La poussée du FN en France interpelle Angela Merkel

 |   |  1602  mots
Angela Merkel doit désormais agir. / Reuters
Angela Merkel doit désormais agir. / Reuters (Crédits : Reuters)
La forte poussée FN en France trouve ses racines dans un refus d'une Europe fondée sur le modèle allemand. C'est désormais à Angela Merkel de faire preuve de pragmatisme pour réduire le poids du FN en France et sauver l'Europe.

Évidemment, on peut toujours faire comme d'habitude. Pester, se boucher le nez, maugréer et aller à Bruxelles pour fêter la victoire de Jean-Claude Juncker. On peut aussi promettre que plus rien ne sera comme avant, jurer que l'on a compris et aller à Bruxelles fêter la victoire de Jean-Claude Juncker. On peut enfin se dire que tout cela n'est pas très grave, que l'abstention relativise beaucoup la victoire du FN, que les grands équilibres sont maintenus au parlement européen, et aller à Bruxelles fêter la victoire de Jean-Claude Juncker. Mais l'on peut aussi se confronter avec la réalité.

Le FN est bien le premier parti de France

La réalité, c'est que la vie politique française est en lambeaux et qu'elle est le reflet de la société. La réalité, c'est que le FN est bel et bien le premier parti de France, avec une avance appréciable. Et que nul ne sait quelle proportion d'abstentionnistes serait aujourd'hui prête à voter FN. Mais on remarque que le vieux réflexe des analystes politiques selon lequel l'abstention profite au FN est de moins en moins vrai : là où le FN est le plus fort, comme dans le sud-est, l'abstention a reculé…

Le refus de l'austérité

Il est donc urgent d'entendre ce que les Français ont dit ce 25 mai et de prendre au sérieux ce message. Cette tâche ne revient pas seulement aux élus français, mais à tous les dirigeants européens. Ce que le vote français souligne, c'est que la société hexagonale ne supportera pas un traitement des maux du pays par les méthodes employées ailleurs. Certes, nous dira-t-on l'austérité française est plus légère qu'ailleurs. Et alors ? Le vote du 25 mai est un mouvement de recul face à l'idéologie "austéritaire" européenne. La France refuse d'être la Grèce ou l'Espagne de demain. Voilà ce qu'une bonne partie des Français ont affirmé.

Non pas par principe, mais parce que la société française est déjà épuisée par les politiques menées jusqu'ici. Parce que le désengagement de l'Etat des régions rurales, la progression du chômage, l'appauvrissement de certaines classes, le manque de perspectives, tout cela rend insupportable la doctrine des « efforts » et des « réformes » martelés par les politiques traditionnels à une bonne partie des Français. Certes, le vote FN n'est pas majoritaire et les partis pro-européens le sont encore. Mais on ne peut s'empêcher de se dire que si la France continue sa politique récessive, le seul parti qui dispose d'un potentiel d'appréciation sera celui de Marine Le Pen. Il faut donc agir. Et cette action ne peut venir que de l'Europe.

L'austérité, ressort du vote FN

Certes, il convient de relativiser. Le principal terreau du FN est français. Son premier ressort est une forme de xénophobie qui hante le pays depuis quarante ans. Mais ce seul ressort ne suffit pas à faire grimper ce parti à un quart des exprimés. Pour cela, il faut l'exaspération d'une crise qui n'en finit pas. Il faut l'absence d'espoirs qu'offrent les politiques austéritaires. Il faut le refus d'entendre les souffrances actuelles d'une partie du peuple au nom des « efforts nécessaires. » Marine Le Pen ne cesse de jouer de cela, bien plus que de la peur de l'immigré ou de l'insécurité, désormais. Sans cette situation économique, le FN serait encore fort en France, mais il ne dépasserait sans doute pas les 15 % des voix. Or, avoir un parti « antisystème » à 15 % ou à 25 % change entièrement la situation politique d'un pays.

L'Europe est-elle responsable de tout ceci ? Les pro-Européens entonnaient dimanche soir en chœur le chant du « bouc émissaire européen. » Et certes, les erreurs des politiques français durant la première décennie des années 2000, celle du « déclin français » sont évidentes. Mais peu importe. Ce qui a été dit ce dimanche, c'est le refus du fonctionnement actuel de la zone euro. L'Europe est, de par la volonté allemande, devenue synonyme d'ajustement, d'austérité, de déconstruction du "Welfare state". Contrairement à ce que l'on entend souvent dans les milieux parisiens, les Français ne sont pas des ânes guidés par leurs passions. Ils comprennent la signification et les conséquences des politiques qu'on leur promet. Et beaucoup estiment qu'elle est au-dessus des forces du pays. Que ce dernier n'y résistera pas. La France s'est cabrée en se dirigeant vers la guillotine de l'austérité. Si l'Europe ne comprend pas ce sursaut, elle devra en accepter les conséquences.

La balle dans le camp d'Angela Merkel

Désormais, donc, la balle est dans le camp européen, et, disons-le tout net, dans celui d'Angela Merkel qui, avec Jean-Claude Juncker à la Commission (ou un autre qu'elle aura choisi) disposera de tous les leviers sur la politique européenne. La chancelière doit accepter un fait qu'elle a, jusqu'ici, refusé d'admettre : la zone euro est diverse. Certains pays peuvent accepter un ajustement par les coûts et en profiter. D'autres, non. L'Irlande n'est pas la Grèce. L'Allemagne n'est pas la France. Jusqu'ici, l'ensemble des politiques européennes, de la troïka au Six-Pack et au pacte budgétaire, a été construite autour du « modèle allemand. » Le prétexte en était que l'Allemagne avait réussi son redressement grâce à ces méthodes austéritaires.

En finir avec le « modèle allemand »

Mais ce qu'on refusait de voir, c'est que ce qui avait été possible en Allemagne ne l'était pas en Grèce ou en France. Qu'en 2003, l'économie mondiale repartait et que l'Allemagne n'était pas désindustrialisée. Que le tissu économique allemand et le contexte historique allemand n'étaient pas les mêmes qu'ailleurs. Imposer une recette « allemande » au reste de l'Europe ne pouvait que réveiller les souverainismes, monter les pays les uns contre les autres par la compétition sociale et détruire les structures économiques existantes. Cela ne pouvait qu'échouer économiquement et politiquement. On en est là aujourd'hui : l'économie de la zone euro - Allemagne exceptée - ne parvient pas à se redresser et reste engluée dans le risque déflationniste et les structures politiques de plusieurs pays sont en pleine dissolution.

L'aveuglement idéologique de l'Allemagne doit donc cesser. Angela Merkel doit abandonner cette idée que le modèle allemand est universel. Si elle veut sauver l'euro et l'UE, elle doit désormais prendre en compte les réalités du terrain et abandonner sa défense unilatérale de sa sainteté le contribuable allemand. C'est ce que les Français lui ont demandé. Si elle n'agit pas rapidement, la France risque de sombrer politiquement et économiquement. Et le contribuable allemand en paiera alors aussi les pots cassés. Le gouvernement allemand doit accepter sa responsabilité dans la situation actuelle de la France et elle doit participer à sa correction.

Changer l'Europe ?

On sait qu'en Europe, ce qu'Angela Merkel veut fait loi. Alors la chancelière doit accepter de faire preuve de flexibilité dans l'application de critères budgétaires stupides, parce que figés dans l'absolu. Elle doit utiliser sa marge de manœuvre budgétaire pour investir là où ses partenaires européens pourront en profiter. Elle doit favoriser de vrais projets industriels européens dans un esprit de coopération. Elle doit demander à la Banque européenne d'investissement (BEI) d'être plus agressive et à la Commission de se pencher réellement sur les situations économiques et sociales propres à chaque pays pour adapter ses recommandations. Il faut enfin refuser par de la vraie solidarité la compétition interne à la zone euro sur la seule base des coûts. Compétition qui alimente naturellement le souverainisme. Bref, il faut faire preuve de pragmatisme et d'ambition.

Une Europe dans le déni

Ce message peut-il être entendu ? Malheureusement, on peut en douter. La structure institutionnelle a jeté un carcan sur toute marge de manœuvre budgétaire. La future commission ne prend pas le chemin de devoir être très différente de la précédente. Et Berlin restait, jusqu'à ces derniers jours, inflexible et aveugle. Angela Merkel affirmait que son pays ne disposait pas de « marges de manœuvre budgétaire » et samedi encore le ministre des Finances fédéral Wolfgang Schäuble pouvait affirmer tranquillement que « l'austérité n'est pas à l'origine de la montée des extrêmes. » Même le gouvernement français ne semble guère prêt à changer. Manuel Valls, dimanche, a annoncé le maintien de la ligne.

L'Europe en danger

Sans doute aura-t-on quelques ajustements, quelques « gestes. » Mais qu'on n'y prenne garde : à force de ne pas considérer les électeurs comme des adultes rationnels, mais comme des enfants devant qui on agite des hochets et à qui l'on se contente de faire peur, on joue avec le feu. Car devant un tel déni, l'Europe est désormais en grand danger. Si elle est incapable de ramener la prospérité, les partis qui la dénoncent, eux, prospèreront. Et ce n'est là que logique : si une politique ne fonctionne pas, les électeurs souhaiteront en essayer une autre. Comme l'Europe s'est identifiée à l'austérité sous l'impulsion allemande, ceux qui ne voudront pas de l'austérité n'auront pas d'autres choix que de sortir de l'Europe. C'est là le message de ce 25 mai. Il est étrange qu'on ne l'entende guère.

 

>> Retrouvez tous les résultats des élections européennes, pays par pays 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2014 à 15:39 :
Je suis intervenu par divers articles au moment de la crise grecque afin d'attirer l'attention sur le risque de la démarche qui a consisté à condamner le débiteur et d’encenser le créancier.; de faire rendre gorge aux résidents grecs alors que l'économie du pays est essentiellement off shore la privant de ressources, de ne pas prendre en compte les dissimulations économique qui ont permis au pays d'intégré l'Euro tout en le privant de la ressource qui l'avait permis en modifiant la Pac sans que les moyens de les substituer ne soient en place. Ce faisant nous réédition ce que l'inflation des années 30 en Allemagne a généré au plan politique. Le même processus s'est engagé en France, pourtant nous étions informé. M. Sarkozy qui intervenait au sujet de la mémoire de Guy Mocquet s'est rangé dans cette condamnation en ne sachant pas contrer les craintes allemandes Voyons la suite
a écrit le 10/06/2014 à 13:18 :
Apres les années 30, on a fait des guerres mondiales.
Apres on a developpé une classe moyenne pour essayer de refaire la guerre.

Maintenant cette classe moyenne coute trop cher donc faut lui couper la tete. et revenir comme au bresil et ailleurs, des pauvres d'un cote et des riches de l'autre.
a écrit le 04/06/2014 à 5:59 :
En France, à cause du chomage, on accuse les étrangers, les immigrés, l'euro, les chinois, les américains, de voler nos emplois.
Alors que les vrais coupables, c'est les banques et les patrons français qui ont mis leur argent ailleurs, délocalisé pour exploiter les immigrés et les étrangers.
Mais ne comptez pas sur le fn pour vous dire la vérité. C'est une guerre de classe internationale , pauvres contre riches, et le fn comme d'autres partis, est un outil de domination par les riches, pour les riches.
Réponse de le 27/06/2014 à 17:51 :
TRES VRAIS CAMARADE???
a écrit le 02/06/2014 à 0:14 :
Bravo pour votre analyse et votre courage. Car il faut certainement du courage pour publier une analyse aussi "politiquement incorrecte". On ne peut lire ce genre d'analyses que sur des blogs spécialisés ou dans la presse anglo-saxonne. C'est dire si nous sommes tombés bien bas.
a écrit le 28/05/2014 à 20:38 :
A bas l'Europe SALIERI chômagiste
a écrit le 28/05/2014 à 19:57 :
Quoi l'Europe se révolte, il fait du chômage, il détruit l'être humain, on nous fait du saliéri bureaucrate anti jeune... 75% des moins de 35 ans n'ont pas voté, vive le nazisme européen!
a écrit le 28/05/2014 à 19:44 :
On pousse la croissance ou on fantasme dessus? La crise européenne n'est pas choquante? On est choqués par les burots européen et les polit burots de l'est nazi, a bas l'est nazi vive l'ouest, on débarque ceux qui ne payent pas leur cantine, a bas la burocratie et vive le général alcazar et les burots vides pour cause d'ex-croissance, on ex-filtre la filière textile, les français se parlent on est dans de beaux draps! En 40 il y avait des maquis dans tout le pays...on fête quoi?
a écrit le 28/05/2014 à 19:03 :
La société française félicitée, peut chanter I'm a poor lonesome cowboy... après avoir botté le cul d'un PM aux électorales! Voila un tir dans le chapeau... On applaudit la société française qui défend ses droits contre l'administration pour cause d'obésité et d'incohérences bureaucratiques du genre destruction d'emplois et PIB truqué par le PMU financier. Quand la société française souffle dans son flingue ça fait quoi, un silence de la mer, à l'ouest rien de nouveau ou bien envol de nuit... on fête le débarquement, c'est de la casse sociale pour l'histoire des quais? Ou on fête la résistance? J'ai fait sauter quelques rails... aujourd'hui on rabote les quais. Avez-vous été sous les bombes de l'Indochine? Pauvre enfant de la voleuse européenne de vies... on fait dans la chômagiste!
a écrit le 28/05/2014 à 18:40 :
La poussée choque ou bien la crise... celle de 29 on en parle encore, on pleure encore sur la tombe de notre frère tombé en 14, comme Applodinaire... encore un Roland. N'entend on pas dans ces élections le cri du peuple français, écrasé par un tas. Alors pourquoi ne as faire un parti pique assiette et faire des machis de maux sociaux sur le dos des atres et proliférer le cancrelat et la faignasse? Ou bien le français, mettent dans ces élections une francisque dans le drapeau. On joue au western à combien? Seulement Lucky-lucke a déjà dégainé sur tatooine... la cavalerie arrive trop tard et tombe Fantasio au chômage...
a écrit le 28/05/2014 à 18:19 :
Si Mme Merkel est choquée, choquée c'est une chose, quid du peuple français livré au chômage de masse et à la démolition de l'industrie! On nous sert la perénité du système économique et social n'est pas assurée. On voit le suicide européen par le chomage, que les français votent contre, c'est chouant?
a écrit le 28/05/2014 à 14:59 :
Iles faisait quoi au gouvernément. Ils faisait des bétises, ah bon, et du chômage aussi? Ils y croivent aux emplois, ou bien, ils croisent le fer? Dans le genre canard se marre, on peut faire un plouf... pour faire genre croissance à la française... plus de papiers relancent la filière bois et croix de bois croix de fer, si je ments je vais en enfer fiscal, on fait une persée électorale en terme d'européennes, ou un Persée, c'est une question de genre, et pour la tête de méduse qui joue le drôle?
Réponse de le 28/05/2014 à 16:35 :
vous faites erreur on fait dans la buse... ânemistrativement parlant!
a écrit le 28/05/2014 à 9:35 :
LES elections sont finie maintenent les nouveau elues de droite et de gauche ; ont interez a remetre la machine economique en marche ; l enploie est une priorite en france et en europe,??? DOC AU TRAVAIL M ret M e les elues
a écrit le 28/05/2014 à 8:30 :
La France est devenue LE problème de l'Europe comme l'était la Grèce il y a 2 ans.
Avec 57% d'abstentions les Français n'ont pas réalisé l'importance de cet enjeu à l'image de leurs politiciens qui ont nié la crise économique durant la campagne présidentielle, s'attardant sur le mariage gay et l'impostion des "riches" , ceux qui gagnent plus de 1200€ par mois. Plus dure sera la chute !
a écrit le 28/05/2014 à 0:23 :
L'Austérité, voila le mal de la France responsable de la montée du FN
Mais comment Hollande ne s'en est pas rendu compte!
Et tous les pays Européen qui pratiquent cette politique
Ils veulent tous perdre les élections !
D'ailleurs à propos d'Austérité, les Dépenses de la France ont beaucoup baissé de 2012 à 2013 ?
Réponse de le 28/05/2014 à 8:05 :
Si il y en avait, cela retablirait un peu la competitivite et donnerait de l'espoir. Le probleme actuel tient a la certitude que l'on continue de s'enfoncer, a force de demi mesures.
Réponse de le 28/05/2014 à 18:32 :
Pas d'austérité pour les élus politiques ni pour les hauts fonctionnaires. Pour le reste de la population...
a écrit le 27/05/2014 à 22:33 :
C LE PRINTEMPS FRANçAIS, TOUS LE MONDE S'EN REJOUIT!
a écrit le 27/05/2014 à 19:52 :
Le FN va nous libérer des mafieux professionnels UMP et PS qui ruinent la France depuis 40 ans et ont une politique d'immigration massive et d'insécurité.
a écrit le 27/05/2014 à 19:49 :
Nos problèmes actuels ne viennent pas d' Allemagne mais de France. Les politiques UMP et PS, au pouvoir depuis 40 ans, ne travaillent que pour le pouvoir et l'argent (légalement ou pas). Les journalistes étant à leurs services, comme la justice et la police, ils ne sont jamais condamnés et ni denoncés. Ils ont offert aux Français : 2000 milliards de dette, + 5 millions de chomeurs, + 9 millions de pauvres (dont + 2 millions d'enfants), des millions d'immigrés naturalisés, l'insécurité. Le problème de la France est qu'elle est dirigée par des voleurs professionnels. UMP = PS = UMPS = les fossoyeurs de la France.
a écrit le 27/05/2014 à 14:31 :
Les Allemands ont trahi l'idée de l'Europe en imposant un diktat financier de bankster et une désindustrialisation partout ailleurs que en dehors de leur frontière. Il ne veulent l'Europe que pour y régner, l'Allemagne n est pas notre amis, elle est même ce que n'importe quel individu normalement constitué pourrait appeler un ennemi.
Réponse de le 27/05/2014 à 20:55 :
j'y travaille depuis plus de 7 ans en Allemagne, je ne peux que confirmer (malheureusement) vos dires. Les allemands n'ont qu'un seul but, c'est d'anéantir toute concurrence au sein de l'union à leur seul profit.
a écrit le 27/05/2014 à 14:19 :
vous avez raison il faut acheter français ! les allemands vont nous bouffer si on continue comme ça.
a écrit le 27/05/2014 à 11:54 :
les allemand n'achètent qu'allemand par patriotisme économique. ils nous demandent de nous réformer : faisons pareil n'achetons que français ou des marques françaises;
Réponse de le 13/06/2014 à 19:55 :
Les Allemands achètent allemand parce que leurs produits sont de meilleure qualité que les produits Français, c'est aussi simple.
a écrit le 27/05/2014 à 11:54 :
les allemand n'achètent qu'allemand par patriotisme économique. ils nous demandent de nous réformer : faisons pareil n'achetons que français ou des marques françaises;
Réponse de le 27/05/2014 à 12:33 :
tout à fait, arrêtons une fois pour toute d´avoir un complexe d´inférioté vis-à-vis des allemand... soutenons notre propre Industrie car elle en a vraiment besoin.
a écrit le 27/05/2014 à 10:55 :
merkel n'a qu'a commander dans son pays et nous laisser tranquille !
a écrit le 27/05/2014 à 10:36 :
Incroyable cette analyse!
Les Francais doivent d'abord s'attaquer à leurs Problèmes économiques avant de s'adresser à Angela. Faites une réforme comme l'a fait le Social Démocrate Gerhard Schröder. Et surtout faut il convaincre vos concitoyens que l'immigration n'est pas un problème que peut résoudre Marine.
Francfort le 27/5/2014
Réponse de le 27/05/2014 à 11:06 :
Puisque vous le réclamez, on va vous en faire du Schroeder : diminuer votre pension ou vos remboursements de soin, votre pouvoir d'achat et vos petits avantages... Ne nous remerciez pas, c'est de bon cœur !
Réponse de le 27/05/2014 à 11:49 :
les grecs réforment ils vont bientôt avoir le plein emploi et la prospérité mdr
Réponse de le 27/05/2014 à 12:30 :
il faudrait aussi que l´Allemagne cesse son Dumping social et arrête de soutenir un euro fort dont elle seule est la bénéficiaire. Les réformes Schröder ont certes amélioré la Situation économique de l´Allemagne mais le fait d´avoir une Faible natalité permet d´économiser beaucoup d´argent (éducation, crèches...)
a écrit le 27/05/2014 à 10:27 :
Nous n'avons rien a envier aux allemands ils font leur beurre sur le dos des pays europeens,leurs femmes on de la moustache et du poils aux pates
a écrit le 27/05/2014 à 9:57 :
Donnees OCDE

Allemagne :
taux de pauvreté :8.8% (2010)
taux de chomage :5.5% (2012)
Dette PIB : 78% (2013)
France :
taux de pauvreté :7.9% (2010)
taux de chomage : 9.9% (2012)
Dette/PIB : 95% (2013)
Réponse de le 27/05/2014 à 12:17 :
L'allemagne a 250,000 gamins de moins par an a former, loger, donner du travail.C'est un petit pays de vieux, et nous avons un differentiel de 20% d'inflation depuis 1998 avec.

Nous ne pouvons pas avoir l'EuroDM sans creer un chomage de masse pour notre jeunesse, c'est impossible !!

Il faut sortir de l'Euro ASAP et avoir une monnaie flottante qui reflette notre economie/choix de societe/demographie.
Réponse de le 28/05/2014 à 8:00 :
Bien sur que si on peut avoir une monnaie forte sans chomage massif. Mais il ne faut pas depenser a tort et a travers, donner des "coups de pouce au smic" sans gain de productivite equivalent et passer au 35 heures presque au moment ou les autres augmentent le temps de travail a salaire identique.
a écrit le 27/05/2014 à 9:44 :
La montée du FN interpelle cette dame...? qu'elle réfléchisse un peu sérieusement pour changer, et elle saura tout, et pourquoi !
a écrit le 27/05/2014 à 9:20 :
très bonne analyse journalistique , ce qui m'inquiète ce sont les oeilleres allemandes qui conduiront a la catastrophe finale , car les allemands seront alors les victimes de ce qu'ils sèment actuellement , le feu couve sous la marmite et il serait dangereux de ne pas changer radicalement de cap , car l'hymne a la joie pourrait devenir l'hymne a la guerre et la paix devenir un souvenir lointain , déjà a l'est de l'Europe cela gronde
a écrit le 27/05/2014 à 8:46 :
compter les petits salaire en allemagne
et vous aurez autan de chomeur que la france
facile de donner 4 euro de l(heure pour 20heures semaine et dire qu'il a un emploi
a écrit le 27/05/2014 à 6:35 :
Est ce quelqu'un peut me m'expliquer pour quelle raison le seul pays, la France, qui n'a pas commencé les réformes (la hausse du PIB 2013 est entièrement due à la progression des dépenses publiques +1,3 de contribution) est celui où dénonce le plus les méfaits de l'austérité. A tous les Moutebourgrien du forum!
Réponse de le 27/05/2014 à 8:08 :
Bien que n'étant pas ancien "young leader" comme Montebourde et Flamby, je vous réponds : parce que le peuple français a parfaitement compris que l'oligarchie s'en mettait plein les poches et que l'austérité, c'était pour les autres : militaires sans budget, prof au rabais, retraités ponctionnés, 5 millions de chômeurs, les précaires etc.
Réponse de le 27/05/2014 à 8:30 :
Probablement parce-que beaucoup de personnes ont compris que l'austérité c'est le mensonge selon lequel les pauvres doivent payer pour le erreurs des riches...

D'autre part les dépenses publiques en France contrairement a ce que l'on croit n'ont pas augmenté ces 20 dernières années (stable entre 55% et 57% du PIB). Si la dette ne cesse de croitre c'est bien a cause des intérêts de cette dette que nous devons rembourser aux banques privés et acteurs privés des marchés et qui représente aujourd'hui le premier budget Français.

A quand le retour aux 30 glorieuses ? lorsque les banques étaient nationalisées et prêtaient a l'économie REELE ?
Réponse de le 27/05/2014 à 16:34 :
" le seul pays, la France, qui n'a pas commencé les réformes "
tellement vrai , la mauvaise foie hexagonale est sans limite parfois
a écrit le 27/05/2014 à 6:22 :
L'Allemagne a fait le job au début des années 2000 pendant que les pays du club Med vivaient au dessus de leurs moyens comme en témoigne l'accumulation de déficit commerciaux chroniques. Maintenant la fête est fini et il faut restaurer la competivite, réduire les déficits. Cela n'a rien avoir avec un soit disant diktat Allemand!
Réponse de le 27/05/2014 à 8:09 :
Oui l'oligarchie atlantiste et mondialiste du N.O.M vit au dessus de nos moyens et de ceux de la planète ...
Réponse de le 27/05/2014 à 8:32 :
Il ne peut y avoir excédents commerciaux que lorsqu'il y a des déficit chez les partenaires.

La stratégie allemande fonctionne sur ce principe, si tout le monde se mettait a faire pareil, alors plus personne ne pourrait dégager d’excédents.

C'est le principe des vases communicants.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:26 :
Les excédents de l'Allemagne vis a vis de l'Europe du Sud c'etait 2000-2008 Ces excédents etaeint dues a la sur-consommation (paye a crédit) et la bulle immobilière en Espagne, le Portugal,et en Grece, pas a un politique d’austérité sauvage en Allemagne (moderation oui). Depuis l'excedent commercial vis a vis de ces pays a considérablement baisse, sauf pour la France.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:36 :
-Intérêts de la dette 2013 : 6 Mds d'ECONOMIE par rapport au projet de loi de Finance

-PIB 2013 +0.3% : s'expliquant entièrement par une progression de 1.3% de la dépense publique
a écrit le 27/05/2014 à 3:39 :
L'Europe n'a été que la bête de somme de l'Allemagne pour pouvoir intégrer sans trop se fatiguer les pays de l'Est en faillite après la chute de l'URSS. Aujourd'hui l'Europe reste une sorte de protectorat allemand qui n'apporte que ralentissement et illusion de puissance. Les allemands ont été déloyaux envers leurs alliés puisqu'ils ont bloqué toutes perpectives de réussite industrielle dans des pays qui n'ont que comme matières premières le travail, le génie et leurs populations besogneuse.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:45 :
+ UN
a écrit le 26/05/2014 à 22:41 :
c'est le resultat d'une austerite infligee par des pays comme l'allemagne et aussi le FMI "la voyante Mme lagarde" l'ouverture des frontieres et l'immigration a tout va , avec des politiques qui distribuent des aides alors que la france n'a plus les moyens "AME CMU ...."et que l'on demande aux français de financer alors qu'ils renoncent a ce soigner en ayant cotises des annees ,,et pendant que les politiques sont englues dans leur magouilles electoraliste!!!!!!!!!
Réponse de le 26/05/2014 à 22:51 :
et que l'on donne des retraites minimum vieillesse à des étrangers ayant vécu en France un certain nombre d'années, sans avoir JAMAIS cotisé, ni travaillé!
Réponse de le 26/05/2014 à 23:24 :
l'ame est une exclusivité française, dans aucun pays au monde, un clandestin en situation irrégulière ne touchera de l'argent et se fera soigner gratos.
Réponse de le 27/05/2014 à 1:12 :
Immigration à tout va? Alors que tous les pays européeuns dont la France voient leur démographie chuter de manière très préocupante tant et si bien que Merkel cherche de la main d'oeuvre hors des frontières de l'UE. Il ya aura toujours des bofs pour croire le discours simpliste selon lequel on leur a volé leur boulot. Quand l'Euro aura sauté comme le souhaite Marine Le Pen et que la France devra emprunter chaque semaine à des taux insuportable pour l'économie pour financer des dépenses incomprésible , il ne faudra alors pas venir pleurnicher parce que le FN taillera à la hache dans les dépenses pendant que le clan Le Pen se gavera!
Réponse de le 27/05/2014 à 8:11 :
Vous avez raison : avec 5 millions de chômeurs, on peut encore en accueillir 200.000 futurs par an et accessoirement recoloniser l'Afrique pour allègrement piller ses ressources naturelles ...
Réponse de le 27/05/2014 à 12:34 :
La France en chute démographique? A d'autres... d'ici 20 ans nous serons le pays le plus peuplé d'Europe.
a écrit le 26/05/2014 à 22:07 :
On parle de la poussée ou bien de la coulée de muscle électorale? On casse les gais de l'eTNA et on relance la croissance du vice... par la casse on relance! On casse les quais larges et on relance ou bien les cularges et si on parlait des culasses des pignes ou des coulisses des connes, pardon des cannes... subventionnées... pas comme les diplômés français.
a écrit le 26/05/2014 à 21:41 :
25% de 45% d'électeurs = combien de Français ? Je vous le demande.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:47 :
cherchez pas! vous avez tout faux..
a écrit le 26/05/2014 à 21:15 :
tout est dit dans le chapeau de l'article: devant le refus d'une Europe germanique, Merkel devrait réduire le FN pour sauver l'Europe... et ce serait ça la preuve de son pragmatisme.
On se demande vraiment si l'auteur est sérieux tant son propos est une caricature de déni.
La seule preuve du pragmatisme tant vanté de Merkel serait qu'elle adapte le "modèle allemand" imposé à l'Europe pour qu'il satisfasse ses peuples. Sinon, la suite est connue de tous, quelles que soient les péripéties. A moins de ne verser dans la contrainte et la coercition. Mais cela a un nom que l'histoire n'aime guère et les peuples encore moins.
a écrit le 26/05/2014 à 20:25 :
Très bon article mais malheureusement idéaliste, Angela n'a pas compris qu'être la seule a faire de l'austérité ( justifiée par le paiement de la réunification donc pour des valeurs de rassemblement des Allemands) quand tous les autres se gavaient de subprimes ce n'était pas la même chose que faire tous l'austérité quand le monde subit la crise des subprimes et des bulles spéculatives. C'est pourtant simple et proche du bon sens. Les Américains , les Japonais et les Anglais font certes des reformes mais se réservent des marges budgétaires via leur banques centrales , du reste comme Shroeder dans les années 2000 où la BCE n'était pas très regardante non plus sur les critères de Maastricht ce qui a aidé l'Allemagne a se reformer. En plus de l'austérité en crise généralisée nous devons subir la concurrence de pays qui font tourner la planche a billeté ce qui fait baisser leur monnaies et rend les reformes Européennes inopérantes. Merkel est mauvaise , elle n'a aucune vision (à part laminer ses "amis" concurrents Européens par une guerre économique impitoyable) , elle est pétrie de dogmes, elle ne fait que surfer sur les reformes Schroeder. Le pire c'est qu'après l'éclatement de l'Europe, de l'Euro, c'est la guerre qui reviendra très vite. Voyez l'Ukraine.
a écrit le 26/05/2014 à 20:24 :
Les Allemands savent travailler et cultiver leurs relations clients. Les Francais non. On compare ici un pays ultra modern et un vieux pays ou titres et hierarchies comptent beaucoup. L'Allemagne avancera seule et bien, la France ne saura que faire pitie finalement. La jalousie francaise et l'incapacite absolue de se remettre en question fera perdre aux Francais tout. Bonne nuit.
Réponse de le 26/05/2014 à 22:55 :
c'est du grand n'importe quoi !
Réponse de le 27/05/2014 à 12:56 :
On voit qui sont les défaitistes et les grand aigries dans notre pays... c'est ironique de constater que vous nous reprochez d'être dans l'immobilisme, mais que dès que nous réagissons, par l'intermédiaire des urnes, vous vous indignez. Vous le justifiez comment?

Cordialement, la Jeunesse.
Réponse de le 27/05/2014 à 14:21 :
et en France il ya la Tour Eiffel et les gens boivent du vin. mdr
a écrit le 26/05/2014 à 20:18 :
si vous voulez changer la politique d'austérité de Bruxelles (enfin de l'Allemagne), il faut boycotter les produits made in Deutschland.
Réponse de le 26/05/2014 à 20:27 :
Tu parles, les électeurs FN sont mes premiers a acheter du Teuton, Audi , Mercedes, BM, VW, … Le patriotisme a ses limites , acheter Français JAMAIS !!!
Réponse de le 26/05/2014 à 20:51 :
va bosser en Allemagne alors, je parie qu'une fois de retour, tu n'achèteras plus de voiture allemande!
Réponse de le 27/05/2014 à 13:02 :
Car tu as la science infuse quand il s'agit des électeurs du Fn ? donc tu dois être au courant que son première électorat c'est la jeunesse? A moins de vendre de la drogue, je vois mal comment nous nous achèterions une Audi :p.
a écrit le 26/05/2014 à 19:45 :
Angela Merkel interpellée par le Fond National ?? alors là c'est étonnant !
Réponse de le 26/05/2014 à 21:24 :
Joli ! + 1
a écrit le 26/05/2014 à 19:21 :
Il est temps de passer à la caisse Françaises, Français.
Pour la justice sociale, pour l'écologie, pour la république, contre la xénophobie, contre le racisme, contre la xenomorphie, contre la télévision poubelle, contre les crottes de chien sur le trottoir....
Paypal, Bitcoins, Rouble, Yen, Yuan acceptés.
a écrit le 26/05/2014 à 19:18 :
Ce qui importe à Merkel c'est de conserver ses exportations sur le marché chinois, ses relations économiques et énergétiques avec la Russie et un nombre suffisant de pays européens inféodés qui lui permet de garder les manettes de l'Europe. Que les autres pays européens soient en crise et une excellente chose car cela permet, aux entreprises allemandes de récupérer de la main d’œuvre formée et de ne pas avoir à faire travailler leurs vieux jusqu’à 70 ans, d'avoir des concurrents incapables de suivre la cadence dans la recherche et développement et de pouvoir racheter des concurrents. Alors imaginer que l'Allemagne fasse un effort pour le reste de l'Europe et se tirer dans le pied me laisse dubitatif, sauf à considérer que l'Union et l' Euro taillés pour l'Allemagne puisse exploser l'Allemagne ne fera, à si demander l’accélération des reformes.
Réponse de le 26/05/2014 à 20:03 :
bonne analyse, pour l'Allemagne, la France est un concurrent à abattre, ils sont contents qu'on aille mal, leur seule crainte c'est la disparition de l'euro.
Réponse de le 26/05/2014 à 21:34 :
Votre analyse est correcte. Cependant qu'y a-t-il à censurer dans la politique de Merkel ? imaginez une Merkel française et une Allemagne-cigale, délabrée économiquement et sans les moyens de faire de réformes pour re-équilibrer ses finances. Que devrait faire cette Merkel là ?

C'est la différence entre la cigale et la fourmi et puisqu'on on se trouve dans le règne de La Fontaine, il ne faut pas faire comme le renard envers les raisins non plus... ;)
Réponse de le 26/05/2014 à 22:59 :
Le malheur des uns, fait le bonheur des autres! c'est bien connu...
Réponse de le 26/05/2014 à 23:20 :
arrêtez svp avec votre fourmi/cigale, si l'Allemagne a un taux de chômage moindre à la France, c'est également lié à une très faible démographie. Elle est d'ailleurs entrain de piquer les forces vives des pays en difficultés qui ne pourront jamais se redresser et ce, sans que cela lui coûte le moindre euro...
a écrit le 26/05/2014 à 19:17 :
Pourquoi diable parlez-vous du welfare state ? En France, on dit : la sécu, quand on veut se faire comprendre.
a écrit le 26/05/2014 à 19:03 :
N'Est-ce pas les échecs successifs de nos gouvernants pour réduire le chômage, rendre la France économiquement performante qui en sont la principale cause? L'Europe sans boussole, ouverte aux 4 vents, sans âme y a aussi contribué. Nous avons besoin d'une vision claire pour nos états, quitte à poser la question qui fâche et a en tirer toutes les conséquences. Si la France refuse l'intégration et préfère sombrer toute seule, libre à elle de choisir son destin mais il faut poser al question.....
a écrit le 26/05/2014 à 18:47 :
L'aveuglement idéologique de l'Allemagne... On croit rêver!!! L'Allemagne est le pays de la zone euro le plus pragmatiques et le plus responsable en matière de dépenses publiques. Rejeter le "modèle allemand" comme on l'appelle cela veut dire quoi? Que l'on voudrait dorénavant un modèle où l'on puisse s'endetter, se surendetter sans aucun plafond, sans limite. Sauf que les limites, dans ce modèle, on risque de les trouver très rapidement. Ou plutôt, il vaudrait mieux les trouver tôt que tard, car moins dure sera la chute. Quel est le programme: faire fonctionner à fond la planche à billet par la banque centrale (européenne dans le cas général ou nationale dans le programme FN) pour faire face au manques de liquidités, aux investissements foireux, aux dépenses courantes non provisionnées, aux interrogations des prêteurs. On vient de trouver la corne d'abondance LOL. Est-ce que ça marche, est-on si désespéré, incapables, idiots ou illettrés pour y croire?!
Réponse de le 26/05/2014 à 18:59 :
Ne vous en déplaise, c'est idéologique. le choix entre théories économiques ne se limite pas à cigales contre fourmis. Cultivez vous un peu, vous verrez, vous commencerez à comprendre.
Réponse de le 26/05/2014 à 20:13 :
Ce qui est idéologique, c'est d'avoir falsifié l'histoire pour ne pas compromettre les théories de Keynes. Ce qui est idéologique, c'est de refuser d'admettre cette erreur par toute une frange politique, avide de distribuer l'argent d'autrui, et une partie du monde universitaire, né dans l'erreur et qui ne compte pas jeter à la poubelle ses travaux. On peut appeler ça "relance" pour continuer de chercher des justifications, mais le résultat du keynesianisme est toujours le même: plus de chômage et plus de dette. De 1933 à nos jours. Sans exception. Si, une petite. Mais il ne faudra jamais oublier que son investigateur n'avait qu'un seul crédo: seule la rigueur budgétaire peut ramener la prospérité. Aujourd'hui il aurait trouvé Merkel trop laxiste. Et j'ai un autre scoop. L'Allemagne n'est pas le bon élève européen. Le bon élève, c'est la Suisse. La Suisse, 3% de chômage et c'est pas la faute des étrangers qui viennent leur piquer le travail, ni la faute d'un coût du travail trop élevé...
a écrit le 26/05/2014 à 18:37 :
Article intéressant. Évidemment, Merkel n'est pas seule responsable de cette situation, nos élus qui s’aplatissent devant elle le sont aussi. L'Allemagne et la France ne fonctionne pas de la même manière. Avec notre propre monnaie, nous aurions vraisemblablement fait une relance comme les USA : impression de monnaie, envolée de la dette puis résorption par la croissance. La dette n'est qu'un prétexte pour nous mettre à genoux parce que l'Allemagne a peur de l'inflation. Quand la France a dit stop à l'UE en votant non contre le traité, on n'a pas écouté le peuple. Attention, les français sont révolutionnaires et n'ont pas envie de voir leur taux de chômage s'envoler comme en Espagne. Ce qui arrive est triste mais logique, le système européen est à bout de souffle.
a écrit le 26/05/2014 à 18:25 :
Pour quelques temps, le FN sera à la fête, mais les gens vont vite s'apercevoir que le FN ne fera rien pour eux. Ce n'est pas le FN qui va leur donner du boulot, et il n'expulsera pas plus d'immigrés que ne l'ont fait les derniers gouvernements. Toute cette agitation politico-politicienne n'est qu'une péripétie, le fonds du problème, c'est que le système économique est au bout du bout. Nous sommes allés trop loin dans le cycle infernal production/consommation/croissance. Fondamentalement, la crise est celle de l'énergie et la planète est à bout de souffle. FN ou pas, ça ne pourra qu'empirer, la solution est ailleurs dans des solutions dont nous ne voulons pas, parce que ça remet en cause notre mode vie, jusqu'à ce que nous y soyons obligés, avec le risque de nous être auparavant entretués...
Réponse de le 26/05/2014 à 18:35 :
A votre place, je n'en serai pas si sur ! C'est la première fois que je vois une politique aussi déterminée et qui ne change pas d'avis du jour au lendemain
Réponse de le 26/05/2014 à 19:35 :
Parce que tenir une ligne de conduite c'est payant au bout. Et l'on sait qu'il y a de très très grosses payes à ce bout... Elle veut juste sa part du gâteau.
Réponse de le 26/05/2014 à 20:16 :
Je suis sur sud les gens s apercevront que le FN ne fait rien de concret pour améliorer leur situation. Mais ils ne le verront qu'une fois le FN au pouvoir. Le FN le sait et n'hésitera pas a dire que face a une situation économique aussi catastrophique le redressement est en cours mais que ses effets mettront du temps. C'est ce qu'on fait épreuve, pas puis UMP ps pendant plusieurs alternances consécutives avant que les français comprennent.
Réponse de le 26/05/2014 à 23:04 :
mais il est normal de "donner sa part de gateau ", pour dire comme vous à quelqu'un qui nous défendra, prendra nos parts! qu'ont fait, d'après vous jusqu'à présent tous les technocrates et UMPS ,si ce n'est "avoir leur part de gateau, et même le gâteau entier, à la seule différence qu'il n'y a eu AUCUN résultats sur des décennies! au contraire... !!!!
Réponse de le 27/05/2014 à 7:42 :
Vous avez la foi, c'est bien pour vous. Et les autres n'ont rien fait, le constat est évident depuis des décennies. Moi je ne me fais aucune illusion. Bonnet blanc et blanc bonnet. A vrai dire le seul truc qui m'empêche(ra) de voter pour elle c'est le bal des anciens nazis en Autriche...
Réponse de le 27/05/2014 à 8:12 :
Souvenez-vous alors que Botul et Fabius soutiennent pravy sektor et Svoboda ...
a écrit le 26/05/2014 à 18:12 :
Ce sera donc ma 3° contribution aujourd'hui pour faire remarquer que la ton général des commentaires est devenu plus virulent, outrancier, injurieux. Normal, c'est le vocabulaire du FN, forcément limité.
Réponse de le 26/05/2014 à 18:39 :
Allons un peu de respect pour ceux qui ne pensent pas comme vous. L 'outrance est dans vos propos. Quant à l'outrancier, je ne le supporte pas non plus, mais il y en a quand même plus de votre côté ? !
Réponse de le 26/05/2014 à 23:07 :
c'est tout simplement de la provoc! laissez tomber ce pauvre hère !laissez lui l'outrance" et la bêtise...
Réponse de le 28/05/2014 à 2:29 :
JB38, vous avez entièrement raison, c'est pour cela que le FN doit prendre le pouvoir (pourtant je les aime pas!), pour passer ensuite à autre chose. Comme Hollande après Sarko, pour bien voir qu'ils mènent le même politique. Ensuite et au final, les solutions raisonnable pourront éclore. C'est long, c'est destructeur, mais je ne voie pas d'autre chemin
a écrit le 26/05/2014 à 18:09 :
Pour n’avoir pas voulu prendre en compte les bonnes idées du FN (dont l’Europe des nations de Charles de Gaulle) l’UMP s’est fait phagocyter par le FN. Depuis des années déjà la droite dite républicaine n’a pas su s’assumer en tant que telle. Elle agit en fonction du « politiquement correct » (peur de la Gauche ?!) c’est-à-dire qu’il ne faut adopter les idées (ou certaines) du FN de peur qu’on la traite de « facho » !? C’est ainsi qu’elle est tombée dans son propre piège. Les électeurs apparemment sont plus intelligents que les dirigeants de l’UMP car ils ont compris qu’il y avait des valeurs abandonnées par cette droite molle et insipide. C’est pourquoi le FN a remporté ces élections européennes avec une marge confortable alors que les vrais électeurs du FN ne représentent que 5 à 8 % au maximum ! Les 20 ou 17 autres % restant ne sont ni des fachos ni de vrais sympathisants du FN. C’est un mouvement de mauvaise humeur, de contestation, de protestation et de rejet des autres partis. C’est aussi et surtout un rejet de l’Europe fédérale qu’on nous ressasse depuis Maastricht. Ce dernier point les politiciens, politologues et médias l’ont-ils bien compris ?
a écrit le 26/05/2014 à 18:07 :
Honnêtement, je ne comprend ce que Merkel a à voir la dedans!
Ce sont les politiciens clientélistes français qui ont mené à ce résultat.
610 000 élus gras qui vivent sur le dos des français moyens. Ces élus qui achètent depuis des années les urnes à coup de cadeaux fiscaux.
Basta!
Merkel elle a rien a voir la dedans!
Réponse de le 27/05/2014 à 12:51 :
Car se sont ces politiciens clientéliste qui dirige l’Europe, nous imposent l'austérité et briment notre pouvoir politique sur notre propre sol dans le but de servir leurs idéologie néo-libéraliste, dans un premier temps, en suivant le chemin tracé par l’Angleterre, puis aujourd'hui par l’Allemagne et sa politique de déréglementation du marché du travail et son austérité imposée, nous empêchant par la même de contrôler le court de notre monnaie?

On sait tous que la France va mal, mais c'est l'Europe qui aujourd'hui nous paralyse.
a écrit le 26/05/2014 à 17:59 :
pas du tout d'accord avec l'auteur qui fait de l'Allemagne le bouc émissaire de nos difficultés. Ce sont bien nos hommes politiques qui ont creusé les déficits, qui ont décidé que la France devait se tourner vers le secteur tertiaire, qui persévèrent à voir dans la Chine un pays émergent avec des droits de douanes quasi nuls, et c'est la même chose avec l'Inde, ce sont eux qui ratifieront l'actuel traité en discussion avec les Etats Unis; et ce sont encore eux qui au lieu de se préoccuper de l'économie nous gavent avec le mariage pour tous ou la théorie du genre. Ce qui les intéresse n'est pas ce que nous avons dans notre assiette mais ce que nous faisons de ce que nous avons dans notre slip.
Réponse de le 27/05/2014 à 0:02 :
"Ce sont bien nos hommes politiques qui ont creusé les déficits" : Pas d'accord avec les français qui se défaussent derrière les politiciens après avoir voté pour les plus populiste pendant des décennies! Si notre pays n'investis pas autant dans les entreprises que l'Allemagne, c'est avant tout parce-qu'il est plus rentable et moins risqué d'investir dans la pierre quand on vote pour que l'état sauve les prix de l'immobilier (PTZ, Scellier, etc.) et subventionne les rentes (APL)!
A un moment donné, après avoir creuser la dette à 1900 milliards d'euros en votant pour des Scellier, des chaudières moitié prix, des fenêtres moitié prix, des primes à la casse; quand il faut faire des efforts et perdre quelques avantages : Il faut les accepter au lieu de jouer les victimes et se planquer derrière les entreprises et les chômeurs!
Si on résume les sujets de pleurnicherie des français, c'est pathétique :
- Duflot menace nos rentes dans la pierre où on inclue les APL dans les rentes
- Les retraites ne sont plus indexées sur l'inflation quand les salaires (donc les cotisations) ne suivent plus
- Nos 3 enfants de 40, 42 et 44 ans ne nous procurent plus d'avantage fiscal
- Nos enfants ne peuvent plus plus hériter chacun de 150 000 euros durement gagné dans l'immobilier sans frais (taxons plutôt la consommation que les successions en augmentant la TVA qui ne nous concernent pas 6 mois sur 12 où nous voyageons)
- On passe de 50% à 45% de réduction fiscale quand on embauche un jardinier (les impôts doivent servir à payer des domestiques, c'est la République ça...)
- ...
J'en passe, c'est à gerber d'entendre les complaintes de ceux qui ne connaissent la crise que depuis 2012 : Les autres, ils bossent 50 payées 35 et savent que ni le FN, ni l'UMP, ni la gauche, ne serviront à quelques choses dans un pays de vieux où on se plaint du grand capital mais où on est bien heureux d'agir comme les pires capitalistes sur le marché du logement tant que l'impôt ne frappe que ceux qui partent les poches vides!
a écrit le 26/05/2014 à 17:55 :
Comment de brillants journalistes peuvent- ils encore écrire de pareilles sornettes? Ca n'est plus la faute à l'Europe, maintenant c'est la faute à Merkel! Comment ne voient- ils pas que nous ne faisons que payer l'indigence économique et morale de nos partis de gouvernement? Toujours cette vieille connivence entre politiques et journalistes bien francaise... La médiocrité rassemble.
a écrit le 26/05/2014 à 17:37 :
pauvre Angela elle ne comprendra jamais que ce qu'elle prone ne marchera jamais !
a écrit le 26/05/2014 à 17:34 :
ah bon il faut une claque pour comprendre que la france n'est pasl'allemagne....attendez 2017 comme rien n'aura changé vous nous direz la meme chose sauf que la c'est les présidentielle...
a écrit le 26/05/2014 à 17:23 :
Tout est dit dans cet article. La France n'est ni la Grèce, ni l'Espagne ou le Portugal.Pays co-fondateur de l'Europe, et, 2eme puissance économique d'Europe, notre pays ne peut accepter les diktat de Merkel en matière d'austérité économique et sociale, ne serait-ce que parce que, face au modèle rhénan, la France, depuis la deuxième guerre mondiale, a construit et engendré dans l'effort collectif un modèle économico-social qui fait sa singularité. Et qu'elle entend préserver, au prix d'ajustements nécessaire.
a écrit le 26/05/2014 à 16:42 :
Les allemands ont de plus en plus de mal a écouler leur excellente production. Leur seule issus est la désindustrialisation totale du reste de l'Europe pour garder leur débit sur le reste du monde. Ils ont besoin de notre déclin. Ce n'est pas de la méchanceté de leur par juste une simple équation économique.
Réponse de le 26/05/2014 à 17:45 :
tout à fait, de toute façon un allemand n'achète en priorité que allemand, difficile de faire plus nationaliste que ce peuple là.
Réponse de le 26/05/2014 à 20:20 :
Sauf que dans les score, le parti nationaliste français obtient plus de voix que le parti nationaliste allemand. La France est bien plus nationaliste que l'Allemagne.
Réponse de le 26/05/2014 à 20:49 :
les apparences sont souvent trompeuses, l'Allemagne est contre la guerre et refuse presque toujours de participer à une opération militaire mais et le troisième vendeur d'armes au monde, comme quoique...
Et s'ils évitent de voter pour un parti dit nationalistes, c'est juste pour éviter qu'on puisse leur rappeler les horreurs de l'Allemagne nazi. Mais dans les faits, ils le sont beaucoup plus que nous, essayer de faire du business avec un allemand, il va privilégier un allemand avant tout.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:54 :
alors , comme quoi......patriotisme, ce n'est pas ce que décrète Marine? la pays, avant tout? !on est d 'accord .
Réponse de le 27/05/2014 à 21:06 :
pas seulement Marine, Montebourg et Bayrou également...
patriotisme ou bon sens, à vous de choisir...
Réponse de le 27/05/2014 à 21:34 :
FN 25%
NPD 1%
Réponse de le 29/05/2014 à 14:39 :
comparer les néo-nazis du NPD avec le FN, fallait oser...
a écrit le 26/05/2014 à 16:41 :
CE NUL DE HOLLANDE A MENE LA FRANCE AU BORD DU GOUFFRE; iL EST TEMPS QU'IL EN TIRE LES CONCLUSIONS ET AILLE S'AMUSER AVEC SON HAREM
Réponse de le 26/05/2014 à 17:38 :
@des gouters : non chirac et sarko ont méné la france au bord du gouffre..hollande n'est qu'une goutte d'eau...d'ailleurs son programme d'austérité a été validé par l'ump le modem et l'udi....mais continuez a nier la réalité, continuez à prendre les français pour des imbéciles en rejettant tout sur hollande...on verra en 2017...
a écrit le 26/05/2014 à 16:39 :
Toutes les comparaisons sont faites plus bas. Ça n'a aucun sens. Vous mélangez tout. Quels esprits tordus. Voilà ce qu'il faut retenir après lecture :
- 25 % des français sont des nazis ( et peut être aussi les enfants et les bébés)
- l'Allemagne et les allemands sont des cons
- le PS et l'UMP ont raison sur tout : simplement une majorité d'électeur s'est trompée de bulletin hier
- la France est finie si le FN fait 25% des votants.
- finie également cette malheureuse France si le FN gouverne parce qu'ils ont par définition tords sur tout
- .....
a écrit le 26/05/2014 à 16:28 :
Je suis chef d'entreprise et j'ai des économies. Je veux bien sacrifier ces dernières pour la relance par l'inflation. Car après tout économiser c'est comme picoler, un peu ça vat beaucoup bonjour les dégâts.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:48 :
C'est la bonne solution avec en prime l'éclatement de la bulle immo qui ferait une remise a niveau des rentes financière et immobilières. Il faut permettre a tous ceux qui se la donnent de gagner leur part du gâteau complètement confisqué par les possédants de générations en générations.
Réponse de le 28/05/2014 à 11:06 :
l'inflation c'est une bonne idée quelque part mais a défaut de réduire les dettes , elle ruine les rentiers mais aussi etrangle les plus pauvres .. est ce une si bonne solution ? de toutes manière ce sera indigeste d'une manière ou d'une autre ..
a écrit le 26/05/2014 à 16:22 :
L'europe est en danger ? Voilà qui me rassure car de cette europe anti-démocratique de la non croissance non prospérité asservissement des populations nous on ne veut point
Réponse de le 26/05/2014 à 16:30 :
+ 1
a écrit le 26/05/2014 à 16:21 :
Ben, tu parles..! elle se fait du mouron, la Merckel .
a écrit le 26/05/2014 à 16:20 :
Mr GODIN, je ne sais pas ou vous avez fait vos études mais dans votre article ON SE TROMPE DE DEBAT ! La France est en perte de vitesse depuis 30 ans, en bonne partie parce qu'elle n'a plus d'industrie. Les revenus qui en résultaient ont disparus et les déficites ont grimpés faute de revenus. Croyez-vous franchement qu'un pays comme le nôtre puisse vivre du tourisme, du pinard et de la PAC ? Les infrastructures industrielles restantes sont sous perfusions et objet d'enjeux politiques terribles (Arcelor, Peugeot ...).
L'allemagne, elle, a non seulement un tissus industriel lourd avec des multinationales bien gérées et influentes mais surtout un tissus immense de PME innovantes, avec des outils à la pointe de la production, qui collaborent parfaitement entre elles au lieu d'une bête concurrence, avec les universités et les syndicats mains dans la main dans toutes les décisions. C'est ça la force à l'export de l'Allemagne, c'est cela qui explique aussi que l'allemagne pèse si lourd aujourd'hui dans le monde et reste de loin le premier contruibuteur au budget Européen et rien d'autres. Pourquoi ne pas inscrire un endettement obligatire avec accès à taux BCE (et supprimer le marge obligée des banques en plus) pour des financements de technologies et industries de pointes ? des collaborations technologiques avec les usines allemandes ? Nos savants sont les meilleurs du monde et s'exportent trop bien paraît -il .... pourquoi les laisser partir après ce qu'ils nous ont couté ? J'aimerai que LA TRIBUNE soit plus vigilante à sortir des articles pareils .... c'est du n'importe quoi ... le premier ignorant de l'Histoire pourrait en plus devenir germanophobes ...
a écrit le 26/05/2014 à 16:19 :
Facture Nationale ou Fracture Nationales. Il faudra bien la réduire mais pour cela les barrons en places voudront ils partager leur pouvoir avec de vrais hommes talentueux et courageux?
a écrit le 26/05/2014 à 16:18 :
Si vous voulez être patriote, achetez français.
Réponse de le 26/05/2014 à 17:21 :
A moins d'être riche , sale ( pas de brosse a dent fabriquer en france ) et nudiste ( aucun pantalon 100% français ) c'est impossible . Il reste les menteurs nationalistes , électeurs fn qui nous font croire que si !
Réponse de le 26/05/2014 à 17:56 :
si il reste une brosse à dent fabriqué en France, à Beauvais, c'est la marque Bioseptyl. Maintenant, vous n'aurez plus d'excuses pour vous brosser les dent.
Pour les pantalons, pareil, faîtes une recherche sur internet et vous trouverez.
Réponse de le 27/05/2014 à 11:55 :
J'ajoute qu'il existe des marques de jeans (et des slips !) fabriqués en France. Renseignez-vous.
a écrit le 26/05/2014 à 16:17 :
le problème. Le virus des 35 h inoculés par Aubry / Jospin depuis 14 ans. La perte de compétitivité et la désindustrialisation ont commencé à ce moment là. On connaît la solution: sortir des 35 heures. La droite ne l'a pas fait. La gauche... on oublie. Qui le fera ?
a écrit le 26/05/2014 à 15:55 :
Pour M. Godin tout est la faute de l'Allemagne. La pauvre France, qui, croit-il, a toujours raison, est victime de la méchante Allemagne, qui, pense-il, complote la ruine de la France. La conclusion est évidente, alors : la méchante Allemagne, responsable des malheurs de la pauvre France, doit partager avec cette dernière. M. Godin a dû, enfant, sauter la classe où on apprend la fable de la cigale et la fourmi. Alors seulement, ce niveau de déni serait explicable.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:22 :
il n'a pas tout" à fait tord.....
a écrit le 26/05/2014 à 15:51 :
Pourquoi voudriez-vous qu'Angela Merkel fasse cela ? Et pourquoi voudriez-vous que les Français soient moins capables que d'autres de se serrer la ceinture s'il le faut ?

La réalité est plutôt que les Français ne veulent plus de cette fuite en avant qui casse les institutions de leur pays. Mais cela, c'est aux dirigeants français de le prendre en compte et de le négocier au niveau européen. Ce n'est en tout cas pas les dirigeants allemands, ou qui que ce soit d'autre, qui le feront à leur place.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:23 :
pfffff, ils ne le feront pas!
a écrit le 26/05/2014 à 15:39 :
Ah ben voila. C'est la faute au Boches, comme ca pas besoin de se remettre en question.
a écrit le 26/05/2014 à 15:29 :
Mme Merckel n'a pas compris qu'une partie des français en avait marre de travailler pour l'autre partie des français qui inventent chaque jour des imbécilités pour que notre pays soit moins performant, que ceux qui travaillent soient toujours les dindons de la farce...Les résultats des élections d'hier devraient être un signal fort pour tous les politiques que les français sont prêts à tout pour se débarrasser de ceux qui leurs ont menti pendant trop longtemps.
a écrit le 26/05/2014 à 15:29 :
erreur de base: il n'y a pas d'austerité, il y a surendettement de l'Etat et le problème à faire face aux dépenses débordantes des pouvoirs publics. Ca n'a rien à voir avec "austerité", ni avec un "c'est la faute aux allemands qui veulent une revanche de la 2. GM". Faire des economies ou faire de l'inflation, voilà les vraies alternatives.
a écrit le 26/05/2014 à 15:29 :
Le journaliste comme les élites n'ont toujours pas compris pourquoi les français on vote FN. Vous etez comme toujours a cote de la plaque.. je vote FN car j en ai marre de ses politiques corrompus et n’écoutent jamais, et moi je vote pour la baisse de fonctionnaires et l’augmentation des impôts
a écrit le 26/05/2014 à 15:21 :
Raymond Aron disait que: « Plus grande est la surface de la société couverte par l'État, moins celui-ci a des chances d'être démocratique. » L’obésité morbide et envahissante de l’État en France a fait perdre tout espoir aux vrais démocrates, ceux qui croyaient encore à une démocratie participative et délibérative.
a écrit le 26/05/2014 à 15:11 :
C'est le monde qu'il faut sauver. Chacun y a sa part selon sa bonne volonté.
a écrit le 26/05/2014 à 15:10 :
Là est le problème !
Réponse de le 26/05/2014 à 15:32 :
Non là n'est pas le problème : c'est l'Allemagne qui nous considère comme ses vassaux !
Réponse de le 26/05/2014 à 16:29 :
pas faux....
a écrit le 26/05/2014 à 14:30 :
l'allemagne ruine l'europe et fait monter les populistes a cause de l'austérité ! il faut arrêter ça !
Réponse de le 26/05/2014 à 15:12 :
oui vous avez raison, à bas ceux qui réussissent, vive les socialos français qui sont des perdants nés et qui ont coulé la nation. +1 bon post, continuez à nous faire rire.
a écrit le 26/05/2014 à 14:18 :
Si vous voulez être patriote, achetez français. Arrêtez de nourrir la prospérité allemande et chinoise. Il existe plein de marques françaises pour les jeans, sous-vêtements, dentifrice (elgydium), produits douche (petrole hahn), d'entretien, meubles, etc. voir www.madine-france.com.
Réponse de le 26/05/2014 à 14:28 :
vous avez raison il faut acheter français !
Réponse de le 26/05/2014 à 15:02 :
@ ivan et made : vous êtes des gens très fortunés, à l'évidence. Quand on peut se payer le "made in France" alors on a plus rien à envier aux Allemands, aux Chinois, aux Qatari...
Réponse de le 26/05/2014 à 15:05 :
Qu'est-ce que je fais ?
Réponse de le 26/05/2014 à 17:16 :
Certains écrans Philips et Thomson sont fabriqués en Europe de l'Est, notamment Pologne.
a écrit le 26/05/2014 à 14:10 :
Nous avons gagné la guerre cotre l' allemagne et maintenant nous nous couchons en permanence devant elle !!!!! Mme Merckel ne doit plus dicter à la France ce qu' elle doit faire !!!
a écrit le 26/05/2014 à 14:09 :
Les allemands sont, parait-il, traumatisés par l'hyperinflation des années 20. Je rappelle aux allemands et surtout à Mme Merkel que le reste de l'Europe est traumatisé par l'arrivée de l'extrême droite en 1933 au pouvoir. La peste bleue marine je n'en veux pas !!!
Réponse de le 26/05/2014 à 14:55 :
Désolé, vos remarques sont d'un barbant à dormir debout. Marine Le Pen se profile comme une vraie option dans l'actuel échiquier politique européen. C'est d'ailleurs l'unique chance pour la France de se rallier de bonne heure à la grande Eurasie de demain. Révéillez-vous !
Réponse de le 26/05/2014 à 15:44 :
très bon commentaire jkarl. D'ailleurs je crois que désormais elle a bon dos la peur de l'hyperinflation en Allemagne. C'est surtout que l'inflation tout court nuit aux retraités épargnants Allemands. Moi aussi j'ai bien plus peur des démagogues populistes prêts à promettre tout et son contraire et désigner des boucs émissaires systématiquement, pour avoir comme résultat la catastrophe à chaque fois.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:32 :
Mais d'un ridicule...
C'est soûlant.
Réponse de le 27/05/2014 à 21:32 :
non ce n'est pas ridicule. De telles comparaisons ne viennent pas de nulle part..
Réponse de le 27/05/2014 à 21:40 :
Est c'est taumatisant que les Francais ne semblent pas d'apprendre qc de l'histoire...
En Allemagne il est au moin en discussion depuis des années de laisser interdire le NPD... l'équivalent du FN
a écrit le 26/05/2014 à 13:46 :
l'avis de mme merkel on s'en contre fiche
la france est les francaise et francais ne doive rien
et surtout pas la moral d'un dirigent qui engrange des benefices
et contraint son peuple a la diete
a écrit le 26/05/2014 à 13:46 :
Mme Merkel interpelée?

A la lecture de cet article, j'ai l'impression que ce qui est exprimé ici est opinion personnelle du journaliste.Disons tout net que ce journaliste est de gauche. Quant à Mme Merkel, elle n'a rien à faire des difficultés des autres pays. L'austérité continue e l'Allemagne primera.
Réponse de le 26/05/2014 à 14:12 :
Presque d'accord avec vous, toutefois je me doute si il s'agit en fait de l'opinion personnelle du journaliste ou celle de son patron. Nuance.

Pas d'accord cette fois, compte tenu qu'il n'existe plus de "couple européen", le rôle de l'Allemagne en tant que leader isolé en Europe, lui permet de veiller au bon fonctionnent de "ses" États, c'est sa responsabilité quand-même.
a écrit le 26/05/2014 à 13:44 :
Les Allemands sont las de réciter sans cesse la fable "La cigale et la fourmi". Pendant qu'ils serrent les boulons, les voisins dépensent sans compter. Le péage pour les véhicules particuliers (étrangers compris) sera mis en place 1/1/2016. Tout est train de s'organiser outre-Rhin. Les portiques installés pour les PL devraient désormais servir pour les voitures. Une idée pour la France ?
Réponse de le 26/05/2014 à 14:32 :
les voisins achètent à crédit leurs voitures mais ça ne va pas durer.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:33 :
déjà, si nous n'achetions plus leurs voitures qu'ils nous refourguent...à leurs collègues" de l'UE , évidemment...
Réponse de le 26/05/2014 à 20:16 :
la vignette s'adresse exclusivement aux automobilistes étrangers, que fais l'Europe contre cette discrimination?
a écrit le 26/05/2014 à 13:42 :
Le (F)ranquisme (N)ouveau c'est comme le Beaujolais nouveau...C'est la nouveauté d'un jour dans l'année qui se boit avec modération...puis, cela s'évapore!...Bon Vent!...
Réponse de le 26/05/2014 à 14:12 :
Vous oubliez que le vin se bonifie avec le temps !!!! Mais je vois que vous êtes de gauche, alors continuez de défendre un homme qui mène la France dans un état ou elle ne se relèvera jamais !!!!
Réponse de le 26/05/2014 à 14:44 :
"Vous oubliez que le vin se bonifie avec le temps "

Non non pas tous, le beaujolais devient vite du vinaigre ^^
Réponse de le 26/05/2014 à 14:46 :
@ momo:... N'est pas Franquiste qui veut!...Pour commencer, il faut une belle vue, et, la vôtre qui tend à voir tout «à gauche» a besoin d'être corrigée!...Hasta la vista, muchacho!
a écrit le 26/05/2014 à 13:31 :
Je ne crois pas en la capacité du fn à bien gérer le pays. Cependant, la proportionnel reste le mode de représentation le plus juste et millimétré des diversités du peuple Français. Si certains votent fn, ils ont le droit d'être représentés au parlement et dans les médias au même titre que les autres. Leur refuser le même respect que les autres citoyens est un déni de démocratie. Le combat des idées sous-jacentes du FN dont le discours apparent est celui d'un parti de gauche doit se faire dans les débats politiques et médiatiques, non par une interdiction d'exister ... Un déni de démocratie me paraît bien pire que l'existence même du fn...
a écrit le 26/05/2014 à 13:24 :
la dette , les déficits , le chômage , la fonction publique pléthorique , etc ... ne seront pas évacués en mariant les gays et en ouvrant des mosquées ! ne comptez pas sur l'Allemagne pour vous aider , les russes sont bien plus intéressants . Les marchés son aussi en embuscade ...
a écrit le 26/05/2014 à 13:16 :
Un long texte. Voilà la version courte. Un des deux dois sortir de l'Euro, la France ou l'Allemagne. C'est und beau cadeau que Mitterrand nous a laissé comme condition de sa signature pour l'unification de l'Allemagne. Mais vous avez totalement raison: deux pays avec une économie, une culture tellement différente ne peuvent pas avoir und seul monnaie. L'Europe ne sera jamais un état.
a écrit le 26/05/2014 à 13:12 :
DO NOT BUY GERMAN ...
a écrit le 26/05/2014 à 13:09 :
Nul cet article. Franchement. La faute, c'est toujours les autres.... Que c'est facile. A continuer ainsi, c'est clair qu'on est perdu.
Réponse de le 26/05/2014 à 15:42 :
Rendre l'Allemagne coupable de la montée du FN c'est comme rendre la France coupable de la montée des Nazis dans les années trentes (traité de Versaille, occupation de la Ruhr, reparations, ...). On ne peut pas prétendre l'un sans accepter l'autre...
a écrit le 26/05/2014 à 12:50 :
Demain la France aura une lourde casserole au pied au Conseil de l'Europe et pendant ce temps la : "Un Collabo passe un bon de commande dans une concession VW en FRANCE".
a écrit le 26/05/2014 à 12:46 :
Remarquable analyse mais attention il faut retirer cette vision au extrêmes FRONT FN et FDG ..
a écrit le 26/05/2014 à 12:45 :
Excellent article Mr Godin. En dépit des bavardages incompréhensibles de certains...
a écrit le 26/05/2014 à 12:39 :
Article biaisé rejetant la faute sur l'Allemagne qui, certes, contrôle en grande partie la politique européenne mais quid des politiques au pouvoir en France depuis 20/30 ans qui mentent et ne réforment pas le pays ? Sans parler de leur médiocrité et de leur incompétence... Le vote d'hier soir, je le vois plus comme un message envoyé au politique français (partis traditionnels) qu'autre chose (bon aussi sur l'Europe). A quand des réformes chez nos politiques ? (Sénat, AN, les affaires etc...). C'est la faillite de nos élites, des politiques.
a écrit le 26/05/2014 à 12:27 :
Le FN c'est 10% des voix et ceci varie peu depuis des années. Ce résultat est la faute des abstentionnistes. Donc, l'état doit rendre obligatoire le vote, comme en Belgique, assorti d'une amende pour qui ne vote pas. Et il n'y aura plus de sujet de proportionnelle.
Réponse de le 26/05/2014 à 12:46 :
obligatoire vive la dictature
Réponse de le 26/05/2014 à 13:06 :
Ont aura plus de vote blanc, ce que ne change absolument rien.
Réponse de le 26/05/2014 à 13:25 :
Au moins. Allez galvaudons encore un peu plus les mots et vidons les de leur sens.
Réponse de le 26/05/2014 à 13:28 :
Obliger et interdire : un vrai petit Manolo !
Réponse de le 26/05/2014 à 13:33 :
On pourra vérifier le nombre de votes aux Présidentielles de Marine lepen avec le nomdre de vote aujourd'hui car les abstentions fausses les % des exprimés...
Réponse de le 26/05/2014 à 13:53 :
Sauf que l'abstention est un vote contestataire. on pourrait supprimer le vote blanc et considérer l'abstention comme vote blanc... et la on s'apercevrait que nos président sont toujours élus avec seulement un tiers des voix.... Aucune légitimité à gouverner sans le parlement qui est lui seul la représentation des idées des français dans leur diversité ....inclure la proportionnel et soumettre toutes les politiques du gouvernements à la majorité des 3/5ème, et la vous aurez une démocratie exemplaire....
Réponse de le 26/05/2014 à 15:12 :
c'est la stagnation et la corruption (cf l'Italie qui en sort enfin).
Il est vrai que pou une république bananière comme la France ce serait juste de légaliser la corruption pour nos politiciens dont c'est la principale expertise (cf Ségolène qui ne paie jamais rien et qui fait lancer des controles fiscaux lorsqu'un personne ne lui fait pas de cadeau etc ...)
Réponse de le 26/05/2014 à 16:06 :
et non pas le non-vote. Le vote doit etre obligatoire pour éviter d'avoir des pleurnichards partout qui ne participent jamais à la vie citoyenne. De plus le Referendum devriat etre obligatoire en France à la mode Suisse pour décider des principes et lois pour notre payts et non pas à la mode française pour changer de gouverenment
a écrit le 26/05/2014 à 12:08 :
Qui ne franchit pas la barre.
On a eu chaud. Halte au mysticisme et au charlatanisme.
a écrit le 26/05/2014 à 11:52 :
L'Europe en danger je revient encore sur le scandale du libor 2013 ou la ont voie l europe passoire des milliards disparue cela a faillit en 2013 des milliards sont envoyer dans des pays de l est sans aucuns contrôles 1 millards pour la grece disparue et tout les politiques disent l europe c est bien .avant nous ne voyons pas pas ce genre de choses
a écrit le 26/05/2014 à 11:47 :
les français sont long a la détente mais quand t il si mettent sa fait mal la chancelière merkel devrait médité sur cela , et nos dirigeants encore plus par ce que eux dormaient sur leurs lauriers en ce disant le francais , se laisse guider donc nous pouvons les menez par le bout du nez c est ce que holland a cru , et en n est tomber de sont pédalo .cela a été un vote sanction tout simplement et surtout nous voulons plus etre diriger par des gens trop payer qui font des règlements inproductifs
a écrit le 26/05/2014 à 11:46 :
Bonjour à tous. Des résultats à la hauteur du débat européen. Quand vous explique que l Europe va protégé les peuples et que tous ensembles nous allons change le modèle économique vers plus de social sans être<communiste> et que le résultat est une absence de règle des impôts avec un dumping inter européen ex 85 milliard d € pour aide Irlande en échange de quoi rien pas plus d imposition sur les société et il continue de faire du dumping pour que les sièges sociaux s installé chez eux. Quand vous voyez que des traités de libre échange avec d autre pays ce font dans le plus grand secret,quand vous voyez que tous le monde ce sert dans le panel de règles en fonction de ces intérêts personnel. Ne soyez pas choque que les peuples à Qui on a expliqué l impossibilité de sortir de l euro car cela allais coûte 20 milliard € et que pour sauve ce même € on trouve 50 milliard € quand vous avez comme seul objectif l oligarchie politique et financière cela ce termine assez mal et malheureusement comme apparemment personne n a compris cela n est que le début
a écrit le 26/05/2014 à 11:44 :
Je pense que c'est surtout du a la bande d’incompétents qui nous gouvernent depuis 30 ans!
Réponse de le 26/05/2014 à 14:14 :
ensuite la France ne doit pas etre dirigée par l Allemagne !
a écrit le 26/05/2014 à 11:40 :
Pas bien courageux de rejeter la faute sur des Allemands qui ont su faire les réformes nécessaires car leurs politiques sont plus courageux que le nôtres et le peuple plus discipliné.

Personne ne nous sauvera que nous-mêmes...
Réponse de le 26/05/2014 à 13:58 :
Quelles réformes nécessaires ? Les jobs à 1€/heure ? Parfait ! Je vous embauche à ce tarif.
Mais si vous apprenez à lire un peu mieux les chiffres de l’Allemagne, vous verrez qu’elle ne va pas si bien. Certes, son économie se porte bien, mais les allemands n’en profitent guère tant il y a de pauvres chez eux. À quoi bon une économie florissante si c’est pour en exclure une frange toujours plus importante de la population ?
Réponse de le 26/05/2014 à 15:48 :
@faites un tour dans les deux pays et ne vous limitez pas aux beaux quartiers à Paris où Lyon mais allez aussi aux banlieux comne en Seine-St. Denis.
a écrit le 26/05/2014 à 11:39 :
Continuons de chercher des responsables, continuons de perdre notre temps pendant que les autres avances ! Le vote démontre un raz le bol. Donnons de l'espoir aux peuples et ils rejeterons naturellement les extremes. Au lieu de hair les investisseurs et les faire fuir notre pays donnons leur des preuves qu'ils peuvent gagner de l'argent chez nous. J'ai rencontré un jour un industriel qui m'a dit " les pauvres ont besoin des riches pour vivre, mais les riches peuvent très bien vivre sans les pauvres". D'accord ou pas avec cette vision, le fait est que se sont bien les riches qui peuvent investir et faire redécoller notre économie. A méditer
a écrit le 26/05/2014 à 11:35 :
Le plus grave actuellement est la négociation confidentielle (alors que la NSA écoute tout le monde) du traité transatlantique.
Je promets à Merkel un beau chaos social partout en Europe avec l'adoption d'un tel traité sans référendum dans tous les pays. Et je serai la première à descendre dans la rue pour protéger l'avenir de mes gosses.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:38 :
et vous verrez , "constat", qu'il n'y aura PAS de référendum! trop dangereux pour eux...quoique avec le coup de 2005.......
Réponse de le 26/05/2014 à 16:43 :
on ne sera plus libre, une fois encore de refuser avec ce traité transatlantique, nous allons recevoir à becqueter de la viande d'animaux élevés avec de la farine animale", des hormones de croissance, bien entendu des antibio en veux tu, en voilà, des poulets javellisés...mon Dieu! et il faut voir les endroits où tout cela se passe! et nos éleveurs à nous, ils vont se la carrer ou, leur viande?.....Pauvre monde absurde !
a écrit le 26/05/2014 à 11:23 :
Croyez-vous vraiment que la Chancellerie allemande et l'Elysée ne disposent pas d'analystes et sont surpris ? L'Elysée a demandé il y a 3 jours aux ministres de ne pas intervenir sur les plateaux pour ne pas être "associés" à la débacle. Je pense au contraire que tout est délibéré et qu'"on" préfère un FN dirigé par des incompétents à une révolte populaire.
a écrit le 26/05/2014 à 11:06 :
Angela Merckel défend à juste titre l'intérêt de l'Allemagne comme Kohl le faisait en concédant l'euro à Mittérand en échange de l'approbation de la réunification. Réveillons-nous ! Défendons les intérêts de la France tout simplement...
a écrit le 26/05/2014 à 11:04 :
Bon, et alors.PAr contre, pour suprimer l'abentation nos DEVONS adopter la règle des belges en rendant obligatoire levote sous peine d'amende. Et ainsi il n'y aura pas de sujet de propotionnelle
Réponse de le 26/05/2014 à 11:23 :
excusez-moi mais on ne comprend rien ...
a écrit le 26/05/2014 à 10:52 :
Excellente analyse de R. Godin, cela fait plaisir d'avoir des media de ce niveau en France. Je rajouterais quand même qu'un minimum d'efforts reste à faire en termes d'économies : suppression des département et communes, du sénat, des nombreuses commissions qui ne servent à rien, ... Que chaque Français accepte d'abord cela pour être pris sérieusement en considération par l'Allemagne et les autres pays européens. Et si ces derniers ne veulent pas adapter leurs politiques, alors quittons l'UE actuelle pour recréer une autre zone d'échanges plus réduite ... avec la Grande-Bretagne par exemple !
a écrit le 26/05/2014 à 10:50 :
Romaric, vous permettez que je vous appelle Romaric, votre tribune (et analyse) est extrêmement pertinente, c'est un bon éditorial que vous avez fait là. Je vous rejoins totalement, Merkel est non seulement bouchée aux entournures, mais dangereuse car obnubilée par une vision de l'Europe qui est une abstraction et qui nous coule, nous pays du Sud de lEst et du Nord, pour le seul profit des intérêts allemands et américains, pour le seul profit du capitalisme financier débridé. Les français sont las des promesses et voient bien que rien ne s'améliore et surtout pas le niveau de sous-emploi qui atteint plus de 6,5 millions de personnes en France mais dans d’autres pays c’est pire et pourtant dans ces pays on a bafoué le droit des salariés on a fait reculer les salaires etc… Les allemands ne jouent qu’en leur faveur, utilisent l’euro pour mieux nous couler, en vendant leur produits avec une monnaie unique et en allant faire sous-traiter hors de la zone euro ou dans les pays qui sont des chevilles ouvrières sans droit ou si peu et avec des salaires de misère (cf taux d’abstention en Slovénie ou Slovaquie).
a écrit le 26/05/2014 à 10:49 :
"Le prétexte en était que l'Allemagne avait réussi son redressement grâce à ces méthodes austéritaires" mais qu'elle avait aussi des marchés "captifs" autour d'elle. Ne devenant ainsi qu'un parasite pour sa survit!
a écrit le 26/05/2014 à 10:44 :
Mr Godin fantasme, il n y aucune déclaration de Mme Merkel
a écrit le 26/05/2014 à 10:42 :
Dés le début, et malgré les promesses, les français non pas compris l’intérêt de faire une "Union", se sont dit qu'avec le temps ils comprendraient, mais ils n'en voient toujours pas l'intérêt et en constatent les désagréments. On les a obligé a voter sur des questions qu'ils n'ont pas choisi, puisqu'elles ne vont pas dans le sens de l’intérêt général! C'est une constat, c'est une réaction!
a écrit le 26/05/2014 à 10:39 :
Analysons le bien avant de vouloir l'appliquer.

Pourquoi parler de problème au fait ?
L'élection d'hier n'était pas démocratique ?

Tant que X n'aura pas fait une analyse pertinente de l'état de la société française, la France n'ira pas de mieux en mieux.
Il apparaît clairement que les analyses du PS et de l'UMP sont bidons puisque non nullement ils sont boudés dans les urnes et statistiquement le déficit n'est pas maîtrisé et la dette explose.
Réponse de le 27/05/2014 à 0:08 :
"Il apparaît clairement que les analyses du PS et de l'UMP sont bidons" : Où sont les brillantes analyses du FN qui se contente de parler d'UMPS pour récupérer les votes des insatisfaits de la gauche et la droite croyant encore en l'état père noël (si, si, les rentes immobilières dopées aux subventions; les pensions de retraite indexées sur l'inflation quand les salaires ne suivent plus; les aides à l'emploi de salarié à domicile à moins de 10 euros de l'heure, etc.)?
a écrit le 26/05/2014 à 10:38 :
Merkel ne comprendra jamais avec son austérité et son mark fort. Elle persistera toujours dans l'erreur ultralibérale. En Allemagne les gens sont de plus en plus opposés à l'euro et l'Europe. Il suffit de regarder les résultats de l'afd !
a écrit le 26/05/2014 à 10:36 :
Toujours le même disque chez nos" penseurs": c'est aux autres d'agir(en l'occurrence Madame Merkel ) pour régler nos problèmes français!
a écrit le 26/05/2014 à 10:31 :
Angela n'est pas majoritaire dans son pays. Elle a composée avec le PS Allemand une entente pour son propre gouvernement...!! il n'y aura pas d'avenir pour l'Europe avec la même majorité conservatrice de droite... malheureusement cette majorité a été renouvelée .....
Espérons que les résultats des extrêmes relanceront les propositions sur l'harmonisation fiscale et sociale....!!! sans cela l'Europe disparaîtra....!!
Réponse de le 26/05/2014 à 11:16 :
Lorsqu'on partage une monnaie, la seule marge de manoeuvre qui reste à un état c'est son système socialo-fiscal permettant de pratiquer des dévaluations internes
Réponse de le 26/05/2014 à 11:23 :
C est juste son troisième. Mandat... Par ailleurs c est un régime parlementaire et largement à la proportionnelle. Par ailleurs quand vous voyez les résultats au premier tour de la présidentielle en france personne n est majoritaire, très loin de la si on inclut en plus les abstentionnistes et non inscrits. Enfin au parlement européen c est toujours des coalitions qui dirigent effectivement menées par la droite depuis 10 ans.
a écrit le 26/05/2014 à 10:30 :
Quelle ideologie germanique, bla bla bla.
Une bonne gestion, rien a voir avec de l'ideologie. Que de bla bla journlistique juste pour tenter de justifier que la France ne veut tout simplement pas revenir à une gestion de son budget normal, à l'equilibre quoi? Ah oups j'ai dit un gros mot, c'est surement par ideologie et non par bon sens!!!!
a écrit le 26/05/2014 à 10:25 :
Les Français ont rejeté l'Europe à la sauce Angela...!! c'est un vote protestataire, pas un vote d'adhésion aux idées du FN...!!!
Réponse de le 26/05/2014 à 16:51 :
Détrompez vous , c'est de plus en plus un vote d'adhésion, vous verrez dans le futur...
a écrit le 26/05/2014 à 10:20 :
y a aps d'austerite en france vu que les depenses publiques augmentent de 1.9%.... les gens ont vote contre hollande, c'est tout !
Réponse de le 26/05/2014 à 11:00 :
et en Grèce ? Autriche ? Finlande ? Belgique ? Angleterre ? Danemark ? c'est à cause de Hollande ?
Réponse de le 26/05/2014 à 14:01 :
Oui, les gens ont voté contre Hollande, mais surtout, contre sa politique de droite. Hollande est un président de droite. Le PS est un parti de droite. À cet aune, l’on comprend mieux les résultats : abstention massive du peuple de gauche, voir vote FN pour ceux qui ont des capacités de réflexion plus limitées et s’imaginent que le FN est du côté du peuple alors qu’il favorise en réalité plus encore la brutalité du capitalisme que ne le fait l’UMP ou le PS. Seul son discours s’est adapté, et le FN tient quasiment un discours de gauche, sauf sur l’immigration.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:54 :
...sauf sur l'immigration, car un peu : oui, trop : non ! c'est tout à fait patriote.
a écrit le 26/05/2014 à 10:10 :
"La forte poussée FN en France trouve ses racines dans un refus d'une Europe fondée sur le modèle allemand. C'est désormais à Angela Merkel de faire preuve de pragmatisme pour réduire le poids du FN en France et sauver l'Europe."

Peu de fois de ma vie j'ai lu un chapeau avec tant d'incohérences, nom de Dieu !! si le modèle allemand n'avait pas fait ses preuves d'efficacité ne serait pas Mme. Merkel qui régnerait en toute puissance et aurait le pouvoir de "sauver l'Europe" ! si ceci s'avère c'est le constat que ce modèle là est juste. Ou vous croyait que ce "couple" France-Allemagne était une réalité ?
Réponse de le 26/05/2014 à 11:57 :
A l'époque, c'est un social-démocrate qui a pris les mesures impopulaires en Allemagne; il a été battu par Angéla M qui a récolté les fruits des réformes; c'est ce qui va se faire en France avec Valls, qui prendra des réformes impopulaires, qui sera battu, mais les fruits des réformes profiteront à la droite en 2017 ..!!
Réponse de le 26/05/2014 à 12:31 :
payez les gens 400 euros par mois et les mettre sous le seuil de pauvreté effectivement c'est impopulaire.
Réponse de le 26/05/2014 à 16:56 :
c'est clair !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :