Liborgate : une actionnaire de Société générale porte plainte contre X

 |   |  285  mots
Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte contre X d'une actionnaire de la Société générale sur des soupçons de manipulation du taux interbancaire Libor. Copyright Reuters
Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte contre X d'une actionnaire de la Société générale sur des soupçons de manipulation du taux interbancaire Libor. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte contre X d'une actionnaire de la Société générale sur des soupçons de manipulation du taux interbancaire Libor, selon l'AFP.

Le scandale du Libor s'étend à Paris. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire après la plainte contre X d'une actionnaire de la Société générale sur des soupçons de manipulation du taux interbancaire Libor, a indiqué lundi l'AFP, citant une source judiciaire. Cette enquête, ouverte en septembre, a été confiée à la brigade financière. La plainte, déposée fin juillet, visait des faits de "manipulation des cours" et "d'entente sur la fixation des taux interbancaires", avait alors indiqué l'avocat de la plaignante, Me Frederick-Karel Canoy. Le même avocat qui a défendu les actionnaires de la Société générale, dans le cadre du procès en appel de l'ancien trader Jérôme Kerviel, en juin.

L'avocat avait estimé que des traders de la Société générale étaient "impliqués" dans le scandale du Libor et que la manipulation avait eu "des incidences sur le cours de l'action". Le Libor, taux interbancaire de référence, est fixé sur la base de taux communiqués par un panel de banques internationales. Il influence un grand nombre de produits financiers grand public. Le scandale du Libor a éclaté fin juin, lorsque la banque britannique Barclays a révélé qu'elle allait payer environ 360 millions d'euros pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain sur la manipulation du Libor et de l'Euribor, son équivalent européen.

Des enquêtes sur l'affaire du Libor ont été ouvertes dans plusieurs pays. Aux Etats-Unis, une quinzaine de banques, dont la Société générale, ont été citées à comparaître dans les Etats de New York et du Connecticut.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2012 à 20:51 :
L'avocat doit prouver 1) que la SG a réellement manipulé le Libor 2) que la manipulation a bien eu "des incidences sur le cours de l'action". Vu l'ampleur du défi juridique que cela représente, cette plainte n'est pas construite pour déboucher sur une décision judiciaire. Elle ressemble plutôt à de la manipulation médiatique.
a écrit le 29/10/2012 à 16:22 :
Très bien: vous devriez nommer le numéro de téléphone et l adresse mail de cet avocat dans votre article. Je le contacterais alors avec des informations d'insiders bien notées depuis des années. Je me ferais aussi payer la transmission de mes données; rien de moralement reprochable: il y a bien des employés de banques suissent qui vendent des listes de clients aux autorités allemandes. Ce type de transmission d'information est un nouveau modèle de fonctionnement financier pour personne employée (le CIF est aussi lui à la recherche d'un nouveau modèle; l ancien ne marche plus; en attendant le contribuable francais va devoir payer). Moi, j'ai déjà le miens. Bon, je vais chercher sur Internet le numéro de téléphone et l'adresse mail de cet avocat qui defend ses clients contre les banques manipulatrices.
Réponse de le 29/10/2012 à 17:16 :
OUI il faut le faire, vendre des informations internes pour que les voyous de la finance et leurs "amis" soient enfin traduits par devant justice. Les peuples, français et européen, attendent cela avec impatience...
a écrit le 29/10/2012 à 16:10 :
Nous sommes habitués aux caaserolles de la Société Générale. Cette banque ne se prive jamais d'être au centre des faits divers depuis plus de 15 ans. Boucler cette banque ca devrait être maintenant, la Société Générale souille la France.
Réponse de le 29/10/2012 à 17:00 :
encore une casserole que reprocher a la SOCIETE GENERALE c'est une banque comme les autres ? meme une de nos plus grandes banques FRANCAISES alors cesser de vous acharner sur elle , personnellement je suis une de leur cliente et vous m'en voyer tres satisfaite (il suffit de savoir gerer et de bien acheter les produits c'est simple non ????
Réponse de le 29/10/2012 à 17:58 :
mais oui il y a des téméraires pour boire la tasse avec la SG. Les bons pères de familles s'en sont éloignés, d'autres s'organisent pour se sauver le plus tôt possible, et puis il y a ceux qui s'en sont toujours tenu à grandedistance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :