Hauts-de-Seine : Covage chipe le réseau très haut débit à SFR

 |   |  316  mots
Le Conseil général des Hauts-de-Seine avait résilié en 2014 son contrat avec Numericable-SFR qui devait construire initialement pour 2015 un réseau de fibre optique couvrant 100% du département, estimant que le chantier de plusieurs centaines de millions d'euros avait pris trop de retard.
Le Conseil général des Hauts-de-Seine avait résilié en 2014 son contrat avec Numericable-SFR qui devait construire initialement pour 2015 un réseau de fibre optique couvrant 100% du département, estimant que le chantier de plusieurs centaines de millions d'euros avait pris trop de retard. (Crédits : © Lisi Niesner / Reuters)
Le département a cédé son réseau en fibre optique à Covage. Celui-ci était géré par une régie départementale depuis la résiliation, en 2014, d'un précédent contrat avec Sequalum, une filiale de SFR.

Le département des Hauts-de-Seine a cédé son réseau très haut débit (THD) à l'opérateur Covage qui s'est engagé à poursuivre son développement, ont-ils annoncé vendredi dans un communiqué commun. Les élus du conseil départemental des Hauts-de-Seine ont voté vendredi la cession du réseau THD Seine, qui était géré par une régie départementale depuis la résiliation en 2014 d'un précédent contrat avec Sequalum, une filiale de l'opérateur Numericable-SFR (renommé groupe SFR).

Covage 92, filiale de l'opérateur d'infrastructures très haut débit français Covage, "s'est engagée à compléter les 'zones pavillonnaires' laissées inachevées par Sequalum, à en développer de nouvelles si nécessaire, ainsi qu'à investir dans les éléments indispensables à l'utilisation du réseau par d'autres opérateurs" selon le communiqué. La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) devrait apporter son soutien sous la forme d'une prise de participation dans le capital de Covage 92.

Contentieux avec SFR

Le Conseil général des Hauts-de-Seine avait résilié en 2014 son contrat avec Numericable-SFR qui devait construire initialement pour 2015 un réseau de fibres optiques couvrant 100% du département, estimant que le chantier de plusieurs centaines de millions d'euros avait pris trop de retard. Le département avait repris la maintenance et l'exploitation du réseau et lancé en novembre 2014 un nouvel appel à candidature pour la reprise du réseau THD Seine.

Les deux parties, département et SFR, ont ouvert des contentieux et se réclament mutuellement des dédommagements. Covage, un opérateur spécialisé dans le déploiement et l'exploitation de réseaux de fibres optiques en partenariat avec les collectivités locales, exploite à ce jour 40 réseaux d'initiative publique (RIP, c'est-à-dire mis en place par des collectivités) ou privée en France. Son siège est implanté à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine.

 (avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :