Depuis 2012, BNP Paribas a réduit son réseau d'agences de 10%

 |  | 279 mots
Lecture 2 min.
Selon la CFDT, BNP Paribas a réduit son réseau d'agences physiques de 10% en trois ans.
Selon la CFDT, BNP Paribas a réduit son réseau d'agences physiques de 10% en trois ans. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Confrontée à la baisse de fréquentation de ses points d'accueil et à la digitalisation croissante du secteur bancaire, BNP Paribas a décidé de fermer 52 agences en 2014, selon des sources syndicales. Elle devrait encore en fermer une cinquantaine cette année.

Alors que Société Générale envisagerait de supprimer près de 20% de son réseau d'agences à l'horizon 2020, BNP Paribas poursuit la fermeture d'une partie de ses points de vente. Selon des sources syndicales citées par Les Échos, le groupe bancaire a déjà supprimé pas moins de 52 agences en 2014, et compte bien poursuivre sa cure d'amaigrissement.

BNP Paribas n'a toutefois pas confirmé ces informations.

250 agences supprimées en 3 ans

Avec 2.000 agences aujourd'hui contre 2.250 en 2012, BNP Paribas dispose de l'un des plus petits réseaux parmi les grandes banques françaises non mutualistes -Crédit agricole dispose à titre de comparaison de 6990 points de vente-, relève le quotidien économique.

En trois ans, cela représente une diminution de 10% de ses points d'accueil physiques. En juin dernier, ce sont encore 50 agences qui ont fermé leurs portes, selon un tract de la CFDT cité par le journal. Et la tendance doit encore se poursuivre, avec la fermeture prochaine de cinq autres guichets dans le Sud-Ouest.

Une rationalisation stratégique

Selon l'organisation syndicale, la direction a justifié cette stratégie devant les personnels concernés en pointant une "rentabilité insuffisante", "un développement commercial stagnant" ou encore une "économie des coûts de gestion" attribuée notamment à la baisse des effectifs.

La digitalisation croissante du secteur bancaire et la diminution de la fréquentation des agences par la clientèle sont tenus responsables de ces fermetures.En 2010, 52 % des Français disaient se rendre plusieurs fois par mois dans leur agence bancaire, contre 21% en 2015, selon l'Observatoire de l'image des banques.

>> Aller plus loin "Nous devons faire pivoter nos collaborateurs vers le digital" (Edouard-Malo Henry, Société générale)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2015 à 15:46 :
Cela voudrait dire qu'il faudrait 27 ans pour fermer toutes les agences ?? La banque se trouvera dans de grands problèmes sur son réseau si l'on tient uniquement ce programme. Le premier point qui aiderait la réforme serait la création d'une carte de paiement européenne ou pour le moins française. Un petit groupe l'a fait. On reste à considérer que la carte de paiement est une carte de "crédit" ce qui est rarement le cas. L'on fait payer sans raison ce service aux français via les américains qui se réjouissent de tant de naïveté cupide de la part de nos banques. Le second point est que l'on devrait reconvertir les agences en étage et non plus au coin de la rue en squattant un emplacement commercial. Bien entendu revenir aussi sur le seuil de prêt de 1000 euros de revenus par mois qui pénalise stupidement nombre de clients chômeurs. Ainsi que revenir à moins de condescendance des banquiers envers la clientèle en attachant plus de conseils et de qualité technique dans le traitement des dossiers. Eviter une casse sociale trop rapide est désormais l'enjeu qui doit être un objectif pour les réseaux. Par chance les banques françaises sont parmi les plus importantes du monde sinon de manière groupées les premières, ce qui aidera certainement aux évolutions nécessaires.
Réponse de le 15/10/2015 à 17:30 :
On ne parle pas de casse sociale, simplement de mètres carrés loués fort cher et qui ne servent plus a rien. Personnellement, je vais a mon agence 2 fois par an pour retirer un chéquier car je n'ai pas confiance dans la remise de courrier a mon domicile. Le concept d'agence est mort, point barre, c'est juste un numéro de routage sur votre adresse bancaire. La BNPP le sait fort bien.
a écrit le 15/10/2015 à 14:47 :
Les agences de banque ce sera comme les agences de voyage. Tout le monde prend ses billets sur internet et se débrouille tout seul pour organiser son voyage (sauf les vieux peut être)
Réponse de le 15/10/2015 à 17:59 :
Tu déposes tes chèques ou ?

Quand tu veux un chèque de banque tu vas ou ?

Si tu es commerçant et qu'il te faut de la monnaie tu attends qu'il pleuve

Tu connais bien mal le monde bancaire pour dire de telles absurdités
Réponse de le 15/10/2015 à 19:18 :
Je vis justement avec mon époque. Le chèque est une antiquité je n'en utilise jamais et je n'en reçois jamais. Les remboursements entre amis on les fait par virement ou par Paypal. Enfin si tu connais ça papy ;)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :