5.000 nouveaux hélicoptères vont décoller dans les cinq ans à venir

 |   |  546  mots
Eurocopter, le leader mondial sur le marché civil, a connu en 2011 une année du redémarrage après un creux d'activité de deux ans. La filiale d'EADS a obtenu 457 commandes d'appareils, contre 346 en 2010. En 2012, son PDG, Lutz Bertling, compte dépasser les 500 commandes.  Photo : Reuters
Eurocopter, le leader mondial sur le marché civil, a connu en 2011 une année du redémarrage après un creux d'activité de deux ans. La filiale d'EADS a obtenu 457 commandes d'appareils, contre 346 en 2010. En 2012, son PDG, Lutz Bertling, compte dépasser les 500 commandes. Photo : Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le marché devrait croître de 19 % sur la période 2012-2016. L'Asie compense le ralentissement des zones les plus matures comme les États-Unis et l'Europe.

Ca turbine bien pour le marché des hélicoptères civils, qui reste sur des perspectives prometteuses en dépit de la conjoncture difficile dans  les zones les plus matures en termes de ventes (Etats-Unis et Europe). Selon une étude du groupe américain Honeywell sur les prévisions d'achat d'appareils civils à turbine (réalisée auprès de 1.000 pilotes en chef et responsables des départements des vols d'entreprise exploitant plus de 2.450 hélicoptères à travers le monde), les livraisons mondiales vont encore progresser pour atteindre « 4.700 à 5.200 » hélicoptères au cours de la période 2012-2016, contre 4.300 sur la période 2011-2015.

« Les faibles prévisions de croissance économique à court terme sur les principaux marchés ont quelque peu déstabilisé les plans d'achats des exploitants pour cette année, observe Honeywell. Toutefois, les commandes récentes et les plans d'achats consolidés pour 2012 confirment cette perspective d'augmentation sur le court terme » en dépit « du resserrement des conditions de crédit ». C'est le cas pour Eurocopter, le leader mondial sur le marché civil, qui a connu en 2011 une année du redémarrage après un creux d'activité de deux ans. La filiale d'EADS a obtenu 457 commandes d'appareils, représentant une valeur de 4,7 milliards d'euros, contre 346 en 2010. En 2012, son PDG, Lutz Bertling, compte dépasser les 500 commandes.

Une croissance de 19 % sur la période

 Les plans mondiaux de remplacement et d'extension de flotte sur cinq ans vont croître de 19 % selon les prévisions de 2012, mais moins rapidement que ce qui était prévu en 2011 (25 %). Soit six points de moins. Selon Honeywell, « la baisse relative des niveaux d'achats planifiés semblant uniquement concerner 2013 et au-delà, on peut s'attendre à ce que ces plans soient renforcés au cours des prochaines années si les conditions politiques et économiques globales s'améliorent conformément aux prévisions ».

C'est évidemment l'Asie qui permet de compenser tout ou partie du ralentissement des marchés matures. À plus long terme, le marché chinois pourrait contribuer fortement à l'accroissement de la demande pour des hélicoptères civils. La Chine ouvre peu à peu son espace aérien aux vols civils et commence à produire des hélicoptères conçus localement. Pour autant, l'Asie restera le quatrième marché mondial, selon Honeywell, derrière les Etats-Unis (26 %), l'Europe (26 %) et l'Amérique latine (22 %) mais devant le Moyen Orient (6 %).

Cinq modèles captent près de la moitié du marché

Les hélicoptères monoturbines légers restent la catégorie de produit la plus demandée. Soit 45 % de la demande mondiale. La classe suivante (hélicoptères biturbines de taille intermédiaire) représentera 31 % des futures ventes entre 2012 et 2016. Les appareils biturbines légers quant à eux prendront 21 % du marché tandis que la part des les hélicoptères lourds devraient s'élever à 3 %, soit une hausse de 0,5 point.

Les cinq hélicoptères, qui ont donné le plus de satisfaction, sont par ordre alphabétique : A109 (AgustaWestland), Bell 407, Bell 429, EC130/AS350 (Eurocopter) et EC145 (Eurocopter). « Ces cinq modèles représentent plus de 45 pour cent de l'ensemble des marques/modèles mentionnés et peuvent être considérés comme les meilleurs hélicoptères actuellement produits si l'on tient compte de la satisfaction des clients et de la probabilité qu'ils recommandent ces produits », explique Honeywell.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2012 à 13:38 :
Je crains qu'il n'y ait une erreur : l'EC350 n'existe pas au catalogue Eurocopter. Il doit sans doute s'agir de l'AS350 (Ecureuil mono-turbine)
Réponse de le 17/02/2012 à 15:08 :
J'ai vérifié sur l'étude Honeywell, les auteurs mentionnent bien l'EC350 mais vérification faite avec Eurocopter, c'est bien l'AS350. Merci pour votre vigilance.
Réponse de le 17/02/2012 à 15:34 :
Chez AgustaWestland, ça ne serait pas le AW139 au lieu du AW109?
Réponse de le 17/02/2012 à 17:09 :
C'est plus exactement le A109 Power.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :