Réseaux sociaux : l'ascension fulgurante de Gab, refuge de l'extrême droite américaine

 |   |  909  mots
Le réseau social Gab, fondé en 2016, par un startuppeur pro-Trump, gagne de nombreux utilisateurs et des soutiens financiers depuis les événements de Charlottesville.
Le réseau social Gab, fondé en 2016, par un startuppeur pro-Trump, gagne de nombreux utilisateurs et des soutiens financiers depuis les événements de Charlottesville. (Crédits : Gab)
Chassés par les réseaux sociaux traditionnels comme Facebook et Reddit depuis les violences de Charlottesville, les internautes de l'extrême droite américaine se réfugient sur d'autres plateformes, notamment Gab, "le réseau social de la libre pensée". Le site annonce une levée de fonds d'1 million de dollars en financement participatif, dont 500.000 dollars récoltés dans les cinq derniers jours.

La nature a horreur du vide. Et puisque les géants de la Silicon Valley, notamment les réseaux sociaux Facebook et Reddit, ne veulent plus laisser les partisans de l'alt-right, l'extrême droite américaine, répandre impunément la haine sur leurs plateformes, ceux-ci migrent naturellement vers de nouveaux services.

Ainsi, depuis les violences néonazies de Charlottesville, plusieurs sites du "web parallèle", jusqu'alors méconnus du grand public, se retrouvent sous les feux des projecteurs et attirent de nombreux nouveaux membres. Le forum 4Chan, véritable fourre-tout du web réputé pour son absence de modération, en fait partie. Mais c'est Gab.ai, qui se définit comme "le réseau social de la libre pensée pour tous", qui en profite le plus.

     | A lire. Haine sur Internet : après Charlottesville, la Silicon Valley agit contre les néonazis

Alternative à la "bien-pensance" de Facebook et Twitter

Fondé le 25 août 2016, en pleine campagne présidentielle américaine, par le texan Andrew Torban, Gab.ai se veut une alternative aux réseaux sociaux Facebook et Twitter. Le bouillant entrepreneur pro-Trump, qui sera renvoyé en novembre 2016 du prestigieux incubateur Y Combinator pour harcèlement, fustige le "monopole social" de la "gauche" et ses "purges" contre les points de vue "conservateurs". En tant que "conservateur Républicain chrétien", il lance alors Gab.ai avec l'espoir de fédérer tous les défenseurs de la "libre pensée".

Dans ses conditions d'utilisation, le site indique que "la seule forme valide de censure est le choix de l'individu de se restreindre", et que sa "mission" est de "placer les gens et la libre pensée d'abord". Si la charte se veut ouverte à tous et se réserve le droit de supprimer tout contenu jugé inapproprié, la plateforme devient en réalité le repaire des internautes de l'alt-right américaine, une droite alternative qui rejette le conservatisme classique pour promouvoir le nationalisme et la suprématie blanche.

500.000 dollars levés en 5 jours après Charlottesville

Gab explose très vite, même s'il reste en version bêta jusqu'en mai 2017. A chaque polémique concernant la censure de certains contenus par Facebook et Twitter, le réseau social fait le plein de nouveaux membres. En janvier 2017, moins de cinq mois après sa création, il revendique 215.000 utilisateurs. En avril, le site lance une offre "premium", Gab Pro, à 5,99 dollars par mois, qui donne accès, entre autres, à des tchats privés où les messages s'effacent au bout de 24 heures, ainsi qu'à la GabTV, un service de streaming de vidéos alimenté par des contenus "libérés de la censure". Le 24 juillet, l'entreprise annonce 2.200 utilisateurs "Pro", et 2.500 le 15 août.

Pour financer son expansion, le site fait appel à sa très active communauté. Une campagne de financement participatif est lancée début juillet. Le 1er août, Gab a déjà récolté 350.000 dollars. Le 17 août, quelques jours après les violences de Charlottesville et les sanctions de la Silicon Valley envers les sites d'extrême droite, Andrew Torban se félicite d'avoir atteint 1 million de dollars, dont la moitié a afflué... en seulement cinq jours.

Ce succès s'explique en partie par la décision de Google de supprimer Gab de son Play Store, sa bibliothèque de téléchargements d'applications. Cette action a attiré la lumière sur le site et a renforcé son positionnement de victime de la "bien-pensance" dominante, déclenchant une vague de nouvelles adhésions et de soutiens financiers.

Théories du complot, antisémitisme, haine contre les médias, les "Démoncrates" et la Silicon Valley

Le site est conçu pour favoriser l'expression "libre" de ses membres, invités à partager leurs opinions autant sur des sujets d'actualité (la Corée du Nord, les attentats de Barcelone, l'éclipse solaire...) que plus triviaux (les bières préférées de la communauté, les livres à lire...).

Mais peu importe le sujet, les messages s'enchaînent sur quelques thèmes phares : défense de Donald Trump, haine des médias, des "Démoncrates" (jeu de mots entre démon et démocrate), des musulmans, de la Silicon Valley... Les théories du complot, de la part de "l'establishment", du "lobby juif", des agences fédérales comme le FBI et la NSA, ou encore des musulmans, y sont largement relayées, à grand renfort de liens vers des sites conspirationnistes ou la fachosphère...

Gab extrait

La page dédiée au présentations des nouveaux membres confirme l'attrait de Gab pour les internautes d'extrême droite. « Je suis fatigué de tout ce fascisme sur les réseaux sociaux et j'ai besoin d'un réseau social où la pensée est libre, les gens ouverts d'esprits, avec davantage de bon sens qu'un libéral décérébré », écrit Carl.

« La Silicon Valley tente de purger les dissidents sur Internet. Je refuse d'être censuré par des putains de SJW ["Social justice warrior", terme péjoratif désignant un cyber-militant défendant des causes progressistes comme le féminisme ou le multiculturalisme, NDLR], j'ai rejoint Gab juste pour leur faire un doigt d'honneur », écrit un autre nouveau membre, qui dénonce « l'effet Streisand » à l'œuvre sur Internet.

Gab présentations

De nombreux utilisateurs de Gab pensent ainsi que la déclaration de guerre de la Silicon Valley à l'alt-right américaine constitue en fait une aubaine historique pour se structurer et gagner en notoriété.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/08/2017 à 14:05 :
Plus ils feront en sorte d'étouffer les revendications nationalistes, plus ces mouvements prendront de l'ampleur. Le multiculturalisme devient une plaie du moment où il y a d'avantage de revendications que de volonté d'intégration.
Réponse de le 21/08/2017 à 10:45 :
Ce que vous décrivez ce sont les systèmes de blocage actuels et ce climat ne fait avancer ni d'un côté ni de l'autre, une sorte d'impasse au niveau intellectuelle.
Les gens régressent et reviennent à leur valeur, repère donc par conséquent les humains de manière globale n'évolueront pas dans ces paramètres.
La solution c'est de pas "abuser" et de rester dans l'équilibre, avec la vie moderne par rapport à d'autres qui croupissent sur le sable il faut relativiser et maîtriser ses peurs de x y ou z, il n'y a aucune raison d'être extrémiste mais au contraire rester un humain est un challenge de vie.
a écrit le 18/08/2017 à 17:01 :
Il parait que certains suprémacistes ont fait une analyse ADN pour connaitre leur origine, et nombreux sont déçus, voire disent que les tests sont truqués (on devine par qui).
Ça serait une idée, de les tester tous pour qu'ils se rendent compte de l'évidence, des racines en Afrique. :-) C'est pas bien la haine. Ils sont religieux, ces gens là ?
Réponse de le 18/08/2017 à 17:30 :
A mon sens c'est plus leur problème que celle des
Autres... Beurk.... Mourir avec de la haine.... Vous croyez qu'ils ont une foi ?
À la rigueur même de ça on s'en fiche, c'est leur problème non ?
Réponse de le 20/08/2017 à 18:35 :
@Photo73: encore faudrait-il être certain que nous descendions tous de Lucie ! Des études récentes remettent cela en question et il faut aussi savoir qu'on a déterminé que le squelette, dit de Lucie, était une femme en raison de sa petite taille, mais qu'en fait on n'en sait rien. Les progrès scientifiques devraient nous éclairer, mais ne nous précipitons pas avant d'en savoir plus:-)
a écrit le 18/08/2017 à 15:42 :
"j'ai besoin d'un réseau social où la pensée est libre, les gens ouverts d'esprits,"

Alors qu'il n'y a rien de plus étriquée de plus assiégé que la pensée raciste d'extrême droite, bref un florilège des prétextes aberrants utilisés par les soldats fn du net.

Les médias traditionnels et leur dé-diabolisation des idées racistes ont une énorme responsabilité dans ces dérives.

Tant que l'oligarchie penchera naturellement vers l'extrême droite, étant effrayée par l'extrême gauche égalitariste, hélas les outils de production suivront les délires des fous furieux.

Merci de gaulle d'avoir sauvé l'oligarchie héritière directe du nazisme.
Réponse de le 18/08/2017 à 16:13 :
De Gaulle est un grand homme, un vrai.
Un homme qui s'est battu pour la liberté.
Un vrai quelqu'un d'authentique pas comme tous ces pantins égarés qui sont pleins aux as et qui ont le cœur noircit de haine.
Réponse de le 18/08/2017 à 16:32 :
"Un homme qui s'est battu pour la liberté. "

Pour la liberté face à l'invasion allemande oui en effet c'est incontestable par contre il ne s'est pas battu contre ce qui a fabriqué le nazisme et la mécanique génocidaire.

Or coupez une mauvaise herbe sans enlever la racine et celle-ci repoussera toujours et encore.
Réponse de le 19/08/2017 à 20:27 :
L'oligarchie penche naturellement vers l'extreme droite !? Merci pour ce trait d'humour. Ou alors c'est l'été et le soleil vous a tapé sur la tête..
Réponse de le 19/08/2017 à 23:38 :
@citoyen ordinaire: et une référence de plus au passé ! Non pas que je renie que le présent doit beaucoup au passé, mais c'est ta logique intellectuelle qui pose problème :-)
Réponse de le 20/08/2017 à 11:20 :
Je n'ai pas parlé du passé comme citoyen blasé, j'ai commenté mon admiration pour General DE Gaulle et son sens de la liberté pour tous, ça rejoint mes valeurs au présent, donc c'est dans la logique de ma philosophie, non ?
Réponse de le 29/08/2017 à 10:21 :
"L'oligarchie penche naturellement vers l'extreme droite !?"

Tiens je vous ai déjà répondu mais bizarrement ma réponse n'est pas passée.

Donc oui l'oligarchie penchera toujours vers l'extrême droite puisque celle ci ne la remet pas en question tandis que l'extrême gauche, la vraie pas celle de mélenchon, la remettra toujours en question.

EN 1936 Ted Bush a été un des principaux investisseurs de Hitler.

C'est vraiment moche ce que vous faites là...
a écrit le 18/08/2017 à 15:39 :
Waouh c'est chaud, liberté de penser ce n'est pas limiter sa conscience, si seulement 99% des Américains pouvait prendre conscience de ce point crucial.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :