Sanofi : 7,4 milliards d'euros de profits malgré une activité diabète dans le rouge

 |   |  402  mots
En dépit de ses bons résultats, le groupe vise 1,5 milliard d'économies sur trois ans. Cela va passer notamment par la suppression de 600 postes en France, soit près de 2% de ses effectifs.
En dépit de ses bons résultats, le groupe vise 1,5 milliard d'économies sur trois ans. Cela va passer notamment par la suppression de 600 postes en France, soit près de 2% de ses effectifs. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Le chiffre d'affaires de l'activité diabète du géant pharmaceutique français, un de ses domaines phares, a plongé de 6,8% en 2015. L'activité maladies rares, les vaccins et l'effet de change favorable ont soutenu la croissance de Sanofi. Le groupe va néanmoins lancer un plan d'économies avec réduction d'effectifs à la clé.

Sanofi confirme sa place dans le Top 10 des géants pharmaceutiques en 2015. Le groupe français a enregistré un chiffre d'affaires annuel en hausse de 9,7% à 37 milliards d'euros, selon ses résultats publiés mardi 9 février.  Et son bénéfice net progresse de 7,7% à 7,371 euros. Le géant pharmaceutique français a bénéficié d' effet de change favorable: à taux de change constant, ses bénéfices chutent de 0,9% tandis que ses revenus grimpent de 2,2%. Après une hausse à l'ouverture, l'action Sanofi chutait de 0,14% à 9h57.

Des centaines de millions d'euros perdus dans l'activité diabète

Les résultats du groupe français ont résisté à une activité diabète dans le rouge. Sanofi pâtit de la forte concurrence dans ce secteur dominé par Novo Nordisk. Ses revenus annuels dans ce domaine ont chuté de 6,8% à 7,58 milliards d'euros. Et le déclin s'est accéléré au quatrième trimestre, avec une baisse 12,6%.

Il pâtit de la baisse des ventes de son produit phare, le Lantus, qui contient de l'insuline, avec un chiffre d'affaires de 6,39 milliards d'euros en 2015, en baisse de 10,8%. Néanmoins, l'activité diabète représente encore un cinquième de ses revenus. Toujeo, l'insuline basale de nouvelle génération de Sanofi, dans lequel le groupe place beaucoup d'espoir, vient d'être lancé cette année, aux Etats-Unis notamment; il ne réalise que 164 millions d'euros de chiffre d'affaires pour le moment.

Performance dans les maladies rares et l'activité vaccin

Le recul dans le marché du diabète a été compensé par ses performances dans les maladies rares grâce à sa filiale américaine Genzyme. Son chiffre d'affaires a bondi de 29,5% l'année dernière, et représentant désormais 3,66 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'activité vaccins du groupe s'en est également bien sortie. Elle grimpe à 4,74 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans l'année (+7,3%).

Dividende en hausse

Les actionnaires vont une nouvelle fois particulièrement bénéficier des bons résultats du géant pharmaceutique. Le Conseil d'administration va leur proposer un dividende de 2,93 euros par action (coté 69,77 euros, mardi à 9h57) au titre de l'exercice écoulé (contre 2,85 euros pour 2014), soit la "22e année consécutive de hausse du dividende", souligne Sanofi.

En dépit de ses bons résultats, le groupe vise 1,5 milliard d'économies sur trois ans. Cela va passer notamment par la suppression de 600 postes en France, soit près de 2% de ses effectifs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2016 à 15:25 :
J'imagine qu'ils ont pourtant des tas d'actions chez Pepsi Coca Haribo et tous les marchands de sucre de la planète? Eux vont les fabriquer les malades...
a écrit le 09/02/2016 à 10:05 :
"Ce sont les maladies rares, les vaccins et l'effet de change favorable qui ont soutenu la croissance de Sanofi."

Sans commentaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :