Pourquoi il y a plus de locataires en France que chez nos voisins

 |   |  1366  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Aujourd'hui, 42% des ménages français sont locataires. Une situation souvent plus subie que voulue. Du coup, l'UFC Que Choisir fustige la dévalorisation du statut locatif, fustigeant les agences immobilières. Mais les causes sont plus profondes.

Les Français rêvent-ils tous d'accéder à la propriété ? Les enquêtes et les discours politiques pourraient le laisser penser. Pourtant, aujourd'hui, 42% des ménages sont locataires de leur logement, un chiffre largement supérieur à celui de la moyenne des 27 pays de l'Union Européenne (35%), selon l'UFC-Que Choisir.

La conséquence ? Une dévalorisation du statut locatif.

Pour l'UFC, "les agences immobilières ne jouent pas le jeu de l'accès au logement et, au vu de l'inflation des litiges en matière de location, appelle les pouvoirs publics à mettre fin à ces pratiques bien peu louables". En effet, selon l'Union fédérale des consommateurs, plusieurs pratiques abusives sont aujourd'hui monnaie courante.

Tout d'abord, la transparence de l'information : "bien qu'obligatoires, de nombreuses informations ne sont pas affichées par les agences. Ainsi, dans 21% cas, les honoraires n'étaient ni affichés en vitrine, ni visibles de l'extérieur contrairement à une obligation légale vieille de 20 ans. De même, près de 4 mois après l'entrée en vigueur de l'obligation d'affichage de l'étiquette énergétique, seules 72% des agences respectent la loi ".

Ensuite vient le problème des dossiers. L'enquête montre que dans 62% des cas, les agences n'ont pas hésité à demander des documents interdits tels que l'attestation de l'employeur (46%), l'attestation du précédent bailleur (10%), photographie d'identité (10%),...

Et enfin, l'UFC Que-Choisir dénonce les tarifs démesurés des honoraires. "Les honoraires acquittés par les locataires sont prohibitifs : en moyenne 93% du loyer mensuel hors charge".

De son coté, l'IEIF note un autre problème pour les locataires. Les loyers augmentent selon un rythme proche des revenus des ménages. Mais "les revenus des locataires n'augmentent pas aussi vite que ceux de la moyenne des ménages (17% depuis 1993 contre 31% pour la moyenne) et donc leur effort budgétaire ne peut que s'accroître.

De son coté, la Fnaim tient à se défendre. Concernant l'étiquette énergétique, la Fédération Nationale de l?Immobilier rappelle que 72% des agences l'affichaient au moment de l'enquête, soit seulement 3 mois après l'entrée en vigueur de la loi. De plus "l?enquête pointe aussi des pratiques discriminatoires de certains professionnels. Pas plus d?excuses pour ces contrevenants : la FNAIM et ses adhérents sont engagés aux côtés de la HALDE pour garantir des conditions d?accès au logement et lutter contre toute discrimination. Toutefois, si on observe une quête excessive de garanties de la part des professionnels, il faut rappeler que ce n?est pas par excès de zèle mais bien pour préserver l?intérêt légitime des bailleurs".

Les causes du mal : le niveau des prix avant tout

Pourquoi les locataires ne parviennent plus à devenir propriétaires ? Bien évidemment, les prix qui ont augmenté de 120% depuis 1998 en France y sont pour beaucoup. A Paris, la barre des 8.000 euros le mètre carré a été officiellement franchie. Du coup, seuls les propriétaires peuvent à nouveau acheter puisque leur bien s'est également réévalué au fil des ans.

Ce qui chasse, peu à peu les primos accédants. De nombreux courtiers en crédit ont ainsi vu la disparition progressive des primo accédants depuis le début de l'année, en particulier dans Paris intra muros. « Ils représentent 66 % de nos clients, contre 73 % l'an passé à la même période », s'inquiètait en avril dernier Sandrine Allonier, responsable des études chez Meilleurtaux.com. À la Fnaim, leur part ne dépassait pas au printemps 20 % dans une agence sur deux. C'est à Paris et en Île-de-France que la situation est la plus dramatique. Selon plusieurs professionnels, les accédants à la propriété ont « disparu de la circulation ».

La situation est telle que le FMI s'inquiète à présent des prix de l'immobilier en France.

L'appétit des Français pour la pierre entretient la hausse des prix

Bien sûr, les prix ont également monté ailleurs en Europe et dans le monde. Mais, et il s'agit là d'une explication plus sociologique, les Français sont viscéralement attachés à la pierre. Les craintes qui pèsent sur la réforme de la fiscalité en cette année présidentielle et sur les rendements des fonds en euros incitent également les Français à délaisser l'assurance-vie (dont la collecte nette chute depuis janvier). Et comme ils ont soif de sécurité, la pierre reste le placement par excellence. « Les épargnants se dépêchent de profiter de la fiscalité attractive pour se désengager et investir dans l'immobilier. Au risque de favoriser une bulle », regrettait Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants.

Les aides se retournent contre l'Etat

Facteur aggravant, qui n'intervient pas chez nos voisins : le gouvernement entretient, grâce à ses aides, la hausse des prix. L'intention est louable puisqu'il s'agit d'aider à accéder à la propriété. Mais chaque nouvelle mesure a permis pour l'instant aux propriétaires de vendre plus cher. C'est le cas de la mise en place au 1er janvier dernier par l'État d'un prêt à taux zéro amélioré (PTZ+). « 9% de ses bénéficiaires n'auraient pas pu obtenir l'ancien PTZ », assurait-on au Crédit Foncier. Chez Meilleurtaux.com, un dossier sur deux l'inclut désormais dans son financement. Le PTZ+ est-il efficace ? Oui, à en croire une étude du début d'année du Crédit Foncier qui avait calculé que « le PTZ+ pouvait compenser une hausse des taux d'environ 0,5 point, mais guère plus ». Soit, à peu de chose près, la hausse des taux depuis octobre ! Le PTZ+ a donc soutenu le pouvoir d'achat immobilier des Français et retardé le blocage du marché... jusqu'ici.

La mesure de la réduction d'impôts liée aux intérêts d'emprunt et la loi Scellier, mises en place lors du début de la crise financière, a également joué. Les prix ont moins baissé en France qu'ailleurs. Et, surtout, beaucoup moins longtemps puisque la baisse d'aura duré que 18 mois.

La hausse des taux de crédit a bloqué le marché de l'accession aux locataires

Pour les locataires, qui ne peuvent pas compter sur la revente de leur bien comme apport personnel, la solution passe bien évidemment par le crédit. Sauf que, même si les taux de crédit se sont assagis depuis quelques mois, ils ont grimpé en flèche depuis le début de l'année. En quelques mois, ils ont effacé toute la baisse de 2010. En pleine tourmente financière et face aux nouvelles contraintes réglementaires, les banques ont également dû conforter leur marge sur le crédit.

Et il s'agit là d'une spécificité bien française : pour gagner un nouveau client, une banque français doit compter le plus souvent sur un déménagement ou sur l'octroi d'un crédit immobilier. Car les Français ne sont pas adeptes de la mobilité bancaire. Entre les établissements, la concurrence joue donc à plein et les taux sont tirés vers le bas. Ailleurs, chez les britanniques, par exemple, les usagers bancaires sont beaucoup plus volatils. Ce qui permet de les attirer avec d'autres types d'offres promotionnelles.

Résultat : la hausse des taux de crédit, générale en Europe entre décembre et avril dernier, a eu plus de conséquences pour les emprunteurs français qui bénéficiaient de conditions privilégiées, les banques faisant très peu de marge sur le crédit immobilier.

L'attentisme en période présidentielle

Cette année 2011 voit apparaître une nouvelle catégorie de locataires : ceux qui ont les moyens d'accéder à la propriété mais qui préfèrent différer leur projet d'acquisition.

Les raisons ? D'abord, l'attentisme est traditionnellement de mise à moins d'un an des présidentielles. Peur du changement de fiscalité, attente d'une promesse de campagne, etc. Ensuite, et il s'agit là de la principale raison, les locataires ayant les moyens ne souhaitent pas acheter au plus haut. Ils pensent que les prix vont baisser, ce qui est inévitable à moyen terme, et qu'il vaut mieux attendre l'éclatement de la bulle ou, à tout le moins, une baisse, pour acheter à un prix raisonnable.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2011 à 18:01 :
J'ai des amis suisses, qui vivent à Neuchâtel. Bien que la Suisse ait une réputation de richesse, ils se plaignent de ne pas pouvoir devenir propriétaires "comme la majorité des Français". Il paraît qu'il n'y a qu'un gros tiers de Suisses qui vivent dans une maison ou un appartement dont ils sont propriétaires.
Alors cet article devrait donner des comparaisons pays par pays.
a écrit le 13/10/2011 à 13:55 :
penurie de logement en France, 2M de logements vacants et lire cet article:
http://www.journaldunet.com/economie/immobilier/chute-immobilier/penurie-de-logements.shtml
a écrit le 13/10/2011 à 7:27 :
La réponse est triste : il y a beaucoup de locataires en France parce que beaucoup de personnes sont pauvres et non pas de revenus suffisants pour acheter et payer également les frais d'entretien la taxe foncière et les prêts. Et comme il y a de ^lus en plus de gens précaires cela risque d'augmenter. Pour acheter un logement il faut entre 1 000 et 2000 euros par mois à raison de 30% des revenus or cela correspond à 3500 à 6500 euros de revenus par mois. Or la moitié des salariés français ont un revenu de 1 500 euros et par couple 3 000 environ on voit que la majorité des salariés français c'est impossible
a écrit le 06/09/2011 à 13:02 :
Diane Lawacze se trompe ! Le gouvernement n'aide pas ou très peu ceux qui achètent leur résidence principale.
Le gouvernement dépense un argent fou pour inciter des gens à investir dans l'immobilier pour louer.
Ce cadeau royal avantage surtout les promoteurs/constructeurs immobilier et les banquiers : ils gonflent leurs prix et prêts du montant des carottes fiscales accordées aux investisseurs.
Les investisseurs immo eux paient très cher leur achat et se remboursent à peine avec l'avantage fiscal.
Cette mécanique entraîne une hausse de prix et pénalise ceux qui achètent leur résidence.
Rappelons-nous 2008, lors de la crise, il y eut un stock énorme de logements neufs invendus.
Qu'a fait le gouvernement ? A-t-il aidé les ménages pour acheter ? A-t-il laissé le marché conduire à une baisse de prix ?
Non, il a racheté au prix fort ces logements pour sauver les promoteurs/constructeurs ! Un bonheur pour ces pros de l'immobilier mais un desastre pour les finances publiques... et pour ceux qui voudraient acheter leur résidence.
a écrit le 06/09/2011 à 11:07 :
Prenez une personne (cadre) qui gagne environ 40 - 50 K /an. Pensez vous qu'il est pret a investir plus de 300K sur 20 ans pour un 40m2 sur Paris ?
Réponse de le 14/10/2011 à 18:03 :
Il n'y a que 2.5 millions de parisiens sur 65 millions d'habitants. Que le cadre en question regarde un peu les prix de banlieue...
a écrit le 27/08/2011 à 11:30 :
Mon raisonnement est le suivant : Les loyers ne sont pas très élevés (relativement) par rapport à l' investissement immobilier locatif, soit près de 2 % de rendement après impôt (même niveau que la Caisse d?épargne).
La question à se poser pour son habitation principale :
Vaut il mieux être propriétaire ou locataire de son logement actuellement ?
L'état encourage l'accession à la propriété? !, mais le particulier a t il intérêt à devenir propriétaire?
1°) Côté positif : Avoir un logement sécuritaire et une épargne qui suivrait le cours de la vie.
2°) Côté négatif : Toutes les charges que paiera le propriétaire et pas le locataire : les taxes foncières, les charges de copropriété (propriétaires) qui n?arrêtent pas de grimper, les taux d?intérêt de l?emprunt et frais d?acquisition, tout ça pour voir son bien immobilier se dévaluer et générer des moins-values s?il se trouve dans des quartiers sensibles avec climat social dégradé,qui n?arrêtent pas de se développer et si les acquéreurs se font rares (également si les taux intérêts viennent à monter), évaluation surévaluée du prix d?achat (40% d?après le FMI)?
Sans parler des aides (allocations logement) que les locataires pourront obtenir et pas le propriétaire. Difficulté pour revendre en cas déménagement, nouveaux frais pour rachat d?un autre bien?
Biens entrant dans l?imposition sur le capital?
S?il s?agit d?un investissement locatif : Les mêmes inconvénients que ci-dessus, plus des loyers plus ou moins bloqués, locataires dégradant les lieux, non paiement de loyers?
Existe-t-il encore des investisseurs immobiliers conscients ?
Le rendement locatif est passé de 20% après guerre, à 10% vers les années 1980, à moins de 4% actuellement .
Un conseil : Si vous êtes propriétaire vendez vite avant d?être plumé (il faut bien prendre l?argent quelque part?).
Réponse de le 27/08/2011 à 17:00 :
Mon dieu quel vieux cliché si précieux aux riches investisseurs ! le citoyens d'en bas lui paye un loyer de plus en plus cher (ex je connais un accédant de 2002 qui paye 500 e par mois et un locataire qui paye 720 e par mois, chercher l'erreur) la chute du pouvoir d'achat est là ! Si l'etat se soucie des primo accédants c'est que cela soutien l'economie du pays par la taxe foncière mais aussi qu'elle connait un grave problème concernant le pouvoir d'achat des futures générations : les futures séniors avec bas salaire et loyer excessif... donc comment loger les vieux, taxer indéfiniment le pauvre peuple pour aider le papie boom, cela risque de couter plus que le raisonnable ? on courre a la castastrophe mais chut silence, les ultra riches en veulent plus.
a écrit le 25/08/2011 à 17:32 :
Il ne faut pas charger trop la mule.
Le propriétaire prend de plus en plus de précautions parce que lorsqu'il se trouve face à un locataire malveillant, la justice traîne énormément pour régler le problème.

les bons paient pour les mauvais c'est évident, mais les premiers responsables de cette dégradation de confiance sont les juges.
a écrit le 25/08/2011 à 9:18 :
quand je lis les commentaires juste en en dessous, ca me rend dingue . .. .
il est normal de renover ce qui est usé... rien que pour votre confort ....; aujourd'hui les locataire ne veulent plus rien faire parce que ce n'est pas leur appartement mais celui d'un propio, et ne veulent pas que le proprio retrouve un appart dans l'etat dans lequel il a ete louer a l'origine ?? ? mais quel irrespect .... !!! l'appartement est a vous tant que vous le louer, la preuve en est, que le proprietaire ne peut rentrer chez vous comme ca, sans votre autorisation ... mais dans quel monde vous vivez??? vous habiteez donc dans des decheteries??? ou le probleme de remettre un coup de peinture ou une nouevelle moquette? etes vous des cochons a ce point? ou des feneants? ou juste des profiteurs?? comme cux encore en desosus, qui sont fiers de dire qu'ils ne paient paps leur loyer.....comment je vous aurai foutus dhors facon "recours force utile" !!!!
Réponse de le 25/08/2011 à 12:03 :
A votre avis on paie une location pourquoi ? C'est comme un service , si je loue une chambre d?hôtel sur une longue période je dois entretenir la chambre (moquette,tapisserie) ? Non ! Je vous passe la comparaison avec une location de voiture...De toute manière la loi est claire sur le sujet et détermine ce que le locataire doit entretenir et ce qui à la charge du proprio, libre aux locataire d'entretenir "d'avantage" l'appartement.
combien de proprios refont l'appartement avant l'entrée d'un locataire ?? Allez visiter les apparts de Paris et autres villes très demandées , certains semblent ne pas être refaits depuis des années.
Réponse de le 25/08/2011 à 17:31 :
@Jamesbond : vous regardez trop de films mon vieux ! Revenez à la réalité !!
Réponse de le 13/10/2011 à 10:30 :
D'accod avec Jamesbond
a écrit le 24/08/2011 à 10:27 :
Moi aussi je préfère la location. Si l'appartement était à moi, je devrai le nettoyer, vider les ordures, faire attention à ne pas faire déborder l'eau. Que des galères. En location, je suis libre.
Réponse de le 24/08/2011 à 14:48 :
Pareil aussi, j'ai pas envie de mon proprio profite de moi pour rénover l'appart.
Réponse de le 24/08/2011 à 15:57 :
@Idem : rénover ou reconstruire ? !-)
Réponse de le 25/08/2011 à 10:43 :
VOs commentaire sont tellement caricaturaux qu'on reconnait sans aucune difficulté des propriétaires qui tentent d'imiter sans beaucoup de talent ce qu'ils estiment être le locataire cauchemardesque... Pauvres propriétaires riches, on vous plaint, la vie est dure, vous qui êtes tant favorisés par un gouvernement qui fait tout pour faire monter le prix de vos logements pour empécher les français de devenir propriétaires afin que vous ayez toujours de locataires : Scellier et autres dispositifs couteux qui font monter les prix...
Réponse de le 25/08/2011 à 11:41 :
c'est de la provoque ....
Réponse de le 25/08/2011 à 14:11 :
Pour devenir proprétaire ? Avoir bossé à l'école, avoir trouvé un job dans le privé. Avoir changé de boites pour gagner en compétences, responsabilités et salaire. Avoir aussi fait des économies. Accepter de passer un heure dans les transports pour aller bosser. Et ne pas vouloir un 80 mètres carré en plein Paris sinon rien. Avoir aussi un conjoint comme soi.
Réponse de le 25/08/2011 à 17:34 :
Pour répondre à votre question : je suis diplômé d'une des 3 écoles les plus prestigieuses de France, + doctorat. Mais à l'heure actuelle, cela ne suffit pas à se loger convenablement à Paris, tellement la bulle immobilière est énorme, et je refuse d'être le pigeon qui achète au sommet de la bulle et devient le dindon de la farce.
Réponse de le 07/02/2013 à 4:20 :
Je pense que vous n' avez pas compris que les diplômes c'est bien ,mais être le meilleur dans l'école de la vie c'est mieux.
Ex ; Etre ingénieur ( beaucoup de diplômes , ou avoir le courage d'entreprendre <ouvrir par exemple un commerce>
et gagner très bien sa vie pour pouvoir se payer ce qu'on veut )
Personnellement j'ai préféré faire un métier manuel, sachant qu'il allait me rapporter plus , que d'avoir des diplômes car lorsque l'on fait des achats on paye en euros et non en diplôme)
a écrit le 24/08/2011 à 10:22 :
Moi je préfère la location. En louant, je ne paye pas mon loyer. ca fait deux ans. Si j'achetais, sans rembourser, j'aurais des probèmes plus vite et plus grave avec ma banque.
Réponse de le 24/08/2011 à 14:47 :
Pareil, surtout en période hivernale, il suffit de repayer une fois pour annuler la procédure d'expulsion.
Réponse de le 24/08/2011 à 15:54 :
Moi, mon meilleur score pour un appart, c'est 4 ans sans payer. Si je les met tous bout à bout, j'ai dû payer 8 mois en 16 ans. J'ai mieux à faire avec mon fric.
Réponse de le 24/08/2011 à 15:58 :
Ca fait presque 3 ans maintenant. Un 90m2 à Paris dont le proprio me demande outrageusement 1800 Euros. Je paye de temps en temps, pour annuler l'expulsion, parfois un mois, parfois deux, puis je recommence avec l'hiver. Ça énerve mon propriétaire (en 3 ans j'ai payé 1 an de loyer), mais à quoi bon l'enrichir à mes dépends. Par contre je gère le truc assez bien en plaçant l'argent du loyer sur un livret A de ma femme, peut-être qu'un jour je deviendrais propriétaire, quoi que à ce prix là ça ne vaut pas la peine.
Réponse de le 24/08/2011 à 21:28 :
Bravo! Etonnez-vous de voir les propriétaires vendre au lieu de relouer? Quel intérêt pour leur épargne?
Bientôt, le marché locatif se limitera aux HLM et à quelques multinationales basée hors d'Europe et sans scrupules. Cela grâce à vous. Merci de la part des jeunes et des gens qui changent souvent de région de part leurs fonctions.
Réponse de le 25/08/2011 à 6:43 :
En tant que proprietaire, je verse 200 euros a chacune des personnes recrutées (en general 6) et je leur donne 1h pour vider l'appartement du locataire délinquant et assisté. Et ca marche ! Le clou du spectacle, le changement de serrure et les meubles de "l'indelicat dans la rue" où tout le monde peut se servir =) Je l'ai fais 4 fois, jamais eu de problemes par la suite. Amis proprietaires, prenez les choses en mains !
Réponse de le 25/08/2011 à 7:16 :
Vous énervez pas, Tulipe, il s'agit de faux commentateurs vrais propriétaires...
Réponse de le 25/08/2011 à 7:36 :
C'était inévitable et cela ne va pas s'arranger. La répartition des richesses est devenue inégale (rapport dirigeant/salarié), les riches cherchant à d'avantage s'enrichir par peur ou crainte sur l'avenir. Les impayés ne sont qu'une suite logique de leur acte.
a écrit le 24/08/2011 à 9:14 :
J'avais entendu, sais plus où, qu'en Allemagne les gens étaient plus naturellement locataires, les loyers étaient décents et(par ce que) l'offre assez large.
Chez eux, la course à la propriété était moins forte.

En France, peu d'offre, les loyers augmentent car les prix d'achat augmentent, il faut donc que les loyers suivent, sinon, la menace classique est "Je vendrai au lieu de louer".
a écrit le 24/08/2011 à 9:12 :
La baisse des prix n'interviendra pas. Bien au contraire, le rachat de centaines de miliards d'euros de dette grecque, espagnole, italienne .... par la Banque centrale européenne qui fait marcher la "planche à billets" se traduira INEVITABLEMENT dans les années à venir par un fort accroissement de l'inflation qui est le SEUL moyen de régler le problème de la dette. En conséquence, le prix de l'immobilier suivra l'inflation.
Réponse de le 24/08/2011 à 9:51 :
Faux et refaux, l'inflation ne reglera rien, on est deja en inflation, or comme il y a eu desindexation des saalaires et de l inflation..... si les prix montent sans que les salaires suivent.....

D autre part le marche immo est deja en train de se gripper, moins de vente, l OCDE, le FMI, l UE ont tous enonce le fait que l immobilier francais est surevalué d au moins 40% voir plus.....

Enfin les prix ne peuvent continuer a augmenter sans cesse on va forcement constater un ajustement tres fort a la baisse plus que souhaitable
Réponse de le 24/08/2011 à 10:18 :
Vous faites des plans sur la comète, et vous vous trompez. Il y a d'autres hypothèses : après l'Italie, la dette de la France est attaquée. Les taux montent, et l'immobilier s'effondre, comme quand le franc était attaqué vers 1991.
Réponse de le 24/08/2011 à 13:07 :
forcément avec l'inflation .. lorsque la baguette de pain coûtera 1.000.000 ?, alors le prix des maisons sera de plusieurs milliards mais en fait elle ne vaudront rien.

c'est quand même le meilleur moyen de se protéger contre la disparition de la monnaie donc l'immobilier reste une valeur refuge, provisoirement
Réponse de le 24/08/2011 à 13:20 :
non pas deplan sur la comete, mais tout ce qui monte doit forcement redscendre, le nombre d'acquisition est effectivement en chute depuis le debut de l année.
Les banques sont loin de revenir a une politique baissiere des taux, nottement a cause de l obligation de fonds propres elles auront encore tendance a engager moins d emprunt a long terme.
La BCE, L allemagne sont totalement contre une politique inflationniste, d ailleur cite moins une politique inflationniste qui ne s est pas traduite ensuite par une deflation et une devaluation.....

Non non non, pour letroll vu la baisse du rendement locatif, une grosse partie des avoir est en train de se diriger vers l or et l argent, futur nouvelle bulle...

Enfin il faut aussi rappeler que les premiers programme de defisc (sellier....) arrivent a terme, les tous premiers l an prochain.....la plupart sont deja amorti et remboursés..... alors a moins de les stocker innocuppés ou de continuer a les louer sans défiscalisation, ce que tous ne pourront faire, il va y avoir un apport de bien sur le marché.

Mais libre a vous de croire que la hausse va continuer indefiniment, perso j attends la chute qui va arriver avec delectation
a écrit le 24/08/2011 à 6:37 :
Pourquoi louer son/ses appartements alors que cela revient à jouer à la roulette russe en choisissant le locataire? PLus d'un an pour récupérer l'appartement si le locataire part sans payer et pendant ce temps vous payer les charges de l'immeuble...A trop vouloir protéger les locataires, on tue la location et la pénurie s'installe.
Réponse de le 24/08/2011 à 8:21 :
Et bien prenez une assurance loyers impayés ! Ou alors revendez votre bien si vous avez peur du risque.
Réponse de le 07/02/2013 à 5:01 :
A mon avis les assureurs sont responsables en parti des non payement des loyers.
Je les soupçonnent , avec la complicité de certains organismes d'avoir encouragé les gens a ne pas payer leur loyer , afin de pouvoir mettre en place une assurance loyer impayés.
Politique Française on créé des emplois sur l'insécurité comme toujours ( vaut mieux faire mettre des alarmes dans les maisons,voitures, faire des prisons, que d'arrêter les voleurs)
Finalement a la fin ,on n'a plus les moyers de payer tout cela
a écrit le 24/08/2011 à 4:51 :
il faut absolument abandonner toute aide pour l'immobilier ancien et favoriser uniquement le neuf dans les villes ou leur banlieue proche.
Réponse de le 24/08/2011 à 10:20 :
Oui. ET taxer les grands propriétaires de logements, comme ceux qui possèdent plusieurs immeubles à Paris : ce sont des héritiers, des rentiers, et ils ne servent à rien, leur utilité économique est nulle.
a écrit le 24/08/2011 à 4:49 :
25euros le mètre carré, ça fait cher. à notre époque de plus en plus de gens sont célibataires ou divorcés, les jeunes veulent leur propre appartement pour les études et l'indépendance, le système n'est plus adapté. Les logements sont accessibles pour des familles seulement, et encore, si aucun membre n'est au chômage.
a écrit le 23/08/2011 à 21:44 :
A quoi bon louer quand on a un joli appartement, on est certain qu'il sera saccagé tout de suite. Il est assez normal d'essayer de se protéger comme on peu, face à des règlements qui favorisent largement le locataire quand il ne paye pas.
Louer un appartement de qualité 3 mois par an à des étrangers, est souvent plus rentable que de le louer à l'année à des gens qui utiliseront toutes les lois pour nuire au propriétaire. La location, sauf si on a des de nombreux appartements, n'est pas vraiment rentable, ou alors il faut louer un truc pourri dont on se fiche s'il est dégradé par le locataire.
Réponse de le 24/08/2011 à 8:09 :
"Louer un appartement de qualité 3 mois par an à des étrangers", il serait tant que les pouvoirs publics se préoccupent de ce genre d'infraction.
Réponse de le 24/08/2011 à 9:28 :
Infraction ? Cher Chris, je fais ce que je veux avec MA propriété, le communisme regne en France depuis quand ? Avec mon frere on a herite de 2 appartements, on les a mis en location pendant 2 ans, on avait pourtant choisi des gens "soigneux", ils ont saccage les appartements, alors oui maintenant a Paris, on loue uniquement aux touristes etrangers, on loue 6 mois par an et on est TRANQUILLE. Le locataire francais sait qu'il a tous les droits et en abuse.
Réponse de le 24/08/2011 à 10:22 :
Il faudrait aussi 1) taxer les logements inoccupés, même provisoirement, dans les zones tendues (grandes villes). 2) Réquisitionner les logements vacants dans ces zones, comme le permet la loi. Des logements vides c'est une aberration économique.
Réponse de le 24/08/2011 à 15:05 :
Ok Jean mais aussi permettre l'expulsion en fin de mois des locataires ne payant pas leurs loyers au lieu d'attendre souvent plus de 12 mois d'impayes pour mettre les locataires delinquants dehors. J'achete pas ma baguette de pain a credit, je ne vois pas pourquoi je devrai faire un credit de 6 mois a un locataire qui ne sait pas gerer son budget et qui partira sans payer.
Réponse de le 25/08/2011 à 9:11 :
tout a fait fatigue ....
et pourquoi devrait on taxer ou requisitionner des propriété vide??? au nom de quoi, ? c'est une perte seche pour le proprietaire qui ne rentabilise pas son bien... pour y mettre des sdf ou autres, qui ne payeront pas non plus leur loyer????
a écrit le 23/08/2011 à 19:49 :
vivement le krach de l'immobilier .... 100% d'augmentation en une décénie ... et les salaires n'ont pas suivi...
il y a 3 courbes : les salaires (en bas) les loyers (au milieu) le prix d'achat ( en haut)
petit à petit le rendement du locatif diminue car les loyers sont bloqués par le pouvoir d'achat des locataires mais les prix continuent leur ascencion
acheter un bien 200 000 ? pour le louer 700 ou 800 par mois ce n'est rentable que si les prix de l'immobilier continuent à augmenter...
se saigner avec un pret sur 20 ans sans vacances ni loisirs sympas, c'est parier sur le fait que les prix vont continuer à grimper
car sinon je préfère donner 700 à mon propriétaire que 500 d'interêts à ma banque...
je prends un pret pour acheter mon bien 200 000 ou je paye 700/mois de loyer ?
et j'achete 200 000 ? d'actions (FTE ou autre) avec un rendement de 10% annuel et 30% d'impots ça me fera 14000 ? de revenus nets pour payer 8400 de loyer et partir en vacances avec les ...
la réponse sera donnée quand tout les privilégiés de la génération Baby Boom ( je n'ai rien contre eux je tiens à le signaler) partiront dans le trou et que leurs enfants n'auront pas les moyens de payer les impots fonciers de la maison de vacances...
ça vendra en masse et ça descendra ... montez les taux d'interet et augmentez les impots fonciers , arrêtez les subventions déguisées aux promoteurs sous forme de reduc d'impots ... et tout rentrera dans l'ordre
a écrit le 23/08/2011 à 19:46 :
vivement le krach de l'immobilier .... 100% d'augmentation en une décénie ... et les salaires n'ont pas suivi...
il y a 3 courbes : les salaires (en bas) les loyers (au milieu) le prix d'achat ( en haut)
petit à petit le rendement du locatif diminue car les loyers sont bloqués par le pouvoir d'achat des locataires mais les prix continuent leur ascencion
acheter un bien 200 000 ? pour le louer 700 ou 800 par mois ce n'est rentable que si les prix de l'immobilier continuent à augmenter...
se saigner avec un pret sur 20 ans sans vacances ni loisirs sympas, c'est parier sur le fait que les prix vont continuer à grimper
car sinon je préfère donner 700 à mon propriétaire que 500 d'interêts à ma banque...
je prends un pret pour acheter mon bien 200 000 ou je paye 700/mois de loyer ?
et j'achete 200 000 ? d'actions (FTE ou autre) avec un rendement de 10% annuel et 30% d'impots ça me fera 14000 ? de revenus nets pour payer 8400 de loyer et partir en vacances avec le reste du bonus ...
la réponse sera donnée quand tout les privilégiés de la génération Baby Boom (qui ont eu de bons salaires et je n'ai rien contre eux je tiens à le signaler) partiront dans le trou et que leurs enfants n'auront pas les moyens de payer les impots fonciers de la maison de vacances...
ça vendra en masse et ça descendra ... montez les taux d'interet et augmentez les impots fonciers , arrêtez les subventions déguisées sous forme de reduc d'impots aux promoteurs ... et tout rentrera dans l'ordre
Réponse de le 24/08/2011 à 7:19 :
Des actions avec un rendement de 10 % annuel actuellement ? Sans vouloir vous offenser, vous etes chez les bisounours =) Vous auriez achete pour 200.000 euros d'or en 2010 alors oui j'aurai ete d'accord avec vous, mais acheter des actions, faut etre idiot. Pour info FTE est passée de 16 euros en sept 2010 a 12 euros actuellement .... Et FTE a ete mise sur le marche a plus de 20 euros. Belle performance en effet ...
Réponse de le 24/08/2011 à 8:25 :
tout dépend de quand a été acheté le portefeuille. Qui peut prévoir ce qu'il vaudra si on achète pour 200000 e d'actions maintenant et dans 20 ans ce que ça vaudra?? Mon mari a liquider le sien il y'a 5 ans suite à un heritage et le rendement était de 30%!!! alors là, ça valait le cout.. Moi qui a un petit pee depuis 7 ans.. je suis en perte continu sur de l'offenssif et à peine 1% sur du securitaire.. je me dis que tant que je vends pas, je perds rien.. on verra dans 15 ans..
Réponse de le 24/08/2011 à 10:00 :
Exactement, pour l immo comme pour la bourse, le probleme c est que la plupart des gens achetent au moment ou c est le plus haut; donc "risque" de gain faible mais risque de perte elevé, tres elevé....

Au contraire de ce que beaucoup croient quand on achete en bourse c est pas sur 2/3 ans que ca se joue c est plutot sur 8 ou 10, donc contrairment a la pensée commune c est justement maintenant ou la plupart des valeur sont basses qu il faut acheter
a écrit le 23/08/2011 à 19:35 :
les vieux rentiers sont contents????...les vieux rentiers engloutissent leurs biens dans leur prise en charge car les jeunes ne le veulent pas. pas étonnant donc que l'argent englouti pour assumer sa fin de vie ne passe pas aux successeurs.
les loyers et les maisons ont toujours coûté cher, aujourd'hui comme avant. les vieux rentiers d'aujourd'hui ont d'abord été des jeunes pauvres qui ne pouvaient rien s'acheter, qui ont beaucoup travaillé, qui ont eu faim, qui ont eu froid car la vie a toujours été difficile sauf pour une minorité nantie ou née avec une cuillère d'argent dans la bouche. .nos destins sont et seront toujours aussi hasardeux.il en est ainsi. il faut arrêter de discriminer les vieux car nous sommes tous de futurs vieux
Réponse de le 24/08/2011 à 7:46 :
Aujourd'hui, les loyers et le prix des maisons ne coûtent pas seulement chers, ils sont exhorbitants, la différence est là...
Réponse de le 24/08/2011 à 10:11 :
Faux archi faux mr le vieux rentier, mes parents on acheter en 1998 une maison 200m² habitable 1500m² dans la region orleanaise, pour un peu plus de 700 000 Francs, soit 107 000 euro; aujourd hui trouver moi le meme bien a moins de 300 000 euros c'est impossible, alors stop les mensonges.... Les subventions immobilieres et autres niches font qu aujoud hui meme en travaillant on ne peut acceder decement a la propriete....

Alors oui a la fin de cette bulles, vivement un enorme krach immobilier!!!!!
a écrit le 23/08/2011 à 17:39 :
Cette idiotie du Grenelle de l'environnement 2 ne va pas arranger les choses car elle va accroitre le cout du m2 de 10%, au moins!
Réponse de le 23/08/2011 à 20:27 :
et baisser sur le long terme le coût d'usage du bâtiment.
La construction d'un batiment n'entre que pour 2 à 5 % du coût global de celuic-ci. Un surcoût de 10 % n'est rien par rapport sur 2 % d'un coût global !
a écrit le 23/08/2011 à 17:38 :
Il est interessant de connaitre la moyenne des taux de proprietaire en europe, mais encore plus de regarder pays par pays. Suisse : 33%, Allemagne : 46%, Pays-Bas : 53%, France 58%, Royaume Uni et Italie : 75%, Espagne : Plus de 80%.
On peut noter que les pays les plus riches ne sont pas ceux qui ont le plus grand taux de proprietaires, loin de là...
Réponse de le 23/08/2011 à 21:30 :
Et vos chiffres contredisent l'article, qui affirme sans justification qu'il y a plus de locataires en France qu'ailleurs !! Encore un publi reportage subventionné par un lobby, sans doute.
a écrit le 23/08/2011 à 16:31 :
Triste choix pour les jeunes payer un loyer exhorbitant ou s'endetter la moitié de sa vie pour un logement (souvent de piètre qualité et qui coûtera très cher en entretien et charges diverses) sans possibilité de déménager en cas d'opportunité professionnelle.
D'ailleurs, une récente étude du CREDOC commandée par le Medef montre que cette folie pèse sur l'économie française et l'emploi.

Il est temps de se réveiller, les prix de l'immobilier sont insupportables pour ceux qui débutent dans la vie professionnelle. Mais les vieux rentiers sont contents...
Réponse de le 23/08/2011 à 21:32 :
Vous avez raison. C'est une bulle spéculative, mauvaise pour l'économie française, entretenue, par les taux bas de la BCE et les subventions du gouvernement : Scellier, PTZ etc. C'est une catastrophe et il faut arréter cela; De plus cela crée des conflits générationnels car cela profite aux vieux au détriment des jeunes qui n'en peuvent plus. C'est une catastrophe.
a écrit le 23/08/2011 à 16:07 :
DESENTRALISER les entreprises des grandes villes. Contruire du neuf. Il n'y a que ça pour baisser les prix.
Combien il y a t-il parisiens qui sont locataires par choix et non par obligation?
Réponse de le 23/08/2011 à 16:40 :
Bien dit , le centralisme français est inhibiteur de création d'entreprises et entretien la bulle immobilière parisienne. Regardons sur notre voisin allemand , les grandes villes allemandes dynamiques sont moitiées moins chères dans l'immobilier que Paris alors que les salaires sont équivalents.
Réponse de le 23/08/2011 à 21:33 :
Vu les prix parisiens, il est plus intéressant d'être locataire, et de placer son argent ailleurs. L'immobilier parisien est un des investissements avec la rentabilité la plus faible.
a écrit le 23/08/2011 à 15:15 :
La situation est simple : le gouvernement favorise beaucoup les "investisseurs", contrairement à son discours démagogique "une France de propriétaires", qu'il ne respecte pas. Je propose : 1) Supprimer les lois pro investisseurs : Scellier, et autres de type Robien etc, qui font monter les prix. 2) Taxer fortement les gros propriétaires immobiliers, souvent des héritiers, comme ceux qui possèdent de nombreux immeubles entiers à Paris, et les pousser à vendre leurs immeubles à la découpe (sans toutefois brusquer les locataires, il faut rester humain), pour fluidifier le marché. Ca aurait aussi comme effet de lutter contre le déficit. Ces gros propriétaires n'ont aucun avantage économique. 3) Construire des cité U, il y en a beaucoup trop peu; ça aussi libérerait des petits apparts, sans que cela soit le but premier.
Réponse de le 23/08/2011 à 21:36 :
d'accord avec ces trois propositions. la loi scellier ayant grandement contribué à la hausse du prix de l'immo et des loyers
a écrit le 23/08/2011 à 14:55 :
Pourquoi plus de locataires en France ?? Vraiment une question à la con. Surement pour le plaisir de payer tout leur vie un loyer qui représente pour certain 90 % de leur salaire
Réponse de le 23/08/2011 à 16:27 :
1) je serai curieux de savoir combien de locataire paient 90 % de leur revenu en loyer. Ils mangent quoi ? . La plupart du temps, les proprios refusent ceux qui ont des salaires < a 3 fois du loyer
2) devenir proprietaire = payer un credit, et les interets c est aussi de l argent jete par la fenetre. Et la on voit en effet des gens pour qui le credit represent plus de 50 % des revenus

Sinon en allemagne ou en suisse il y a plus de locataire qu en france te c est des pays qui nous ecrasent economiquement. Mais c est sur qu il vaut mieux investir dans la pierre que l industrie comme on le fait
Réponse de le 24/08/2011 à 6:38 :
Picsou, si j'ai une famille avec deux enfants, que j'ai le choix entre louer un F4/F5 ou devenir propriétaire d'un magnifique studio (pour 4 hein, je le rappelle), je fais quoi ? Je deviens proprio et je nous loge à 4 dans 15m2 ? Ah ouais cool. Mon petit statut de propriétaire ou l'éducation de mes enfants ?
Réponse de le 24/08/2011 à 14:50 :
Déjà si t'as pas les moyens d'acheter un appart, tu ne fais pas de gosses, hein !!
a écrit le 23/08/2011 à 13:59 :
Ben voilà, la bulle fait son chemin dans l'imaginaire de la presse et de nos concitoyens...Et les naifs vont devoir en arriver à constater l'évidence...Oui, il y a bulle. Quand la plus-value compte plus que le revenu, fusse-t-il fictif, il y a bulle.
a écrit le 23/08/2011 à 13:33 :
Moi je préfère largement la location. Je peux déménager tous les 4 ans sans me soucier des murs. C'est quand même extra.
Réponse de le 23/08/2011 à 13:57 :
Et a votre retraite que vous prendrez a 75 ans en touchant une misere, vous devrez toujours payer un loyer ... Bon plan en effet ... Continuez a payer un loyer dans le vent sans qu'il ne vous rapporte, c'est le bon plan. Quand vous aurez une retraite de 1200 euros et devrez payer un loyer de 600 euros ...
Réponse de le 23/08/2011 à 14:07 :
oui , sauf que toute ta vie, tu enrichies quelqu'un d'autre au lieu de t'enrichir toi meme ..
Réponse de le 23/08/2011 à 14:29 :
Pas pire que payer un appart jusqu'à 75 ans ,c'est vrai vous pourrez toujours le donner en héritage à vos enfants où à l'état.
Réponse de le 23/08/2011 à 14:31 :
peu importe, y'aura la solidarité.. faudra juste qu'il devienne dépendant et hop, tout pris en cahrge par l'etat!! c'est la promesse de sarko et ses mesures seront dévoilées bientôt. en tout cas, pour 1200e de retraite, aujourd'hui, faut gagner au moins 4000 e par mois
Réponse de le 23/08/2011 à 16:16 :
@ End you life with no debt
Votre commentaire est irréel. Probablement propriétaire, vous vivez dans un monde de bisounours. A 75 ans, sauf si vous avez une retraite colossale, vous percevrez une pension fortement diminuée par rapport à votre dernier salaire. Et vous ne pourrez plus entretenir votre bien que vous comptez vendre pour aller en maison de retraite car vous serez coincé entre des coûts d?entretien (ou charges de copro) en augmentation continue et des frais médicaux en forte hausse et peu remboursés par la Sécu, si elle existe encore. Il vous faudra faire un choix : entretenir la merveille des merveilles ou vous soigner : pas les 2. Alors votre «bijou», qui comme le croit «jamesbond» enrichit son propriétaire à chaque seconde, se dégradera, perdra de son intérêt, son prix diminuera inéluctablement et vous le vendrez avec une perte considérable. Je vis en région parisienne entouré de pavillons en meulière pourris non entretenus par leurs vieux propriétaires fauchés (pas de ravalement, de double vitrage, d?isolation etc?), qui sont bradés et 1 fois sur 3 rasés par l'acheteur pour du neuf (normes BBC). Alors, locataire ou propriétaire? Seul «scaggio» est dans le vrai.
Réponse de le 23/08/2011 à 19:30 :
Vous etes marrant Tirelire, etes vous un locataire aigri ou frustré ? Mon investissement pour ma retraite (j'ai 32 ans) c'est un T2 en centre ville, pas un pavillon, donc dans un immeuble recent qui ne me coutera jamais tres cher a l'entretien et que je recupererai a ma retraite durant laquelle je ne verserai aucun aucun loyer a une tierce personne. Je prefere en tant que retraite payer 60 euros de charges par mois et avoir un logement plutot qu'un loyer de 600 euros, a chacun sa musique. Et si je dois aller en maison de retraite medicalisee, mon dernier sejour sera finance par la vente de ce T2.
a écrit le 23/08/2011 à 13:32 :
df
a écrit le 23/08/2011 à 13:23 :
Certes, les agences matraquent les locataires par des frais excessifs et infondés ... ainsi, FONCIA facture des frais au locataire pour le renouvellement tacite du bail, ce qui est illégal ! et ces frais sont sans intitulé clair ... mais les agences sont aussi souvent SYNDIC, et elles matraquent enfin aussi les propriétaires ... la photocopie d'un document à 5? l'unité, la chère location d'une salle dans ses propres locaux, les travaux exécutés par des entreprises 'amies' aux tarifs TRÈS excessifs ...
L'agence immobilière syndic a tout fait pour exécrée !
Enfin l'immobilier est très cher, car les constructions se réalisent à un seuil toujours insuffisant, un seuil savamment calculé, afin que la demande soit toujours supérieure à l'offre, sous la vigilance des institutions de l'ETAT ! Un peu comme le pétrole avec l'Opep !
Ainsi, être propriétaire de quelques logements, de préférence hérités, et hop, vous voilà RENTIER !
a écrit le 23/08/2011 à 13:15 :
A tous les raleurs et jaloux, pour devenir proprietaire, mieux vaut commencer le plus tot possible,avant m^me d'avoir loué une premiere fois, se contenter d'un studio au début au lieu d un 100m2 , ne pas viser le centre ville tout de suite mais la périphérie ...
Réponse de le 23/08/2011 à 13:57 :
Tout le monde touche le même salaire, tout le monde a les mêmes obligations familiales, aussi ? C'est d'être râleur que de demander que nos impôts soient utilisés à autre chose qu'entretenir les inégalités (Scellier) ? Et je vous parle même pas de la famille qui ne peut primo-accéder, et qui ne peut louer, les étudiants avec APL squattant le marché...N'est d'imbécile que celui qui croit que le monde est simple...
Réponse de le 23/08/2011 à 14:16 :
Quelle culture économique dites moi.... impressionné par une telle nullité.
Réponse de le 23/08/2011 à 14:31 :
Vous êtes obstiné ou quoi ? un studio coute une fortune aujourd'hui, le problème c'est qu'on ne peut même plus acheter un studio sauf avoir papa ou maman derrière pour une avance de ralonge.
a écrit le 23/08/2011 à 13:12 :
La répression des fraudes contrôle les restaurants et les fait fermer le cas échéant ; qu'en est-il des agences immobilières ? Cette profession est remplie de requins et de charlots (qui se sont multipliés ces derniers temps), il serait temps de remettre de l'ordre dans un océan de mauvaises pratiques et tromperies en tous genres.
a écrit le 23/08/2011 à 12:55 :
Le titre ne correspond pas au contenu. OUI IL FAUT SÉRIEUSEMENT REFORMER le statut prof des agences immobilières (prix et transparence, formation...). J'ai vu bcp trop d'escrocs et très très peu de professionnels, et aucun qui adopte une attitude équilibrée entre l'intérêt du vendeur et celui de l'acheteur (dans un marché, il est vrai, déséquilibré pour l'instant, mais pour combien de temps encore ?)
a écrit le 23/08/2011 à 12:41 :
Bizarre cet article, le titre suggère qu'il y a atrop de locataires, et l'article se concentre sur le fait que l'accès à la location est compliqué par des pratiques illégales, et sur d'autres manques qui concernent autant la location que la vente.
Bref, on ne voit pas le rapport...
Sinon, pour l'étiquette énergie, peut-être que si le diagnostic ne devenait pas obsolète au bout de 6 mois seulement (!), les propriétaires (car il ne s'agit pas des agences) seraient plus enclins à le faire dès la mise en ligne de l'annonce et non lors du compromis. Idem pour les autres diagnostics d'ailleurs...
a écrit le 23/08/2011 à 12:41 :
Le problème est ailleurs!
La loi est beaucoup trop favorable aux locataires en France! Les loyers ne sont plus libres une fois qu'un locataire a emménagé, et surtout, il est très long et coûteux de virer un locataire indélicat!

Soyons sérieux! La France maintient artificiellement des millions de foyers dans des locations (HLM ou pas) au lieu de les encourager à acheter!

J'aimerais ajouter que sur les 42% cités, près de la moitié vie en HLM (près de 20% du total des foyers), ce aui est un frein encore plus grand!
Réponse de le 23/08/2011 à 13:33 :
Ben oui, soyons sérieux. Vous me faites rire avec vos anathèmes sur les locataires, on vous parle des comportements des agences de locations, vous trouvez peut-être la loi trop généreuse pour les locataires mais les agences, elles, n'en ont que faire, de vos lois.

Si vous craignez de ne pas faire assez de fric en louant, hé ben n'achetez pas, comme ça les prix de l'immobilier flamberont un peu moins vite...
Réponse de le 23/08/2011 à 17:37 :
J'ai acheté et loué dans plusieurs pays, mais certainement pas en France! Dans ces pays, je n'ai jamais eu de problèmes avec mes locataires!

Le comportement des agences n'est qu'un tout petit problème! Arriver à sortir les gens de leurs HLM à vie serait un grand pas en avant!!!
a écrit le 23/08/2011 à 12:37 :
ne cherchez pas , la seule cause provient du prix de l'immobilier.
vivement que cette bulle éclate et que les prix descendent de 50%.
il est inadmissible qu'une personne qui travaille ne puisse pas se loger convenablement.(je ne parle pas des traine- savates avec chien).
Réponse de le 23/08/2011 à 13:08 :
Effectivement, pour éviter l'éclatement de la bulle le gouvernement va supprimer le PTZ+. Pourtant notre Président voulait une France de propriétaires...
Réponse de le 23/08/2011 à 21:41 :
Cri cri vous y avez cru à la "France de propriétaires " ? Si c'était l'objectif du président, il n'aurait jamais fait la loi Scellier, qui favorise les investisseurs qui veulent louer leur appart !
a écrit le 23/08/2011 à 12:37 :
en effet il y a des abus et on fait payer trop aux locataires. Mais ceci explique t'il qu'il y a plus de locataires ici qu'ailleurs ? Je ne comprends pas vraiment la logique de cet article. Il me semble que les raisons sont ailleurs.
a écrit le 23/08/2011 à 12:14 :
Pour ma part, j'ai cherché à acheter il y a un an. Ayant de petits moyens ( célibataires ) et en région parisienne, j'ai cherche quelquechose dans mes moyens vis à vis du maximum empruntable chez les banques.
Rien... à part des taudis (douche dans la cuisine, 12m² loi cellier, douche sous l'escalier sont autant de tares qui m'ont fait fuir). Une agence m'a avouer que les 2 pièces et studio potable partent dans les 3 jours, et souvent à cause d'un investisseur pour de la location.

Je me suis tourné vers le neuf, là encore les prix s'envolent du coup j'ai trouvé à 1h en transport de Paris, à 1h30 de mon lieu de travail... sur les 3 batiments à construire, 1 seul est réservé aux propriétaires, les résidences des 2 autres ont été vendu à des investisseurs...

Alors de mon expérience, l'investissement locatif actuel est un frein à l'achat, surtout quand il empêche ceux qui ont de petits moyen d'accéder à la propriété.
a écrit le 23/08/2011 à 12:09 :
Vous avez oublié de citer: les 3 fiches de salaires! la garantie des parents alors qu'on travaille depuis 10ans, les dernières quittance de loyer, la fiche d'imposition... et j'en passe... Mais bon le gouvernement est sourd, il encourage les propriétaires investisseurs qui louent dans ces conditions...
Réponse de le 23/08/2011 à 14:39 :
si on pouvait expulser sans frais et sans paperasse dès le 2è mois de loyer impayé, les proprios seraient peut être plus souples aussi.
après, le fait de leur faire acheter un bien hors d eprix ne les incitent pas non plus à louer pour une somme ridicule, faut bien amortir.. donc, la solution était de faciliter l'accès à la proprieté mais on a bien vu que le ptz n'aide pas, au contraire et la maison à 100000 e budget de la plupart des français, n'existe pas>...
Réponse de le 23/08/2011 à 16:43 :
Pas faux , les propriétaires seraient moins tatillons pour louer si on sait qu'on peut mettre à la porte des mauvais payeurs dès 2 ou 3 mois de façon simple
Réponse de le 23/08/2011 à 18:01 :
Le système américain est plus simple : on prend possession des murs avec un chèque. On paye tous les mois. Dès lors qu'il y a un impayé, le locataire dégage : pas de souci de locations, loyers maîtrisés, voire en baisse, tout le monde content et les mauvais automatiquement écartés.
a écrit le 23/08/2011 à 12:02 :
Le fait que le marché de vente immobilier francais soit parmis les plus surevalués au monde (de pres de 50%) doit y a jouer pour pas mal aussi. en sommes si les biens immobilier etait vendu a leur prix "reel" il y aurait surement plus de proprietaire et moins de locataire.
a écrit le 23/08/2011 à 12:01 :
dommage, l'article ne répond pas à la question soulevée dans le titre...
a écrit le 23/08/2011 à 11:59 :
Quand on arrêtera en France de taxer le patrimoine et surtout les propriétaires qui n'ont qu'une résidence et bien il y aura surement plus de propriétaires assurément ..
a écrit le 23/08/2011 à 11:46 :
Les jeun's préfèrent avoir une belle voiture signifiant à tout le monde une belle réussite sociale plutôt que de croulez sous les factures des propriétaires. Est-ce si difficile à comprendre ? En plus regardez le nombre croissant de vente aux enchères ..... il y a des familles entières qui se retrouvent à la rue.
Réponse de le 23/08/2011 à 14:40 :
les jeuns comme vous dite sont plutôt contraint de rester chez papa maman car pas l'argent necessaire pour se loger avec leur 1er salaire sous évalué.
Réponse de le 07/02/2013 à 5:31 :
Les gens d'aujourd'hui on on un problème avec la société de consommation ,ils dépensent trop dans des articles de marque qui leur coûtent trop.
Donc moins de pouvoir d'achat , on ne peux pas tout avoir, eux les marques , moi les appartements.
a écrit le 23/08/2011 à 11:40 :
Les agences immobilières n'ont pas vocation à favoriser l?accession à la propriété. Les aides gouvernementales, les prêts subventionnés ainsi que les acteurs du crédit immobiliers sont des facteurs bien plus déterminant dans ce domaine. Que certaines agence soit plus ou moins scrupuleuse n'a probablement pas d'impact sur la part des français qui sont locataire. Les agences immobilières demandent des documents interdit pour la constitution du dossier c'est un fait. Que pensez-vous des pièces qui sont demandés pour la constitution d'un dossier de demande de logement en HLM ? L'attestation du précédent propriétaire est systématiquement demandée alors que c'est parfaitement interdit ? Pas très moral tout ça non ? Que pensez-vous des office d'HLM qui font des placement financier au lieu d'investir dans la construction de logement sociaux ? Pas très moral non plus. Les agences immobilières qui vivent de petites arnaques ils y en a mais quand les acteurs public des logement sociaux détournent des fond destinés à la création de logement pour les placer tranquillement sur les marchés on peu crier à la très grosse arnaque.
a écrit le 23/08/2011 à 11:23 :
Le titre de l'article est correcte. Sauf que dès que l'on touche à l'argent des riches alors tout est faux bien sur.........

Les agences sont hors de prix .
Réponse de le 23/08/2011 à 12:19 :
La moitié des transactions se font Hors Agence, elles ne sont pas responsable de cette situation. La Faiblesse des revenus, la démographie supérieure aux autres pays et la Taxation importante de l immobilier font reculer pas mal d acheteur potentiel!
Débourser prés de 300 ? tous les mois pour les impôts locaux (TF et TH), plus les charges et les emprunts, il reste quoi sur un smic à 1000 ? ???????
Réponse de le 23/08/2011 à 14:42 :
ben déjà, à ce tarif là, tu peux rien emprunter pour acheter alors, t'as pas ce genre de "soucis"!!
a écrit le 23/08/2011 à 11:07 :
Le locataire est certes bien protégé en France mais est ce là la vraie raison du nombre important de locataires en France en dehors du parc social? Si bon nombre de Français recourrent à la location c'est parce que c'est le système le plus accessible à leurs moyens et c'est aussi le plus souple pour les séparés,dépacsés,divorcés..on peut dire que c'est un mal pour un bien puisque bon nombre d'entre eux rêvent de devenir propriétaires.
Réponse de le 23/08/2011 à 14:43 :
ouais, ils revent, ça les fait tenir les français, qu'ils continuent!!
a écrit le 23/08/2011 à 10:49 :
Mademoiselle LACAZE Diane, les Agences immobilières font leur travail comme tout le monde, certains professionnels moins bien que d'autres, mais comme dans tout les métiers. Faites une étude sur les restaurants, les banques, les administrations également, les médecins, les flics, les politiques ..... vous aurez le même resultat, y en a des bons et d'autres des mauvais ... c'est ce qu'on apelle la vie !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 23/08/2011 à 11:47 :
"tous" le métiers, "appelle"...... Quel est vore salaire?

Une chose est sûre, on vous paye trop bien!
Réponse de le 23/08/2011 à 11:54 :
Si le contenu de l'article vous convenait, vous diriez "Madame" ? D'où avez-vous les informations sur la vie privée de l'auteur ?
Réponse de le 23/08/2011 à 16:00 :
Si vous aviez bien lu l'article, vous auriez remarqué que ce n'est pas la journaliste qui dénonce les dérives des agences immobilières mais l'UFC Que Choisir. Donc pas la peine de s'en prendre à l'auteur!!
a écrit le 23/08/2011 à 10:48 :
Les agences immobilières seraient à fuir comme la peste si malheureusement beaucoup de gens n'avaient besoin de se loger. Il serait temps d'étudier de près ce RACKET à la location. Entre particulier et agence, le loyer se double parfois. Sans compter leurs soi-disant frais d'agence, pour un travail NUL. Des demandes de paperasseries interdites, L'INQUISITION DE LA VIE PRIVÉE. DE QUEL DROIT ! EST-CE QU'ON LEUR DEMANDE EN RETOUR UN QUESTIONNAIRE SUR LEUR DECLARATION FISCALE !!! ET QUI SONT-ILS?d'ailleurs pour s'arroger les pleins droits sur des gens qui ont besoin de se loger. LA LOCATION NE DEVRAIT PLUS PASSER PAR CES USURIERS. Dans chaque ville, créer un comité de particuliers ou un réseau solidaire...
Sortir de cette tyrannie du fric sur la vache à lait qu'est le citoyen lambda.
Réponse de le 23/08/2011 à 16:32 :
Heureusement que l'on vérifie la solvabilité du candidat locataire car si une fois en place il ne paie pas c'est deux ans de procédures pour le faire sortir des lieux et pendant ce temps le propriétaire paie le crédit, les taxes les charges etc...
L' attestation de l' employeur sert à vérifier la véracité des fiches de paies quand on fait fasse à une explosion des faux documents
a écrit le 23/08/2011 à 10:48 :
Il y a plus de locataires car les prix de l'immobilier sont, en France plus que partout ailleurs en Europe, totalement déconnectés des revenus.
a écrit le 23/08/2011 à 10:47 :
L'article parle d'un autre sujet que ce que l'on peut attendre à la lecture du titre et ne donne aucune réponse à la problématique soulevée. Laquelle d'ailleurs? La difficulté d'accès au logement locatif, les tarifs des agences, l'accès à la propriété...C'est confus et mal documenté.
Les agences agissent aussi sous la pression des proprios qui exigent ces pièces.
Que les revenus soient insuffisants pour acheter, obtenir un crédit ou louer dans un contexte hyper spéculatif cela n'effleure personne. Le marasme c'est - bon sang mais c'est bien sur - la faute aux agences. Salauds de pauvres et d'agences. Sans eux l'immobilier irait beaucoup mieux.
a écrit le 23/08/2011 à 10:45 :
beaucoup ne compte que sur les apl pour payer une partie du loyer et ne paye pas leur part. et en France les familles qui ne payent pas ne sont pas expulsees, on attend la fin du bail et encore il ya toujours la treve hivernale. c'est le proprio qui casque.
Réponse de le 23/08/2011 à 11:58 :
Si le propriétaire ne veut pas prendre de risques, il n'a qu'à vendre. Sans compter qu'il existe des assurances.
La valeur des biens immobiliers et les loyers ont doublé en dix ans, ça ne suffit encore pas ? La cupidité n'a-t-elle pas de limites ?
Réponse de le 23/08/2011 à 19:37 :
Une famille qui a des ennuis financiers et qui pour gérer "en bon père de famille" doit trouver un logement moins cher le peut elle ??? NON car avec 3 mois de préavis et en parallèle se décider a prendre un nouvel a ppart de suite , appart dont le proprio ne va être d'accord pour attendre 3 mois , fait que c'est impossible (a moins d'accepter de payer 3 mois de double location , quand on est dans le besoin c'est rare ) ..... Les familles n'ont donc pas le choix de rester jusqu'à être dans une merde noire et ne plus pouvoir payer le loyer ... du coup le proprio est d'accord pour qu'ils partent de suite , mais plus aucun proprio ne voudra d'eux en suite ... reste le dossier de demande de HLM et essayer de le faire passer en priorité par une assistante sociale ... DES MOIS et DES MOIS ... voilà pourquoi les système est complètement débile ... remettez en place un préavis d'un mois ... et là il y aura moins de problèmes ...
a écrit le 23/08/2011 à 10:42 :
L'article parle d'un autre sujet que ce que l'on peut attendre à la lecture du titre et ne donne aucune réponse à la problématique soulevée. Laquelle d'ailleurs? La difficulté d'accès au logement locatif, les tarifs des agences...C'est confus et mal documenté.
Les agences agissent aussi sous la pression des proprios qui exigent ces pièces.
Que les revenus soient insuffisants pour acheter, obtenir un crédit ou louer dans un contexte hyper spéculatif cela n'effleure personne. Le marasme c'est - bons sang mais c'est bien sur - la faute aux agences. Salauds de pauvres et d'agences.
Réponse de le 23/08/2011 à 19:29 :
C'est factuel , il est plus facile de monter un dossier pour un prêt sérieux (pas des subprimes à l'américaine) qu'un dossier de location.
a écrit le 23/08/2011 à 10:42 :
En proportion du nombre d'habitants, la Suisse a peu de propriétaires et beaucoup de locataires; l'accession à la propriété n'est facilitée que depuis une douzaine d'années et encore, avec le biai des hypothèques, on n'est pratiquement jamais propriétaire.
a écrit le 23/08/2011 à 10:42 :
Beaucoup de locataires vivent en HLM (Habitation à loyer modéré).
Où les loyers sont nettement moins élevés qu'une mensualité de crédit.
Où il est très difficile de se faire expulser en cas de non-paiement.
Réponse de le 23/08/2011 à 19:27 :
HLM Où il est très difficile de se faire expulser en cas de non-paiement.... mais qu'il faudra que tu payes petit a petit avec le temps ... il ne te lâcheront pas , sauf si tu quittes la France ...
a écrit le 23/08/2011 à 10:40 :
A oui...bizarre
J'aimerais connaitre le pourcentage en Allemagne??
désinformation?
Réponse de le 23/08/2011 à 12:23 :
Il y a une proportion beaucoup plus importante d'Allemands propriétaires; Mais en Allemagne la démographie en baisse, etc..;Il y a pléthore de logements a vendre ou a louer et les prix sont trés inférieurs( surtout les loyers)
a écrit le 23/08/2011 à 10:37 :
non s'est tout simple et arrêtez de vous voiler la face !!!!!!!!!
les prix de l'immobilier sont trop haut ! s'est du n'importe quoi ! les gens ne peuvent pas acheter un bien équivalant a leur location !
vivement le krach pour revenir à la réalité et non à la spéculation .
a écrit le 23/08/2011 à 10:36 :
Si les agences immobilières ont probablement une part de responsabilité dans le coût des locations, elles ne sont cependant pas la cause ou même une des causes de la plus forte proportion de logements en location dans l'ensemble du parc du logement en France! Celle-ci est la conséquence d'une longue histoire et il faudrait incriminer les choix qui ont été fait en France depuis les années cinquante face à la pénurie récurrente de logements. Les gouvernements ont systématiquement favorisé les logements locatifs soit par la construction directe des grands ensembles de logements sociaux, soit en encourageant fiscalement les couches sociales les plus aisées à acheter des logements pour les louer aux dépens d'une politique qui aurait pu faciliter réellement l'accès à la propriété par une politique fiscale ou d'aide directe plus généreuse (celle-ci a toujours existé mais est insuffisante. Dans une conjoncture de crise où la hausse de l'immobilier valorise les patrimoines immobiliers, ces politiques du logement on pour effet d'accentuer les inégalités sociales entre ceux qui possèdent leur logement et ceux qui sont captifs du parc locatif (bien que tous les locataires ne soient pas dans ce cas, une partie sont en attente d'acquisition)
a écrit le 23/08/2011 à 10:35 :
Un GROS problèm erarement évoqué dans la crise du logement en France : Faites le tour des personnes que vous connaissez en France qui ont mis un petit studio ou un appartement à louer et qui se sont retrouvés avec un locataire indélogeable qui ne réglait pas ses loyers et qui lorsqu'il est parti a laissé un chantier derière lui au delà duu montant de la caution laissée. La loi en matière de location est à revoir (des 2 côtés d'ailleurs) si on veut voir plus de biens en location et non pas laissés vides en attendant une plus-value qui se fait toute seule sans dégradation du bien.
Réponse de le 23/08/2011 à 11:44 :
J'ai du passer par un notaire pour ne plus avoir ce genre de problème. Il s'occupe de tout (état des lieux), trouve les locataires et en cas de non paiement exerce la pression d'un homme de loi, quitte à entamer les procédures immédiatement car après tout il a un manque à gagner aussi. Certes vous perdez un peu sur le loyer mais vous ganez en tranquilité, c'est un CHOIX !!
Réponse de le 23/08/2011 à 12:24 :
Notaire ou Agent immobilier, les lois sont les mêmes pour tout le monde ! Et les délais juridiques aussi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 23/08/2011 à 15:00 :
OUI c'est comme à l'hôpital ou au service IRM, quand une star du ballon rond arrive ....... vous passez votre tour. La société est injuste et nous n'avons pas tous le même poids .... demander à DSK par exemple ou à Chirac
Réponse de le 24/08/2011 à 7:12 :
Vous faites preuve d'une naïveté qui, je dois le dire, est très rafraichissante.
a écrit le 23/08/2011 à 10:34 :
Concernant les agences immobilieres, il y a un autre phénomene que vous semblez ignorer .Sur la région Biarritz, Anglet, Bayonne, pandant 6 mois j'ai cherché un logement à louer ,dans 95% des cas les logements sont vides et à prendre de suite, résultat compte tenu du préavis de 3 mois pour se libérer cela fait une grosse somme d'argent à prévoir, presque impossible à réaliser .Les agences ne s'embétent plus à faire visiter tant que le logement est occupé .
Réponse de le 23/08/2011 à 19:19 :
C'est le but ... c'est une façon d'empêcher les locataires "d'expulser" ou de changer de propriétaire ... comme quoi trop de sécurité d'un coté comme de l'autre n'est peut être pas bon ... et le système actuel ne favorise pas le juste prix puisque la concurrence ne peut jouer a plein ...
a écrit le 23/08/2011 à 10:32 :
Bonjour,

Quand on réferre à l'étranger, il faudrait au moins vérifier:

En Allemagne ( 2010) 50% des ménages étaient en location!

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 23/08/2011 à 10:31 :
1er exemple: Les allemands sont plus locataires que les français
a écrit le 23/08/2011 à 10:31 :
Je ne vois pas pourquoi les pratiques abusives des agences immobilières en terme de location justifient le fait qu'il y ait plus de locataires en France que chez nos voisins... cela devrait être l'inverse.
a écrit le 23/08/2011 à 10:28 :
Si l'on veut tirer les loyers vers le bas surtout en ile de France où ils sont démusurés , il faut mettre le préavis à un mois comme au temps du président Pompidou ce qui obligera les propriétaires à rendre leurs logements atractifs s'ils veulent relouer, les locataires étant libre de pouvoir changer à tout moment. C'est cela la liberté des prix.
Réponse de le 23/08/2011 à 14:48 :
Entièrement d'accord, préavis ramener à un mois notamment dans les zones tendus, mon ex proprio me disait j'ai une dizaine de candidats qui se battent pour l'appart (naze au passage), en moins de deux semaines l'appart était loué. Çà va faire raller des proprios mais dans les zones tendues 3 mois de préavis çà bloque pas mal de personne pour changer d'appartement. J'ajoute que dans le cas de mon ex-proprio, son appart était tellement naze qu'avec un mois de préavis il verrait les locataires se faire la malle rapidos et avec ses couts d'agences pour la relocation alors peut-être qu'il réfléchirait à faire qqs travaux.
Réponse de le 23/08/2011 à 19:16 :
Oui on en entend toujours le " les locataires ne respectent rien , on peut pas les expulser blablabla ..." mais un préavis de 3 mois (alors que si on trouve un appart qui nous plait il faut le prendre de suite pas dans 3 mois) fait que ce sont les proprios que l'on ne peut pas expulser ....
a écrit le 23/08/2011 à 10:22 :
Titre trompeur....
a écrit le 23/08/2011 à 10:11 :
C'est normal: en France on est pas expulsé quand on paye pas...
a écrit le 23/08/2011 à 10:05 :
Les français sont plus locataires qu'ailleurs car la loi les protegent mieux en France. On prend peu de risques à être locataire en France, alors qu'ailleurs l'expulsion est plus facile.
Réponse de le 23/08/2011 à 11:26 :
Le titre n'a aucun rapport avec le sujet de l'article, decevant! ou es le bouton "Dislike"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :