Une (mauvaise) émission de téléréalité belge sur les chômeurs fait scandale

 |   |  596  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
« Je veux ce joooooob ! », une émission de téléréalité sur la RTBF, la télévision publique belge, produite en collabotation avec l'équivalent belge de Pôle Emplois proposait de montrer comment obtenir un contrat de travail. L'émission a été jugée « écœurante » et a provoqué des réactions scandisées chez les internautes. La RTBF a décidé de la suspendre.

« Vous ne cessez de postuler mais les portes se ferment systématiquement ? Alors ceci est pour vous ! », c'est le début du mail qu'Actiris, Office régional bruxellois de l'Emploi, a envoyé aux demandeurs d'emploi bruxellois. L'équivalent belge du Pôle Emploi et la RTBF, télévision publique belge, se sont lancés dans le projet d'une émission appelée « Je veux ce joooooob ! », produite par la société Ebuco. Le mail se poursuit en expliquant qu' «envoyer un CV est souvent loin d'être suffisant pour se faire engager. Il faut parfois employer tous les moyens pour intéresser un chef d'entreprise et trouver le travail de ses rêves ». L'émission doit donc montrer les démarches actuelles qui mènent à un contrat de travail, explicitant les clés aujourd'hui nécessaires pour trouver un emploi.

« Je suis chômeur, je coûte cher à la société, aidez-moi à réussir mon suicide »

Les critiques ont déferlé sur internet et ont été reprises par les médias belges. Elles dénoncent notamment « l'indécence » du service public. Les internautes se disent « éc?urés », « dégoûtés», et ironisent en s'exclamant : « Je suis chômeur, je coûte cher à la société, aidez-moi à réussir mon suicide ». Une internaute affirme qu'il y aura « plainte au CSA sur le concept de l'émission» et des milliers de voix estiment injuste de laisser entendre que si les chômeurs ne trouvent pas d'emploi c'est qu'ils ne sont pas assez motivés. En des temps où le climat est de plus en plus pesant pour les demandeurs d'emploi, l'émission est apparue comme de très mauvais goût.

« L'appel à candidatures a été maladroit »

Bruno Deblander, responsable de la communication et porte-parole RTBF, estime que « l'appel à candidatures a été maladroit » et que les internautes ont mal saisi les valeurs que le service public a voulu mettre en avant : des valeurs de « respect de la personne ». Il insiste sur le projet initial qui était de mettre en avant des trajectoires de recherches d'emploi qui aboutissent : «sentiment honorable pour montrer que la recherche d'emploi répond aujourd'hui à une série de démarches ». Il regrette donc « une mauvaise perception » de l'émission, et affirme qu'il n'y aurait eu aucun sens à poursuivre une idée incomprise.

Une lettre ouverte, écrite part le collectif RTBF89 et d'autres signataires, accuse l'émission de ne pas toujours avoir suivi une procédure légale, notamment dans la communication du service public Actiris de données personnelles à une société privée. Ces données auraient par ailleurs été présélectionnées selon des critères difficilement vérifiables. Bruno Deblander affirme alors que les auteurs de cette lettre se trompent et il reste convaincu que « Je veux ce joooooob ! » n'a pas usé de méthodes illégales. Céline Frémault, ministre bruxelloise de l'Economie et de l'Emploi, a répondu à la lettre ouverte et prend la défense d'Actiris qui n'aurait pas, selon elle, entravé ses droits.

Suspension de l'émission

Les médias ont annoncé une suspension momentanée de l'émission. A l'heure actuelle, Bruno Deblander explique que la RTBF a demandé à Ebuco, qui avait proposé l'émission, de redécliner l'idée initiale afin de concevoir un nouveau programme, moins ambigu. Pas question, donc, de reprendre le « Je veux ce joooooob ! » qui a tant été critiqué, mais de réfléchir à un nouveau programme qui reprendrait l'idée initiale. Les internautes ont cependant conscience que l'affaire n'est pas enterrée et souhaitent rester mobolisés.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2013 à 15:45 :
La télé réalité n'a jamais été de très bon goût mais là ... c'est assez lamentable.
Les producteurs de ces émissions n'en finissent plus de rabaisser le citoyen lambda pour le transformer en bête de foire grâce à des scénarios bien rôdés.
Je me demande sur quels critères les candidats ont été choisis...
a écrit le 12/07/2013 à 22:46 :
décidément notre monde adore la nostalgie , je me souviens des années 30 aux USA , on faisait danser les gens jusqu'à épuisement physique pour 10 dollars a l'époque , 48 h de danse non stop , aujourd'hui certaines chaines de Tv et le populisme sur le sujet du travail ( comme quoi il y'en et qu'on a que des assistés qui ne veulent pas travailler ) la rengaine des années 30 , l'histoire est têtue et l'homme n'a décidément plus de mémoire c'est bien triste d'en arriver a cette autoflagellation sociale pour s'en sortir , pathétique
a écrit le 12/07/2013 à 19:35 :
Etre motivé ? Encore un alibi pour faire de la discrimination. Vouloir se loger et manger n'est plus une motivation suffisante dans cette jungle. Il faut être un winner dénué de tout scrupule, et surtout d'amour propre. L'estime de soit et l'indépendance sont combattus avec acharnement par les DRH. C'est pas dans une émission TV que j'ai vu le pire, mais dans la réalité qui dépasse la fiction.
a écrit le 12/07/2013 à 16:54 :
lamentable ....la télé s enfonce de plus en plus profond dans la fosse septique du mauvais gout et la dignitée humaine Quand je pense aux gens qui se moquaient a l epoque des films "Rollerball" et du "prix du danger" en disant ca n arriverait jamais on en est plus tres loin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :