La Tribune

Nouvelle détente sur les taux espagnols à court terme

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
latribune.fr (source AFP)  |   -  260  mots
A la suite de la nouvelle opération de prêts aux banques par la BCE, l'Espagne a emprunté ce jeudi pour 4,5 milliards d'euros d'obligations à des taux nettement en baisse par rapport aux précédentes émissions.

L'Espagne a emprunté jeudi 4,5 milliards d'euros d'obligations à 2, 3 et 5 ans, avec des taux en baisse par rapport aux précédentes émissions similiaires, lors de cette opération test au lendemain de l'annonce d'un nouveau prêt aux banques de la Banque centrale européenne. Le trésor a levé 4,501 milliards d'euros, soit le haut de la fourchette qu'elle s'était fixée, a indiqué la banque d'Espagne dans un communiqué.

La demande des investisseurs a été forte, approchant les 11,48 milliards d'euros, soit deux fois et demi le montant emprunté. Les taux d'intérêt sont ressortis en nette baisse par rapport aux dernières émissions similaires: pour l'émission à 2 ans, ils ont atteint 2,069%. A 3 ans, ils sont passés à 2,617% (contre 3,332% le 16 février). Pour celle à 5 ans, les taux se sont affichés à 3,376% contre 3,565% le 2 février.

Ce lundi le Trésor italien était parvenu à placer 12,25 milliards d'euros à court terme à des taux qui n'avaient plus été observés depuis bien longtemps : 8,75 milliards d'euros d'obligations à six mois au taux de 1,202% alors qu'elle avait dû consentir à offrir jusqu'à 6,50% en novembre dernier seulement.

Ces baisses sont le signe de marchés plus détendus, notamment grâce à la nouvelle injection de liquidités par la BCE dans les banques de la zone euro, dont certaines ont certainement commencé à utiliser cet argent frais dans les émissions obligataires. La BCE a prêté 529,53 milliards d'euros à 800 banques européennes mercredi lors de sa deuxième opération exceptionnelle de prêts, afin de stabiliser le système financier de la région et relancer le crédit.

Réagir

Commentaires

cliquet  a écrit le 01/03/2012 à 15:05 :

Et devinez qui va payer les liquidités fournies aux banques?

La Palisse  a répondu le 02/03/2012 à 6:45:

Tout le monde, je suppose.
Mais y-avait-il une autre possibilité, vu que les Allemands empechent toute autre solution?