BNP : l'amende de 10 milliards de dollars serait " une décision injuste et unilatérale" (Fabius)

 |   |  210  mots
La sanction doit être proportionnée et raisonnable. Ces chiffres-là ne sont pas raisonnables, juge Laurent Fabius.
"La sanction doit être proportionnée et raisonnable. Ces chiffres-là ne sont pas raisonnables", juge Laurent Fabius. (Crédits : reuters.com)
Le ministre des Affaires étrangères défend la banque française menacée d'une amende de 10 milliards de dollars pour avoir contourné des sanctions américaines.

Le dossier BNP Paribas devient un sujet de discorde diplomatique. Quatre jours avant l'arrivée en France de Barack Obama pour célébrer les 70 ans du débarquement de Normandie, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, a ardemment défendu le cas de l'établissement français menacé d'une amende record qui pourrait monter à 10 milliards de dollars. Sur France 2, il a notamment déclaré ce mardi: 

"S'il y a eu une faute ou une infraction, il est normal qu'il y ait une sanction. La sanction doit être proportionné et raisonnable. Ces chiffres-là ne sont pas raisonnables."

"Un très sérieux et même un grave problème"

BNP Paribas, ainsi que d'autres banques est soupçonnée par la justice américaine d'avoir contourné entre 2002 et 2009 une série de sanctions à l'égard de plusieurs pays. 

En cas d'amende importante, "vous auriez l'exemple d'une décision injuste et unilatérale. Ça serait un très sérieux et même grave problème", a ajouté l'ancien Premier ministre.

 La veille, c'est le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, qui a défendu la banque, en affirmant que "les Etats-unis ne peuvent pas traiter leurs alliés" de cette façon. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2014 à 18:35 :
Ce n'est que du chantage, ...........
a écrit le 04/06/2014 à 15:30 :
Goldman Sachs toujours pas puni pour la Grèce !
Des règles américaines s imposeraient au monde entier sous seul prétexte que la transaction a eu lieu en dollars !
Pourquoi s en prendre seulement à la BNP et pas à toutes les banques des pays qui ont commercé avec l Iran ou Cuba (à commencer par la Chine) ?
On voit bien aussi ce qui pourra se passer en cas de rachat de la Division Énergie d Alstom par GE.
Le même juge, parait-il francophobe, qui a traité de l'affaire DSK et de l amende grotesque envisagée pour la BNP pourrait, pour un motif quelconque à sa convenance ou à celle de la NSA, priver tous nos bateaux ou nos sous-marins nucléaires de turbines ou pièces de rechange ou bien empêcher le fonctionnement du suivi et repérage des satellites par la France.
Cela présage aussi du pire pour ce qui naitra des négociations sur le fameux traité de libre-échange TAFTA.
a écrit le 04/06/2014 à 13:52 :
Entendez vous le silence assourdissant de Bruxelles. Barnier ou es tu.........?
a écrit le 04/06/2014 à 1:02 :
et le traitement fiscal de Google en France? Est-il plus juste? Ne peut on faire un parallèle avec l'affaire BNP?
a écrit le 03/06/2014 à 21:54 :
"Injuste, unilatérale..." et illégale surtout. C'est fou comme ils baissent vite la culotte ! Il n'y a pas de raisons que les plus grandes banques françaises et européennes ne suivent pas la même pente fatale si nous cédons aussi facilement ! Donc, au lieu de financer les PME (ce qu'elles ne font déjà plus), les banques françaises et européennes financeront le Trésor américain : il fallait y penser...
a écrit le 03/06/2014 à 21:44 :
Pourquoi personne ne fait le rapprochement avec la vente de mistral à la Russie ?
le montant de l'amende est clairement une réprésaille face à l'attitude de la france qui refuse de remettre en cause les Mistral
a écrit le 03/06/2014 à 20:59 :
et si cette amende n'était que la réponse du berger à la bergère....Prot a viré trop vite Jp Marson.
L'actionnaire ne doit pas payer ce genre de règlement entre un Homme et ses "amis"
a écrit le 03/06/2014 à 20:16 :
Qu'Est qu'il raconte le monsieur responsable mais pas coupable!
a écrit le 03/06/2014 à 20:04 :
Ce sont donc les US qui décident de la politique étrangère de la France. Pour commencer, sortons de l'OTAN et trouvons un de Gaulle avec une vraie vision et le courage de la mettre en œuvre
a écrit le 03/06/2014 à 19:54 :
Si flamby avait un peu de courage, il dirait aux américains : si vous retirez la licence à BNP alors pas de traité transatlantique, c'est pas compliqué de durcir sa position, reveilles toi FLAMBY !!! .
a écrit le 03/06/2014 à 17:36 :
Et l'Euro, le Yuan, le Yen, les banques ( françaises ou autres ) ne connaissent pas ces devises pour des transactions internationales ?
a écrit le 03/06/2014 à 15:41 :
La BNP finance des transactions entre l'Iran et d'autres pays, dont la France (mais pas les USA). La BNP est une banque française, ces transactions sont légales selon la loi française, les USA ne sont pas concernés.
Sous prétexte que ces transactions étaient libellées en dollars, les USA veulent "punir" la banque française pour avoir violé la loi américaine ! Les Américains s'arrogent donc le droit de faire la loi dans le monde entier, et de faire régner la terreur par des amendes exorbitantes.
Le message est clair : ce sont les Us qui décident, nous faisons la loi, et nous n'avons de comptes à rendre à personne. Vous savez ce qui vous attend : si vous ne ratifiez pas le traité transatlantique, il y aura des sanctions féroces ; si vous le ratifiez, vous serez officiellement à notre botte, mais ce sera plus clair, car maintenant votre dépendance, bien réelle, n'est qu'officieuse.
En juin 44, les US sont venus nous libérer de l'Allemagne, mais ils nous ont asservis.
Réponse de le 03/06/2014 à 20:15 :
Arrêtez de rêver que vaut la France part apport aux US. C'est vrai nous avons le coq comme emblème ça marche dans la mer.. C'est tout ce qu'il nous reste, j'oubliais Flamby et manolo.
a écrit le 03/06/2014 à 15:29 :
Cela fait plus d'un siècle que les USA vivent bien au-dessus de leurs moyens en adressant la facture au reste du monde. Pour la période récente, rappelons qu'ils ont financé leurs importations de pétrole - facturé en  $ - par la planche à billet, d'où leur guerre contre l'€ qui menace celle-ci, avec le soutien du Royaume-Uni qui a intégré l'UE pour la saper de l'intérieur tout en obtenant une dérogation exceptionnelle pour ne pas faire face à son obligation d'intégrer la monnaie unique !
Depuis plusieurs soupapes ont été utilisées pour éviter l'explosion de l'économie américaine, citons entre autres :
les subprimes qui ont permis aux USA de financer leur marché immobilier par des prêts pourris dont ils se sont débarrassés dans le reste du monde...
la faillite de Lehman Brothers, bel exemple de contrôle des banques dont le coût a été transféré au-delà des frontières...
et maintenant, voyant qu'une banque européenne excelle sur la scène mondiale, ils se proposent de la racketter avec tout l'angélisme dont ils ont toujours fait preuve depuis la première guerre mondiale !
a écrit le 03/06/2014 à 14:23 :
en épargnant les entreprises de notation américaines, les francais ont cru que les US fermeraient les yeux sur cette banque (aussi) pas honnete. Allez, enlevez les amabilités et rentrez vous deans le lard: les agences américaines interdites d activité, BNP interdite d activité etc. etc.sinon a la fin a ne vouloir faire mal a personne (les actionnaires), c est le contribuable qui va payer.
a écrit le 03/06/2014 à 13:27 :
quand une banque suisse viole le droit pénal US, c'est bien fait qu'ils se prennent des milliards en amende? Quand la RBS se prend des milliards d'amende pour le même raisons que BNP, on ne moufte pas mais alors quand une banque franco-belge est potentiellement condamnée alors c'est la Fraaance qui est attaquée et c'est un scandale?
a écrit le 03/06/2014 à 13:20 :
Hollande : tu m'embetes avec tes gros sous GE à venir en France
Obama : ah je t'embete ? eh bien ta banque préférée BNP va payer 10 milliards. A toi de jouer
Hollande : mais jouer à quoi ? beuuuuuuuuh
a écrit le 03/06/2014 à 12:08 :
Un avant gout du traité transatlantique ! On va déguster ça c'est sur...
a écrit le 03/06/2014 à 11:47 :
pourquoi ne pas coller une amende a l'amérique car c'est quand meme a cause d eux la grave crise économique que nous subissons depuis 2008.mais comme d habitude les français ont la mémoire courte!!
a écrit le 03/06/2014 à 11:44 :
" le" général electric contre mosieur chapeau rond ( de cuir ) bnp ...
a écrit le 03/06/2014 à 11:40 :
Si nos politiques en parle sur ce ton,... attention à toi contribuable, c'est toi qui va payer,...
a écrit le 03/06/2014 à 11:08 :
bah comme d'hab, Barack va annoncer qu'il jettera un oeil sur ce dossier, sans le promettre, et qu'il est le garant de l'indépendance de la justice dans son pays, donc que ces marges de manœuvres sont limitées, voir inexistantes puisqu'il ne veut pas d'un autre fiscal cliff, que la datte est trop importante, et surtout qu'il veut mettre au pas la finance mondiale : quand un état décide d'un embargo, il est quand même inacceptable que quel qu’établissement que ce soit ayant pignon sur rue dans le dit pays, ne respecte pas cet embargo en faisant un doigt d'honneur tout français (le fameux dédain à la française). Donc il y aura échange d'amabilité, discussion avec le procureur qui baissera un peu l'amende, voila voila. Donc BNP n'est que le reflet du changement de mentalité opéré aux USA. Les directions des établissements bancaires vont devoir s'adapter très vite car les américains ne s’embarrassent pas de circonvolutions diplomatiques en tout genre et inutiles. quand il y a changement, généralement le changement c'est maintenant, pas comme en France ou on annonce une réforme des régions depuis 10 ans et qu'on traine à la réaliser. A, l'efficacité politique à la française.... Donc la venue de Barack ne changera pas grand chose. Autant plaider coupable, livrer les fautifs, et faire baisser drastiquement le montant de l'amende, comme la Suisse l'a fait de manière plus rapide que BNP....et changer de mentalité
a écrit le 03/06/2014 à 11:06 :
Comme d'habitude le parti socialiste en la personne de Laurent Fabius agite de la poudre de perlimpinpin pour se donner bonne figure mais au final on sait trés bien que comme d'habitude selon le mode gentil petit toutou, les croquettes seront acceptées mêmes si elles sont amères et trés salées.
a écrit le 03/06/2014 à 10:59 :
Avons nous vu un seul Ministre dénoncer à l'époque l'amende qu'à subi Air France pour concurrence faussée sur les marchés du cargo aux US? Dommage...
a écrit le 03/06/2014 à 10:59 :
mrs les politiques cette banque a du sang sur les mains financement centrifugeuses
a écrit le 03/06/2014 à 10:24 :
il est pas content ?
Mais personne le connait... donc c'est pas grave qu'il soit pas content ce monsieur.
a écrit le 03/06/2014 à 10:21 :
retour sur dossier GE qui ne regaradait pas des politiques aussi incompetents
a écrit le 03/06/2014 à 10:16 :
Comme avec Kerviel, les US réclament aussi des têtes, l'état français vole au secours des petits copains
a écrit le 03/06/2014 à 9:52 :
"S'il y a eu une faute ou une infraction, il est normal qu'il y ait une sanction".
Alors Mr Fabius expliquez nous pourquoi GoldMan Sach n'as jamais "payé" pour avoir maquillé les comptes de la grèce et engendré une crise que "nous" les citoyens payons tout les jours. Mais aujourd'hui nos "élus" nous explique que la rigueur et l'austérité sont obligatoire pour rembourser les même banques qui nous ont abusés hier.
Vive la justice...
a écrit le 03/06/2014 à 9:49 :
PSA les voleurs ont monnayé la i- road a toyota pendant qu'un jeune qui a présenter le projet a peugeot SA s'est pris une balle dans le dos et a fini dans le coma.
a écrit le 03/06/2014 à 9:37 :
Pour rappelle les banques américaines ont payé en tout 78 Milliards de dollars d'amende depuis 4 ans. Obama préfère faire payer les banques de cette manière plutôt que de mettre en place une taxe. C'est son droit mais nous devrions lui rendre la monnaie...
a écrit le 03/06/2014 à 9:34 :
Qui va donc l' avoir dans l' os avec la signature prochaine du TAFTA ? On devine deja :)
a écrit le 03/06/2014 à 9:34 :
Une critique aux Américains de la part de Laurent Fabius n'a pas le moindre sens car on sait qu'il est l'un de leurs plus fidèles vassaux. L'hypocrisie de nos politiciens est comparable à leur incompétence.
a écrit le 03/06/2014 à 9:34 :
Et voilà ce qu'on appelle le "traité transatlantique". Les Etats-Unis décident et l'Europe caniche s'exécute.
Réponse de le 03/06/2014 à 10:24 :
le problème c'est que les européens sont unis uniquement quand il s'agit de sanctionner un état membre mais jamais pour soutenir les intérêts menacés de l'un d'eux. Ici pour avoir du poids c'est toute l'Europe qui devrait s'indigner de l'importance de la sanction et pas seulement Fabius.
Réponse de le 03/06/2014 à 11:11 :
Il est sûr que si mme merkel tenait le même type de propos ,les US y réfléchiraient à deux fois !C'est l'exemple clair du tournant que peut ou non prendre l'Europe .Defendre solidairement ses intérêts (car la fragilisation injustifiée dans son ampleur de la premiere banque europeenne fragilise toute l'Europe )ou continuer à jouer perso .
Réponse de le 03/06/2014 à 11:11 :
entièrement d'accord avec toi. Il suffit dire aux américains que a partir de maintenant les transactions se font en € et on créer le petro€ a la place du petro$. Sa va eu rabattre le caquet. On les a déjà menace de sa avec l'Ian.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :