Les coûts de marketing font reculer le bénéfice de l'allemand Puma

 |   |  321  mots
Le bénéfice trimestriel du petit rival de Nike et Adidas passe de 91,9 à 87,1 millions d'euros. Mais il est supérieur aux attentes. Le groupe investit pour se développer dans de nouveaux sports comme la moto et la natation.

L'allemand Puma, numéro trois mondial des équipements sportifs, annoncé mardi que son bénéfice net a baissé de 5,5% au troisième trimestre, à 87,1 millions d'euros, sous l'effet de coûts de marketing élevés. Puma avait prévenu dès le début de l'année qu'il attendait des bénéfices en baisse sur l'exercice 2006. Ce résultat trimestriel est d'ailleurs supérieur aux prévisions des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, qui prévoyaient un profit net de seulement 81,1 millions d'euros.

En revanche, la marque, nettement plus petite que ses rivaux l'américain Nike et l'allemand Adidas, voit son chiffre d'affaires grimper de juillet à septembre de 30% à 699 millions. Puma table toujours sur une hausse de 35% pour l'ensemble de l'année. Selon le groupe, le carnet de commandes à fin septembre, en progression de 26%, devrait permettre de réaliser cet objectif. Puma profite notamment de sa forte visibilité lors de la dernière Coupe du monde de football outre-Rhin.

Surtout, le groupe investit massivement cette année dans une politique d'expansion sur de nouveaux marchés et dans de nouvelles disciplines. Les dépenses marketing étaient d'ailleurs de 45% plus élevées au troisième trimestre que sur la même période de 2005, précise le groupe, qui renforce sa présence en Asie et en Afrique, et prépare une collection de maillots de bain.

Puma continue parallèlement sa percée dans la moto. Il a d'ailleurs annoncé mardi un accord de coopération avec l'italien Ducati pour équiper l'écurie de moto du même nom en chaussures à compter de 2007.

Le gros du chiffre d'affaires continue à provenir des chaussures, mais l'habillement et les accessoires prennent de plus en plus d'ampleur et ont affiché une forte croissance au troisième trimestre, ajoute le groupe

La Bourse de Francfort apprécie les performances de Puma sur le troisième trimestre: le titre progressait de 4,27% en fin de journée à 291,23 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :