La moisson des entreprises françaises en Chine a-t-elle été bonne ?

La visite officielle de Jean-Marc Ayrault dans l'Empire du MIlieu se termine ce lundi. En bon VRP, le Premier ministre a vanté le savoir-faire français. Tour d'horizon des contrats décrochés ainsi que des partenariats noués en marge de ce voyage officiel.
(Crédits : Reuters)

Ce n'est pas assimable à l'avalanche de contrats qui avait accompagné la visite de Nicolas Sarkozy au début de son quinquennat, mais c'est tout de même mieux que le zéro pointé de Pierre Moscovici il y a quelques semaines. La visite officielle de cinq jours de Jean-Marc Ayrault en Chine se termine ce lundi et l'heure est au bilan. Gros plan sur les contrats, partenariats et autres promesses qui ont émaillé les cinq jours du Premier ministre dans l'Empire du Milieu.

  • Une série de contrats pour Areva

La question du nucléaire est revenue à maintes reprises lors du déplacement du Premier ministre. Et le géant du nucléaire français a annoncé ce lundi avoir signé une série d'accords avec ses partenaire chinois. Un premier accord, en consortium avec Siemens, porte sur la fourniture de systèmes de contrôle-commande à China General Nuclear Power Corporation (CGN), afin d'équiper deux réacteurs de la centrale chinoise de Fuqing, dont les travaux commenceront en 2014 et 2015.

Le groupe français et la China National Nuclear Corporation (CNNC) ont également signé une lettre d'intention sur la création d'une co-entreprise visant à doter la Chine d'une usine de fabrication et de transformation d'alliages de zirconium, matériau nécessaire à la production d'assemblages de combustibles nucléaires. La société pourrait produire, pour le marché chinois, jusqu'à 600 tonnes d'alliages de zirconium par an à l'horizon 2017, précise le groupe français.

Areva et CGN ont par ailleurs signé un accord de coopération pour identifier les opportunités commerciales dans l'éolien en mer, la biomasse, le solaire à concentration thermique et le stockage d'énergie. C'est dans le secteur de l'éolien en mer que les deux groupes collaboreront en priorité.

  • La création d'une ville durable par la France : un projet en bonne voie

Il s'agissait d'un des enjeux du séjour de Jean-Marc Ayrault en Chine. En bon VRP, ce dernier était venu défendre l'idée que la France pouvait apporter beaucoup au projet "ville durable" en cours d'élaboration à Wuhan, soucieuse de critères environnementaux rigoureux, depuis les études d'urbanisme en passant par le traitement des eaux, des déchets, de chauffage urbain, des transports, etc... Et selon nos confrères du Figaro, il semblerait que ce projet soit en bonne voie : le président chinois Xi Jinping aurait en effet donné son accord ce vendredi au Premier ministre.

On ne sait pas encore précisément combien d'entreprises françaises pourraient être associées à ce projet mais une trentaine d'entre elles - Suez, Véolia, Alstom ainsi que des entreprises de moindre taille - avaient fait le déplacement à Wuhan pour faire étalage de leur savoir-faire. 

  • La charcuterie française obtient un droit de cité, ce qui devrait être un blanc-seing pour une dizaine d'entreprises

Après des années d'attente, la charcuterie française est en passe d'obtenir l'agrément sanitaire lui donnant accès au marché chinois. Le ministre délégué à l'Agroalimentaire Guillaume Garot a annoncé ce jeudi à l'AFP, avoir signé à Pékin avec l'Administration chinoise de supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine un protocole constituant "la dernière étape avant l'agrément des entreprises françaises de charcuterie".

Le feu vert final est attendu pour le premier trimestre 2014 et il reste suspendu à la visite d'inspecteurs chinois dans cinq entreprises françaises qui vérifieront que les conditions de production sont bien en accord avec leurs exigences sanitaires. Dans un premier temps, dix entreprises représentant toutes les catégories de produits (jambon sec, saucisson, andouillette, boudin...) devraient obtenir ce sésame, donnant accès à un gigantesque marché de 1,35 milliard d'habitants où la viande de porc est la plus appréciée.

  • Le "contrat majeur" d'Air Liquide

En marge de la visite de Jean-Marc Ayrault, le producteur français de gaz industriels a annoncé ce jeudi avoir signé un "contrat majeur" en Chine auprès de Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC), qui va entraîner un investissement de sa part de 18 millions d'euros.

Ce contrat, dont le montant n'est pas précisé, porte sur la fourniture en gaz vecteurs ultra-purs d'une nouvelle usine de fabrication de circuits intégrés destinés aux appareils électroniques grand public et mobiles, pour le marché chinois et l'international.

  • Renault : feu vert des autorités pour la coentreprise avec Dongfeng

Cet accord a été dévoilé quelques heures avant l'arrivée à Pékin de Jean-Marc Ayrault, mais c'est tout de même un symbole. Les deux constructeurs posséderont chacun 50% des parts de la nouvelle entité, fruit d'un investissement commun de 7,76 milliards de yuans (932 millions d'euros), a précisé Dongfeng dans un communiqué.

Basée à Wuhan, dans la province centrale du Hubei, cette coentreprise, dont la concrétisation était attendue de longue date, devrait produire 150.000 véhicules par an.

A lire aussi :

>> Pékin donne son feu vert à Renault pour produire en Chine

>> En Chine, Ayrault invite les entreprises à "mieux vendre la marque France"

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 10/12/2013 à 7:45
Signaler
Que des grosses boites absurdement plus françaises

à écrit le 09/12/2013 à 17:54
Signaler
Je veux pas faire le difficile, mais ces ces soit disant " contrats" sont en fait des investissements directs d'entreprise françaises en Chine: c'est bien pour la Chine, on leur apporte de l'argent, mais en termes de retombées économique pour la Fra...

à écrit le 09/12/2013 à 14:25
Signaler
oui rien quoi avec la chine la balance commerciale ira toujours dans le meme sens le sien le meilleur commerce avec elle c'est de taxer fortemement les produits chinois et la peu etre la balance sera equilibrée

le 10/12/2013 à 11:07
Signaler
d'un coup de baguette magique et sans rien faire vous taxer les produits de Chine de la TVA soit +19,6% Ca vous ne suffit pas ? vous êtes de gros gourmands et il est temps de devenir sérieux, non ?

à écrit le 09/12/2013 à 13:12
Signaler
J'ai du mail a saire la forme interrogative du titre. est ce qu'en France une bonne nouvelle est par pricnipe sujette a question et une mauvaise une verite absolue?

le 09/12/2013 à 14:03
Signaler
C'est que ça ne vaut pas "l'avalanche de contrats qui avait accompagné la visite de Nicolas Sarkozy". On sent le journaliste 100% impartial... Je crains qu'on ne soit parti pour trois ans de culte de la personnalité de Sarkozy dans la presse, ça fai...

le 09/12/2013 à 15:28
Signaler
Ça changera un peu du culte de la personnalité de Lénine en place depuis 1 an et demi...

le 09/12/2013 à 17:10
Signaler
combien nous a coûté....cette représentation mememadame 35 h était du voyage pour venter ses 35 h

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.