Le miracle monétaire européen

 |   |  399  mots
(Crédits : Reuters)
Chaque matin l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

Hier Mario Draghi a repris la fameuse formule "whatever it takes" prononcée en Juillet 2012. Il avait annoncé qu'il ferait tout ce qu'il faudrait pour sauver la zone euro et il l'a fait. Hier il a franchi la dernière étape essentielle et symbolique. Avec l'appui silencieux de l'Allemagne. Si seulement, l'Europe économique suivait l'Europe monétaire...

SUR LA VOIE DES EUROBONDS
Mario Draghi a encore fait une déclaration forte hier sur le soutien de la BCE à l'économie de la zone euro. Et on peut dire que la boucle est bouclée depuis que Mario Draghi avait évoqué le « whatever it takes », faire tout ce qu'il faudra, pour sauver la zone euro il y a deux ans. Non seulement il a repris la même formule hier, à dessein, mais il a franchi une dernière étape : la BCE est prête à acheter des emprunts d'état de la zone euro pour éviter la déflation. Quel chemin franchi en deux ans. C'est absolument incroyable. Inimaginable même à l'époque. Lire l'édito

PROFESSIONS RÉGLEMENTÉES
Macron aura une loi qui porte son nom. La loi Macron sur les professions réglementées. Une loi qui va permettre une ouverture de la concurrence. Mais une ouverture timide et contrôlée. C'est quand même mieux que rien. Il commence par les notaires. Ce n'est pas une révolution mais une petite évolution. 

UN RECORD DE DIVIDENDES
En 2014 dans le monde selon une étude rapportée par les Échos. Les 1200 plus grosses sociétés cotées au monde devraient verser environ 1200 milliards de dollars de dividendes. Une hausse de plus de 10% par rapport à 2013 et un record. Etats Unis en tête, banques, telecoms et éditeurs de logiciels en tête. Cela devrait relancer le débat sur le partage des profits au sein d'une entreprise...Encore et toujours...

URGENT: RECHERCHE COMMUNICANT
C'est l'annonce que devrait poster tout de suite le patron du Medef, Pierre Gattaz. Il est encore revenu à la charge sur la suppression de l'ISF. Il a raison sur le fond: cet impôt est stupide. Mais il a tort sur la forme: on ne peut pas parler de suppression d'ISF sans parler de remise à plat du système fiscal. Pierrot, apprends à communiquer stp

CONNAISSEZ-VOUS LA TOUR TRIANGLE?
C'est un gratte-ciel de 180 m²...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2014 à 10:37 :
La planche a billets ( sous forme de QE ou de euro bond , ou de rachats d'actifs ..) a TOUJOURS plombe les economies ( voir le dollard qui ne vaut plus rien , voit le yen qui est mort ...) Je croyais que M Florentino savait cela ...
Cette politique d'assouplissement monetaire sert par contre a certain : aux financiers internationaux et au marche qui voit arriver des liquidités , peut importe si ces liquidités sont sans valeur ....
a écrit le 18/11/2014 à 15:45 :
Apparemment, on est mieux avec Mr Draghi qu'avec l'ayatollah de l'euro fort qui a sévi avant.
Mais il a encore du boulot, Mr Draghi : il va falloir qu'il tire très fort sur le manche pour redresser tout le saint frusquin, avant qu'il ne plonge définitivement dans la déflation.
Vous me suivez, M'sieur Fiorentino ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :