Les assurances de particuliers encore à la hausse

 |   |  435  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les assurances de particuliers ont encore augmenté en février. Selon l'indice IPAP publié par le site Assurland, l'assurance santé augmente de 5,8%, l'habitation de 4,6% et l'auto de 2,8%,

L'indice IPAP publié par assurland.com et mutuelleland.com pour février 2012 confirme les tendances à la hausse du mois précédent : +2,8% en automobile, +4,6% en habitation et +5,8% en santé. Cet indice est établi à partir de plus de 6 millions de devis tarifaires que les sites comparateurs assurland et mutuelleland réalisent chaque mois, sert aussi de référence à l'INSEE pour évaluer l'évolution des prix en assurances de particuliers.

La hausse en assurance santé est une tendance de fond

Les explications sont différentes pour chacune des catégories d'assurance. L'assurance santé (appellée parfois mutuelle santé) est celle qui augmente le plus. Il s'agit d'une tendance de fond qui a démarré il y a des années en raison de l'augmentation des dépenses de santé. Cette augmentation a pour origine principales : le vieillissement de la population française ( les plus âgés étant plus consommateurs de soins) et le rechérissement des soins liés aux améliorations des technologies médicales. De plus, les assureurs complémentaires santé sont confrontés depuis 3 ans à un alourdissement de la taxation. En 2012, la taxe sur les contrats d'assurances santé solidaires et responsables (qui représentent plus de 90% du marché) est ainsi passée à 7%, à peine un an après l'instauration d'une première taxe à 3.5%. Après avoir tenté de lisser le surcoût lors de la première hausse de la taxe, les complémentaires sont cette fois décidées à le repercuter sur les prix des contrats  santé des assurés.

Les catastrophes naturelles plombent l'assurance habitation

En assurance habitation, la multiplication des catastrophes naturelles de petite et moyenne ampleur tire les prix vers le haut. D'autant plus que les petits sinistres et les sinistres incendie connaissent en parallèle une certaine "dérive" en ces temps de crise. 

La hausse des tarifs auto est modérée grâce à la diminution du nombre d'accidentés de la route

En assurance auto, la progression constante du coût des réparations matérielles doublée à l'élévation des indemnisations corporelles surtout pour les blessés graves favorisent la remontée des tarifs.

Toutefois, les statistiques de la sécurité routière montrent que le nombre de personnes tués sur la route est en diminution de 2,4% en année glissante (de février 2011 à fin janvier 2012 comparé à la même période un an auparavant). De même le nombre de bléssés est en baisse de 4,4% à 80 958 fin janvier 2012 et le nombre de personnes hospitalisées en baisse de 7,2% à 28 384. Cette tendance explique que la hausse des tarifs auto suivent la courbe de l'inflation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :