La France va encadrer les bonus des traders

 |   |  235  mots
La Fédération bancaire française annonce que banques et autorités de régulation se sont mises d'accord pour mieux encadrer la rémunération des professionnels des marchés financiers. Jeudi soir, Nicolas Sarkozy avait fustigé les bonus des traders.

Mis sur la sellette avec la crise financière et en France avec l'affaire Jérôme Kerviel accusé d'avoir fait perdre 4,9 milliards d'euros à la Société Générale, les traders vont voir leurs rémunérations davantage encadrées dans l'Hexagone.

Confirmant des informations de notre confrère, le quotidien Le Monde, la FBF, fédération bancaire française, a en effet annoncé qu'un accord était intervenu entre les banques et les autorités de régulation sur un "code éthique" qui doit permettre d'encadrer les rémunérations des professionnels des marchés financiers. Cet accord qui vise à réduire les prises de risques excessifs des traders sera soumis à la prochaine validation de la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

La France pourrait donc être le premier pays à limiter les bonus des traders. Jeudi soir, dans son intervention télévisée, Nicolas Sarkozy avait souligné qu'à ses yeux, si le salaire des patrons des entreprises (banques, automobile...) devait être limité en contrepartie d'une aide de l'Etat, c'est surtout les bonus des traders qu'il trouvait excessifs.

Le Chef de l'Etat avait en effet dénoncé "le système de rémunération de ceux qu'on appelle les traders, ces jeunes gens qui jouaient à spéculer" et "dont les rémunérations étaient indexées sur la prime de risques. Ça a conduit à la catastrophe que l'on sait. C'est ça qu'il faut interdire".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pauvre jaloux de sarkozy avec ses minables 20 000 euros mensuels. C' est sur qu' il fait rire tout le monde
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
...Faut voir comment va évoluer cette histoire, mais d'accord avec Mermoz a 100%. Et meilleur ou pas, si on me propose 100 ici et 200 ailleurs - bye bye.
Encadré... mais si on se retrouve avec des incompétents aux manettes, y'aura plus grand chose à encadrer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis trader, je travail pour un gros groupe et je souligne que notre profession est des plus légal et honnorable. comme tout métier il y a des risques. mais grace au peuple, nous pouvons facilement nous renflouer etrepartir d plus belle.est la vie et une belle vie.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cher trader s'abriter sur la loi ne vous enduit pas de sainteté
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est ce qu'il y a de mieux a faire pour que tous les meilleurs partent a l'étranger et qu'il ne restent que les plus mauvais ce qui bien attendu augmentera les risques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il serait bon que ces gens participent a rendre l,argent qu,ils ont fait perdre a nombre de petits porteurs au profit de certains inities et a l;abri du besion et qui ont tout de meme fait des profits
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il a inspiré Obama ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
curieux que les traders ( et ceux qui les emploient ) ne soient pas encore et définitevement considérés comme des délinquants méritant de lourdes peines plancher
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pessima tempora plurimae leges
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme si les traders etaient responsables de l effondrement des marches et de l etat de santé economique mondial... Ils oublient d'ou viennent la crise... des subprimes, de l explosion de bulle immobiliere US, et du niveau d endettement excessivement elevé de l economie US... (les traders ont ils avoir quelque chose la dedans? Non...les traders prennent des risques elevés certes et parfois bcp trop elevés...et c est cela qu il faut encadrer, mais une fois encore la France, reine en matière de reglementation et de cadres (suivez mon regard vers l AMF) se cache derriere cette poudre aux yeux... effets d annonces encore et encore... Etonnant qu on se soucie maintenant des traders... il faut bien trouver un bouc emissaire ! Merci Kerviel finalement ! Ne vous y prenez pas, les vrais responsables ce sont les hommes aux pouvoirs qui depuis 30 ans ne font rien pour eviter de telles crises, des incompetents d enarques qui parlent bien, mais qui se foutent des préoccupations de leurs concitoyens...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
« Le problème, avec les bonus, c est qu ils fonctionnent à sens unique. Si (?) je prends un risque et que ça paie, alors je touche un bonus. Si je prends un risque et que ça coûte de l argent, je ne perds pas un centime ».
Barney Franck président de la Commission des services financiers à la chambre des représentants des Etats-Unis
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Trader c'est un métier très difficile jérome kerviel vous le dira(il n'était pas trader et a voulu l'être). Quand on sait pas on parle pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si les banques françaises ne sont pas les banques anglo ?saxonnes qui ont été les leaders de la dérégulation de la planète finance, les banques françaises ont participé à travers leurs activités de trading à des activités purement spéculatives (spéculation menée à l?excès), à des activités court termistes ayant pour unique objectif le gain. Ces activités, renforcés par le système des rémunérations des traders, ont conduit à la crise actuelle.
En effet, ce système de rémunération par bonus est lié aux performances à court terme des banquiers et traders et les amène à prendre le maximum de risques à court terme avec une spéculation menée parfois à l'excés, sans en payer le prix.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est particulierement stupide comme idée. Dès que le marché repartira, GEDS & Cie vont très rapidement se depeupler et les banques US vont se gaver comme c'est pas permis
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonne initiative,puisque ces Traders travaillent souvent pour le grand requin pour bouffer les pp.merci Sarkozy
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour rebondir sur le commentaire de justice de classe, je trouve curieux de ne pas s'interroger plus que ça sur la légalité des pratiques de ce monde à effets de levier, alors qu'il est vraisemblable que de la monnaie a été créée de manière illicite, ou tout du moins en dehors des chemins balisés traditionnels. Si l'on arrivait à prouver que de la fausse monnaie a été émise, certains mériterait certainement de très très lourdes peines plancher.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une déclaration péremptoire et parfaitement démagogique de monsieur Sarkozy. Le risque de marché, qui englobe l'ensemble des risques pris par les traders des banques sur les marchés financiers représente typiquement 5 à 10% du total des risques pris dans une banque universelle comme la société générale. L'essentiel du risque pris par les banques c'est le risque de crédit c'est à dire grosso modo le risque de non remboursement des prêts accordés par une banque. D'autre part, le calcul des bonus des traders est déjà très encadré et contrôlé...par les banques qui ne paient pas leur employés aussi cher parce que ça leur fait plaisir mais parce qu'ils génèrent des profits parfois considérables. Simplement un trader sait à la différence de beaucoups d'autres professions combien exactement il génère et donc combien il "vaut". Il est vrai qu'aucun de nous ne connait la contribution nette de monsieur Sarkozy à l'économie française... par contre un certain nombre de professions savent exactement ce que ses décisions leurs coûtent ! En tout cas on l'aura compris, monsieur Sarkozy, le pauvre homme, est maladivement jaloux. Encore une petite : quid de la rémunération des mannequins ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La société a confié aux banques une prérogative de souveraineté nationale et populaire, à savoir l'émission et la création de monnaie.

Historiquement, la création de monnaie était géré par le pouvoir: royauté puis banque centrale sous la République.
En effet la monnaie sert de base comme étalon de mesure, moyen d'échange pour les circuits commerciaux et les membres de la société.
La monnaie repose sur la confiance que lui accorde les membres de la société.
La monnaie n'est pas un bien comme les autres et les banquiers n'effectuent pas un métier comme les autres. La monnaie et les banques accomplissent normalement un service public en étant à la base des échanges économiques des sociétés.

Cette responsabilité que leur donne la société leur donne des devoirs vis-à-vis de la société. Et que font les banques pour la société?

Depuis environ 30 ans, avec la dérégulation, les banques ont joué à Frankenstein en créant des produits financiers et véhicules afin de toucher des bonus et de maximiser leurs gains par tous les moyens.
Les banques nous ont conduit à la crise actuelle.

Alors oui, les banques doivent changer et effectuer avant tout leur mission de servie auprès du public et de la société en finançant les activités créatrices de valeurs des entreprises (avec bon sens et dans une optique de développement durable).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :


Mermoz, une personne uniquement motivée (pour son métier?, son entreprise? et la collectivité?)par son bonus est il utile et efficace dans son métier, pour son entreprise et la société ? Quelle est la dimension éthique d'une personne qui part de son entreprise voir quitte les siens et son pays uniquement pour son bonus alors que des millions de compatriotes sont au chômage ? Les gens jugeront...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A écouter le discours de SARKO « Je suis plus choqué par le système de rémunérations de ceux qu on appelle les traders que les présidents de banque... C est ce système-là que je veux changer. Les traders, ces sont tous ces jeunes gens dans les salles de marché qui jouaient à spéculer au nom de leurs banques et dont les rémunérations étaient indexées sur la prise de risque et ça a conduit à la catastrophe que l on connaît. C est ça qu il faut interdire. » Nicolas SARKOZY le 05/02/09 ? conférence de presse à l?Elysée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une fois, Sarkozy se trompe. Les traders ne sont pas responsables de la crise comme il le suggère. De plus, "ces jeunes gens qui jouaient à spéculer" étaient incités à le faire par leur hiérarchie et par les patrons dont le salaire n'est pas si excessif aux dire de notre président...
En limitant le salaire des traders, il pense satisfaire les français sans pour autant se fâcher avec ses amis patron.
Lamentable, encore une fois...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme a dit un trader raisonnable et responsable (y'en a apparemment) "j'ai perdu mon boulot mais je n'ai pas perdu ma femme", un bonjour au passage a mon ex que j'ai quitté : j'espère que ce passage à vide lui fera réaliser qu'il n'y a pas que l'argent, le gain et les belles bagnoles dans la vie. Quel dommage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
parfaitement d'accord avec Mermoz. il ne va rester à Paris que les branches cassées et les activités à peu de valeur ajoutée. Les traders sont parfaitement délocalisables.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Venez en Suisse...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le trader agit pour le compte et sous couvert d'autres acteurs ; pourquoi ne s'intéresser qu'à ce type de personnage (si médiocre ou si performant qu'il soit).
ce sont les spéculateurs sans scrupules qui "jouent" qu'il faudrait encadrer. Si encore ces gens peu fréquentables jouaient avec leur propre argent ; mais ils jouent avec l'argent de nous tous et même avec la vie de tout à chacun ; cela n'est pas admissible et devrait même être interdit.
mais le président aura-t-il le culot de s'attaquer à ces indiens ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce ne sont pas seulement les bonus des traders qui doivent être encadrés mais toutes les rémunérations globales, partie variable comprise, qui ne devraient pas excéder un million d'euros par an ce qui représente déjà environ 80 fois le smic, ce chiffre ne tenant pas compte des stocks options ou distribution gratuite d'actions. A ce niveau très élévé de rémunération aucun souci pour trouver et motiver des entrepreneurs dynamiques et performants et même permettre un rajeunissement très salutaire de certains membres du patronat manifestement incompétents.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que je suis content de ne plus habiter la France... Moi meme méchant spéculateur dans un Hedge Fund, je trouve ce pays demago, rempli d aigreur car c'est mal de gagner de l argent en France, et c'est un pays de jaloux qui n'a toujours rien compris a la manière de faire du business... Encadrer les bonus des traders... mais quel effet d annonce ! bravo ! vous allez faire fuir tous les plus gros contributeurs de resultat des Banques d'investissement Francaises a l'étranger... (remarquez ils etaient deja pas mal partis a Londres) bonjour la competitivité des Banques Francaises.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les positions prises par les TRADERS sont en très grande majorité prises sur les fonds propres des banques, et non de leurs clients. Faut qiand même arrêter de dire n' importe quoi dans ce pays ou besancenot est encore écouté. SARKOZY flippe car son salaire mensuel ne représente même pas le gain d' un bon TRADER en une demi-journée. Quand à tout les minables qui critiquent sans cesse les TRADERS, qu' il essayent de faire ce qu' ils font. Je ne donne pas trois jours au moindre guignol qui la ramène ici pour plombler 100 000 euros. Ne parlez pas de sujets que vous ne connaissez pas, et essayez un peu de penser par vous même plutôt que de vous faire manipuler par le gros " démago " qu' est SARKOZY. Il se fout de vous comme de sa première chemise. Il n' est que stratège, a des fins personnels. Son unique but étant les éléctions de 2012 pour flatter son égo défaillant, en racontant la messe à une bande de demeurés qui chient sur le capitalisme, mais qui s' intéresse à la Bourse en rêvant d' en croquer, et qui crient au scandale quand ils perdent leur trois misérables ronds.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sarko va t-il quitter l'Elysée plus tot que prevu ? Il est mal entouré, mal conseillé, ses électeurs très déçus de la médiocrité de ses positions SIMPLISTES et de ses MENSONGES réitérés. SARHKO ne protège pas les français, IL PROTEGE LES BANDITS EN COLS BLANCS, peut être des clients du cabinet d'avocats ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A voir aussi la renumération des grands dirigeants financiés,les salaires de nos politiques et surtout leurs systémes de retraites complétement déconecté de la réalité des employés!!!!!!!en gros une égalité pour tous les citoyens de france!une harmonisation des charges sur salaire moi mon plafond et de 2859 euro je gagne 1283.88 plus un 13eme moi et une prime de vacanse 475 euro c qui me permet de payé des impots donc que ceux sois égalitére a tous!!un ouvrier prit en otage par les dirigeants!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ah oui, tiens la guadeloupe et la martinique sont en grève générale suite à la crise. alors le trader richissime et au chomage ne peut même plus passer ces vacances dans ces iles. VOILA LA LIMITE MESSIEURS.
bientôt vous ne pourrez plus dépenser votre fric et vous vivrez isolé (et malheureux...) sous forme de cours comme à Versailles en 1789. Il y a toujours plus pauvre et miséreux ailleurs mais on peut pas fuir ses responsabilités enternellement ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
meme londre va le faire alors. Obama va limiter les salaires des patrons aidés. le pays bas a limité les salaires de tous les patrons. l'alemagne limite les salaires des patrons aidés.
ont-ils quittés leurs entreprises et leurs pays pour gagner plus ?
les aigris ne sont pas ceux que l'ont croit. le monde change. fini la période de la finance facile. ca va "reprendre" mais plus comme avant.
les français ont le droit d'être jaloux et de demander une redistribution vers ceux qui le méritent et prennent des risques dans l'économie. ceux-là portent le progrès en créant des produits qui n'existaient pas il y a 15 ans (portable, ipod, google, carburant propre, voiture propre, pile à combustible etc . etc.). l'interet de l'économie de marché est dans la libre entreprise et l'innovation pas dans la manip comptable et les *coup* financiers. oui, les français sont jaloux comme on peut-être jaloux que de voir les salariés d'un modèle économique crapuleux dominer et *soumettre* le reste de l'économie. c'est le retour de l'ancien régime !!! ah aussi, trader est métier stressant et frénétique (comme vendeur de poisson à la crié en bretagne) mais simple. vraiment je vous promets. et il y a une qté impressionante de banquiers avec des bonus à > 100k qui ne comprennent RIEN DE RIEN des produits qu'ils traitent. il suffit pour d'avoir l'attitude et les connaissances et l'argent coule (celui du futur trou naturellement)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chers TRADER et TraderL, si vous etes fiers de vos gains, si vous pensez respectivement que le peuple français est "une bande de demeurés"TRADER et "je suis content de ne plus habiter en france", cela n apporte pas grand chose au débat sur vos rénumérations.
La France est une démocratie (certes loin d'être parfaite), alors persuadez les autres de l'intêrtét de vos rénumérations si élevées et de ce que vous leur apportez, ou le bénéfice que vous apportez à la société et qui justifie l'ampleur et la composition de vos rénumérations.
Merci pour vos réponses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
très interessant ce débat, le "mérite" des traders est un mythe. les incitations à être malhonète et à briser les lois sont trop fortes. nombreux sont ceux qui ont voilé les réglementations, escroqué, de manière massives et simultanés, lachement derrière un écran. beaucoup sont des délinquant ... à retardement , parfois malgré eux. des délinquants quand même. tous sont complices. l'économie ne peut récomposer ces gens au détriments de travailleur (classe populaire) ou bien même d'ingenieur/entrepreneur/comerçant méritant (classe moyenne). Il ne faut jamais oublier que la plupart des révolutions se sont fait avec l'appui des classes moyennes (révolution française, russe, cubaine, aller voir le che au cinéma, che guevara était docteur). la finance est rentable comme toute activité opaque & crapuleuse. où est le mérite ?
le traffic de drogue, le travail au black, proxéniste, le porno, les casinos, le blanchiment d'argent, le terrorisme, etc. sont des activité rentables. Est-ce que l'état doit pour autant supprimer toutes les lois qui les réglementent ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est en truquant qu'un trader peut gagner plus à la fin. se crée une ambiance de concurrence déloyale dans la salle de marché. tout le monde est tiré vers le bas. quand le trucage cede (et il céde toujours, les faits sont tetus comme disait Lenine ;)), toute la société le paye x10 par rapport aux bonus des traders. OU EST LE MERITE ?
le risque est que M le trader se trouve avec une société à feu et à sang et ne peut même plus dépenser ses bonus VOLES. A moyen terme, Tout le monde perd même le trader dans ce système DONC IL FAUT LE REGULER !!!!
naturellement la cupidité justifie tout mais svp arretons de postuler que la libre circulation des capitaux est un modèle de société supérieur avec des arguments "mathématiques" ou "scientifiques" ce sont des mensonges
j'aimerais aussi dire à ceux qui espèrent être plus tard du bon coté de la barrière, c'est une illusion pour vous garder docile, vous n'en profiterez jamais, c'est un mirage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est stupéfiant de lire les commentaires des ces traders irresponsables et aveugles. IIs oublient un peu vite que 80% des banques mondiales sont en faillite de leur faute et que ces banques aux actifs vérolés sont très directement responsables de la ruine actuelle du système financier mondial sauvé par les contribuables de tous les pays occidentaux. Ces traders fument un peu trop et marchent sur la tête, il est grand temps qu'ils soient très strictement contrôlés afin qu'ils cessent de délirer impunément avec les conséquences catastrophiques que nous subissons. tous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si parmis 100 salariés d une entreprise, 1 homme rapporte 1 million et 99 autres rapporte 10000 chacun, je pense qu il est normal que chacun touche sa part variable en fonction de ce qu il rapporte non? Bref, pour un trader dans une Banque c'est pareil. Si le trader rapporte 10 millions a la Banque, pensez vous qu il doive gagner 1000 euros de bonus sous pretexte que c'est indécent de donner des gros bonus? hummm, drole de facon de penser...donc en fait, ca veut dire que ce sont les patrons qui se gaveront sur le dos du trader n'est ce pas? Est ce moins indécent? Si on va plus loin, si on met en place un systeme de remuneration partagé (genre PEE), ca veut dire que ceux qui n ont rien foutu de l année et rien rapporté vont toucher autant que toi qui a rapporté beaucoup de résultat non? C'est pas normal non plus... Au passage, les traders font ce metier pour gagner de l argent en premier lieu, mais il ne faut pas croire que c est facile et donné a tout le monde de faire ce qu ils font ! il faut travailler dur pour y arriver et avoir des competences techniques avancées pour reussir sinon soit vous faites parti de l anomalie (Kerviel), soit vous ete vite evincé...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le monde ne serait vraiment heureux que lorsque le dernier des traders sera pendu avec les tripes du dernier gérant de fonds de private equity
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etant trader, je me rend compte que je suis considéré comme fou inconscient. Je suis responsable de la crise paraît-il. Tout ce qu'il ne faut pas lire! Pouvez-vous m'expliquer en quoi les traders sont responsables de la crise ? Juste histoire de rire...
Je ne suis pas rémunéré au bonus, je suis trader indépendant. Je me fiche donc un peu de cette loi, mais je trouve celà totalement injuste. Un trader qui gagne un bonus d'un million ?, c'est un trader qui a rapporté beaucoup d'argent. Il est donc plus que normal qu'il touche sa part du gâteau. Un mauvais trader ne touche pas de bonus, il est viré sur le champ.
La conséquence de cette loi est simple: les meilleurs traders s'en iront à l'étranger (ce qu'ils font déjà), et il ne restera ici que des traders de seconde zone... ça c'est de la mesure efficace!
Et faut-il rappeller que monsieur Sarkozy,lui, a doublé son salaire? Sur base de quoi? Qu'a t-il apporté à la France si ce n'est du baratin et des photos dans Gala?

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Grand patron , trader, artiste et acteur de cinéma également faut pas les oublier ceux-la, ils gagnent des millions d'euros alors que le gars qui bossent lui gagne le smic ou voir un peu plus.Alors il faut mettre un barre ou aprés il paye, c'est normal.Ils partiront pas tous à l'étranger!!!J'ai déjà entendu ça avec un chanteur qui jouer au tennis mais il n'est pas parti , il y a trop d'argent à gagner en farnce S'il veut partir ça ne me géne pas , c'est des histoires d Riches !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le calcul est-il meilleur que l'orthographe ?
signature : le peuple .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis d'accord que soit limité les bonus des traders qui bossent comme des forcenés.
Sous condition qu'un membre, pris au hasard, de la Direction Générale qui touche des primes, des bonus et un parachute doré qu'il ne mérite pas, soit exécuté annuellement.
A cette condition d'accord.
Attention, messieurs les incapables, votre temps d'impunité est terminé.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Trop occupé à spéculer avec l'argent qui ne vous appartient pas, vous avez dû rater quelques dictées de Bernard Pivot . Remarquez tout n'est pas perdu pour vous en français, vous avez bien écrit TRADER .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cessons les discours demagogiques dans lesquels la betise prend le dessus, et revoyons un peu les mecanismes qui ont amenes a cette situation economique, avant de decreter que les traders en sont pleinement responsables !

"Au commencement, il y a le Verbe" dit l'Ancien Testament. Et le Verbe, pour nous citoyens, c'est le discours politique. Que ce soient aux USA, en Angleterre ou en France, les Politiques ont fait miroiter depuis les annees 60 a leurs concitoyens que tout individu a le DROIT, un droit immuable et inalienable, a l'accession a la propriete, et plus generalement a la consommation a outrance. C'est la plus grande farce jamais promulguee au rang d'institution supra-nationale ! Pour pouvoir consommer, il faut en avoir les moyens. Il faut pouvoir payer, cash. Nos hommes et femmes politiques l'ont "oublie" (pour pouvoir etre re-elus ou simplement parce qu'ils sont trop endoctrines eux-memes pour se rendre compte de l'illusoire sur lequel ce "droit" repose. Ou parce qu'ils sont idiots, ce qui n'est pas exclu, mais pour l'instant je leur donne le benefice du doute).

--> Premiers Coupables: les POLITICIENS !

A partir de cet axiome de base selon lequel tout le monde a le droit de consommer, se sont batis des circuits d'octroi de prets (immobiliers en particulier) defiant toute logique. Prenons le UK: le ratio des sommes pretees par rapport a la valeur de l'actif, appartement ou maison, que l'on appelle Loan To Value ou LTV, pouvait atteindre 80%, 90%, voire plus. Il n'y a pas d'assurance obligatoire, contre les risques chomage, invalidite, deces. Les prets sont faits a taux variable (et les taux montent, donc le cout de l'emprunt, quand l'inflation arrive). Finalement, les remboursements de ces emprunts se fint majoritairement en "interest only", c'est a dire que l'emprunteur ne rembourse que les interets pendant 25 ou 30 ans et ne doit le principal qu'a la maturite du pret.... qu'il s'empresse de remboursement en "re-mortgaging", ie en prenant un nouvel emprunt pour continuer l'ancien.
Resultat: les banques anglaises prettaient a n'importe qui, n'importe comment. Pourquoi ? Parce qu'elles comptaient sur une hausse du revenu du pays et de ses habitants, une inflation des prix de l'immobilier (plus de 10% par an pendant une dizaine d'annees) qui leur assurait que le LTV deviendrait assez rapidement non plus 90% mais 50% avec la hausse des prix de l'immobilier, et donc parfaitement comfortable.
Les Banques preteuses avaient besoin de se financer pour emettre tous ces prets hypothecaires, et elles avaient besoin d'alleger leur compte de bilan. Elles ont donc eu recours a des techniques dites de Securitisation, ou a des entites legales appelees SIV (Structured Investment Vehicles), qui leur permettait de se financer a bas prix afin d'emettre plus de prets. Elles ont trouve ces solutions aupres des banques d'investissements. Mais l'origine de ces demandes vient des banques commerciales.

--> Deuxiemes coupables: les BANQUES, mais les Banques Commerciales, pas les Banques d'Affaires ou d'Investissement.

Qu'ont fait les Regulateurs (Commission Bancaire en France, FSA au UK, Fed et SEC aux US etc) dont la responsabilite est de garantir la solidite et le bon fonctionnement du systeme bancaire domestique? Ils ont ferme les yeux.
Ils auraient du se rendre compte que les risques d'un retournement de marche existait, et auraient du penaliser les banques, ou du moins les contraindre, en exigeant d'elles qu'elles accumulent des reserves a proportion de leur risque en cas de de crise grave. Les regulateurs auraient pu le faire dans le cadre des accrods de Bale (2). Ils ne l'ont pas fait a l'epoque. Ils aurainent pu intervenir pour s'assurer que les SIV ne sortaient pas du systeme et restaient capitalises dans les bilans des banques. Ils veulent le faire maintenant mais vont le faire de la mauvaise maniere, comme toujours.

--> Troisiemes coupables: les REGULATEURS. Qui d'ailleurs n'arrivent meme pas a se mettre d'accord pour trouver des solutions globales, alors que les problemes de fond, tout comme les marches financiers, sont trans-frontaliers et ne peuvent donc se reduire a des visions nationales voire nationalistes.
Il est interessant de noter en passant que seule la FSA (a l'occasion de la faillite de Northern Rock au Royaume Uni) a fait son auto-critique publiquement, par ecrit, s'accusant de tous les maux pour ne pas avoir proprement controle son marche. Chapeau bas ! Et j'encourage tous les amateurs de la langue de Shakespeare a aller downloader le document sur le site www.fsa.co.uk

Dans le principe du "originate & transform" (origination et transformation en francais), les Banques qui ont octroye des prets recyclent ces prets via des securitisation ou des SIV ainsi que mentionne plus haut, leur permettant de disposer d'assets dans leur bilan et de se procurer du cash pour financer leurs activites futures. Mais pour que ce cycle vertueux fonctionne, il faut que les actifs ainsi emis (titres de Securitisation, commercial paper des SIV, voire meme les desormais infames CDOs) puissent etre places aupres d'investisseurs finaux, qu'ils soient institutionnels tels les fonds de pension ou les SICAV, ou particuliers. Et pour ce faire, ils est indispensable qu'ils aient de bons ratings, c'est-a-dire des probabilites de defaut anticipees tres faibles.
A ce stade du processus interviennent les Agences de Rating, Moody's - Standard & Poors et Fitch pour citer les 3 principales. Tout le cycle repose sur le fait que les agences de rating doivent jauger que ces titres emis, reposant sur des prets hypothecaires aux risques parfois delirants, sont en fait du titane, du diamant pur, tellement solides que rien ne peut les briser.
Dans leur grande sagesse, mais aussi a cause des conflits d'interet entre leurs revenus d'agences de rating et le nombre de tels titres en circulation, les agences ont favorise le jeu des banques et accorde des ratings AAA (la meilleure note) a nombre de papiers qui ne le meritaient pas. Les agences de rating ont savonne la pente construite par les politiques et les banques.

--> Quatriemes Coupables: les AGENCES DE RATING.

J'en arrive aux traders, petit a petit. Mais il me reste quand meme des coupables a denoncer auparavant. Tout d'abord, ce sont les Investisseurs. Eh oui ! Meme les petits porteurs ! Qu'attendent-ils ? Que les actions de leurs banques favorites montent en fleche, qu'elles payent des dividendes. Et pour payer des dividendes, les Banques n'ont pas d'autre moyen que d'augmenter leurs risques, soit en emettant plus de prets (hypothecaires, aux entreprises etc), soit en "jouant" sur les marches financiers, donc en demandant aux traders d'appliquer leurs techniques de gestion de risques (pas de "jouer" comme certains l'ecrivent) a plus grande echelle. Il n'y a pas de prise de positions sans risques. Dans tous les cas, les traders estiment le "risk reward" de leurs positions. Mais plus les positions sont enormes, plus les "rewards" (les gains) peuvent etre gros, et les "risks" (les pertes) importants. Il n'y a pas de secret.
Avons-nous vu a un seul instant des investisseurs, des actionnaires, demander la tete du Chairman ou du CEO d'une Banque parce que les resultats de trading avaient doubles d'une annee sur l'autre, et les risques de marche egalement ? Non. Les actionnaires s'en foutaient, tant que l'argent tombaient ils ne cherchaient pas a comprendre.

--> Cinquiemes Coupables: les ACTIONNAIRES.

Et d'en nommer un autre type avant de passer aux traders: les ETATS, via les Impots. Plus les banques s'enrichissaient sur les marches, plus le tresor gouvernemental se remplissait. Le premier payeur d'impots de France des dernieres annees n'est autre que BNP Paribas. Suivi de pres par Credit Agricole et Societe Generale. Tous ces milliards d'Euros sont une manne pour des Etats qui ne savent pas se serrer la ceinture et jettent l'argent par les fenetres, au niveau federal et encore plus au niveau local. Ou est la discipline budgetaire ?

--> Sixiemes Coupables: les ETATS et les Revenus d'Impots.

Enfin j'en arrive aux traders... Oui, un certain nombre d'entre eux est coupable. Oui, les bonus ont ete, dans certains cas, completement dements !

--> Septiemes Coupables: les TRADERS.

Mais non, il ne faut pas supprimer les bonus completement. Suggere-t'on de supprimer les primes des vendeurs de voitures ? Surement pas ! Et je pense que plus que jamais les Renault, Peugeot et autres seraient tres tres heureux de recruter des hordes de vendeurs extraordinaires qui vendrainet des milliers de voitures par an, et de les payer tres cher en primes a proportion des quotites vendues !
Il ne faut pas generaliser et utiliser les traders comme des boucs emissaires. C'est trop facile. Mr Sarkozy a mauvaise presse, ses taux de satisfaction sont au plus bas, il cherche par tous les moyens a faire diverger l'attention loin de lui et des problemes de son Gouvernement de canards boiteux, donc il trouve le parfait coupable vers qui lancer les animosites: les traders...
De plus, comme l'ont ecrit certains lecteurs ci-dessus, ces traders brimes en France s'exileront dans des banques et des contextes politiques plus amicaux envers eux s'il le faut. Ce serait une perte nette pour la France, a quadruple detente: Un, les banques pour lesquelles ils travaillaient ne profiteront plus de leur experience et de leurs revenus; Deux, les actionnaires de ces banques non plus;Trois, les Impots francais non plus, ni via les impots sur les revenus des banques, ni via les impots sur les bonus de ces individus puisqu'ils ne toucheront plus de revenus et ne seront plus imposables en France; Quatre, les traders en question ne depenseront plus leurs "mirobolants" bonus en France, donc ils ne recycleront plus leur compensation en faisant travailler des Francais !

En conclusion, il est necessaire de reflechir calmement et que les pouvoirs publics (Gouvernement, Banque Centrale, Regulateur) des grands pays mondiaux reflechissent ENSEMBLE a un cadre reformateur pour continuer a faciliter les marches financiers, les echanges, les investissements mondiaux, la libre entreprise, le capitalisme, mais en les encadrant mieux et GLOBALEMENT, avec des regles UNIQUES pour tous et pas un patchwork plein de divergences entre pays qui favorise les arbitrages.
Il faut que cette concertation inclue LES BANQUES et les Institutions Financieres, y compris les Hedge Funds. Imposer des regles idiotes (a l'instar de Sarbannes Oxley aux US apres la faillite d'Enron... Est-ce que cela a empeche Madoff ???) ne ferait qu'agraver les risques p[our l'economie mondiale.
Car les risques existent et ils sont importants: protectionnisme a outrance; hyper-inflation; dettes trop importantes; recession generalisee et de long terme; perte de confiance durable dans les systemes bancaires; chomage gallopant etc... sans ordre particulier puique tous ces evenements peuvent se produire EN MEME TEMPS !

La premiere des priorites, pour moi, etant d'arreter de raconter des conneries !

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle est la responsabilité des banques dans la crise financière et dans la crise économique et sociale qui en ont dérivé ?

Certaines caractéristiques des activités des banques (à des degrés divers, selon les établissements et leurs nationalités) dans la sphére financière ont conduit à la crise actuelle.

- Supériorité des logiques de Court Terme dans les stratégies des banques par rapport au long terme sur les marchés, - attitude de moutons pour faire tous la même chose (à des degrés divers cependant) y compris dans des achats de produits « toxiques », - complexité des produits financiers créés et conflit d?intérêts au sein de la sphère financière qui ont causé l?impossibilité d?analyser et chiffrer les risques réels de ces produits (merci les banques qui ne savent pour certaines ce qu?elles ont dans leur bilan, merci les « quants » qui se prétendent des lumières des Mathématiques appliquées à la finance pour la création des produits, les agences de notation financière qui sont censés évaluer les produits financiers), - mise en place accélérée croissante des produits dérivés et de la titrisation en transférant les risques des actifs toxiques et en sortant ces risques de leurs comptes pour les transférer aux marchés, - déconnection de la sphère financière par rapport aux réalités, - et enfin perte de sens et de l?utilité première du métier de banquier (qui n?est pas de gagner toujours plus d?argent ?mais de financer des projets de Long Terme).



a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
en lisant les propositions de modifications de la rémunération des traders, je ne vois pas trop ce qui va changer fondamentalement
un effet d'annonce ?

ça me fait penser à Khadafi annonçant sollenellement qu'il supprimerait toutes ses armes de destruction massives... il n'en avait aucune
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une bonne idée qui va sans doute faire le bonheur de Londres... Il n'y avait déjà plus bcp de finance de marché en France mais là autant le dire clairement c'est la fin ... Bravo pour l'initiative ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne suis pas trader mais je me disais:
Quitte à encadrer les bonus des traders (qui gagnent de l'argent en jouant avec des fonds privés), pourquoi ne pas encadrer les salaires des footballeurs qui ne font gagner d'argent à personne (la plupart des clubs sont déficitaires) et qui recoivent tous les ans et depuis toujours de l'argent de l'état (collectivités)?
Et puis, tant qu'on y est, pourquoi ne pas se faire aussi les artistes, qui gagnent des sommes colossales (en vendant des CD aux petites gens bien honnêtes)?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
que de commentaires sur ce fameux trader : tous aussi instructifs les uns que les autres ; je suis donc allé à l'origine pour étayer mon opinion c'est-à-dire à la définition du métier ; voici le résultat de ma quête :
un trader est un terme anglais qui signifie opérateur de marché ; il est spécialisé dans la spéculation (la spéculation est l'anticipation de l'évolution future d'une valeur dans le but de réaliser un profit) ; c'est un négociateur de valeurs engagé par une banque, une société de bourse, une société d'investissement, un client particulier ; c'est un spéculateur financier, fin analyste économique qui a pour mission principale d'anticiper les fluctuations permanentes du cours des diverses valeurs boursières ou financières pour engendrer des profits (dont la définition est volatilité des actifs financiers).
son métier consiste donc à gérer du risque financier en jouant sur des écarts de cours, le plus souvent à court terme ; qu'est-ce que ce risque ?
- le risque de crédit : il s'agit de prendre position sur la capacité de remboursement d'un emprunt par une entreprise ou un état ;
- le risque de taux : il s'agit de créer des mouvements d'argent par rapport aux taux d'intérêts décidés par une banque centrale ;
- le risque des actions : il s'agit d'échanger des actions d'entreprises en fonction de leurs résultats et de leur histoire économique ;
- le risque de change : il s'agit de profiter de la fluctuation des monnaies.
il y a de fait 4 types d'opérateurs de marché :
- celui qui répond aux ordres d'un client pour acheter et vendre des actions cotées tout en restant dans l'encadrement décidé par son client ;
- celui qui parie sur les produits vanilles c'est-à-dire les évolutions problables de l'économie de marché et de ses acteurs (par information, intuition et technique) ;
- celui qui traite les produits structurés : il effectue une transaction dont il estime lui-même la rentabilité selon une méthode très complexe mais qui peut générer des profits importants ;
- celui qui spécule avec les capitaux des banques sur le marché financier ; c'est le métier le mieux rémunéré du monde car les gains reviennent directement au seul opérateur de marché.
j'en déduis que tous les opérateurs ne sont pas à mettre dans le même sac ; que des donneurs d'ordre sont tout autant concernés ; que la profession devrait être la première à faire le ménage en son sein par différents moyens efficaces et sévères ; qu'un opérateur de marché qui sait générer des gains est très courtisé car c'est un professionnel aguerri et que le meilleur est celui qui connaît la véritable valeur de l'argent et de la façon de le gagner.
malheureusement, comme dans beaucoup de métiers il existe des brebis galeuses que ce soit au niveau des opérateurs de marché que de leurs employeurs (qui peuvent aussi bien être des banques que des entreprises ou des états).
qui donc est véritablement responsables dans la crise que nous allons subir pendant un temps que personne ne peut encore déterminé : certainement pas un bouc émissaire mais un système plus complexe où plusieurs acteurs évoluent et la réponse est peut-être à ce niveau plus global c'est-à-dire dans le renouvellement d'un système financier et de son organisation ; beaucoup de personnes vont devoir remettre en question leur attitude récemment passée et présente afin que l'avenir soit plus clair pour tous (actionnaires, investisseurs, employés, patrons, état).
merci à tous pour votre éclairage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sous la pression politique les banques commencent à évoluer et à prendre la mesure des changements à venir. On s'aperçoit que des pans majeurs de gestion des risques échappaient de fait à la supervision des organes de contrôle : des rémunérations incitant à la prise de risque font partie des risques opérationnels... Ce futur code éthique est une première réponse en forme de mea culpa des banques et une nouvelle approche que l'on espère voir se poursuivre (http://macrisebienaimee.blogspot.com). Les banques doivent définir un nouveau modèle de développement et reprendre "la main" pour se positionner en acteur favorable à l'économie et à la société. Une carte à jouer importante pour garder leur influence.
IE Love PME
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
brasero et mo tout ce que vous dites est faux vous avez la visions d un petit francais qui va travailer a l usines j ai 13 ans et j en conner plus que vous !!! mo : " OU EST LE MERITE " mais c est n importe quoi Est ce que vous connaissez un peu le monde financier je pense que non
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore moi ce que dit cash and go est vraiment tres nul . il est encore dans son petit monde , il faut arreter de tout reporter sur les trader sans eux il n y aurai pas de banques, pas de systemes financier.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

TRADER,

Je n'ai rien contre le fait que toi ou d'autres touchent des salaires élevés,
Acceptes de travailler dans un cadre minimum d'éthique et de responsabilité,

OU VAS CROQUER ET CREER DU CHOMAGE (PAR L EFFONDREMENT DES BANQUES) AILLEURS.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore un idée stupide parce que franco française. cela me rappelle la règlementation suisse qui oblige les automobilistes a arrêter leur moteur au feu rouge pour limiter la pollution mondiale. Changer le système de rémunération des traders ne peut s concevoir qu'à l'échelon européen voire mondial sinon cela n'a pas de sens, d'autant plus que la plupart des traders européens travaillent ... à Londres et n'en déplaise à Sarko, il n'a aucune autorité sur Londres , New York, Tokyo, Singapour
Une régulation ne pourra se faire que mondiale avec une sorte d'ONU de la finance et de l'économie et de la fiscalité avec son Conseil de Sécurité et par la suppression des paradis fiscaux ou autres officines de blanchiment d 'argent sale de la drogue, du proxénétisme etc.
Il conviendrait de mettre un peu de décence dans les rémunérations. Tous semblent s'offusquer qu'un patron de boite gagne de l'argent. Il y a certes des abus surtout quand en même tmps ces mêmes gugusses font des plans sociaux . Mais est -il décent de considérer comme normaux les revenus des stars du show business, du foot , du basket, du tennis ou du golf ... et les avantages de nos Politiques et Haut-Fonctionaires !!!! Le travail d'un Zidane, d'un Beckam d'un Dany Boon, d'un Bigard par exemple vaut il plus que celui d'un urgentiste du SAMU, ou d'un dirigeant d'une PME qui se bat pour la survie de sa boite ??? Est -il décent de voir que des couples avec 2 enfants ou tous les deux bossent n'arrivent pas à s'en sortir même s'ils gèrent leur budget correctement. Arrêtons ce monde virtuel de spéculateurs. Es-il décent qu'un spéculateur qui manie du vent ou un rentier, gagne plus qu'un mec qui bosse !!!
Est-il normal que gens qui bossent soient SDF ???
Voilà les problèmes qu'il faut attaquer Monsieur Sarkozy
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
" justice de classe" ne se rend pas compte de ce qu il dit, il veut dire que tout les traders son des délinquants MAIS C EST LAMENTABLE tout les traders ne sont pas comme madoff ( bien que je lui dois le respect)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mesdames, messieurs les traders, le casino va fermer, game over!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mais je ne vois pas ce que ca pourrait apporter la crise n est pas a cause des traders mais a cause des solprimes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Personne ne considère que les traders sont tous des voyous. Il y a par contre qq écervelés, surdoués pour résoudre des équations savantissimes, mais avec un âge mental de 15 ans convaincus que, globalement, la finance est un casino ou un monopoly. Ce qui est effarant est que ces personnes veulent que tout recommence exactement comme avant comme si rien de très grave ne s'était produit, caractéristique d'un aveuglement irresponsable!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
brasero pense en plus que faire des investisements est un jeu pffff
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qu'il faut supprimer, c'est les bonus tout court. Ou alors permettre au destinataire de toucher son bonus au bou d'un délai suffisamment long pour voir l'effet réel de l'opération qu'il a conclu. Plusieurs commentateurs ont rappelé que la crise financière actuelle provient d'abord des subprimes. Un "subprime" c'est un euphémisme pour désigner un prêt immobilier à un emprunteur ayant un risque de défaillance/non-remboursement élevé. Chacun de ces prêts a été "vendu" par un commercial rémunéré à la commission selon le nombre et le montant des prêts signés (signés, pas remboursés...). Est-ce étonnant qu'ils se soient pliés en quatre pour convaincre les emprunteurs et les comités de crédit de leurs banques que ces opérations "toxiqes" n'était pas risquées? Ne pensez vous pas qu'ils auraient été plus prudents si leur rémunération avaient été indexée sur le taux de remboursements des prêts qu'ils avaient eux-mêmes contribués à faire conclure? En réalité, le rôle des traders dans la crise n'est pas un critère pertinent. Le système du bonus, lorsqu'il est poussé à l'extrême comme c'est actuellement le cas, est catastrophique et pousse à l'inconscience. +@traders et consorts, qui sont tous ingénieurs persuadés de la supériorité de leur science: je ne vous resservirai pas du Rabelais, mais soyez un peu humbles - vous vous êtes tous faits avoir sur l'évolution des cours des matières premières, et vos copains modélisateurs se sont bien brûlé les ailes sur leurs modèles financiers soit-disant infaillibles.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
voir déclaration de Jefferson Président des Etats Unis de 1801 à 1809 sur le rôle des banques:
If the American people ever allow private banks to control the issue of their currency, first by inflation, then by deflation, the banks and corporations that will grows up around the banks will deprive  the people of all property until their children wake-up homeless on the continent their fathers conquered.Thomas Jefferson 1802
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au moins , Brasero ne fait pas de fautes lui . Vos propos
(dignes de "blanc" déjà censuré) ne semblent pas être à la hauteur de votre mérite . "L'ouvrier" comme vous dites, lui, a le mérite de connaître les règles de l'orthographe,
contrairement à vous, qui semblait être le "génie" de la finance .
Signature : le peuple .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la déreglementaion (LE responsable) vient de l'incitation trop facile des traders/gérant de Hedge fund à gagner du fric à court terme. le management n'y comprent rien et laisse faire en se disant que cela n'aura aucune conséquence. cepedant la finance ne crée rien mais transfère les capitaux (là où l'économie en a le plus besoin, ce qui est généralement faux pour qu'une banque soit *plus* rentable, le plus est important). les rentabilités excessives sont suspectes

ensuite, les modèles de risques FAUX incitent des fonds mondiaux d'accumuler des bombes à retardements pour que les traders puissent s'amuser avec des produits interessants et des gros bonus

si vous capper les bonus,plus de raison de déréglementer, plus de raion de créer des bombes à retardement, plus de crise comme celle de 2008, c'est limpide. Cette mesure n'est pas dirigée contre les traders mais contre le système bancaire entier. svp arreter de hurler et REFLECHISSEZ !!

stopper la déréglementation ...
jusqu'à la prochaine alternance politique qui cédera aux sirènes du fric facile à court terme .. c'est la nature humaine mais l'interet de la communauté dépasse parfois l'interêt d'une caste. et arretons les attaques "de classe", cette mesure est évidente.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis trader, mais vivant a l'etranger, cette idee de plafonnement de salaire est donc neutre pour moi. Neamoins je m'interroge sur la rationalite de cette proposition. Je tiens a rappeller que la crise financiere et economique actuelle doit son origine aux "subprimes", cad argent octroye a des foyers qui n'avaient malheureusement pas la possibilite de rembourser. La crise provient donc de l'activite de pret et non de trading. La crise provient des banques commerciales et non d'investissement. Or les banques commerciales ont ete largement encouragees par les gouvernements pour preter cet argent alors qu'ils en connaissaient les risques juste pour pouvoir se targuer d'avoir donner un toit a tout citoyen. Voila le plus beau mirage de cette crise puisque nous en avons bien vu les resultats avec des familles ruinees se retrouvant a la rue. Notre Sarko pronait encore il y a peu de temps les bienfaits et la competitivite du systeme anglo-saxon en promettant dans sa campagne le meme discours bien rode visant a promettre l'accession a la propriete pour tous, chose que l'on sait impossible. Il est etonnant de voir comme Sarko sait retourner sa veste et souffler dans le sens du vent. Si certains politiciens savaient prendre leurs responsabilites au lieu de ne penser qu'a leurs interets personnels en offront en peuple des coupables qui n'en sont pas nous avancerions peut-etre un peu plus. Il est dommage de voir que la France est malheureusement gouvernee par homme qui ne pense qu'a sa cote de popularite, qu'a sa photo dans gala, ses amis milliardaires et les futurs elections de 2012. Avant de vouloir donner des lecons il serait bien de donner l'exemple et d'eviter ainsi de doubler son salaire sans aucune raison, sans parler du budget d'Elysee qui a explose avec des augmentations meme fin 2008 de +20% pour vos amis/collaborateurs. Pas etonnant que les gens se retrouvent dans la rue...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonne initiative Mr Notre Président ! Quoiqu'en disent les anti-sarko pavloviens,les anars de tout bords et les "y'a qu'a, faut qu'on"!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En France, on croit tout re'soudre par des re`glements. Sur ce sujet, cela fait un moment que la BoA (Bank Of America) a decide' pour ses ope'rateurs (cela se dit comme cela en franc,ais) d'un syste`me de bonus-malus sur 5 ans. Cela me parait simple et de bon gout, non ? Le 'trader" qui m'en a parle' a trouve' cela e'quitable !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les traders qui répondent sur ce forum sont probablement blacns comme neige. mais comprenez que TOUTE LA PROFESSION EST SUSPECTE et que INCITATIONS A BRISER LES LOIS SONT TROP FORTES ? QUAND EST-CE QUE CELA VA RENTRER DANS VOTRE TETE DE DROGUES ? vous êtez des pros des statistiques, cela ne veut pas dire que chaque trader est malhonète mais qu'une proportion signifative l'est.
on ne bat pas les marchés de manière recurrente. des etudes statistiques ont montrés qu'il faut soit être un insider (ce qui est illégal) où avoir une astuce (style kerviel, leeson, madoff, etc. etc. ils sont nombreux quoi qu'en en dise) ce qui avère souvent être illégal ou bien de "l'innovation financière" (style MBS noté AAA) avec un énormé défaut caché. regarder les CDO², c'était biaisé DES LE DEBUT, BORDEL, OUVREZ LES YEUX
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
- selon moi, les traders et leurs pactoles font marcher le commerce; et font vivre tout un éco- système commercial. Il suffit de recenser. Moi presque Smicar j'ai évolué; je les accepte.

Ce qui est par contre et à mes yeux endoloris, c'est la rémunération automatique lorsqu'elle est idiote; et question de décense. Certaines rémunérations sans risque ni peine -comme par exemple le dépaysement à Moscou ou London. Ces acquis de puissance sont indécents; c'est indécents, c'est infâme? C'est tout -Justice sera faite. Ayez confiance, les parles vrais.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des voyoux sans scrupules sortis de grandes écoles pour parasiter les entreprises ,les outils de production,les ressources alimentaires et énergétiques.
Et plus ils volent, plus ils sont récompensés...
Jusqu'ou iront ils ? Pourra t-on les arreter ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Limiter, les salaires des "grands" patrons serait relativement sain. Mais pourquoi aux États d'intervenir ? S i les conseils d'administration étaient plus équilibrés et donnaient plus de poids aux instances censés représenter le personnel, ces dérives seraient limités. Quand aux traders, comment l'Etat va-t-il intervenir sur des contrats de droit privé ? Un effet d'annonce que beaucoup de moutons, pardon de veaux, ruminent et ingèrent. Seul l'entreprise peut, si elle le souhaite, re-contractualisée ces derniers. Mais comment remettre le système en place après une telle gabegie ? Comme quoi, un code du travail, des conventions collectives, sont des éléments qu'ils ne faut pas détruire...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le monde est à refaire.
Notre société est nulle. L'humanité a tout raté. relisez-vous et demandez-vous quelles valeurs véhiculent les propos précédents: ARGENT ARGENT ARGENT. Et le reste? et la planète? Et le partage raisonnable?
Le pire, c'est que si on recommençait tout à zéro, depuis l'homme des cavernes, on referait sûrement les mêmes erreurs car ce qui a guidé l'évolution, c'est l'envie d'être plus fort que les autres. dommage.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La France des nazes dans toute sa splendeur. Rejoignez vite le NPA, le guignol de besancenot, votre ami, vous attend bras ouverts
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je travaille dans la banque depuis 30 ans et j'ai toujours pensé que les traders, qui ont quand même le jeu spéculatif dans l'âme, étaient là pour se faire du fric sur des marchés virtuels et non sur l'économie de marché réelle. Les cours de bourse c'est déjà par exemple donner une mauvaise note à une entreprise sur des rumeurs, alors même que sa structure financière est solide (qui plus est sur de l'argent-actions-déjà injecté dans le circuit) alors pensez en ce qui concerne des produits dérivés qu'on aurait mieux fait d'appeler volatiles !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le "petit" monde , comme ont l'air de penser certains , n'est-il pas le plus beau qui soit ! Le "trader" ne
serait-il pas un psychotique déguisé ? sans état d'âme .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La pomme, qui as mis en place les " subprimes " ? Un TRADER ? NON. Un politique du nom de Bill clinton ? Qui en a rever en France ? Un TRADER ? NON. Un politique : votre ami SARKOZY. CRISE FINANCIERE ? NON CRISE ECONOMIQUE du a une CRISE DU...CREDIT . La planète financire n' a fait qu' anticiper la crise économique, elle ne l' a pas créer. Faut quand même pas tout confondre, et remettre les choses dans l' ordre. Ce n' est pas le thérmomètre qui a rendu le patient malade. tous les politiques ne revent que de faire des pays de PROPRIETAIRES. Ca les excite. UN PROPRIO cela consomme en effet plus qu un locataire a revenu égal. Un PROPRIO ca reve d' une plus-value. tiens tiens... Mais seulement voilà, l' immobilier finit toujours par se casser la gueule, comme tout. C' est des cycles. Vous n' avez pas de crises dans votre couple ? C' est la même chose. Faut arreter de croire à la croissance permanente au pays des bisounours. Les TRADERS jouent en marge des marchés, et ne les font pas varier. Ils ne restent pas dix ans sur une position et sont capables de passer du " long " au " short " sur la même valeur dans la même journée, alors faut arrêter de délirer, surtout quand on y connait rien. Adressez vous plutot aux gérants des fonds de pension américains notamment, qui par panique, ont largué leurs positions merdiques à long terme. Les TRADERS font gagner des milliards aux banques depuis des decennies, et les pertes de KERVIEL représentent une goutte d' eau dérisoire par rapport aux gains engrangés. Le problème, c' est la jalousie de SARKO qui ne supporte pas que des gamins puissent gagner 10, 100, 1000 fois plus que lui.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les traders qui mettent tout sur le dos des "subprimes" et generalement de l'innovation financiere sont malhonètes et complices. Ils sont les idiots utiles, complices de ce système dont ils ont TROP profités. limiter les bonus permettra de reduire leur pouvoir de *CORRUPTION* et de stabiliser l'économie. un bonus c'est potentiellemnt une prime de risque pour du recel de produit toxique. ce n'est pas toujours le cas mais LE RISQUE EST TROP GRAND ET LE MONDE EST FRAGILE !!!!!!!!!
Ce n'est pas par hasard si tout le monde voulait faire du dérivé de crédit. AIG (>100 000 salariés) plus grand emetteur mondial de CDS a été foutu en l'air par une salle de marchés de 100 personnes à Londres. le PnL était de > 10Mds régulierement depuis 2004. MERDE OU EST LE MERITE ???? EST-CE QUE JE SUIS MERITANT SI J'APPAUVRIS LE CONTRIBUABLE DE 800Mds de USD ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut aussi encadré le salaire des femmes de ménages. elles sont beauoup trop payé pour le service rendu et également celui des profs qui ne transmettent plus aucun savoir depuis longtemps.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est tout de même complexe comme sujet. Y'a-t-il vraiment une formule mircale ? Tiens, ca me fait penser à un super site qui s'appelle paridamis .com et qui en parle
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la dessus, le broker EXANE a trouvé la solution 80% de l'interessement aux traders et au Front-Office. officiellement, pas de bonus excessif, on se contente de signer l'accord ss syndicats et DRH avec un ami trader. Ensuite, on le cache au personnel et le tour est joué !! ah le mérite des financiers est sans fin, vraiment malin je pense qu'il faut avoir l'X pour penser à ça
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mr Sarkozy parle de moralisation ! Pour le moment Trader = bouc emissaire. OK pour encadrer la rémunération des traders mais qu'attendons nous pour sortir de cette démagogie, mettre en place des règles de fond qui ne reviennent pas à trouver un coupable pour un fait mais pour réellement pérenniser un système ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bien dit trader sans vous pas de fric pour les grands patrons des banques pas de 18 mois de salaires
me jean veil avocat de la sg n'a pas le droit de dire que jérome k est un delinquant peut ètre que k lui a fait gagné des ? pour partir en vaccances
il y a combien de traders a la sg, a une moyenne de 500? a 500 milles ? par jours
ces l'etat qui ce frotte les mains a 30% d'impots sur les prises de benef et nous les petits particuliers 3% sur les livrets et sarko leur refilent des millards pour joué a la roulette russe ,les traders font leur boulot ils ont fait des etudes pour faire gagné du fric et voila
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Depuis quand le metier de trader est-il un jeu? ... Et depuis quand la crise que l'on subit de plein fouet tient se cause des operateurs de marche?

Il y a un moment donne ou il faut arreter de raconter tout et n'importe quoi. A partir du moment ou les entreprises acceptent d'obtenir des financements par l'intermediaire des marches financiers, elles savent a quoi s'attendre et prennent alors le risque de s'exposer a des sanctions (une chute de son cours de bourse peut etre analyse comme tel par ex) de la part de ces memes operateurs de marche, en cas de contre ou de moindre performance.

Cette crise est avant tout l'echec d'un systeme qui a pendant longtemps soutenu la croissance americaine: celui des credits accordes au menage (sans verification prealable des ressources) pour soutenir la consommation. Le manque d'independance des agences de rating, et l'uniformisation des normes comptables IFRS/IASB ont egalement jouer un role (mais la, etrangement, personne n'en parle): le passage d'un systeme d'evaluation des actifs "a la valeur historique" vers un systeme d'evaluation "a la valeur actuelle" a joue aussi un role dans l'effondrement de la valeur de tous ces actifs (et de leur impact negatif dans le bilan des entreprises).

Arretons de jeter la pierre sur les produits derives et les traders. Arretons pour une fois de ceder a la facilite.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la pomme penses tu que je suis vraiment un trader ???
je peux l etre et ne pas l etre ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la pomme penses tu que je suis vraiment un trader ???
je peux l etre et ne pas l etre ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la norme IFRS est LE faux argument par excellence car elles ont en partie mis en place pour résoudre à la crise de la bulle internet 2001.
BORDEL LES MENTEURS, DEPUIS QUAND LES REMEDES DES CRISES PASSEES DEVIENNENT LES CAUSES DES CRISES SUIVANTES ??????? CELA VEUT DIRE QUE VOUS ETES NULS, NON ? PARCE QUE *VOUS* AVEZ CHOISIS CES NORMES
voilà pourquoi personne n'en parle (sauf les banquiers devant le gouvernement). vous vous rendez compte connement de vos contradictions. merde on ne construit RIEN sur des contradictions
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore un peu plus d'Etat dans l'économie qui est malade mais sans la faute des traders.N'oublions jamais que la démocratie + l'étatisme conduit automatiquement au totalitarisme(F.HAYEK un des pères du libéralisme)Le problème vient des Politiques et de leur interventionisme,le plus bel exemple en est le résultat des subprimes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
combien d'années d'études, pour devenir trader ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un trader n'est pas plus utile à la société qu'un ingénieur, de ce fait son salaire doit être équivalent, arretons de cautionner une certaine "élite Parisienne". Les prises de risque et les responsabilités sont équivalentes à un ingénieur BTP, et si certains sont sceptiques qu'ils aillent sur des chantiers de Bouygues, Vinci ou Eiffage. Maintenant si certains sont tentés par l'expatriation qu'ils le fassent ils seront facilement remplacés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Question a un trader: les bonus sont-ils calcules principalement en fonction des performances des portefeuilles? donc pour 2008, la crise se chargera de limiter le montant, non?
les amis des tables de nego ou du front pourront toujours se consoler en se disant qu'ils vont reduire leurs impots! lol
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ils n'ont a voir avec la crise, ce n'est pas le trader qui cree le produit boursier et en l'occurrence les creances pourries des banques/pays qui pretent a taux variable. le trader n'est que le pion de celui qui prend la decision d'investir, en gros c'est le vendeur qui recolte les miettes sur de grosses grosses operations en bourse, ce qui fait beaucoup de miettes pour certains, certes. il est avant tout commercial et touche sa commission sur les ventes comme un simple vendeur de beignets. s'il vend beaucoup, faut pas etre jaloux. rien a voir avec le voleur americain M ou le credule frenchy K. cependant faudrait controler les poussees d'hormones de certains bipedes qui s'exitent un peu vite et calculent leur bonus avant l'heure. je sais que c'est un boulot stressant avec des collegues frustres dans une ambiance martiale, ou seul l'argent est important mais vous savez bien que ce n'est pas en france qu'on peut se faire de l'argent de toutes facons, vous connaissez deja bien les copains de bercy!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les bons traders ont deja quittes la france... et meme la planete a en voir la crise financiere mondiale... ou alors ils n'y sont pour rien. pour gagner des sous, certains utilisent leurs cerveaux, d'autres leurs jambes comme les sportifs... et pour une paire de mollets energiques, certains gagnent beaucoup plus!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Rien contre cette profession MAIS il faudrait interdire les spéculations sur les MATIERES PREMIERES et en particulier ALIMENTAIRES pour ne pas créer de famines comme on a pu le voir récemment. Sinon cela s'apparente à un crime contre l'humanité ... tout simplement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ancien trader, je peux vous dire que le métier est usant. Jeune, on se croit invincible et puis avec les années qui passent on s'aperçoit que tout ça c'est artificiel. Je pourrais qualifier cette période d'improductivité rémunératrice. Aujourd'hui je suis bien content d'être sorti de ce cauchemar et pourtant quand on y est on a l'impression d'être dans un rêve. En fait, c'est la rencontre avec l'autre qui vous ouvre les yeux lorsque ce n'est pas la maladie (stress, ulcère, ... ). Alors OUI on gagne beaucoup d'argent mais par expérience on n'est pas heureux ... alors qu'on croit l'être (c'est dur à l'admettre).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
7 a 8 année
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci à S.O.S. , tout n'est pas perdu . Il reste encore un peu d'humanisme .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ah comique l'orthographe et le raisonnement à la testosterone de TRADER, je vous promets c'est la coke

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :