La Tribune

Renault profite à plein du marché russe

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  478  mots
Le constructeur automobile français est devenu la deuxième marque locale, derrière son allié russe Avtovaz.

Aux lendemains des sanctions contre Patrick Pélata, c'est de Russie que viennent enfin des bonnes nouvelles. La Russie devrait même permettre, à terme, à Renault de pallier partiellement son déséquilibre croissant face à Nissan au sein de l'Alliance. Puisque le constructeur français est "chef de file" des activités là-bas. Avec ses alliés, le groupe au losange fait une OPA sur le marché russe. Ses ventes cumulées avec celles d'Avtovaz (Lada), dont le français détient le quart du capital, et celles de Nissan y ont bondi de 83% au premier trimestre à 181.900 unités ! C'est mieux que le marché lui-même (+ 77%). Les trois labels ensemble dépassent les 35% de part de marché et visent les 40% pour le milieu de la décennie. Par marque, Avotovaz (Lada), premier constructeur russe, progresse de 70% sur le trimestre à 121.250 unités, suivi par Renault, qui double ses volumes à 31.000 et devance désormais l'américain Chevrolet, les coréens Kia et Hyundai.

La semaine dernière, le Premier ministre russe a annoncé que la prime à la casse, arrêtée fin mars, serait prolongée jusqu'à décembre. Du coup, "le marché pourrait bondir à 2,4 millions de véhicules en 2011, contre 2,2 millions prévus en début d'année, après 1,5 million en 2009", nous explique François Provost, directeur général adjoint de Renault Russie.

Dans ce contexte, Avtovaz bénéficie de l'engouement pour les voitures pas chères dont il est le spécialiste. Quatre de ses modèles restent les voitures les plus populaires, telle l'antique 2015-2107 dérivée de la Fiat 124 de 1966 ! Renault, lui, "profite du succès de sa Logan, véhicule de marque étrangère le plus vendu en Russie, et de sa Sandero lancée il y a un an". Les deux véhicules sont "intégrés localement à 54%, et le seront à 60% fin 2011", indique François Provost. "Nous avons anticipé la reprise du marché en introduisant une troisième équipe à notre usine de Moscou. Fin mars, on y a battu notre record de production quotidien à 600 voitures". Depuis octobre, Renault a "embauché un millier de salariés supplémentaires". Le 4x4 Duster sera pour sa part "industrialisé fin 2011". Parallèlement, la firme au losange "a ouvert dix nouveaux points de vente en 2010 et en ouvrira au moins dix autres en 2011. Nous couvrons déjà 80 villes".

Sur le terrain, les premières collaborations voient le jour entre Renault et Avtovaz. "Nous avons constitué une équipe conjointe d'une centaine de personnes pour le contrôle qualité des fournisseurs communs. Nous partageons aussi des moyens d'essai et formons des collaborateurs d'Avtovaz chez nous".

La première ligne de production de véhicules dérivés de la plate-forme Logan devrait être installée chez Avtovaz à Togliatti l'été prochain. En mars 2012, devraient ainsi être commercialisés un break et une fourgonnette Lada sur cette base.

Réagir