Une acquisition fait chuter le bénéfice de Criteo

L'un des rares sociétés créées en France et cotée sur le Nasdaq, la "pépite" du ciblage publicitaire a vu son bénéfice baisser de 22% au premier trimestre, la faute au rachat de Hooklogic. Pas de quoi s'inquiéter pour Criteo, qui s'attend à une forte progression de son chiffre d'affaires d'ici à la fin de l'année.
Pour le deuxième trimestre, le groupe table sur un chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires entre 209 et 213 millions de dollars.
Pour le deuxième trimestre, le groupe table sur un chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires entre 209 et 213 millions de dollars. (Crédits : Franck Hammoutène Architecte)

Criteo, spécialiste du ciblage publicitaire sur internet, a publié un bénéfice net en recul de 22% au premier trimestre sous l'effet d'une importante acquisition. L'une des rares sociétés créées en France cotée sur le Nasdaq, le marché des nouvelles technologies à New York, la "pépite" explique le recul de son bénéfice net à 15 millions de dollars, par des effets liés à l'acquisition de Hooklogic, avec notamment l'ajout dans ses comptes d'"amortissements intangibles" et l'attribution d'actions gratuites aux salariés de la société acquise.

Lire aussi : Criteo, Sigfox, Hap2U, Aryballe... pourquoi les startups françaises misent sur Taïwan

Cette publication représente "un bon démarrage de l'année, on est ressorti au-delà des perspectives données au marché", a souligné Benoît Fouilland, directeur financier de Criteo, auprès de l'AFP. Le chiffre d'affaires hors reversements aux partenaires, l'indicateur mis en avant par le groupe, ressort ainsi à 210 millions de dollars, en hausse de 29%. Et le résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté s'affiche en hausse de 16%, à 56 millions de dollars.

Près de 1.000 nouveaux clients sur le trimestre

Après l'acquisition de Hooklogic, une place de marché permettant de mettre en valeur les marques sur les sites de e-commerce, l'année 2017 "est une année d'investissements pour Criteo tout en continuant à générer une croissance rapide", a noté Benoît Fouilland. "Nous continuons à investir dans des effectifs supplémentaires", avec quelque 200 recrutements sur la période pour intégrer les technologies de Hooklogic dans la plateforme et leur déploiement en Europe, a-t-il relevé.

Criteo a gagné 950 nouveaux clients sur le trimestre, avec un taux de rétention de 90% des clients existants. Le groupe a aussi entamé une première phase de tests sur des publicités vidéos, un segment que la société n'avait pas encore investi.

Vers une progression de 30% du chiffre d'affaires en 2017 ?

A l'issue de ce premier trimestre, Criteo a ajusté légèrement à la hausse son objectif de ventes pour 2017: il table sur une progression entre 28% et 31% de son chiffre d'affaires hors reversements aux partenaires, contre 27% à 31% précédemment. Son objectif de rentabilité avec une progression de la marge d'exploitation comprise entre 0 et 0,5 point reste inchangé.

Pour le deuxième trimestre, le groupe table sur un chiffre d'affaires hors reversement aux partenaires entre 209 et 213 millions de dollars et un Ebitda ajusté entre 44 et 48 millions de dollars.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 03/05/2017 à 18:30
Signaler
Ca c est vraiment une entreprise francaise...

à écrit le 03/05/2017 à 17:48
Signaler
Critéo,la société qui fait son beurre en pourrissant la vie des internautes.J'espère qu'ils feront vite faillite

le 09/05/2017 à 2:34
Signaler
Techniquement, la pub existait déjà avant, elle est juste différente..... donc nous ils ne vous pourrissent pas la vie :D Quitte à avoir de la pub, autant que ce soit ciblé (on peut par ailleurs refuser le ciblage, même si j'ai mis du temps avant de...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.