Brexit : Morgan Stanley a choisi sa nouvelle base d'implantation dans l'UE

 |   |  424  mots
Morgan Stanley, comme d'autres banques, devrait répartir ses opérations européennes dans plusieurs pays de l'UE, avec notamment son activité de gestion d'actifs qui sera vraisemblablement transférée à Dublin.
Morgan Stanley, comme d'autres banques, devrait répartir ses opérations européennes dans plusieurs pays de l'UE, avec notamment son activité de gestion d'actifs qui sera vraisemblablement transférée à Dublin. (Crédits : © Mike Segar / Reuters)
En prévision de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne la banque américaine va transférer quelque 200 emplois dans la capitale financière allemande, Francfort, où se trouve le siège de la Banque centrale européenne. Paris, comme trois autres villes européennes, pourrait récupérer quelques banquiers et traders.

Morgan Stanley va quitter Londres. Et n'ira, sans surprise, pas à Paris, malgré le tapis rouge déroulé par le gouvernement aux sociétés sises outre-Manche. L'établissement bancaire a choisi Francfort comme base d'implantation en Europe continentale dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, selon une source proche du dossier, devenant ainsi la dernière banque américaine en date à opter pour la capitale financière allemande. "Une solution de court terme", a ajouté la source, avant une évaluation plus approfondie par la firme de l'opportunité d'établir son quartier général européen dans une autre ville dans la durée.

Les grandes banques internationales cherchent en effet à implanter des filiales dans l'UE pour pouvoir continuer de bénéficier du passeport européen, qui leur permet d'offrir leurs services dans l'ensemble des pays de la zone depuis l'un des pays membres, après le Brexit prévu en mars 2019. Morgan Stanley, comme d'autres banques, devrait répartir ses opérations européennes dans plusieurs pays de l'UE, avec notamment son activité de gestion d'actifs qui sera vraisemblablement transférée à Dublin, a ajouté la source.

Concrètement, la banque américaine, qui emploie environ 5.000 personnes à Londres, va transférer dans un premier temps des traders et aussi des salariés de back-office (marketing, ingénieurs...) vers Francfort où seront doublés ses effectifs. Ceux-ci devraient passer de 200 actuellement à 400. Des banquiers et traders vont également être transférés à Paris, Dublin, Madrid et Milan. Un porte-parole de Morgan Stanley s'est toutefois refusé à commenter l'information qui a été donnée en premier par l'agence Press Association.

Francfort plébiscitée

Les détails des arrangements des banques commencent à filtrer depuis le 14 juillet, date butoir pour qu'elles communiquent leurs plans à la Banque d'Angleterre. Citigroup devrait confirmer cette semaine le choix de Francfort pour sa base dans l'UE et Barclays a dit vendredi envisager d'ouvrir une filiale à Dublin. Le PDG de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, a affirmé le 11 juillet que sa banque choisirait probablement Francfort pour domicilier ses opérations européennes après le Brexit, mais avec là encore des filiales implantées dans d'autres Etats membres de l'UE.

Francfort semble de loin le premier choix pour les centres post-Brexit des banques. Les japonaises Nomura, Daiwa Securities et Sumitomo Mitsui Financial Group ont toutes trois dit envisager d'y établir des filiales, tout comme la britannique Standard Chartered. Sans compter le rapatriement envisagé par la plus grosse banque nationale, Deutsche Bank, de ses activités de trading.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2017 à 9:55 :
Une bonne nouvelle pour les anglais et les français donc, merci.
a écrit le 20/07/2017 à 9:54 :
et ben ? ils sont où les frontistes à grande gu..le qui nous expliquaient qu'il fallait Frexiter comme les angliches, et quitter l'UE et l'euro ? Parce qu'avec l'éclatante démonstration économique que nous font les angliches avec leur Brexit, nos frontistes pourraient se vanter de leur analyse, pas vrai les frontistes ? ben pourquoi tu tousses, Florian ?
a écrit le 19/07/2017 à 23:05 :
Etonnant!
Francfort a existé comme place financière pour le change et peut etre les opérations de taux.
Je ne vois pas grand chose d autre.
Comment vont ils arriver à recruter du personnel qualifié?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :