Scor sauve son résultat 2021 grâce à sa transaction avec Covéa

L’essentiel du résultat net de 456 millions d’euros en 2021 provient de la vente au groupe mutualiste Covéa d’un portefeuille de réassurance-vie. Toutefois les bons résultats du quatrième trimestre témoignent d’un dynamisme retrouvé de l’activité. Le groupe entend poursuivre sa stratégie de réduction de la volatilité de ses résultats.

3 mn

La quatrième réassureur mondial souhaite réduire la volatilité de ses résultats.
La quatrième réassureur mondial souhaite réduire la volatilité de ses résultats. (Crédits : Christian Hartmann)

Les résultats du groupe de réassurance en 2021 sont qualifiés de « solides dans un environnement très volatil », par Laurent Rousseau, directeur général de Scor, nommé en juillet dernier. Le résultat net annuel s'inscrit en hausse de 90%, à 456 millions d'euros mais il repose pour l'essentiel sur le résultat exceptionnel de 338 millions d'euros, tiré de la cession en juin à Covéa d'un portefeuille de réassurance-vie, pour un montant d'un milliard d'euros.

Pour Laurent Rousseau, c'est une démonstration de la capacité du groupe à « cristalliser » de la valeur mais, reconnaît-il, le groupe doit s'engager à maintenir sa rentabilité sous-jacente. « Nous avons bénéficié d'un élément exceptionnel mais nous devons nous assurer que la performance sous-jacente continue de s'améliorer », explique le dirigeant. A ce titre, le quatrième trimestre est plutôt prometteur avec un résultat net de 118 millions d'euros. Sa traditionnelle solidité financière, avec un ratio de solvabilité de 226% permet au groupe de proposer un dividende de 1,8 euro par action, soit un taux de distribution proche de 70%.

« Nous sommes dans une phase d'expansion de notre fond de commerce alors qu'il existe un besoin croissant de protection dans des conditions tarifaires qui ne cessent de s'améliorer », poursuit Laurent Rousseau. De fait, la croissance du chiffre d'affaires est quasiment revenue à 10%.

Le groupe commencera à dévoiler son nouveau plan stratégique en mars puis, dans sa globalité, en novembre prochain.

Mais déjà, l'exercice de 2021 permet de dresser quelques pistes. L'objectif est toujours de réduire la volatilité des résultats du groupe et de conforter la rentabilité des fonds propres, de 7% en 2021. La transaction avec Covéa a été un des éléments de cette stratégie.

Réduction de l'exposition aux catastrophes naturelles

La réduction progressive de l'exposition du réassureur au risque catastrophes naturelles, confirmée lors de la campagne de renouvellement des contrats en janvier, est une autre piste : les engagements ont ainsi été réduit de 7% malgré un portefeuille qui se développe. Autre mouvement engagé l'an dernier, la réallocation du cash - 14% de l'actif à la mi-2021 - à des investissements, ce qui a réduit la partie cash à moins de 10% à la fin de l'année, ce qui est plus conforme au mix des principaux réassureurs. Le groupe compte enfin bien profiter d'un cycle particulièrement favorable dans l'assurance dommages.

La répartition du portefeuille entre réassurance-vie et non vie a sensiblement changé au cours des dix dernières années : il est passé de 60% en vie et 40% en non vie, à 55% en vie et 45% en non vie aujourd'hui, selon les opportunités d'acquisitions et des conditions de marché de la réassurance. Pour mémoire, la crise du Covid a coûté 1,2 milliard d'euros au groupe ces deux dernières années, essentiellement en réassurance-vie.

La partie non vie devrait donc se renforcer, d'autant que le marché est porteur, même si le groupe entend bien préserver un certain équilibre entre les deux branches pour une meilleure diversification des risques. « La valeur des deux business est supérieure à la valeur de chacun de ces business pris séparément », soutient Laurent Rousseau. L'année 2022 a plutôt bien commencé pour le groupe avec une activité commerciale dynamique et, pour l'heure, Scor envisage que des répercussions très limitées sur son activité de la crise ukrainienne.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.