La France est seule

 |   |  696  mots
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

 

MonFinancier

Grande journée de solitude hier pour la France. Les annonces faites par Manuel Valls vont dans le bon sens. Il faut les applaudir. Mais, même si elles sont appliquées, elles ne nous permettront pas de sortir de la croissance molle. Hier l'Angleterre et sa croissance fulgurante, l'Allemagne et son budget équilibré et même l'Italie et son déficit en baisse nous ont laissés sur place.


SEULE FACE A L'ANGLETERRE ET L'ALLEMAGNE
À l'heure où Manuel Valls annonçait son programme, la France se trouvait bien seule au sein de l'Europe. Le FMI dans son rapport sur l'économie mondiale couronnait l'Angleterre. La plus forte croissance pour 2014 des pays développés. La preuve en chiffres, et quels chiffres, qu'on pouvait créer de la croissance avec une austérité forte mais ciblée. En Allemagne, le ministre des Finances, ne cachait pas sa joie devant son Parlement avec la présentation d'un budget équilibré. L'Allemagne n'a plus besoin d'emprunter de l'argent grâce à la bonne gestion de ses finances. Ce n'était plus arrivé depuis 1969!!

ET MÊME SEULE FACE A L'ITALIE
Et pour finir cette journée historique, les Italiens ont abandonné les Français. Matteo Renzi a annoncé qu'il atteindrait l'objectif d'un déficit inférieur à 3% et qu'il ne se joindrait pas à la France pour demander un délai supplémentaire. La France était bien seule hier.

LES ANNONCES DE VALLS
Rien à dire. Ce qu'il a annoncé, si c'est appliqué, je dis bien si c'est appliqué, va dans le bon sens. Réduire les dépenses publiques, s'attaquer au mille-feuilles régional, aider les salariés les plus modestes et favoriser les entreprises, on ne demandait rien d'autre. Mais il faut en faire plus, beaucoup plus. Ce que Valls a annoncé nous permettra de surnager, de revenir peut être à 1.5% de croissance mais pas plus. Il faut aller beaucoup plus vite et beaucoup plus fort. Ce qui a été annoncé ne permettra pas d'avoir une croissance à l'Anglaise, une dette à l'Allemande et même un déficit à l'Italienne. Voir l'édito en vidéo

LE FMI N'A PLUS PEUR D'UNE RECHUTE MONDIALE
Même si les prévisions de croissance mondiale ne sont pas folichonnes avec 3.6% en 2014 mais...


Lire la suite sur MonFinancier.com
SEULE FACE A L'ANGLETERRE ET L'ALLEMAGNE
À l'heure où Manuel Valls annonçait son programme, la France se trouvait bien seule au sein de l'Europe. Le FMI dans son rapport sur l'économie mondiale couronnait l'Angleterre. La plus forte croissance pour 2014 des pays développés. La preuve en chiffres, et quels chiffres, qu'on pouvait créer de la croissance avec une austérité forte mais ciblée. En Allemagne, le ministre des Finances, ne cachait pas sa joie devant son Parlement avec la présentation d'un budget équilibré. L'Allemagne n'a plus besoin d'emprunter de l'argent grâce à la bonne gestion de ses finances. Ce n'était plus arrivé depuis 1969!!

ET MÊME SEULE FACE A L'ITALIE
Et pour finir cette journée historique, les Italiens ont abandonné les Français. Matteo Renzi a annoncé qu'il atteindrait l'objectif d'un déficit inférieur à 3% et qu'il ne se joindrait pas à la France pour demander un délai supplémentaire. La France était bien seule hier.

LES ANNONCES DE VALLS
Rien à dire. Ce qu'il a annoncé, si c'est appliqué, je dis bien si c'est appliqué, va dans le bon sens. Réduire les dépenses publiques, s'attaquer au mille-feuilles régional, aider les salariés les plus modestes et favoriser les entreprises, on ne demandait rien d'autre. Mais il faut en faire plus, beaucoup plus. Ce que Valls a annoncé nous permettra de surnager, de revenir peut être à 1.5% de croissance mais pas plus. Il faut aller beaucoup plus vite et beaucoup plus fort. Ce qui a été annoncé ne permettra pas d'avoir une croissance à l'Anglaise, une dette à l'Allemande et même un déficit à l'Italienne. Voir l'édito en vidéo

LE FMI N'A PLUS PEUR D'UNE RECHUTE MONDIALE
Même si les prévisions de croissance mondiale ne sont pas folichonnes avec 3.6% en 2014 mais...
Lire la suite ]]>

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2014 à 6:05 :
Qui ne sait pas que la croissance anglaise n'est dûe qu'au soutient du gouvernement anglais à son marché de l'immobilier qui n'attend que de s'effondrer! Allemagne et Italie qui souffrent de déséquilibres divers... Je n'ai pas le temps de détailler mais pitié Marc, cessez d'écrire des énormités!
a écrit le 09/04/2014 à 18:38 :
Fiorentino , toujours sur sa planete de banquiers et de traders ; toujours à ignorer les autres , les gens normaux ..... si une autre planéte existe mais je sens bien que vous ne me croyez pas.
a écrit le 09/04/2014 à 12:36 :
Fiorentino va nous dire bientot que nous sommes pires que la Corée du Nord et le tiers monde.
le problème c'est que les gens à force de lire ça finissent par le croire
a écrit le 09/04/2014 à 11:53 :
C'est vrai, l'Angleterre prouve que l'on peut faire de la croissance avec du déficit et de l'endettement. La dette totale (publique+privée) surpasse tout le monde, y compris les USA.
Est-ce un modèle à terme et est-il applicable dans l'UE ? Evidemment que non.
a écrit le 09/04/2014 à 10:36 :
Fiorentino dit du mal de la France comme toujours pour culpabiliser les gens afin qu'ils baissent leurs salaires et leurs accès au service publics. par contre lui est très bien payé pour faire ce travail.
a écrit le 09/04/2014 à 10:16 :
L'Angleterre fait de l'austérité ? elle a un déficit de 7 % de son budget; elle a surtout baissé sa monnaie pour relancer sa croissance.
Mais nous ne pouvons pas le faire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :