Le Dow Jones franchit pour la première fois la barre des 30.000 points à Wall Street

 |  | 556 mots
Lecture 3 min.
Aux alentours de 17H00 GMT, le Dow Jones s'appréciait de 1,68% ou 497,60 points, à 30.088,87 points.
Aux alentours de 17H00 GMT, le Dow Jones s'appréciait de 1,68% ou 497,60 points, à 30.088,87 points. (Crédits : Lucas Jackson)
Les investisseurs ont salué le début de la transition politique aux États-Unis et les développements sur le front de la crise sanitaire.

L'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, a dépassé ce mardi à la mi-séance la barre symbolique des 30.000 points pour la première fois, les investisseurs saluant le début de la transition politique aux États-Unis et les développements sur le front de la crise sanitaire.

Aux alentours de 17H00 GMT, le Dow Jones s'appréciait de 1,68% ou 497,60 points, à 30.088,87 points.

En mars, au début de la pandémie de coronavirus aux États-Unis, cet indice, regroupant des actions de grosses entreprises vedettes, comme Apple (+0,69%) et Boeing (+4,22%), avait dégringolé, passant brièvement sous les 19.000 points, avant de se reprendre les mois suivants.

Lire aussi : Coronavirus : les Bourses du monde entier dégringolent

Depuis l'investiture de Donald Trump le 20 janvier 2017, le Dow Jones, créé il y a près de 125 ans et composé de 30 membres, a grimpé de plus de moitié.

Les autres grands indices de la place new-yorkaise étaient également dans le vert: le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,98% à 11.997,65 points et l'indice élargi S&P 500 gagnait 1,56% à 3.633,38 points, se dirigeant vers un nouveau record à la clôture.

Confiance dans l'avenir

La Bourse de New York avait déjà terminé en hausse lundi, profitant d'abord d'une nouvelle annonce sur un vaccin contre le coronavirus, puis accueillant avec enthousiasme l'information selon laquelle Janet Yellen allait être nommée secrétaire au Trésor par Joe Biden: le Dow Jones avait pris 1,12%, le Nasdaq avait gagné 0,22% et le S&P 500 était monté de 0,56%.

"Le sentiment dominant du marché à l'heure actuelle est la confiance dans le fait que des solutions vont être trouvées, qu'il s'agisse de la transition présidentielle [entre Donald Trump et Joe Biden, ndlr], du coronavirus, de l'économie, des résultats d'entreprises, des taux d'intérêt, de l'inflation et de la performance même de la Bourse", résume Patrick O'Hare de Briefing.

S'il s'est gardé de reconnaître directement la victoire de Joe Biden, le président sortant Donald Trump a "recommandé" lundi soir que l'agence gouvernementale chargée du transfert du pouvoir aux États-Unis fasse "ce qui est nécessaire" concernant les protocoles.

En revanche, la très forte baisse de la confiance des consommateurs en novembre, selon l'indice du Conference Board publié mardi, n'a pas pesé sur le marché.

Tesla sur sa lancée

Parmi les valeurs du jour, le spécialiste de la vente de matériel électronique Best Buy (-6,03%) chutait malgré des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe n'a pas émis de perspective financière en raison des incertitudes liées à la pandémie.

La chaîne de distribution d'articles de sports Dick's Sporting Goods (-1,97%) baissait en dépit de résultats satisfaisants au troisième trimestre. Le groupe a également annoncé le nom de sa nouvelle patronne, Lauren Hobart, qui remplacera Edward Stack en février.

Le géant de l'agroalimentaire McCormick (+1,39%) montait après l'annonce du rachat du fabricant de sauce piquante Cholula pour 800 millions de dollars en espèces.

Tesla (+3,89%), qui va être ajouté le mois prochain au S&P 500, continuait son impressionnante ascension, ce qui permettait au constructeur de véhicules électriques d'atteindre pour la première fois une valorisation boursière de plus de 500 milliards de dollars.

Lire aussi : Tesla, chronique d'une bulle boursière annoncée ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2020 à 3:12 :
La première et la dernière fois ? Peut-être bien, les arbres ne montent pas au ciel........ Bon, je ne veux pas casser l'ambiance, je sors.........
a écrit le 25/11/2020 à 8:43 :
Traduction: La planche à billets tourne à fond, merci l'argent public !

Ah si on retirait l'hypocrisie de toutes ces annonces que l'humanité progresserait d'un coup, classe productrice mais surtout classe dirigeante !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :