Immobilier à Paris : les prix en forte hausse dans le neuf

 |   |  366  mots
Un studio se vend en moyenne plus de 300.000 euros à Paris
Un studio se vend en moyenne plus de 300.000 euros à Paris (Crédits : reuters.com)
Les prix des studios à Paris ont crû de près de 9% en moyenne lors des six derniers mois.

Les hausses marquées des prix de l'immobilier à Paris reprennent… au moins dans le neuf. "Les fluctuations des prix de l'immobilier neuf dans Paris sont fortes ces derniers mois", constate ainsi le dernier baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com. Lors des six derniers mois, les prix du neuf à Paris ont ainsi crû en moyenne de 5,23%. Le prix moyen pour un appartement neuf s'y élevant à …. 713.218 euros ! Plus inquiétant encore, les biens qui subissent la plus forte hausse sont les studios : leur prix moyen a augmenté de près de 9%, à 306.000 euros en moyenne. Le prix moyen des 3 pièces bondit pour sa part de 5,65% à 711.000 euros, alors que les prix des 5 pièces et plus croissent de 4,11% à 1.444.000 euros.

Des disparités entre les arrondissements

Sans surprise, de fortes disparités subsistent entre les arrondissements. "Entre le 4ème et le 19ème arrondissement, les prix du neuf font le grand écart. Ainsi, un trois-pièces dans le 4ème arrondissement parisien se vend en moyenne à 1.117.350 euros. A l'inverse, dans le 19ème arrondissement, le prix moyen d'un trois pièces recule en ce mois d'avril pour passer sous les 500.000 euros", indique le baromètre.

Les hausses de prix de l'immobilier généralisées dans la Capitale s'expliquent d'une part par le décalage entre l'offre de logements neufs, très restreinte dans paris "intramuros", et la demande qui reste soutenue ; et d'autre part, par la difficulté pour les promoteurs-constructeurs de commercialiser des logements à bas prix, tant le prix de revient de l'opération est élevé à Paris.

Le foncier représente plus de 40% du prix de vente !

Par exemple, le simple fait d'acquérir le foncier dans la capitale "représente désormais 41% du prix de vente d'un logement neuf pour Nexity", expliquait à la Tribune Alain Dinin, le PDG de Nexity en fin d'année 2013. De surcroît, l'augmentation de la part de logements sociaux contribue aussi, selon lui, à accentuer la hausse des prix dans le secteur libre : étant obligés de céder la partie sociale de leur production à un coût au mieux équivalent à leur prix de revient, les promoteurs sont contraints d'augmenter les prix de vente des logements du secteur libre pour maintenir l'équilibre économique de leurs opérations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/05/2014 à 9:34 :
OK! Mais....achetez alors!!!!!
a écrit le 28/04/2014 à 9:59 :
L'achat dans le neuf a toujours été un achat gagnant! Quel plaisir que d'habiter dans une maison ou un appartement rien qu'a soit, flambant neuf, propre, net, sentant bon le neuf (et non pas l'odeur de pieds horrible du vieux proprio vendeur, ou de moisissure dans les apparts anciens et remplis d'amiante, mal isolé, penture au plomb et j'en passe..
Le neuf est non seulement mieux (sain, aux dernières normes électriques, isolations phonique et thermique, en vigueur), mais qui plus est, on peut l’agencer à sa manière: on vit enfin une vraie vie, dans un appart propre avec une vraie cuisine aménagée digne de ce nom. Fini les risques d'incendie à cause d'installation électrique vétuste. Fini les gros travaux de ravalement, d'ascenseurs pourri, de remise aux normes, de désamiantage! Avec le neuf, tout cela cEST FINI!

Et puis on en a marre de vivre dans des taudis en tant que locataires: on en a marre de jeter son argent par les fenêtres et de le donner à un vieux bailleur cupide!

De plus le neuf , en zone tendue, est souvent moins cher que l'ancien! les vendeurs ne veulent rien savoir: ils sont durs et ne veulent rien lâcher de leur pauvre bicoque ou appart pourri! Alors faites un bras d'honneur à tous ces cupides de service et acheter du flambant neuf!

Et je ne parle pas du pret ç taux zéro, tres tres avantageux, ni des frais de notaire fortement réduits !! Et je ne parle pas des multiples vices cachés dans le vieux: finis les nuits blanches à regretter d'avoir acheter un bien pourris remplis devices, finis la hantise de se faire rouler! Fini le stress avec un pseudo notaire verreux du vendeur menteur, et ou un pseudo agent immobilier amateur, qui veulent absolument vous faire signer pour un bien pourri vous menace de procès si vous voulez vous désistez (tout le monde a vecu cette histoire horrible un jour dans sa vie, d'ou la sale réputation que peuvent avoir certaines professions, memes sils ne sont pas tous a mettre dans le meme sac) ! Qui n'a jamais passé de telles nuits blanches à stresser à cause d'escrocs de l'immobilier: qui n'a jamais galérer à essayer de dénicher la bonne affaire, laquelle ne vient jamais.... De toute façon dans le vieux, si cest pas cher cest qu'il y a toujours anguille sous roche et arnaque!

Vous achetez dans un beau, du neuf, 100% garanti pour 10 ans!

Achetez dans le neuf, cest bien démarrer dans la vie sur des bases saines!

et puis, le gros avantage du neuf, c'est que l'on peut se faire parrainer et parrainer les futurs acheteurs: ce sont des sommes non négligeable, et pourtant peu de gens sont au courant! Le parrainage est une invention formidable!

De plus en achetant dans le neuf, vous faites avancer l'économie, et produiser de la richesse! Payer 300 000 euros pour une bicoque pourris à un vieux 68ards, qui ne reve que de sa future villa au soleil, n'a absolument aucun sens d'un point de vue économique!

Alors n'hésitez plus: achetez du solide, achetez du neuf!
Réponse de le 29/04/2014 à 8:19 :
Ce commentaire vous a été offert par Nexity.
Réponse de le 30/04/2014 à 7:24 :
Votre point de vue se défend. Pratiquement, une maison neuve présente beaucoup d'avantages, maintenant pour le charme... Personnellement, habitant en Bretagne en bord de mer, je suis un fan des maisons années 30 que l'on peut croiser à Benodet, Dinard, Tréboul... Sans obtenir des niveaux de performance d'un logement neuf, une rénovation de qualité de ce type de bien permet d'arriver à des niveaux tout à fait corrects et en occasionnant des frais limités lorsque l'on met la main à la pâte.
a écrit le 25/04/2014 à 19:02 :
Pépin: la Bulle,la Bulle, elle s'envole,comme celle en savon ,elle va éclater et alors?? qui va en profiter??pas les ménages mais les vautours et spéculateurs en tout genre.Donc soyons patient et attendons de voir comment les vautours vont se casser le bec sur la pierre
Réponse de le 25/04/2014 à 19:55 :
"pas les ménages mais les vautours et spéculateurs en tout genre" : Pour spéculer à la hausse dans certaines régions, il faut avoir perdu la valeur de l'argent. Donc, oui, les ménages qui spéculent à la baisse quand ils savent qu'à 250 000 euros, il faut des PV immobilières ou des héritages pour payer la facture profiteront de la baisse si elle arrive. Si la baisse ne vient pas, qu'importe : Ils mettront les voiles une fois les CV et apports blindés.
a écrit le 25/04/2014 à 16:15 :
Je vous conseille l'article ci dessus "immobilier, le partage de la propriété peut il faire baisser les prix"
a écrit le 25/04/2014 à 15:55 :
S'il y avait une crise immobilière il n'y aurait pas de hausse de prix dans le neuf....Contradictoire tout celà non ? Donc afin d'éviter une flambée des prix de l'immobilier il faut arrêter les avantages fiscaux liés au foncier dans le neuf
a écrit le 25/04/2014 à 15:11 :
N'importe quoi !
Sachant qu'il ne se construit pratiquement rien actuellement à Paris, les statistiques sur quelques immeubles ne sont pas significatives. Encore un article pour affoler les pigeons pour qu'ils se précipitent.
a écrit le 25/04/2014 à 11:48 :
"étant obligés de céder la partie sociale de leur production à un coût au mieux équivalent à leur prix de revient, les promoteurs sont contraints d'augmenter les prix de vente des logements du secteur libre pour maintenir l'équilibre économique de leurs opérations" : On gros, ils prétendent qu'ils ne prendraient pas les marges possibles sur les logements non sociaux? Je peux vendre à 300 000 euros, mais comme j'ai assez de marge immobilière en le vendant à 250 000 euros, en grand philanthrope, je le vend à 250 000 euros... Foutaise!
Nous vivons vraiment dans un pays d'incultes en économie : Heureusement qu'ils nous parlent sans arrêt de la loi du marché en s'excitant sur les 25% de logements sociaux...
Réponse de le 25/04/2014 à 11:57 :
non ce n'est absolument pas ce qui est dit
Réponse de le 25/04/2014 à 14:11 :
Ce n'est pas ce qui est dit, c'est la réalité derrière les lignes! Prouvez que mon raisonnement est faux au lieu de faire de la rhétorique de bas étage!
Réponse de le 25/04/2014 à 18:47 :
même si c'est pas dit,c'est un fait,une réalité lors d'une construction d'immeubles englobant obligatoirement des HLM et du privé,c'est le privé qui reprend en plus ce que les HLM ont reçu comme ristourne,decote,car les hlm sont des mauvais coucheurs qui mégotent toujours
Réponse de le 25/04/2014 à 20:18 :
Pour vous imaginer que les prix seraient plus bas sans logement sociaux, vous êtes naïf : Si les investisseurs peuvent faire une affaire rentable en achetant à 4500 euros du mètre carré, le prix sera de 4500 euros du mètre carré, quelques soit le coût de construction.
La différence entre les 4500 euros du mètre carré et le coût de construction sera tout simplement partagée entre le vendeur du foncier et le promoteur!
Ensuite, j'ai été en résidence étudiante HLM à 500 euros par mois pour 20 mètres carrés. Si on prend le critère "prix égal 200 loyers", on atteint 100 000 euros, soit 5000 euros du mètre carré : C'est peut être assez non pour dégager des marges pour peu qu'on calme les hardeurs des boulimiques qui veulent s'en mettre plein les fouilles au titre qu'ils ont un terrain là où il y a des transports, des écoles, etc. sans payer la moindre taxe?
a écrit le 25/04/2014 à 11:43 :
Comprends pas?? N'étions-nous pas sur une bulle immobilière qui devait éclater depuis maintenant cinq ans???
Réponse de le 25/04/2014 à 11:52 :
Il reste des subventions dans le neuf... Tant que les gens de voir leurs impôts transformés en marge pour les promoteurs et PV immobilière pour les détenteurs de foncier : Ça durera.
Après, si tous les débilos de Paris qui en ont les moyens se crame en achetant des studios à 300 000 euros dans Paris : C'est tout bénef, nous allons avoir champ libre en banlieue dans l'ancien où les prix des 4 pièces commencent à croiser ceux des 2 pièces!
Réponse de le 25/04/2014 à 12:48 :
Les prédicateurs de l explosion de la bulle immobiliere se font de moins en moins nombreux , ceux qui croient que l immobilier suit la loi du marché de l offre et la demande .Le coût d une maison a pris depuis 2008 30% ( ce qui explique l effondrement 100 000 au lieu de 170 000) à cause BBC , rte2012 etc ..Les " c est la faute aux aides à la pierre" doivent expliquer pourquoi sans ces aides ( ne parlons pas du duflot qui est un bide) les prix continuent d augmenter dans le neuf ..Ne reste plus que " c est la faute aux rentiers fonciers" ; même pas vrai ! Quel foncier résiduel reste t il à Paris? En province le foncier a baissé presque partout et le neuf continue d augmenter .
Réponse de le 25/04/2014 à 12:57 :
L'article est fondé sur des moyennes, indicateur le plus stupide qui soit quand les écarts à la moyenne sont susceptibles d'être forts. Il y a eu un programme hors de prix de maisons de luxe sur l'ancien site de Necker (rue de Sèvres), et du coup votre moyenne s'envole. On attend des indicateurs sur l'évolution des prix médians. Les promoteurs, lorsqu'ils construisent à Paris, maximisent l'opportunité qui est rare et on les comprend. La moyenne n'a strictement aucun sens.
Réponse de le 25/04/2014 à 18:21 :
"Les " c est la faute aux aides à la pierre" doivent expliquer pourquoi sans ces aides ( ne parlons pas du duflot qui est un bide) les prix continuent d augmenter dans le neuf .." : Parce-que ces aides sont toujours présentes dans le neuf et qu'il est toujours possibles de vendre de l'ancien à des investisseurs incluant les APL dans les calculs de solvabilité (PTZ+, Duflot, etc.)? Parce-que rien n'est fait (pour l'instant) pour qu'il soit moins intéressant de spéculer sur le foncier que de le vendre?
"Quel foncier résiduel reste t il à Paris?" : Les ruines.
Réponse de le 25/04/2014 à 19:55 :
@@malcomprenant : à vous entendre les APL sont une aide aux proprios ?! Je reste persuadé que la plupart des bailleurs se moquent pas mal des APL qui ne couvre JAMAIS l intégralité du loyer et qui comme moi evitent les locataires avec APL source de problèmes . Demandez aux locataires s ils sont pour la suppression des APL . Pour le ptz je suis désolé : il doit être exclusivement réservé aux jeunes accedants et renforcé..J ai du mal a compremdre votre demarche
Réponse de le 25/04/2014 à 21:01 :
"à vous entendre les APL sont une aide aux proprios ?! Je reste persuadé que la plupart des bailleurs se moquent pas mal des APL qui ne couvre JAMAIS l intégralité du loyer" : Le test de solvabilité se pratique ainsi par certains bailleurs : Est-ce que le loyer moins les APL est inférieur au tiers des revenus? Donc oui, les APL finissent dans la poche des bailleurs!
Vous n'en êtes pas, c'est tout à votre honneur et c'est en effet moins risqué. Seulement, vous en profitez quand même dans la mesure où vos clients sont en concurrence avec ceux qui bénéficient des APL sur d'autres logements! Votre vision est une vision locale : Le marché est plus complexe que ce que vous prétendez.
"Demandez aux locataires s ils sont pour la suppression des APL ." : Il faudrait combien de temps pour que les loyers retombent au niveau des revenus si on supprimait les APL sans baisser d'autorité les loyers pour lesquels les bailleurs ne respectaient pas la règle du tiers des revenus à la signature du bail? Une fois que les subventions ont modifié le point d'équilibre du marché, il est difficile de débrancher les perfusions!
"Pour le ptz je suis désolé : il doit être exclusivement réservé aux jeunes accedants et renforcé.." : Non, car il ne sert à rien pour les jeunes accédant si ce n'est à payer plus cher!
Cours d'économie pour enfant : Si vous avez deux crèves la faim face au dernier pain, qu'ils ont 2 euros chacun un poche : L'un des deux achètera le pain avec ses 2 euros. S'ils ont chacun 1 euro de plus donné par l'état, l'un des deux donnera 3 euros! Le seul gagnant dans l'affaire sera le boulanger qui aura vendu son pain 1 euro de plus.
C'est compliqué à comprendre? STOP aux perfusions du marché de l'immobilier! Vous voulez un marché libre? Très bien, que les meilleurs dorment à l'abris de la pluie! Un marché libre subventionné : Escroquerie au profit d'une majorité d'électeur!
Réponse de le 25/04/2014 à 22:11 :
@@malcomprenant : sauf que vous partez d un axiome qui est faux ..je regrette d insister mais les loyers ne progressent pas plus vite que les revenus disponibles et vous le savez ( voir courbes du ministère friggit insee .. pas les courbes du comptoir du bistrot) ..Depuis 2 /3 ans les loyers ne suivent plus l indice des prix car comme moi les propriétaires n augmentent pas ou sautent des années .Je crois que vous avez du mal à vous mettre dans la peau d un propriétaire ! imaginez que les studios se louent 500e dans votre ville .Si vous essayez de louer 600e vous tomberez sur des gens insolvables .Si vous louez 400e vous aurez un énorme choix de gens solvables , des 'gentils' locataires, des bons fonctionnaires etc ..Alors que choisissez vous sachant qu au final vous n aurez entre entre 200 et 300e quelque soit le montant du loyer?
Réponse de le 25/04/2014 à 23:17 :
"sauf que vous partez d un axiome qui est faux .." : Lequel? Ensuite, les loyers n'augmentent plus depuis 2011 pour une raison simple : Le marché s'était déjà en 2008/2009.
"Je crois que vous avez du mal à vous mettre dans la peau d un propriétaire ! imaginez que les studios se louent 500e dans votre ville" : Je m'y met très bien! Seulement, entre les investisseurs raisonnables qui n'achètent pas un studio s'il n'est pas rentable de louer au delà de 350 euros (1000 euros de revenus nécessaires) et ceux qui achètent des 9 mètres carrés à 70 000 euros pour les louer à 700 euros (2100 euros), il y a un gap.
Vous croyez qu'ils sont si rares? Ils le deviennent seulement depuis qu'il est question de modérer les hausses de loyer! Vous en doutez : Mettez vous à la place d'un investisseur qui cherche un studio en région parisienne et demandez vous à quel niveau de loyer ils doivent louer. Observez les revenus moyens locaux et dites nous si les APL ne sont pas le chaînons manquant.
Réponse de le 25/04/2014 à 23:58 :
@@malcomprenant : et plouf ! vous retombez dans le "parisianisme "! On se moque de paris , paris ne représente que 3 % de la population française .J ajoute même que paris n est pas cher , je sais que cela va choquer beaucoup de monde . Sortez du périf si vous n êtes pas allergique à l oxygène : toutes les stats sur l immobilier sont faussées à cause de l immobilier parisien et les courbes sérieuse distinguent en permanence l immobilier en province et l immobilier en RP comme celles de friggit . Les loyers en france suivent les revenus disponibles et cela depuis plus de 20 ans ..Revoyez les courbes ! Oui vous trouverez dans votre village Paris des riches "pourris"qui abuseront sur les prix des loyers parceque la zone est plus tendue qu ailleurs . Résumez la hausse des prix par le bonvouloir des rentiers avide d argent me parait très simpliste .
Réponse de le 28/04/2014 à 18:58 :
"Les loyers en france suivent les revenus disponibles et cela depuis plus de 20 ans ..Revoyez les courbes ! " : Friggit écrit clairement que les loyers en moyenne ont doublé par rapport aux revenus des locataires. Notez au passage la moyenne qui masque la différence entre les baux signés il y a 5/10 ans et ceux signés depuis 2011.
"Résumez la hausse des prix par le bonvouloir des rentiers avide d argent me parait très simpliste . " : Pourquoi se battent-t-ils pour conserver les subventions pour les investisseurs du côté des lobbies de l'immobilier dans ce cas?
a écrit le 25/04/2014 à 10:54 :
A Montpellier, seuls 40% de l'offre en neuf est sur le marché libre. D'où prix stratosphériques et qui tire aussi les prix de l'ancien vers le haut. Tout le monde finit par payer pour cet assistanat à grande échelle, ce qui est d'autant plus dommage que c'est un puits sans fond: tout le monde voudrait bien habiter dans un truc neuf quasi gratuit, et il me semble que 40% de la population est éligible. Résultat liste d'attente, énorme cadeau financier aux bénéficiaires et injustice pour les éligibles auquel rien n'est attribué.
Réponse de le 25/04/2014 à 18:54 :
ça s'appelle une république bananière ou seuls les amis des amis sont toujours devant sur la liste d'attente
a écrit le 25/04/2014 à 10:25 :
Le plus fou c'est que les acquéreurs soient prêts à mettre de telles sommes pour vivre au milieu des cas sociaux ! Et oui, un quart des appartements livrés sont des logements sociaux, dont la sous-facturation aux offices HLM est supportées par ces mêmes acquéreurs privés. Payer cher et en plus payer le logement de ses voisins qui provoqueront inévitablement des nuisances. C'est très "vivre-ensemble" comme attitude, personnellement j'applaudis, mais pour ma tranquillité et la sécurité de mes enfants, je préfère rester en location dans un immeuble huppé dont les loyers excluent de fait ce type de population.
Réponse de le 25/04/2014 à 16:02 :
Et c'est toujours 50% de votre revenu ou pas? :))
a écrit le 25/04/2014 à 9:52 :
pourquoi plus inquiétant ? le marché est le marché ! si des gens sont dans l' incapacité financière de se loger ( achat - location ) et qu' ils se saignent pour cela, ce sont tout bonnement des idiots.. si ils étaient plus intelligent ( moins c.. ) bin ils quitteraient la région idf. Si c' est pour ètre travailleur pauvre à Paris autant allez à Rennes, à Nantes, à Millau, au Vietnam, au Chili.. chacun choisit sa vie et l' on a que ce que l' on mérite. Si ils faisaient cela au lieu de se rassembler en troupeau de boeuf, les prix se ré-ajusteraient automatiquement.
a écrit le 25/04/2014 à 9:23 :
Un grand MERCI à Miss Duflop : Ses actions ont entrainé une chute des mises en construction, donc de l'offre, ce qui renforce le décalage entre l'offre et la demande et pousse les prix à la hausse. Comme quoi les actions dogmatiques ont souvent l'effet inverse de ce qui est voulu....
a écrit le 25/04/2014 à 7:26 :
Ce qui est déplorable et Nexity est bien placé pour le savoir c'est le peu de qualité des biens livrés... Pourtant le prix reste très élevé pour ce type de bien ou la plomberie est entièrement à refaire au bout de 5 ans....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :