CES 2020 : «Beaucoup d’entreprises doivent pivoter, comme les startups» (Agnès Pannier-Runacher)

 |   |  40  mots
INTERVIEW. La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances répond aux questions de Sylvain Rolland, journaliste Tech à La Tribune.

La secrétaire d'État a accordé un entretien à La Tribune, lors du CES 2020 de Las Vegas.

Lire aussi : CES 2020 : moins de paillettes, plus de business pour les Français

VOIR notre dossier spécial CES 2020 sur La Tribune.fr.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2020 à 1:56 :
Quand les politiques arrêteront de dire aux entreprises ce qu'elles doivent faire, sujet pour lequel ces politiques sont d'une incompétence totale, on progressera.
a écrit le 11/01/2020 à 17:48 :
Je pivote, tu pivotes...nous pis-votons.
a écrit le 11/01/2020 à 12:33 :
Yaka fokon... Et il faut qu'il y ai moins de chômage, moins de pauvreté, la paix dans le monde et-c, on connait la rhétorique de ceux qui n'ont rien à dire.
a écrit le 11/01/2020 à 11:35 :
Autoflagornerie et incompétence totales.
Au fait, à quand un bilan chiffré et objectif sur le CA généré par les entreprises qui ont bénéficié des subventions Business France pour participer au CES sur les 4 dernières années ?
Juste pour avoir une idée du ROI de la participation à cette sauterie de technocrates.
Réponse de le 12/01/2020 à 9:32 :
Correct, comme ces nombreux crédits d’impôts dont profitent les très grandes entreprises sans aucun contrôle (26 milliards en 2016 selon OXFAM).
Réponse de le 12/01/2020 à 11:01 :
Complètement OK avec ce commentaire, quel retour sur investissement des subventions business France, sur les sommes versées à ces créateurs de la fourchette connectée à la potato connectée. Hors des stat up...point de salut, combien de start up encore en vie après 5 ans, combien d 'emplois réellement créés et surtout pérennes.

Merci aux journalistes de la Tribune de nous éclairer sur ces points
Cordialement
a écrit le 11/01/2020 à 2:43 :
En clair elle dit que beaucoup de ces startups en pivotant, donc en changeant de business mode (c est ce que le terme pivot signifie dans l ecosysteme corporate) ne sont pas time to market et/ou ont un business core pas adapter à la demande....ce qui est peut être vrai....voilà un discours cash...pas sûr que ce soit très apprécié par le biotope ...🤣🙌👍..on adore
a écrit le 10/01/2020 à 22:23 :
Je pivote, tu pivotes....nous pis-votons.
a écrit le 10/01/2020 à 21:04 :
«Beaucoup d’entreprises doivent pivoter, comme les startups» (Agnès Pannier-Runacher)

Une phrase creuse pour exprimer une idée de la plus grande vacuité ... de la maconnerie labellisée STG ( Spécialité Traditionnelle Garantie )
a écrit le 10/01/2020 à 20:09 :
Beaucoup de start-up devraient avoir un vrai business model et etre socialement utile comme les entreprises qui ont plus de 2 ans...

Quelle suffisance...
a écrit le 10/01/2020 à 19:29 :
bien
elle devrait aller faire de la conduite de changement en entreprise, ou mieux ' en administration', ca lui donnerait deux trois idees
meme quand on a les outils et les methodes c'est difficile, alors les bons conseils a la con.........
a écrit le 10/01/2020 à 17:13 :
Le nouveau concept girouette à la mode.... je pivote, tu pivotes, elle pivote.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :