Goldman Sachs dans le viseur de la justice américaine pour ses cartes de crédit

Depuis 2016, Goldman Sachs a développé une activité de services aux particuliers et de gestion de fortune. La banque américaine fait l'objet d'une enquête ouverte par le Bureau de protection des consommateurs en matière financière (CFPB) sur certaines de ses pratiques commerciales liées aux cartes de crédit qu'elle commercialise auprès des particuliers.
La banque américaine Goldman Sachs fait l'objet d'une enquête d'un bureau du gouvernement fédéral, sur certaines de ses pratiques commerciales liées aux cartes de crédit qu'elle commercialise auprès des particuliers.
La banque américaine Goldman Sachs fait l'objet d'une enquête d'un bureau du gouvernement fédéral, sur certaines de ses pratiques commerciales liées aux cartes de crédit qu'elle commercialise auprès des particuliers. (Crédits : ANDREW KELLY)

Cela fait peu de temps que Goldman Sachs s'adresse aux particuliers mais assez pour intéresser la justice. La banque d'affaires, qui s'est diversifiée après la crise financière de 2008, s'est en effet ouverte à partir de 2016 aux TPE et aux particuliers avec une plateforme baptisée Marcus, renforcée ensuite par l'acquisition de United Capital, une société de gestion de patrimoine, et un partenariat avec Apple pour lancer une carte bancaire. Un pari gagnant puisque cette activité de services aux particuliers et de gestion de fortune a progressé de 25% au deuxième trimestre. Mais elle est désormais dans le viseur des enquêteurs.

La banque américaine fait, ainsi, l'objet d'une enquête d'un bureau du gouvernement fédéral, sur certaines de ses pratiques commerciales liées aux cartes de crédit qu'elle commercialise auprès des particuliers, selon un document transmis jeudi par la banque au régulateur boursier américain. "L'entreprise coopère avec le Bureau de protection des consommateurs en matière financière (CFPB) dans le cadre d'une enquête sur les pratiques de gestion des comptes de carte de crédit" de Goldman Sachs aux Etats-Unis, a souligné la banque dans ce document.

12 milliards de dollars de prêts

L'enquête concerne notamment les remboursements, les rétrocessions des paiements non conformes, la résolution des litiges liés aux erreurs de facturation, ainsi que les publicités et les rapports transmis aux bureaux de crédit, détaille Goldman Sachs dans ce rapport.

La banque avait près de 12 milliards de dollars de prêts sur cartes de crédit en cours à la fin juin, contre un peu plus de 8 milliards fin décembre, est-il précisé dans le document.

La firme de Wall Street a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice de 2,79 milliards de dollars, en baisse de 48%, pour un chiffre d'affaires de 11,86 milliards, en repli de 23%.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 05/08/2022 à 17:26
Signaler
Chaque information concernant cette véritable et belle machine de guerre capitaliste est forcément interessante, essayer d'en déduire une queconque suite relevant de l'exploit, on ne peut qu'attendre, merci.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.