Obligation de résultat pour le Rafale !

 |   |  271  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>DR</small>)
"Si Dassault ne vend pas de Rafale à l'étranger, la chaîne de production des appareils sera arrêtée", a expliqué Gérard Longuet sur la chaîne LCP.

La production du Rafale de Dassault Aviation pourrait être arrêtée si la France ne parvenait pas à vendre son avion de combat à l'exportation, a déclaré mercredi le ministre de la Défense, Gérard Longuet.

Cet arrêt de la chaîne de production n'interviendrait pas avant la fin de la livraison des appareils commandés par l'armée française, a-t-il dit sur la chaîne LCP.

La France a prévu d'équiper ses armées de 180 Rafale d'ici à 2021, à raison de 11 par an, et l'avionneur a livré cet été son 100e appareil aux armées françaises, sur une commande ferme totale de 180 unités.

"Si Dassault ne vend pas de Rafale à l'étranger, la chaîne (de production des appareils) sera arrêtée", a expliqué Gérard Longuet. L'entretien des appareils continuerait à être assuré.

Dassault Aviation n'a pas souhaité faire de commentaires.

La France n'est toujours pas parvenue à vendre à l'exportation le fleuron de son industrie aéronautique militaire. Des négociations se poursuivent, notamment avec les Emirats arabes unis.

Cet appareil polyvalent, réputé l'un des plus performants du monde mais aussi l'un des plus chers, équipe l'armée de l'air et les forces aéronavales françaises. Il a participé notamment aux opérations de la coalition internationale en Libye.

A l'exportation, le Rafale souffre notamment de la concurrence du F-18 de Boeing, moins cher.

"Lorsque nous, nous commandons 200 Rafale en dix ou 15 ans pour un programme, les Américains font 3.000 appareils", a dit Gérard Longuet. "En revanche, pour les missions haut de gamme à forte valeur militaire, le Rafale est incontestablement bien placé."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2011 à 19:10 :
Si aucun autre pays au monde ne veut les acheter, il y a peut-être des très bonnes raisons? La dette francaise est maintenant 1800 milliards d''euro, une somme qui dépasse celle de l'Italie et atteindra sans doute 90% du PIB d'ici quelques mois.
a écrit le 08/12/2011 à 20:53 :
Bon débarras ! Voilà comment le niveau de la dette à explosé. 50 ans de mauvaises décisions à cause d'une soi disant suprématie française (rafale, nucléaire, tgv, .. ) et résultat : tissu industriel décousu, exportation inexistante.
Les autres pays se passent bien du Rafale alors pourquoi en aurions nous besoin ..
Réponse de le 23/12/2011 à 13:56 :
50 ans de paix voila la réponse , le ciel francais et protégés et craint
a écrit le 08/12/2011 à 15:52 :
C'est le prix de la souveraineté nationale dont certains rêvent encore. L'autre option aurait été de coopérer avec les autres Européens sur le projet de l'Eurofighter, qui enregistre aujourd'hui près de 700 commandes. L'union fait la force ; la désunion mène à notre situation actuelle.
Réponse de le 08/12/2011 à 19:38 :
Sur le papier, c'est bien beau la coopération européenne. Mais sur le terrain, il y a un avion qui est opérationnellement très efficace. Et l'autre qui ne nous aurait servi à rien (incapable d'opérer à partir d'un porte-avion, incapable d'intervenir en Lybie pour neutraliser la défense aérienne, délaissé au profit de vieux Tornado pour les frappes au sol). Nous avons le bon avion. Notre situation actuelle est la plus enviable des pays européens. Nous n'avons qu'une seule question: devons-nous investir cette somme d'argent dans l'ingérence des autres pays?
Réponse de le 08/12/2011 à 20:06 :
Un peu simple votre raisonnement. La principale raison de la non coopération de dassault à concevoir ce machin qu'est le typhon a été la question du réacteur.La snecma n'a pas voulu se voir ecrté de la motorisation de l'avion européen.
a écrit le 08/12/2011 à 14:34 :
Enfin, le gouvernement s'attaquerait à l'assistanat le plus scandaleux,...
a écrit le 08/12/2011 à 13:48 :
Dassault a toujours vécu et bien vécu des commandes publiques pour ses avions militaires. Dois-je rappeler que cet avion a été développé à 80 pour cent avec l?argent du contribuable
Simplement pour avoir de gros orgasmes tous les 2 ans au Bourget quand il vrombit.
C?est beau la « techno » mais tout a un prix et à 150 millions l?unité, par les temps qui courent et pendant encore au moins 15 ans à raison de un Rafale par mois, ça confine
Au sacerdoce pour l?Etat. Ca assure tout de même un volant de chiffre d?affaires de plus
De 1 milliard d?euros par an à Dassault vaille que vaille.
Et ses bougres de dirigeants ont de la suite dans les idées tout en assurant l?avenir. Ils ont déjà concocté une maîtrise d??uvre dans les drones en faisant avaliser( ?) l?achat de quelques exemplaires obsolètes (Héron) auprès des israéliens et à grands frais(notre argent) ;pour mieux développer le leur qui ne sera pas prêt avant cinq à dix ans.
Le mieux ne serait-il pas de vraiment nationaliser Dassault ou de carrément l?adosser à EADS
Et ce sans lui demander son avis, ce qui serait pour le coup vraiment européen.

a écrit le 08/12/2011 à 12:26 :
Rafale : un gouffre depuis 1986 et oui plus de 20 ans de fonds publiques ! Merci chers contribuables !
a écrit le 08/12/2011 à 11:16 :
c'est pas le rafale qu il faut arrêter, c est le patron qu il faut mettre à la porte, un incapable depuis des années, des idées pour devenir milliardaire mais aucune pour cette avion, commençons aussi par arrêter les guerres, la question ne se posera plus
Réponse de le 08/12/2011 à 14:49 :
oui arretons la guerre et la maladie aussi et pis la famine et la pauvreté aussi et décidons le bonheur obligatoire ....vous êtes d une naïveté déconcertante
a écrit le 08/12/2011 à 9:25 :
Une seule question prévaut : le Rafale est il rentable ? oui ou non
Si oui il continue, si non il rejoint l'histoire et on passe a autre chose, c'est comme cela qu'une entreprise saine fonctionne sans etre alitée par les fonds publiques
Réponse de le 08/12/2011 à 10:21 :
L'ironie est qu'il a ete developpe pour remplacer plusieurs types d'appareils et ainsi faire faire ?ong terme des ?nomies... mais rentable s?ent pas si moins de 300 avions sont vendus.. Les comp?nces techniques de Dassault auraient du ?e mises de force aux services d'un a?nef europ?. L'eurofighter est un fer ?epasser mais il se vend un peu et aurait pu mieux se vendre encore mais on ne refera pas l'histoire... Quelle honte de voir ?lement tous ces pays europ?s qui financent le d?loppement du JSF..
Réponse de le 08/12/2011 à 11:23 :
Rentable.... Sur LCP hier un analyste Militaro-industriel a souleve un autre point interressant et qu on mentionne peu, Dassaut frabrique autour de 10 rafale par an au maximum, ce n est donc clairement pas l'aviation militaire qui fait que Dassault est une entreprise rentable.
Est ce un bon apareil, oui et definitivement oui les notes techniques qu il obtient a chaque offre d achat le met systematiquement dans le trio voir duo de tete.
Apres en matiere de strategie fallait il ou non fabriquer cet avion seul???? au vu du retard de Eurofighter et du F35 et de leur surcout on peut se poser la question.
Apres plus incidieux donc moins quantifiable l aura diplomatique de la France, je m explique quand le lundi vous parler d aller vendre 13 Rafales a la Lybie et que le vendredi vous aller soutenir l insurection..... Quand vous tenter de vendre a la Suisse qui desole n a pas besoin d avion de combat de ce calibre pour entrainer ses pilotes, quand vous avez des minsitres qui tance l islamiste (je mets expres car ne pas confondre Islamisme et Islamiste ce sont 2 chose differentes) sans mesure et que dans le meme temps on essaie de vendre aux Emirats Arabes Unis...... Ca fait beaucoup de petits accroc de com qui font que la France donc Dassault n est pas credible en tant que partenaire economique vu de l exterieur par certains. Je ne dis pas que c est la cas, je dis juste que vu par le prisme de certaine allocution bah on se tance nous meme
Réponse de le 08/12/2011 à 11:57 :
"Tu vends tu restes, tu vends rien tu sors". Voila le fonctionnement dans le privé, marre de voir des entreprises politiciennes se gaver d'argent publique pendant des decennies. Le programme Rafale c'est 30 milliards d'euros d'argent du contribuable sur 25 ans, et cela ne concerne pas uniquement les ventes à l'armée francaise, mais toute la R&D. Dassault est une entreprises d'assistés.
Réponse de le 08/12/2011 à 13:46 :
@reality.. Merci pour cette intervention si pertinente et si fra?e... difficile d'avoir des discussions constructives sur ce blog dommage...
Réponse de le 08/12/2011 à 14:22 :
Construire quelque chose de pertinent ? En effet Dassault devrait s'en inspirer et appliquer cette maxime à leur BE.
Mr Dassault qui insulte publiquement francais, les traitant d'assistés paresseux quand sa propre entreprise siphonne depuis 1986 plusieurs dizaines de milliards d'euros d'argent publique pour un développer un coucou invendable.
2 poids 2 mesures n'est ce pas ?
Réponse de le 08/12/2011 à 14:53 :
@Reality check d'accord alors prenons les memes mesures issues de votre commentaire stupide et inepte pour d autre secteur: J espere que vous ne travailler pas dans l automobile, la siderurgie, l aeronautique, l'agriculture, ariane espace,.... On continue???? tous ces domaines sont subventionnes à un moment ou a un autre et pas qu en France....alors on suit votre modele et on laisse mourrir tous ces secteurs
Réponse de le 08/12/2011 à 15:19 :
totalement d accord avec Indeed c est une honte pour les pays européen qui ont participé au programme JSF le F35 (sous produit du programme ATF qui a donné le F22) le F35 est une bouse ! y a pas d autre mot ...La prochaine fois peut etre feront nous un vrai euro figther (enfin un drone de combat car les avions de chasse avec pilote vont disparaitre) mais sans les anglais qui voudront encore d un tornado next gen
Réponse de le 08/12/2011 à 15:37 :
@Pragmatique : citez moi une seule entreprise francais ayant touche 25 milliards d'euros d'argent publique depuis 1986. L'automobile et les banques ont remboursé les avances faites par l'Etat qui n'ont d'ailleurs jamais été aussi élevées que les aides données gracieusement a Dassault durant ces décennies, vive l'assistanat ! La vérité est toujours dure à entendre.
Réponse de le 08/12/2011 à 17:09 :
@ Reality Check. L'automobile et les banques ne développent pas un produit pour l'état, à la demande de l'état et selon les critères de l'état. Quelles sont les programmes d'armements internationaux qui ne sont pas sponsorisés par leurs pays ? Vous pensez qu?EADS, BAE ou Finmeccanica ont développés sur fond propre l'Eurofighter et que les partenaires n'ont pas payés 100% R&D incluse, même chose pour le F35 et autres.
De plus Dassault n?a surement pas oublié l'épisode du Mirage 4000 .
Si vous voulez ignorer le fonctionnement de cette branche industrielle et ses règles vous pouvez, mais dans ce cas ne donnez pas trop de leçon.
Réponse de le 08/12/2011 à 19:56 :
Autre exemple le char Leclerc ! Ce char ?it le plus dou?e sa g?ration et a ? vendu ?erte (oui oui ?erte) ?n pays du moyen orient et l'?t ?ien ? oblig?'assumer derri? ... Nous avons une m?ire de poisson rouge ...
Réponse de le 09/12/2011 à 8:32 :
l'automobilie a rembourse???? euh les balladurette et autres primes a la casse tu crois que c est qui les constructeur???? non c est l etat qui subventionne donc ce n est pas rembourse, les banques??? elles ont certes rembourse les avances ce qui leur permet d acheter de la dette etatique europeenne, alors que ce sont elles qui ont foutu la merde, les niches et subventions aux promoteurs et a l immobilier on en parle aussi, les subventions deguisés a Airbus..... alors arretez un peu et ouvrez les yeux.
a écrit le 08/12/2011 à 7:55 :
Voilà une société (Dassault) qui vit depuis des dizaines d'années avec le soutien de l'état, sans quoi on ne parlerait plus d'elle depuis belle lurette. C'est honteux, car non seulement elle coûte cher au contribuable français, mais en plus on lui fait des cadeaux en lui apportant Thales (société performante) sur du velours, autre société pour laquelle il a fallu nommé un PDG qui corresponde aux bons vouloir de M. Edelstenne sans se préoccuper de ses compétences. Résultat: l'action de Thales n'a cessé de baisser de 30% depuis sa nomination. Bien qu'il y ait eu la crise, Thales est une des seules sociétés qui n'a jamais la seule tendance de reprise de l'action à la hausse. Edelstenne est incapable de vendre le Rafale qu'on le mette à la retraite, il fait partie des plus grosses fortunes de France, difficile à imaginer quand on a démarré comme salarié "simple comptable" !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 08/12/2011 à 9:23 :
Trouvez nous un exemple de societe qui a developpe un avion de combat sur fond propre... ou epargnez nous vos poncifs
Réponse de le 08/12/2011 à 10:17 :
@Indeed je suis d'accord avec vous sur ce point mais Dassault le grand ami des politiques à toujours une politique exclisive car son refus d'égo de participer à l'avion européen coûte des millards uax contibuables.
L'étude du Rafale a été à 25% par des entreprises Dassault, Thales et de mémoire un motoriste le restye par la DGA c'est à dire les citoyens.
Dassault impose ses principes commerciaux je pense que l'ETAT qui a toujours fait vivre Dassault armement devrait sans aucun dommage financier "transférer" cette Ste à EADS dont la Direction en l'occurence M. Gallois a une autre envergure d'industriel.
Réponse de le 08/12/2011 à 10:28 :
Certes la societe peut beneficier de fonds publiques pour se developper, mais elle a une obligation de resultat. Or le resultat est que le produit ne se vend pas, mais pas un peu, c'est ZERO.
Donc, comme dans toute entreprise saine d'esprit, on passe a autre chose et on arrete de gaspiller les milliards d'euros du contribuable deja bien pressé. Et la prochaine fois l'Etat ira vers un projet europeen plutot que de la jouer solo.
Réponse de le 08/12/2011 à 13:42 :
Je pense que Dassault ?u moins autant d'amis que d'ennemis dans la classe politique. Mais aujourd'hui nous aurions tous ?agner que le Rafale s'exporte pour les raisons que vous ?quez. N?moins je suis toujours fascine par ce focus sur Dassault. Dassault fait des b?fices et paie ses imp?en France tout comme Airbus d'ailleurs, qui en mati? d'aide n'est pas en reste. Je doute que le moment soit bien choisi pour taper sur ce secteur industriel qui produit de la richesse et bcp d'emplois...
a écrit le 07/12/2011 à 23:12 :
Tout à fait d'accord avec Hugo (et henri par ailleurs)...
Les propos de moutarde tiennent de la démagogie primaire et de la pastis'politique au café du commerce... (;-)
Réponse de le 08/12/2011 à 7:54 :
c'est vrai que le blog de la tribune ?it de plus en plus fr?ent?ar des prepuberes...
Pour revenir ?'article, que cherche Longuet? Ce genre de d?aration ne mettrait elle pas les clients exports un peu plus en position de force? Et si c'est pour vendre le rafale ?erte, je rejoindrais ses d?acteurs... Dassault paie des imp?majoritairement sur les r?ltats de sa branche civile aujourd'hui .
a écrit le 07/12/2011 à 20:30 :
Foutaise tout sa ses le gouvernement et notre pr?dent qui ne veux pas le vendre.
Réponse de le 07/12/2011 à 22:54 :
Si c'?it si simple ... Et simpliste.
a écrit le 07/12/2011 à 19:36 :
Il faut dire aussi que l'avenir est aux DRONES dont les progrès sont impressionnants...
Réponse de le 07/12/2011 à 22:53 :
Progr?oui mais pas encore totalement autonome et il y a toujours une limite psychologique difficile ??sser : le tout robot. Savez vous que les pilotes ne restent dans les avions de lignes que pour rassurer et surveiller les calculateurs ? Et oui un Airbus ou un boeing est capable de d?ller et atterir seul mais monteriez vous dedans sans pilotes ?
a écrit le 07/12/2011 à 18:38 :
Si il voulait torpiller le rafale, c'est le moment parfait, et il l'a fait,
Vu que c'est une des vitrines technologique de la France d'un ensemble
de savoir faire de nos grandes entreprises, ca va se payer cash dans les années à venir, par plus de chomage.
Reste plus qu'a faire la meme chose avec ariane, tgv, nucleaire, ainsi que tout le reste.ca fera bien 20 millions de chomeurs dans les 20 ans qui viennent. restera le tourisme et les services à la personne.
a écrit le 07/12/2011 à 17:27 :
C'est le ministère de la défense qui paie le développement du Rafale, et donc l'état à son mot à dire, quand Dassault n'est pas foutu de vendre malgré les efforts diplomatique.
Le coût unitaire pour la France est 152 M? avec les coûts de développement pour 286 appareils commandés.....
Si on vend 100 appareils alors l'économie de développement est considérable, c'est pourquoi le chef de l'état se bas pour en vendre mais Dassault ne joue pas le jeux !!!!
Pour rappel un 2000D tout équipé coûtait en 1996 60 MF seulement Dassault en à fabriquer + de 600 ....
Réponse de le 07/12/2011 à 20:32 :
Je travail ?assault et tout sa ses notre pays qui ne veux pas le vendre et non pas dassault
Réponse de le 07/12/2011 à 22:47 :
Le prix unitaire de l'avion n'est pas de 150 millions pour la France. par contre il est sur que si la limite de 180 est confirm?ca va changer la donne : cout global du programme / nombre unit?produite. Pour l'export c'est une autre histoire. L'acces aux hautes technologie militaire se monnaie cher et c'est normal. Un autre rappel Dassault est le maitre d'oeuvre. Tout le monde oubli trop rapidement THALES (40% valeur de l'avion) et Snecma (30%)
a écrit le 07/12/2011 à 17:00 :
Doit-on comprendre que seuls 180 appareils seront finalement commandés? Au dernières nouvelles nous devions en acheter un 286 ou 294. Qu'est-il arrivé aux autres commandes?
Réponse de le 07/12/2011 à 19:03 :
restrictions budgetaires
a écrit le 07/12/2011 à 16:28 :
Pourquoi est ce le ministre de la défense qui fait ce genre d'annonce?
La décision d'arrêter une chaîne concerne DASSAULT, entreprise privée.
Réponse de le 07/12/2011 à 19:06 :
Parce que l'etat a investi des milliards dans conception de l'avion !
L'etat voulait un avion pour l'armee française, et il a payé l'étude et le developpement !
Maintenant que l'avion va etre dispo pour l'armée ! l'etat n'aura plus besoin d'un nouveau model d'avion pour 15 ans !!!!
Largement de temps pour d'assault de faire faillite si l'etat ne paie pas d'assaut pour maintenir les usines
Réponse de le 07/12/2011 à 19:06 :
Dexter :qui croyez vous apporte l'argent depuis le début du développement papier à la fabrication ?Nous tous :Dassault reçoit les bénéfices et à le monopole des avions de guerre Français mais , ce sont les Français qui paient .
Réponse de le 07/12/2011 à 22:39 :
Comme le TGV, les centrales nucl?res, Ariane, les Airbus et beaucoup d'autres programmes industriels. C'est quoi cette chasse au Rafale ?
Réponse de le 08/12/2011 à 6:13 :
Sauf que Ariane, TGV, Airbus, on les vend a l'export, ces produits sont adaptés au marché et s'auto amortissent. Rafale sollicite sans cesse l'argent du contribuable (programme de 30 milliards d'euros de fonds publiques depuis plus de 20 ans ...) pour enrichir la famille Dassault, peut etre que le Rafale est un bon appareil mais il n'est pas adapté au marché, soit trop cher, soit trop technologique, bref comme feu le Concorde.
Réponse de le 08/12/2011 à 20:05 :
Pas que enrichir la famille. Le groupe comporte 9000 employ?et comme vous dites le Rafale ressemble de + en + au concorde. Est ce ?maginer une cabale sur le Rafale (concurrent direct et sup?eur en beaucoup de point aux Eurofighter, Gripen, F18, F22, F35, Mig, ...) ? L'avenir le dira mais Ne le souhaite pas rien que par passion pour l'a?nautique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :