Alstom signe un nouveau contrat en Thaïlande

 |   |  412  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Encore un nouveau contrat pour Alstom ! L'industriel français vient de remporter contrat de 500 millions de dollars en Thaïlande. Alstom n'est pas seule dans ce projet puisque la firme française est accompagnée du japonais Sumitomo.

Les deux partenaires vont construire une centrale à cycle combiné en Thaïlande, baptisée North Bangkok 2. L'accord représente quelque 500 millions de dollars (environ 367 millions d'euros). Il a été remporté face à trois offres concurrentes.
La centrale devrait entrer en service en janvier 2016. Elle aura une capacité de 850 MW. Alstom fournira notamment la turbines à gaz, à vapeur ainsi que le générateur de vapeur à récupération de chaleur et a signé dans le cadre d'un contrat parallèle un accord de services de 12 ans.

C?est le deuxième contrat remporté par Alstom en Thaïlande en l?espace de quelques jours. Fin janvier, l?industriel français a vu son contrat prolongé de 10 ans pour l'entretien d'une centrale électrique de Bang Bo en Thaïlande. Le contrat qui devait prendre fin en mars prochain, représente un montant d'environ 90 millions d'euros. Dans le cadre de ce nouveau contrat, Alstom affectera sur le site, de manière permanente, des collaborateurs chargés de l'exploitation et de l'entretien de la centrale.

Un carnet de commandes bien garni

De quoi étoffer encore plus un carnet de commandes bien garni. Au troisième trimestre (octobre à décembre), il atteint 5,05 milliards d'euros contre 4,89 milliards d'euros, « dans un environnement toujours difficile » et à 17,2 milliards d'euros, en progression de 14% sur les 9 premiers mois de l'exercice 2012-2013. Alstom s'est ainsi montré optimiste pour la fin de son exercice et pense par ailleurs bénéficier de solides prises de commandes au quatrième trimestre, à fin mars. A 52 milliards d'euros au 31 décembre 2012, le carnet de commandes représente 30 mois de chiffre d'affaires, un gage de visibilité et de performance pour les investisseurs.

De bon augure pour un spécialiste de l?ingénierie qui a confirmé en novembre dernier ses prévisions de croissance du chiffre d?affaires de plus de 5 % par an en 2012 et des deux prochains, et d?une amélioration progressive de la marge opérationnelle qui devrait se situer autour de 8 % en mars 2015 contre 7,2% sur le premier semestre. Il avait également réitéré son objectif de cash flow libre positif pour chacun des trois exercices. Le dossier reste bon marché pour le secteur avec des ratios de valorisation plutôt modestes. Malgré une hausse de plus de 12% depuis le début, l?action se paie autour de 10 fois les bénéfices attendus pour l?année qui vient juste de commencer et 8,9 fois ses profits escomptés pour 2014. Positif.

  Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :