La plateforme de cryptomonnaies Coinbase va entrer à Wall Street le 14 avril

 |  | 301 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
Le groupe, qui recensait 43 millions d'utilisateurs particuliers fin 2020, utilisera la méthode de la cotation directe, et non une introduction en Bourse classique.

La société américaine Coinbase, plateforme d'achats et de ventes de cryptomonnaies comme le bitcoin, a annoncé jeudi qu'elle fera ses premiers pas à la Bourse de New York le 14 avril, sous le symbole COIN (pièce de monnaie en français).

L'entrée de Coinbase à Wall Street sur la plateforme Nasdaq sera une première pour une entreprise de devises virtuelles.

Comme prévu, le groupe utilisera la méthode de la cotation directe, et non une introduction en Bourse classique, et ne récupèrera en conséquence pas d'argent frais.

> Lire : Pourquoi les sociétés de la Tech optent pour la cotation directe

Un chiffre d'affaires à +136% en 2020 pour atteindre 1,14 milliard

Mais les actionnaires déjà présents à son capital - les fondateurs, les employés et les investisseurs historiques - pourront vendre leurs participations sur le marché. Ce processus a déjà été utilisé par Spotify, Slack, Palantir ou Roblox.

Un prix de référence sera fourni la veille au soir de l'opération.

La plateforme a été fondée en 2012 à San Francisco et fournit des services d'achats, de ventes et de gestion de portefeuilles de cryptomonnaies.

Le groupe est en pleine croissance : son chiffre d'affaires s'est envolé de 136% en 2020 pour atteindre 1,14 milliard de dollars. Et la plateforme a gagné de l'argent l'an dernier: 322 millions de dollars après une perte de 30 millions en 2019.

Coinbase recensait 43 millions d'utilisateurs particuliers fin 2020.

La société estimait alors avoir sur sa plateforme 90 milliards de dollars d'actifs, une somme tirée par l'envolée du bitcoin dont le prix a quadruplé en 2020 avant d'exploser depuis le début de l'année.

Les prix d'autres cryptomonnaies comme Ethereum ou Litecoin ont aussi bondi ces derniers mois.

Lire aussi : Elon Musk rend possible l'achat d'une Tesla en bitcoin, pour prouver l'usage

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2021 à 16:08 :
Va-t-on laisser nos monnaies nationales se faire uberiser. Est-ce que demain, je devrais payer en Bitcoin, Liteoin, Ethereum, DigiCoin ma baguette de pain.
Est-ce que le Bitcoin de viendra un état souverain ? Je ne vois pas la valeur qu'apportent ses cryptomonnaies à la société, si ce n'est l'enrichissement personnel de quelques visionnaires. Pourquoi payer sa TESLA en Bitcoin et pas en dollar ?
Est-ce que demain, un "état Bitcoin" sera capable d'agir et d'investir du Bitcoin pour supporter un pays en crise. Je ne crois pas. Ces monnaies alternatives sont comme Uber lors de son lancement qui visait à déréguler le marché des taxis. Bilans des courses, les uber-drivers deviennent maintenant des salariés comme les autres.
Je suis preneur de comprendre ce qu'apporte une crypto-monnaie par rapport à une monnaie classique, si ce n'est une forme d'évasion fiscale et de shadow monnaie.
a écrit le 02/04/2021 à 13:02 :
Vu le succès du bitcoin, référence de base en matière de monnaie numérique cela n'est pas surprenant, ce qui serait surprenant par contre est qu'un jour elles ne parviennent pas à putscher les monnaie nationales qui ne reposent plus que sur des dettes et leur soumission envers les saigneurs financiers.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :