Le millionnaire Hugh Levey paie ses dettes avec des œuvres de Jasper Johns et de Lichtenstein

 |   |  196  mots
Exposé au Moma, Jasper Johns est l'un des artistes les mieux côté sur le marché de l'art.
Exposé au Moma, Jasper Johns est l'un des artistes les mieux côté sur le marché de l'art. (Crédits : Reuters)
Condamné pour mauvais investissement, ce millionnaire singulier a réglé sa dette avec des oeuvres d'art.

L'investisseur millionnaire Hugh Levey a été condamné par un juge de la Cour Suprême à New York à payer 2 millions de dollars de dettes avec des œuvres d'art, dont des tableaux de Jasper Johns et de Roy Lichtenstein, des antiquités, des fourrures et de la joaillerie.

La particularité du co-fondateur de la société d'investissement Gruppo Levey est de n'avoir presque pas d'argent à proprement parler. Sa fortune consiste en un appartement d'une valeur de 15 millions de dollars à Manhattan, une maison à 5 millions de dollars à Greenwich, dans le Connecticut, différentes sociétés et enfin, ses objets de valeur. Accusé d'un « mauvais investissement », Hugh Levey avait accepté, au lieu de payer des dommages et intérêts à la société Pensmore Investments LLC, que le tribunal rende public l'ensemble des documents de son divorce et les preuves de sa longue relation adultère avec son associée Claire Gruppo.

En février 2015, le tribunal avait ordonné la mise en vente de ses objets de valeurs, à laquelle son ex-femme Wendy s'opposait du fait que certains d'entre eux lui appartenaient. Mais si Hugh Levey refuse cette fois de payer sa dette, la police est autorisée à saisir ces objets.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :