Lance-missiles : Boeing réclame 380 millions de dollars au Pentagone

 |   |  225  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant de l'Aéronautique reproche au Pentagone de ne pas vouloir lui rembourser des investissements consentis dans la fabrication de nouveaux lance-missiles avant qu'une société commune ne soit créée avec Lockheed Martin. Alors que cela était contractuellement prévu.

 Le géant américain de l'aéronautique Boeing a engagé des poursuites en justice contre le Pentagone pour obtenir le remboursement de plus de "380 millions de dollars" d'investissements consentis dans le développement de lance-missiles, affirme samedi 21 juillet le Wall Street Journal. Selon le journal, Boeing a engagé en juin des poursuites devant une cour fédérale de Washington pour demander le remboursement de sommes investies avant de former en 2006 une "société commune" avec son concurrent Lockheed Martin sous l'impulsion du ministère de la Défense américain. Le Pentagone avait poussé à la création de cette "joint venture" réunissant ses deux principaux contractants afin de rationaliser les coûts de fabrication de nouveaux lance-missiles, selon le WSJ.

Le Pentagone n'aurait pas tenu parole

Le ministère de la Défense se serait toutefois engagé auprès de Boeing à rembourser les investissements consentis avant la naissance de l'entreprise commune. Mais d'après la plainte citée par le WSJ, le Pentagone aurait estimé à partir de 2008 que cet engagement ne le liait plus légalement et aurait interrompu les versements. Selon ce document qui accuse les responsables de la Défense de "mauvaise foi", la possibilité pour Boeing de récupérer ses investissements "était une pré condition" à la poursuite de sa participation dans le programme de développement de missiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2012 à 17:18 :
Ce scénario n'est-il pas tout simplement une aide déguisée a Boeing?
Réponse de le 22/07/2012 à 18:35 :
On est dans le domaine de la défense donc l'état peut payer autant ce qu'il veut pour développer de nouvelles technologies. Les rÚgles habituelles ne s'appliquent donc pas. Cette aide n'est donc meme pas déguisée!
Réponse de le 23/07/2012 à 9:54 :
Il ne s'agit pas d'une aide déguisée, c'est très courant dans l'industrie de la défense que les états clients payent (ou remboursent a posteriori) les frais de développement et d'investissement. Sinon aucune entreprise n'aurait les moyens de financer certains programmes en fonds propres
a écrit le 22/07/2012 à 11:25 :
Le concept de parole n'existe pas dans le milieu des affaires et de la politique. Soit c'est écrit dans le contrat, soit ce n'est pas écrit dans le contrat, point barre. Cela ne peut pas fonctionner à sens unique, ou alors il va falloir que ça change. Boeing à fait une erreur dans le contrat qui le lie à son principal client ? Et bien tant pis pour lui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :