Vodafone lance sa 5G au Royaume-Uni

 |   |  361  mots
Les villes de Birmingham, Cardiff, Glasgow, Liverpool, Manchester, Bristol et Londres sont dorénavant couvertes par ce nouveau réseau mobile à très haute vitesse.
Les villes de Birmingham, Cardiff, Glasgow, Liverpool, Manchester, Bristol et Londres sont dorénavant couvertes par ce nouveau réseau mobile à très haute vitesse. (Crédits : Suzanne Plunkett)
Le géant britannique des télécoms a lancé mercredi son réseau mobile 5G dans sept villes du Royaume-Uni, devenant après EE le deuxième acteur à proposer cette technologie dans le pays.

Il passe à la vitesse supérieure. Le géant britannique des télécoms Vodafone a lancé mercredi son réseau mobile 5G dans sept villes du Royaume-Uni, devenant après EE le deuxième acteur à proposer cette technologie dans le pays. Les villes de Birmingham, Cardiff, Glasgow, Liverpool, Manchester, Bristol et Londres sont dorénavant couvertes par ce nouveau réseau mobile à très haute vitesse. Vodafone arrive ainsi tout juste un mois après son concurrent EE, qui avait lancé son propre réseau fin mai.

Dix-neuf autres villes britanniques seront couvertes par le réseau Vodafone avant la fin de l'année. Les clients de la marque pourront aussi accéder à son réseau 5G depuis l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne d'ici fin juillet. L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse à Londres, au cours de laquelle la marque a expliqué sa décision de se lancer dans la 5G. "Nos clients consomment 50% de contenus en streaming de plus que l'année dernière, et avec la 5G la demande de données ne devrait qu'augmenter", a déclaré Nick Jeffery, directeur général de Vodafone UK.

"Enlever les limites sur les données"

"C'est pour cela que nous voulons enlever les limites sur les données", a-t-il poursuivi alors que Vodafone a annoncé trois forfaits mobiles à données 5G illimitées. Selon M. Jeffery, la marque compte ainsi sur sa gamme de prix pour se démarquer de la concurrence. L'opérateur proposera deux modèles de téléphones compatibles 5G des marques Samsung et Xiaomi. Le fabricant Huawei a été le grand absent lors de la conférence de presse mercredi, alors que le gouvernement britannique doit encore se décider sur la ligne à adopter vis-à-vis de la marque.

Les Etats-Unis appellent les autres pays à boycotter le géant des télécoms chinois, qu'ils soupçonnent d'espionnage au profit de Pékin, des accusations que l'entreprise rejette catégoriquement. Vodafone avait annoncé en mai suspendre ses achats de téléphones 5G de Huawei "tant que des incertitudes entourent" ces modèles, selon un porte-parole de l'entreprise de télécoms.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2019 à 20:58 :
On passe à la 5G et tout le monde se réjoui, je me demande bien pourquoi, les actionnaires je comprends, mais les autres, ceux qui n'ont aucun intérêt financiers pourquoi se réjouir ? C'est fou à quel point les gens sont déjà sourds et aveugles, après tout bien fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :