à quoi ça correspond. Et là, re-surprise, il s'est aperçu qu'en fait il y avait la présence de 2 autres comptes avec nom/mdp banalisés !!!

En bref ça veut dire que les chinois ont laissé, par inadvertance bien sûr :-), 2 portes totalement ouvertes sur sa caméra de surveillance ... !!
a écrit le 25/07/2019 à 12:58 :
La seule sécurité valable pour la 5G est d'en interdire son déploiement !!
a écrit le 25/07/2019 à 12:26 :
dans la ligne droite de ces mesures, il faudrait que le parlement et le sénat vote en congrès une loi qui interdirait le piratage....
ces dispositions sont totalement ridicules. Ce ne sont pas des administratifs et politiques ("même milieu, même combat") à des années lumière de la technologie et de la compréhension des vrais risques qui peuvent valider ou non une architecture réseau et en fonction d'équipementiers.
Et si huawei est dans le collimateur des US, qu'en est il de Cisco ? trés gros équipementier et fournisseur des équipements backbone.
Il faut développer des outils, protocoles, système d'observation, ...et c'est le travail des opérateur, ce ne sont pas des énarques qui vont le faire à leur place...
et aprés avoir complétement détruit nos équipementiers suite à ouverture totale de la concurrence et sans aucune précaution (au moins trump met les pieds dans le plat du dumping), il vaudrait mieux se donner les moyens de laisser se développer des équipementiers et opérateurs de taille mondiale pour avoir une autonomie européenne et pouvoir concurrencer ces géants étrangers.
Mais les dogmes de la libre concurrence totalement ouverte pure et parfaite monopolisent l'espace de décision de ces administratifs qui ne supportent pas les conséquences de leurs actes et dont le salaire est indépendant des résultats induits, cherchez l'erreur - l'usine fantome à produire ces milliers de lois, normes, textes...s'occupe, recrute, dépense.. et entrave le secteur marchand qui produit la richesse et l'emploi, on est en France !
a écrit le 24/07/2019 à 20:17 :
S'il y a des "risques sérieux" d'atteinte à la sécurité nationale et à la defense, il faut faire autrement. Aucun réseau, ne peut être sécurisé, d'autant qu'ils sont de plus en plus complexes et le nombre de malfaisants exponentiel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :