Le simulateur d'impôt sur le revenu 2017 est disponible

 |   |  385  mots
Bercy a annoncé l'ouverture du simulateur d'impôt pour 2017, qui intègre la récente baisse d'impôt pour les ménages de classe moyenne.
Bercy a annoncé l'ouverture du simulateur d'impôt pour 2017, qui intègre la récente baisse d'impôt pour les ménages de classe moyenne. (Crédits : REUTERS/Regis Duvignau)
Avant de passer au prélèvement à la source et de ne plus avoir à se soucier de comment et combien vous allez payer, Bercy a relancé pour 2017 son simulateur d'impôt, bien utile pour anticiper la facture.

2017 sera une année de transition pour l'impôt sur le revenu. Le prélèvement à la source sera mis en place dès le 1er janvier 2018 et l'administration fiscale commencera donc cette année à collecter les coordonnées bancaires. En attendant, vos obligations déclaratives et de paiement de l'impôt sur le revenu ne seront pas modifiées, à peu de choses près...

En effet, si le montant de votre impôt sur le revenu sera supérieur à 2.000 euros en 2017, vous devrez obligatoirement le payer par voie dématérialisée (sur le site impots.gouv ou via l'appli du même nom). Pour savoir si vous êtes concerné par cette obligation nouvelle, l'administration fiscale a relancé son simulateur d'impôt, disponible depuis le mardi 17 janvier sur le site impots.gouv.fr. Et cet outil s'est adapté aux nouveautés de l'année. Il vous dira donc si vous devez passer par le paiement en ligne mais aussi si vous faites partie des ménages qui bénéficient de la baisse d'impôt 2017 de 20%. Pour avoir votre estimation, vous devrez entrer un certain nombre d'informations personnelles (état civil, situation conjugale, personnes à charges) et, en toute logique, vos revenus de l'année 2016 ainsi que les éventuels réductions d'impôts auxquelles vous avez droit.

L'occasion de passer au prélèvement mensuel ?

Le simulateur d'impôt sur le revenu vous permettra également de savoir s'il est préférable d'opter pour le prélèvement mensuel ou le paiement à échéance (par tiers provisionnel). Vous pouvez passer à un de ces deux systèmes directement en ligne, toujours sur le site impots.gouv.fr. Si votre choix se porte sur le prélèvement mensuel, vous avez jusqu'au 30 juin 2017 pour en faire la demande.

Si c'est la première fois que vous envisagez de faire vos démarches fiscales en ligne, il vous faudra d'abord créer un espace personnel sur le site, en vous munissant des vos identifiants : votre numéro fiscal et votre numéro de déclarant en ligne, se trouvant en haut à gauche de la première page de votre dernière déclaration de revenus. Vous devrez également renseigner votre dernier revenu fiscal de référence, se trouvant lui sur votre dernier avis d'impôt sur le revenu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2017 à 16:31 :
quel beau titre et quelle bétise, un je n'ai pas une déclaration très compliquée mais il me manque mon relévé de mes retraites (ok je peux aller sur le site ma retraite) je n'ai pas tous mes justificatifs de mes dons, ayant fait quelques folies en décembre 2016, je n'ai pas ma déclaration BNC malgré mes cris vis a vis de mon expert comptable... (je sais la faire....) je n'ai pas tous les justificatifs des banques frais (ok ca avance) et surtout je n'ai pas mes relevés de mes produits financiers avec leurs prélèvements.. ensuite cocorico 52 % DES FRANCAIS NE PAYË PAS D IMPOT ensuite osez écrire qu'avec le prelevement on ne se préoccupera pas des impots .... alors que le prelevement sera calculé sans tenir compte des déductions qui seront remboursées l'année suivante si l'état à de l'argent perso le journaliste qui a écrit cela devrait aller s'occuper d'autres choses ailleurs.
Réponse de le 20/01/2017 à 1:32 :
Tous les français payent des impôts mais tous ne payent pas l’impôt sur le revenu!

Détendez-vous!
Réponse de le 22/01/2017 à 17:50 :
"ensuite cocorico 52 % DES FRANCAIS NE PAYË PAS D IMPOT "

Comme quoi ,les salaires sont bas pour les actifs d'aujourd'hui,non ?Alors imagine leur retraite.
a écrit le 19/01/2017 à 9:53 :
> Avant de passer au prélèvement à la source et de ne plus avoir à se soucier de comment et combien vous allez payer

Je ne comprends pas cette phrase. Il faudra encore faire une déclaration en régulariser sa situation un an après les premiers prélèvements. Il faudra en plus surveiller un intermédiaire supplémentaire pour les versements mensuels : son employeur.

C'est juste une complexification du système existant.
Réponse de le 19/01/2017 à 15:35 :
Ne plus avoir à se soucier de combien nous allons payer ?? ben voyons ah ah ah !!
Réponse de le 19/01/2017 à 16:36 :
rédaction totalement idiote .-je n'ai pas critiqué votre réaction au contraire j'ai la meme vision.. en 2018 on se préoccupera comment on pourra dépenser car les modalités du prélevement seront établies sans les déductions qui seront remboursées au gré de l'administration, perso mes prélèvements devraient etre presque du double et on me remboursera a la fin de l'année l'avantage que j'aurai c'est que la retraite de madame sera elle aussi ponctionnée donc en trésorerie je ne ferrai pas l'avance des impots des siens pour le ménage mais je crains des réactions violentes...
a écrit le 19/01/2017 à 8:04 :
En ce qui concerne le calcul des frais réels 2017, il peut être intéressant de les calculer afin d'éventuellement baisser son Revenu Fiscal de Référence (RFR) et peut être profiter de la baisse de 20% annoncée.
Vous pouvez faire une simulation rapide sur http://fraisreels.fr/PAGES/FRAIS-REELS/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :