Grosse acquisition américaine pour Safran

 |   |  199  mots
Le groupe français d'équipements aéronautiques et d'électronique de défense va reprendre des activités de L1 pour 1 milliard de dollars.

"Vous nous attendez sur Zodiac, vous allez peut-être avoir une surprise" : cette formule énigmatique d'un haut dirigeant de Safran, le groupe français d'équipements aéronautiques et d'électronique de défense, tenue récemment à La Tribune, trouve son explication ce lundi.

Il annonce en effet l'acquisition de trois des quatre pôles de l'américain L1 : la biométrie, les documents d'identité (permis de conduire et passeports). Ils représentent un chiffre d'affaires d'environ 500 millions de dollars, une croissance à deux chiffres et dégagent une bonne rentabilité d'où un prix assez élevé : 1,09 milliard d'euros.

Grâce à cette opération, Safran va ainsi réaliser 15% de son chiffre d'affaires dans la sécurité avec 7000 salariés dont 2200 outre-Atlantique. Son objectif est de monter à 20%. Il détient déjà un pôle spécialisé en la matière baptisé Morpho. Safran estime être désormais le numéro un mondial du secteur devant le japonais NEC et l'américain Cogent.

Concernant Zodiac, Jean-Paul Herteman, président du directoire de Safran, a déclaré ce lundi au cours d'une conférence téléphonique, que le groupe était toujours intéressé par un rapprochement avec l'équipementier aéronautique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :