Mobility Tech Green : le spécialiste de l'autopartage accélère sa marche nordique

 |   |  590  mots
La société rennaise a décroché l'opportunité d'apporter son expertise dans une Europe du Nord pionnière dans les transports intelligents mais où l'autopartage en entreprise est encore peu courant. Concrètement, le salarié réserve le véhicule via l'appli et, pour ouvrir la voiture et la démarrer, se fait reconnaître par son badge professionnel.
La société rennaise a décroché l'opportunité d'apporter son expertise dans une Europe du Nord pionnière dans les transports intelligents mais où l'autopartage en entreprise est encore peu courant. Concrètement, le salarié réserve le véhicule via l'appli et, pour ouvrir la voiture et la démarrer, se fait reconnaître par son badge professionnel. (Crédits : Mobility Tech Green)
Avec 95% de son chiffre d'affaires généré en France, Mobility Tech Green veut croître à l'export. La société rennaise, qui a levé 5 millions d'euros en février dernier afin d'appuyer son développement, va profiter du Mobility Connection Tour de Business France pour tisser des liens dans les pays nordiques. Demain, elle vise aussi la Grande-Bretagne, l'Italie, voire la Chine.

Spécialiste de la gestion de flotte en autopartage pour les entreprises et les collectivités, Mobility Tech Green prend la route de l'international et accélère dans les pays nordiques.

Lauréate en mai dernier du concours Mobility Connection Tour de Business France, la société rennaise a décroché l'opportunité d'apporter son expertise dans une Europe du Nord pionnière dans les transports intelligents mais où l'autopartage en entreprise est encore peu courant. Le concours va lui permettre de développer commercialement sa solution de gestion de flotte e-Colibri au Danemark, en Suède et en Finlande notamment, grâce à un programme sur-mesure. Cet accompagnement se formalise par des propositions de contrats et des mises en relation avec des entreprises. Du mentorat avec des sociétés françaises installées sur le marché nordique et des rencontres avec des partenaires potentiels et des décideurs du secteur font aussi partie du programme.

« Notre stratégie de développement à l'international visait justement un déploiement dans les pays nordiques et le programme Mobility Connection Tour va nous permettre d'aller plus vite se réjouit Didier Houal, directeur général de la société, qui a levé 5 millions d'euros en février dernier pour appuyer sa R&D et s'exporter. Des projets et des expérimentations en matière de mobilité verte voient le jour quasi-quotidiennement dans ces pays, mais l'autopartage en entreprise, peu démocratisé, représente un vrai potentiel de développement. »

10.000 véhicules à équiper sous trois ans

Créée en 2009 à partir de l'activité rennaise d'automobiles en libre-service, City Roul', revendue en 2013 à Citédia, l'entreprise a déjà pris pied en Belgique et en Suisse. En France, sa solution logicielle e-Colibri, qui mixe équipement embarqué, gestion informatisée et appli mobile, gère déjà les flottes de véhicules d'une trentaine de grands groupes et PME dont Orange, Enedis, La Poste, Eurodisney, Assystem, CVT GCS (Airbus) et Telis ElectricEasy (Canton du Jura).

Des collectivités comme Rennes ou Nantes utilisent aussi e-Colibri en marque blanche pour la location courte durée aux particuliers. Avec 3.500 véhicules équipés de ses boîtiers de contrôle (1.500 à fin 2016), Mobility Tech Green revendique une place de leader français dans ce domaine. Forte d'un carnet de commandes de plus de 10.000 véhicules à équiper sous trois ans, dont 3 000 chez Orange, l'entreprise, dont le chiffre d'affaires devrait doubler cette  année (3 millions d'euros attendus, 15 salariés), vise aussi demain les marchés britannique, italien, espagnol et polonais. Mobility Tech Green commence également à prospecter en Chine.

49 euros par mois et par véhicule

« A trois ou quatre ans, 30% à 40% de notre chiffre d'affaires proviendra de l'export anticipe Didier Houal. Pour une entreprise, adopter une solution d'autopartage, c'est réaliser une économie moyenne de 20% environ. e-Colibri, c'est un petit boîtier installé sur la voiture et qui récupère pour la plate-forme de centralisation sur internet, l'ensemble des données du véhicule. Il est complété par une application mobile personnalisable selon les demandes des clients (géolocalisation,  conduite écologique...). »

Concrètement, le salarié réserve le véhicule via l'application et pour ouvrir la voiture et la démarrer, se fait reconnaître par son badge professionnel. L'application propose aussi l'outil Who Drives d'identification des conducteurs. Cela permet ainsi aux employeurs de se conformer à la législation qui les oblige depuis janvier 2017 à communiquer le nom des conducteurs en cas d'infraction.

Facturée 49 euros par mois par véhicule, e-Colibri s'adapte à toutes les marques et à tous les modèles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :