Le recul des créations d'entreprises s'accentue

 |   |  201  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En juillet, il y a eu 15,1% de créations d'entreprises en moins par rapport au mois précédent en France selon l'Insee. Le mois précédent, la baisse était de 6,5%. Tous les secteurs sont touchés à commencer par l'immobilier, la construction ainsi que le commerce, les transports, l'hébergement et la restauration.

Juillet n'a pas été propice à la création d'entreprises en France. Le nombre de ces créations a baissé de 15,1% le mois dernier par rapport à juin selon l'Institut national de la statistique (Insee). En tout, 38.969 entreprises ont été créées contre 45.916 en juin. Ce mois-là, le recul des créations d'entreprises était plus limité, à 6,2%.

Sans tenir compte des créations d'auto-entreprises, la diminution est légèrement moins forte mais atteint tout de même 13,6%. Il y a eu en juillet 20.754  auto-entreprises créées en données corrigées des variations saisonnières.

Ce recul s'étale sur une longue période. Sur les douze derniers mois, le nombre cumulé de créations d' entreprises a baissé de 9% par rapport à l'année précédente.

Tous les secteurs sans exceptions sont touchés par cette diminution, surtout  l'immobilier, où la baisse atteint 21,4% et la construction avec 20,6% de demandes de créations d'entreprise en moins au mois de juillet par rapport à juin. Les créations dans le secteur du commerce, des transports, de l'hébergement et la restauration accusent un recul de 19,9%. L'enseignement, la santé et l'action sociale semblent un peu moins touchés avec une baisse des créations d'entreprise de 1,7%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2011 à 10:41 :
Les premiers à se casser la figure, ce seront les auto entrepreneurs qui ont pipés le marché du bâtiment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :