Portrait-robot du ménage surendetté en 2014

Les ménages surendettés sont toujours les plus isolés, d'après une enquête annuelle de la Banque de France présentée mercredi. Sur les 205.800 dossiers sélectionnés par la commission de surendettement en 2014, il n'y a pas de changement notable par rapport aux années précédentes.

2 mn

Plus de 50% des ménages surrendettés ont des ressources strictement inférieures au Smic (1457,52 euros bruts mensuels en 2015).
Plus de 50% des ménages surrendettés ont des ressources strictement inférieures au Smic (1457,52 euros bruts mensuels en 2015). (Crédits : reuters.com)

Le cercle du surendettement a toujours les mêmes causes, mais les ménages touchés par ce phénomène contractent des dettes de nature très diverses. Tel est le constat de l'enquête typologique annuelle  présentée mercredi 1er juillet par la Banque de France.

En tête arrivent les crédits à la consommation, et ce malgré la loi Lagarde, qui encadre ce type de prêts. Ils représentent à eux-seuls 45,9% de la dette totale des dossiers étudiés par la Banque de France. Viennent ensuite s'ajouter les charges courantes (loyers, électricité) qui plombent les ménages surendettés dont la dette moyenne est de 40.253 euros. Un chiffre en augmentation, puisque l'endettement total moyen était de 38.446 euros en 2013.

Voici les attributs les plus fréquents des ménages surendettés en 2014 :

  • Personnes seules

64,6% des ménages surendettés sont des célibataires, des divorcés ou des veufs. Parmi ces personnes seules, 51,3% d'entre elles n'ont aucun individu à charge. Les plus touchés ont entre 35 et 54 ans (53,1%), et seulement 8,1% d'entre eux ont plus de 65 ans.

  • Locataires

Parmi les ménages surendettés en 2014, plus de la moitié (77,5%) d'entre eux sont locataires. Ce chiffre pourrait baisser puisque les dossiers comportant une dette immobilière sont en légère augmentation entre 2013 et 2014 : ils représentent 11,8% du total des cas recensés.

Les propriétaires concernés par des situations de surendettement ont augmenté de 0,6% sur la même période, pour atteindre 10,8% du total. Selon la Banque de France, il ne s'agit pas d'une augmentation des ménages accédant à la propriété, mais plutôt d'un nouveau mode de sélection des dossiers.

  • Chômeurs

Avec les difficultés professionnelles viennent souvent les difficultés financières. Les chômeurs représentent 28,7% des ménages endettés. D'un point de vue socio-professionnel, les catégories les plus touchées par le surendettement sont les employés à 34,4%, puis les ouvriers à 24,3%.

  • Des revenus inférieurs au Smic

Par rapport à 2013, la Banque de France ne note aucune variation concernant les revenus des ménages surendettés. Dans 76,3% des cas il est inférieur ou égal à 2.000 euros. Parmi eux, 50,3% ont des ressources strictement inférieures au Smic (1457,52 euros bruts mensuels en 2015).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 21/07/2015 à 14:21
Signaler
oui l argent divise le monde hèlàs!!!! mais il faut quand meme faire attention et avec trois enfants on travaille quand meme ne serait ce que pour leur donner le nécessaire non? les adultes on s en fout!

à écrit le 16/07/2015 à 12:53
Signaler
les maisons de crédits encourage d'augmenté toujours plus "le pouvoir d'achats" et quand les personnes sont prie à la gorge seule solution DOSSIER DE SURENDETTEMENT et même quand les personnes son dans ce dossier ils essaient malgré d'intimidé...une ...

à écrit le 15/07/2015 à 22:50
Signaler
cette étude est complètemebt erronée car tout le monde sait qu'on ne prête pas aux rrmistes et aux chômeurs alors qu'ils revoient leurs states

le 19/07/2015 à 11:15
Signaler
Non, les études de la BDF sont réalisées à partir des dossiers déposés. Dons elles traduisent la vérité.

le 21/07/2015 à 16:03
Signaler
les organismes de crédit se fiche pas mal que vous soyez au R.M.I ou chômeur , lorsque vous n'avez plus les moyens de payer elles font venir huissier de justice qui rachète se qui à le plus de valeur en fonction de se que vous leur devez la moitié d...

à écrit le 11/07/2015 à 9:42
Signaler
est-il normal qu'avec tout ce que vous m'envoyer à lite et voir vos films que je ne suis pas rémunérai. Pouvez vous voir ce qui ce passe, sinon je me sens obliger de laisser tomber votre jeux Salutations

à écrit le 09/07/2015 à 16:16
Signaler
Une loi devrait interdire les taux usuriers des crédits à la consommation. Car les personnes seules, ceux avec un petit salaire n'ont pas droit à des crédits bancaires.

à écrit le 07/07/2015 à 15:37
Signaler
Bo.jour je suis maman de trois enfants je perçoit le r s à et je travail à droite à gauche pour finir mes mois on m à retirée 280e pour 314e de salaire alors oui la vie est dur très dur mais j ai le sourire de mes enfants et à manger dans leurs assie...

à écrit le 07/07/2015 à 11:51
Signaler
le surendettement c'est très facile de tombé dedans avec toutes les offres de crédit sans frais , les prêt qui coûte au final une fortune. les gens voient leurs ennuis et pensant améliorer les choses s'enfoncent encore plus

à écrit le 01/07/2015 à 18:15
Signaler
l'argent ne fait pas le bonheur , c'est bien connu pourtant ...

le 01/07/2015 à 20:07
Signaler
Mais il y contribue !!!

le 02/07/2015 à 9:08
Signaler
Justement, des études ont révélé que l'argent fait le bonheur jusqu'à 75 000$ (58 600€) par an. Au delà, ça n'a aucun intérêt, mais avant ça, il le fait.

le 07/07/2015 à 12:40
Signaler
L'argent n'a jamais fait le bonheur, quand vous achetez quelque chose c'est pas l'argent qui vous rend heureux c'est la chose que vous achetez avec. Autrement dit l'argent s'est incruster dans la tete des gens comme la chose permettant d'obtenir ce...

le 07/07/2015 à 16:28
Signaler
Mais ce qui est sur, c'est que ne pas en avoir contribue beaucoup à apprécier de vivre stressé .....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.