"Nous évitons de réinventer ce que d'autres ont déjà fait ! "

Entretien avec Olivier Jouannic Président de l'Agora des responsables de flottes automobiles (Arfa)
Copyright Reuters
Copyright Reuters

En quoi consiste l'Arfa ?

Le but de cette Agora est de permettre aux gestionnaires de flottes de pouvoir échanger entre eux. La tendance est à la réduction des coûts, beaucoup de responsables intègrent l'éco-conduite, l'auto-partage devient un coût visible... Nous organisons, chaque année, huit soirées thématiques au cours desquelles nous faisons intervenir un expert. Ainsi, chacun peut optimiser la gestion de sa flotte, et nous évitons de réinventer ce que d'autres ont déjà fait !

Quelles sont les évolutions du métier de gestionnaire de flottes ?

Je dirais que cette profession a connu de vrais changements. Les tâches dites de service et d'ordre financier étaient généralement gérées par les gestionnaires de flottes. Or le service a été externalisé. Ce que nous relevons de fondamental aujourd'hui, c'est que, désormais, il est davantage question de déplacement que de véhicule. Au quotidien, il faut se pencher sur les moyens de mobilité, identifier les besoins et les alternatives. Nous assistons là à une vraie migration du métier. Et vers des métiers très techniques pour lesquels nous ne possédons pas toutes les ressources, que ce soit en termes de compétences internes ou en temps. L'externalisation et le consulting apparaissent ainsi des aides appropriées, et de plus en plus sollicitées.

Comment appréhendez-vous l'arrivée du véhicule électrique ?

Je côtoie une centaine de gestionnaires et je crois pouvoir dire que ce n'est ni une priorité ni une inquiétude. Les constructeurs, ces derniers temps, ont beaucoup communiqué sur l'arrivée de ce type de véhicules. À ce jour, les modèles ne sont pas encore lancés. L'attente s'est trop prolongée pour avoir maintenu l'intérêt. Aussi, au vu du coût que cela représente, le véhicule électrique n'est pas dans les axes majeurs de développement. En termes d'images, on verra un ou deux véhicules par flotte. L'important, en aval, est de bien maîtriser l'usage qui va en être fait.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.