Wall Street rattrapée par les inquiétudes dans la zone euro

 |   |  482  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines ont terminé dans le rouge ce vendredi, le Dow Jones enregistrant une septième semaine de baisse lors des huit dernières.

Wall Street a terminé en baisse ce vendredi, après avoir nettement limité ses pertes jeudi suite à l'accord entre la Grèce, le FMI et l'Union européenne sur un nouveau plan d'austérité. Les marchés américains restent toujours aussi prudents, alors que les incertitudes sur l'économie américaine continuent à peser sur le moral des investisseurs. En outre, les craintes sur l'Europe demeurent dans l'attente du vote du plan d'austérité grec et en raison de rumeurs peu rassurantes sur le secteur bancaire italien.

A la clôture, le Dow Jones recule ainsi de 0,96% à 11.935 points, le S&P 500 perd 1,17% à 1.268 points et le Nasdaq cède 1,26% à 2.653 points.

Sur le front des statistiques, la croissance a été révisée en légère hausse au premier trimestre. Le produit intérieur brut (PIB) a ainsi progressé de 1,9% en rythme annuel, contre 1,8% en deuxième estimation. Ce chiffre final est conforme aux attentes des économistes. Au quatrième trimestre 2010, la croissance du PIB était de 3,1%. Par ailleurs, les commandes de biens durables ont augmenté de 1,9% en mai, après un recul de 2,7% (révisé de -3,6%) en avril. Les analystes attendaient en moyenne une hausse de 1,5%. Hors transports, la hausse est de 0,6%, alors que le consensus prévoyait une progression de 0,9%.

Du côté des valeurs, Oracle chute de 4,06% à 31,14 dollars. L'éditeur de logiciels est sanctionné après avoir fait état d'un repli de 6% ses ventes de matériel informatique au quatrième trimestre. Son chiffre d'affaires global a augmenté de 13% sur la période, à 10,8 milliards de dollars, en ligne avec les attentes. Son bénéfice net est ressorti à 3,2 milliards de dollars. Hors exceptionnels, cela représente 75 cents par action, soit 4 cents de eux que les prévisions.

Micron plonge de 14,59% à 7,20 dollars. Le fabricants de puces a annoncé jeudi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et mis en garde contre le manque de visibilité dans le secteur des PC. Ses profits ne sont élevés qu'à 75 millions de dollars au troisième trimestre, pour un chiffre d'affaires de 2,1 milliards de dollars. Les analystes misaient sur des ventes de 2,4 milliards.

Accenture s'adjuge au contraire 2,39% à 57,02 dollars. Le groupe de services informatiques a fait état d'un bénéfice net de 628 millions de dollars au titre de son troisième trimestre, une performance légèrement supérieure aux attentes. Son chiffre d'affaires est également meilleur que prévu, à 6,7 milliards de dollars. En outre, Accenture a relevé ses prévisions annuelles, misant sur un bénéfice par action (BPA) compris entre 3,36 et 3,40 dollars, contre une précédente fourchette allant de 3,22 à 3,30 dollars.

Enfin, Southern Union s'envole de 16,69% à 39,85 dollars après le lancement d'une offre de rachat par de Williams Companies (-2,33%à 28,55 dollars). Le groupe propose 4,9 milliards de dollars par racheter l'opérateur d'oléoducs. La semaine dernière, Energy Transfer Equity (-5,51% à 43,06 dollars) avait transmis une offre de 4,1 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :