Macron veut reporter la généralisation du prélèvement à la source

 |   |  336  mots
Le candidat d'En Marche veut prendre son temps afin de ne pas plonger le pays dans l'incertitude totale.
Le candidat d'En Marche veut prendre son temps afin de ne pas "plonger le pays dans l'incertitude totale". (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le candidat du mouvement En Marche ! a déclaré vouloir commencer par une année d'expérimentation s'il était élu président de la République. Le prélèvement à la source est censé entrer en vigueur dès le 1er janvier 2018,

Ce n'est pas encore une reculade, mais ça commence à y ressembler... Alors qu'une généralisation du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est prévue dès le 1er janvier 2018, Emmanuel Macron a dit mercredi vouloir l'"expérimenter" pendant "une année" s'il est élu président de la République, car il n'est pas "certain" de la "robustesse technique" de la mesure.

"Je souhaite qu'on expérimente au 1er janvier prochain mais je ne souhaite pas qu'il soit généralisé tout de suite", a-t-il déclaré sur la radio Europe 1.

"Il y aura immanquablement des loupés techniques et je n'ai pas envie de plonger le pays dans l'incertitude totale", a dit l'ancien ministre de l'Économie. "Je pense que c'est une bonne réforme donc elle se fera, mais elle se fera avec la méthode décidée, c'est-à-dire expérimenter, regarder les problèmes et les corriger", pendant la première année, a précisé le candidat d'En Marche !

Une phase de test déjà prévue pour cet été

Le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert a annoncé mardi qu'une phase test du prélèvement à la source, censé entrer en vigueur le 1er janvier 2018, serait organisée cet été en s'appuyant sur un échantillon d'entreprises. Le gouvernement avait lancé fin octobre 2016 un site d'information afin de rassurer professionnels et particuliers sur les modalités de mise en place du processus.

     | Lire Bercy lance un site pour expliquer le prélèvement à la source... ou pour le justifier

L'année 2017 est donc censée être une année de transition, au cours de laquelle l'administration fiscale va collecter un certain nombre d'informations auprès des entreprises afin de mettre en place le prélèvement à la source dès la prochaine campagne fiscale. En cas d'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, la transition pourrait donc être un peu plus longue que prévue...

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2017 à 12:25 :
Concernant les Français résidant à l’étranger, notamment les retraités, le prélèvement à la source entraîne l’administration fiscale française vers un conflit frontal avec ses homologues étrangers dans les cas nombreux de conventions bilatérales de non double imposition. A moins que ce ne soient ces contribuables, la plupart aux ressources modestes, qui ne fassent les frais du litige.
a écrit le 02/04/2017 à 21:05 :
M. Macron est clairvoyant. Il faut surtout mettre un impôt universel et simple comme partout ailleurs et le prélèvement à la source, par les banques, pourra fonctionner.
a écrit le 02/04/2017 à 20:52 :
Le prélèvement à la source n'est pas l'idée du siècle. La mensualisation marche très bien, elle devrait même être obligatoire. Ce n'est pas aux entreprises ,ni aux caisses de retraite
à faire le boulot qui est celui du trésor public. Par ailleurs , vos revenus vous appartiennent
et en cas de conflit avec l'administration , vous devez pouvoir vous défendre en gardant votre libre arbitre.
Réponse de le 10/05/2017 à 13:19 :
Je suis tout à fait d'accord si doit y avoir prélèvement à la source cela doit se faire par les banques et non dpar pas l employeur pour plus de confidentialité pour que les gens n'aient pas l impression de gagner moins et pour qu il n'est pas de problème avec l employeur en cas de contestation
a écrit le 31/03/2017 à 8:59 :
Juste une question : si on "expérimente" une année le prélèvement à la source puis qu'on revient au système précédent l'année suivante, faudra-t-il payer deux fois ses impôts cette année là pour "régularisation" du rythme de paiement de l'impôt ? C'est une "longue marche"...
a écrit le 30/03/2017 à 23:16 :
Pétaudière inutile et qui va ruiner la confiance en enfonçant le revenu net. Le prélèvement à la source gommerait les effets de la proposition de Macron concernant la réduction des écarts entre brut et net. Autant enterrer purement et simplement le prélèvement à la source.
a écrit le 30/03/2017 à 21:20 :
Macron a une chance. La preuve : Sarko a bien été élu. Alors, pourquoi pas lui.
a écrit le 30/03/2017 à 19:13 :
Ça y est, le recul c'est parti. Il fera comme les autres: principalement rien.
a écrit le 30/03/2017 à 19:07 :
Normal cadeau empoisonné car la fiche de paye va en prendre un coup.....même si cela relève de la psychologie pure....enfin pas tout à fait car les régularisations se feront en n + 1. L'état aura ainsi de la trésorerie à bon compte... En Allemagne le prélèvement à la source est à l'oeuvre depuis des années et ne pose aucun problème...ah ces allemands!
a écrit le 30/03/2017 à 16:51 :
en voila une bonne idée
de toute façon, il faut bien déclarer des revenus -> avec la mensualisation, le système est bien comme cela
de plus, le fait que les entreprises connaissent la situation fiscale de leurs employés n'est pas une bonne chose -> pas facile de demander une augmentation s'il l’on sait que ton conjoint gagne bien sa vie / ait eu des revenus exceptionnels du style héritage ... (argument déjà entendu dans la bouche d'un "vrai patron" )
Réponse de le 30/03/2017 à 19:12 :
@Paul Ithic: 1) on demande une augmentation quand on a des compétences et si le patron refuse, on va exercer ses talents ailleurs. 2) la relation entre ton patron et ta femme est nulle, sauf évidemment si tu portes les cornes. La retenue à la source au Canada est individuelle, ainsi que la déclaration d'impôts annuelle qui déclenche soit un complément d'impôt à payer ou un remboursement :-)
Réponse de le 30/03/2017 à 19:25 :
Absolument d'accord,, choquant, indiscret, intrusif, pervers., monstre informatique , La mensualisarion des impots, y compris locaux, concerne deux tiers des contribuables, et fonctionne si bien, simplement, alors pourquoi pareil ENGIN . A ABOLIR.
Réponse de le 31/03/2017 à 12:12 :
@ Patrick B
Pour le Canada, Ok -> mais, en France ce n'est pas le cas, les impôts ne sont pas individualisés (cf le quotient familial par exemple et parts fiscales) !
Pour aller dans votre sens, la retenue à la source irait de pair d'ailleurs avec une individualisation des impôts.
Mais on a conservé le système actuel, ce qui est stupide. On n'a été qu'à la moitié du chemin; ce qui va complexifier bien entendu les tâches des entreprises qui vont avoir accès à des données qui ne les regardent pas et qui vont jouer dans la négociation (je persiste sur ce point).

Il n'est pas toujours facile d’aller voir ailleurs (imaginez vous en province / métier spécifique ...) et ça m'est arrivé d'avoir maille à partir avec un patron indélicat pour le moins ! Le marché n'est pas fluide dans ce sens malheureusement.
a écrit le 30/03/2017 à 16:31 :
en voila une bonne idée
de toute façon, il faut bien déclarer des revenus -> avec la mensualisation, le système est bien comme cela
de plus, le fait que les entreprises connaissent la situation fiscale de leurs employés n'est pas une bonne chose -> pas facile de demander une augmentation s'il l’on sait que ton conjoint gagne bien sa vie / ait eu des revenus exceptionnels du style héritage ... (argument déjà entendu dans la bouche d'un "vrai patron" )
a écrit le 30/03/2017 à 16:07 :
Je suis favorable au prélèvement à la source et je ne trouve pas idiot de faire un test grandeur nature en premier lieu.
D'ailleurs je rêve d'un Parlement votant moins de loi, mais réalisant un travail de contrôle et d'évaluation des politiques publiques plus poussées, en s'appuyant sur des experts et les gens concernés, en réalisant des rapport objectifs et communiqués largement pour qu on modifie et améliore les lois le cas échéant.
Au passage si cela était fait correctement on n'aurait plus besoin de cours des comptes (au moins au niveau national).
Je rêve de collectivités locales demandeuses de tester des dispositifs innovants et pareil qu'on évalue.
Bref je rêve d'une démocratie et d'une République plus modernes.
a écrit le 30/03/2017 à 15:45 :
Pas une mauvaise idée, je me souviens le lancement des impots en ligne (fiasco technique) pire encore le logiciel Louvois. Faisons un test limité pour voir comment on se casse les dents et ce qu'il faut faire pour que ça se passe bien.
a écrit le 30/03/2017 à 14:10 :
C'est une bonne idée, ce prélèvement à la source n'est pas une bonne reforme. La mensualisation marche très bien , si vous revenus changent d'une année à l'autre , vos prélèvements peuvent -être modifiés avec un simple coup de fil à l'administration fiscale.
Ce qui devrait en revanche être décidé , c'est de rendre obligatoire la mensualisation.
Par ailleurs , ce n'est pas aux entreprises ni aux caisses de retraite , de faire le boulot
du TP.
Réponse de le 30/03/2017 à 15:44 :
@BA: 1) avec le prélèvement à la source, ton histoire d'obligation de mensualisation n'existe plus puisque c'est déduit de ta fiche de paie. 2) Comment crois-tu que ton formulaire d'impôt annuel se remplit actuellement ? Non, ton centre des impôts n'a pas de boule de cristal, c'est bien ton patron et les organismes sociaux qui déclarent tes revenus :-)
Réponse de le 30/03/2017 à 16:18 :
la mensualisation est stupide car elle ne regle rien
le prelevement a la source permet de regler les problemes de ceux qui ce retrouve brutalement sans emplois ou à la retraite
tout le monde n 'a pas une annee fiscale d'avance qui dort sur des livrets
pour une fois ils auraient fait quelque chose de bien
a écrit le 30/03/2017 à 13:56 :
Une mesure de bon sens.
C'est une disposition archétype de la démagogie qui n'apporte rien à personne mais qui fait des dégâts collatéraux notamment la non prise en compte sur l'année 2017 je crois des déductions fiscales pour l'alimentation d'un PER.
Punition pour ceux qui veulent assurer un plus pour leur retraite, ils doivent comptabilisés en riches, et mise à mal de ces fonds pour leur équilibre financier.
L'Etat s'il souhaite régulariser ses rentrées fiscales a un outils me semble-t-il plus simple, c'est rendre obligatoire la mensualisation des impôts, peu compliquer à faire et même amélioration de la régularité des rentrées.
a écrit le 30/03/2017 à 13:30 :
Emmanuel Hollande dévoile au compte gouttes son programme, qui n'est ni plus ni moins celui celui de son mentor Hollandisme. Toujours ponctionner le citoyen!
a écrit le 30/03/2017 à 13:22 :
Le banquier privatiseur drague l'électorat, une fois de plus.. Nous savons tous que le prélèvement à la source ne plait pas en France. Car nous sommes des petits joueurs toujours en train d'essayer de truander en douce (la preuve : Sarko a été élu). HORS, le prélèvement à la source fonctionne PARFAITEMENT dans d'autres pays. Si ce personnage devenait Président, les privatisations qu'il lancerait en TROP, feraient que nous aurions encore PLUS envie de truander. EST-CE une SOLUTION..??
Réponse de le 30/03/2017 à 16:24 :
dans les autres pays ils ont un AUTRE systeme. donc ca peut etre plus facile de prelever. En RFA par ex, vous donnez votre classe d impots (autrement dit si vous etes marie (et si votre femme travaille), celibataire ). Apres l employeur pontcionne et vous devez faire une declaration pour recuperer le trop percu (ou au contraire payer plus)

Franchement, j ai jamais compris quel est l interet de faire un prelevement a la source en soit. c est plus de paperasserie pour les societes. Le seul interet pour l etat c est de pouvoir augmeneter en douce l IR (ca se voit moins avec une ponction tous les mois) ou de preparer l imposition separee (=faire payer plus les gens dont la femme ne travaille pas ou gagne nettement moins. ce qui serait raccord avec l ideologie PS anti famille traditionnelle c est vrai)
Réponse de le 30/03/2017 à 19:44 :
Commentaire intéressant car constructif. Merci. "En RFA par ex". Presque bonne référence, ce n'est pas de l'impôt à la source. Vous aviez presque réussi. "c est plus de paperasserie pour les societes" Been, non. Sur une fiche de paie ou n'importe quel autre document, c'est aussi "compliqué" que la CSG. Soit, une règle de trois. Plus de paperasserie là, je vois pas... "pouvoir augmenter en douce l IR" Tombe bien, les cotisations maladie retraite ou autres sont BLOQUEES par le patronnat. L'impôt serait donc surveillé comme le LAIT sur le FEU par des gens qui ne visent que le fric. Il faudra que vous nous explicitiez "preparer l imposition separee" car là, je ne pige pas trop... Et quand je ne sais pas, je demande.
a écrit le 30/03/2017 à 13:08 :
La meilleure chose à faire serait d'enterrer cette mesure inutile (et (surtout) irréversible donc dangereuse puisque l'année de non-imposition des revenus ne pourra pas être rattrapée plus tard), en la remplaçant par la mensualisation pour tous les contribuables.
Réponse de le 30/03/2017 à 19:37 :
Relis la réforme prévue. Rien à voir avec vos propos.
Au lieu de commenter tout et n importe quoi, relisez bien ce qui est prévue.
Réponse de le 30/03/2017 à 21:47 :
La réforme prévue consiste à, dans le cas général, ne pas imposer les revenus 2017 et à imposer les revenus 2018 à la source sur la base du taux d'imposition déterminée par les déclarations 2017 sur les revenus de 2016. Une telle usine à gaz conduira à des régularisations différées très importantes très importantes dans les 2 sens pour la plupart des contribuables (autrement dit les revenus perçus après impôt , du fait de la progressivité démentielle de l'impôt sur le revenu français ne sera en aucun cas du net à dépenser). Et en plus, du fait de la non-imposition des revenus 2017, l'état ne pourra pas revenir en arrière. désolé, Ti Pano, je l'ai bien comprise, la réforme. Et c'est bien pour ça que je crois qu'il faut l'annuler et se contenter de passer à la mensualisation pour tous.
a écrit le 30/03/2017 à 13:01 :
On comprend. Emmanuel Hollande veut reporter la généralisation du prélèvement à la source car il a besoin de pognon. L'assurance vie sur laquelle il veut faire une ponction ne lui suffit pas encore. Après s'être fait massacrer par ce gouvernement socialiste, voici la copie conforme qui cherche du pognon. Toujours pour plus de déficit: 2200 milliards.
Réponse de le 30/03/2017 à 16:19 :
la retenue a la source en soit ne genere pas plus ou moins d argent car c est le meme bareme.
A la limite, ca en genererait plus car l annee ou vous basculez vus payez 2 fois (une fois avec l ancien systeme + retenu a la source sur le nouveau)-> ca invalide completement votre discours
Réponse de le 30/03/2017 à 19:37 :
C'est prévu UNIQUEMENT, pour noyer les éternelles hausses d'impot et de C.S.G-C.R.D.S 8 % et 15.5% (laquelle va peser bientot commec l 'I..R, sur seulement 45% des foyers,, exonérant intégralement 55% des " citoyens "

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :