Défense : quand les officiers sont priés de raccrocher leur uniforme

 |  | 684 mots
Lecture 3 min.
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian veut réduire le nombre d'officiers de près de 5.800 officiers en six ans (2014-2019)
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian veut réduire le nombre d'officiers de près de 5.800 officiers en six ans (2014-2019) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le "dépyramidage" (évolution de la pyramide des grades) continue. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian va supprimer 562 postes d'officiers en 2014. A la fin de l'année, il ne restera plus que 82.000 militaires du rang en France.

Le "dépyramidage" (évolution de la pyramide des grades) continue. Ce qui va dans le sens des exigences du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui veut réduire le nombre d'officiers de près de 5.800 officiers en six ans (2014-2019). Pour ce faire, il va supprimer 562 postes d'officiers en 2014 dans les trois armées, hors direction générale de l'armement, contrôle général... (contre 580 en 2013). L'Hôtel de Brienne a fixé le plafond des effectifs des officiers généraux pour 2014. A la fin de l'année, ils ne seront plus que 359 officiers généraux (contre 364 en 2013 et 384 en 2012). Soit un très léger recul des effectifs de 1,3 %. Ce sont à nouveau les généraux de brigade et les contre-amiraux), qui perdent des effectifs (5 postes). Ils ne seront plus que 207 à fin 2014, contre 212 fin 2013 et 229 fin 2012.

Pour les officiers supérieurs (colonel, capitaine de vaisseau, lieutenant-colonel, capitaine de frégate, commandant et capitaine de corvette), le plafond des effectifs a été fixé à la fin de cette année à 11.515 (11.793 fin 2013 et 12.013 fin 2012). Soit une baisse de 278 postes (- 2,35 %). Principales victimes, les lieutenants-colonels et capitaines de frégate qui perdent 143 postes, soit un recul de 2,6 %. Enfin, le plafond des officiers subalternes (capitaine, lieutenant de vaisseau, lieutenant, enseigne de vaisseau de 1er classe, sous-lieutenant, enseigne de vaisseau 2e classe) a été ramené à 16.077 (contre 16.356 fin 2013 et 16.696 fin 2012). Soit une perte de 279 postes (- 1,7 %) en dépit de la croissance des effectifs des capitaines et lieutenants de vaisseau qui ont augmenté (87 postes).

Au total, l'armée française comptera 27.951 officiers fin 2014, des effectifs qui passent sous la barre symbolique de 28.000 (contre 28.513 officiers fin 2013 et 29.093 en 2012). Soit un total de 562 postes d'officiers supprimés (- 1,97 %).

Partir, ce n'est pas trahir

La maîtrise de la masse salariale (environ 12 milliards d'euros par an, ndlr), qui avait fait l'objet d'une grosse polémique en 2012, fait partie des priorités du nouveau chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers. Cette maîtrise "nous impose de prendre en compte le contingentement des effectifs, le dépyramidage, la gestion des hauts potentiels, la promotion au mérite, la simplification du dispositif indemnitaire des militaires et donc, au bilan, les parcours que nous offrons au personnel des armées", a-t-il récemment expliqué aux parlementaires. Et surtout il a précisé qu'il se dirigeait "vers un état-major des armées dont les effectifs diminuent de 30 %, avec un format resserré de 600 personnes au lieu de 930, alors que les états-majors d'armée descendront à un niveau compris chacun entre 150 et 200 personnes. Tout cela pour commander les trois armées et les soutiens interarmées, soit de l'ordre de 230 000 personnes en 2015 !"

En octobre dernier, le directeur des ressources humaines du ministère de la Défense, Jacques Feytis, avait expliqué que l'objectif du ministre de la Défense était de "parvenir en fin de loi de programmation militaire à un taux d'encadrement de 16 % - soit le taux constaté à la fin de l'année 2010". Les officiers sont bien sûr la cible principale de la déflation, avec une diminution en valeur absolue de 5.778 postes - 1.000 en 2014, 1.050 en 2015 et 2016, 1.100 en 2017 et 2018, et enfin 478 en 2019, selon le DRH du ministère. Finalement, après arbitrage de Matignon, 850 officiers quitteront l'armée en 2014 (au lieu de 1.000). 

Pour autant, les officiers ont dû mal à quitter l'armée, ou plus exactement l'institution. A tel point que certains DRH encouragent dans les réunions les départs en expliquant que "partir, ce n'est pas trahir". Au-delà de l'aspect psychologique, l'enjeu, avait rappelé Jacques Feytis, est "de bâtir une offre particulièrement adaptée aux officiers, catégorie qui a le plus de mal à se reconvertir puisqu'ils partent généralement à un âge moins favorable que les autres militaires".

82.082 militaires du rang, soit la capacité du Stade de France

Le ministère de la Défense a également fixé les plafonds pour les effectifs de sous-officiers et des militaires du rang. Fin 2014, il y aura 92.211 sous-officiers (contre 94.395 fin 2013) et 82.082 militaires du rang (contre 84.579), ces derniers pouvant pratiquement contenir dans le Stade de France (81.338 places).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2014 à 5:50 :
Belle pyramide... Tant d'officiers et si peu de sous-officiers !
a écrit le 15/03/2014 à 11:24 :
Je suis effaré par la nullité et( la haine antimilitariste de ceux qui écrivent. On voit bien qu'ils ne connaissent rien des armées et de ceux qui la composent. Ils servent la France au risque de leur vie et ne" sont guère rémunérés pour cela. PAUVRE FRANCE
Réponse de le 17/03/2014 à 5:53 :
Ça dépend des militaires que vous parlez. Ça fait plusieurs années que l es armées se séparent des sous officiers en touchant pratiquement pas aux officiers. Les sous officiers ont notre respect pour ce qu'ils endure depuis plusieurs années.
a écrit le 15/03/2014 à 3:50 :
Euh...qu'en est il des généraux 2s??? Des retraites payés d'actif...des personnes trop âgées pour reprendre un commandement et pour un bon nombre d'entre eux vivant en Polynésie... pas mal d'économies sont a faire... a cote de ça les militaires du rang et sous officiers n'auront pas droit a une pension decente... alors que la pénibilité de leur tache est bien plus importante que celle des officiers...
a écrit le 14/03/2014 à 9:14 :
Pas de quoi pleurer sur les officiers supérieurs qui partent avec une retraite à taux plein qu'ils peuvent cumuler avec 120 jours dans la réserve militaire (si la période est < 30 jours) avec une solde normale totalement éxonérée d'impot. En résumé, payé sur 15 mois pendant 3 ans au moins ! On ne se refuse rien entre officiers supérieurs.
Réponse de le 17/03/2014 à 5:55 :
Une de leur retraite même si elle n'est pas pleine leur octroie toujours plus a la fin du moi pour vivre qu'un travailleur moyen ! Ils sont loin d'être à la rue
a écrit le 13/03/2014 à 23:47 :
le dernières grandes baisses d'effectifs s'étaient soldées par une ... augmentation de la masse salariale, redistribution des gains, et pléthore de généraux restés en place... c'est comme le mille feuille, Mme le branchu nous explique que sa rationalisation va coûter 5 milliards...dans une entreprise, quand on rationalise c'est pour faire des gains, mais dans le monde administratif et politique, ça se traduit par une hausse des dépenses... des archis nuls en gestion, le panier percé de la france qui nous ruine..
Réponse de le 17/03/2014 à 5:56 :
Peut être pas là. Ça va être difficile d'externalisé le travail d'un officier.
a écrit le 13/03/2014 à 19:31 :
Qu'ils enlèvent par la même occasion les quarts de place...
Pour nos bons généraux...
a écrit le 13/03/2014 à 17:44 :
Ce qu'un militaire pense de ce slogan idiot:
http://secretdefiance.com/partir-nest-pas-trahir/
a écrit le 13/03/2014 à 13:54 :
A titre d'info, il y a quelques années dans la Marine il y a eu une suppression de 11 000 postes d'officiers mariniers et d'équipage dans le même temps 1 100 postes d'officiers ont été créé...... A part çà tout vas bien, de moins en moins de bateaux mais toujours autant de missions ....
a écrit le 13/03/2014 à 3:48 :
..si ils ont le courage d'en faire autant avec les autres ministeres et de flanquer dehors les armees "d'inspecteurs d'accademie" de l'EN, les hauts diplomates sans affectation, et autres tres tres hauts fonctionnaires en surnombre et au service rendu discutable..
a écrit le 12/03/2014 à 20:47 :
Je sais que notre Armée est là pour défendre , au péril de sa vie notre déficit et nos pois-chiches , mais , à quoi sert-elle à part cela ?
Réponse de le 13/03/2014 à 12:28 :
La Russie (soviétique) va nous protéger contre les....
Réponse de le 13/03/2014 à 13:49 :
C'est l'Ukraine qui va nous protéger contre la Russie (soviétique) !
Réponse de le 13/03/2014 à 17:45 :
Tu t'en rendras compte le jour ou tu en auras besoin pour sauver ta peau...
a écrit le 12/03/2014 à 20:33 :
Ce n'est pas suffisant, il y a trop de rond de cuir dans cette armée, on le voit par l'histoire; 1870, 1914-1918 il a fallu combien de soldats dans leurs boucheries, 1940 ils n'ont pas suivi un célèbre homme qui a finit Président de la République. Il est impératif de virer les culs de plomb qui coûtent très cher dans nos impôts!!!!
Réponse de le 15/03/2014 à 12:07 :
Mais de quoi vous parlez?
a écrit le 12/03/2014 à 20:32 :
L'armée est à l'image des administrations françaises en général. 6 fonctionnaires sur 10 sont de catégories A dans la fonction publique d'état. Année après année, les syndicats ont tellement bien négocié face à un état qui leur a tout cédé que le moindre responsable de photocopieuse se retrouve bombardé sur sa fiche de paie "chef du service de gestion des duplicatas administratifs". A-t-on jamais vu un tel taux d'encadrement dans le privé???? Et la fac s'est mis au diapason en proposant des diplômes dévalués dont le seul débouché est la fonction publique en garantissant des niveaux bac+x et qui n'offrent d'ailleurs aucun débouché en dehors de celle-ci.
a écrit le 12/03/2014 à 18:52 :
C' est normal, il y a plus de cadres officers dans les bureaux que de soldats qui vonr sur le terrain prendrent des risques !!!
Réponse de le 12/03/2014 à 19:51 :
C'est une armée Mexicaine ...Il y a plus de colonels que de soldats... !!!
a écrit le 12/03/2014 à 18:48 :
Au nom de l'égalité et de la parité, ils devraient tous être simples bidasses sans uniformes comme dans les défilés LGBT :-) :-)
a écrit le 12/03/2014 à 18:15 :
c'est une armée "mexicaine" avec 600 generaux ! ce n'est pas 2% par an qu'il faudrait supprimer surtout dans les secteurs administratifs et achats où il y a une vraie gabegie ! gardons seulement nos capacités d'intervention sur le terrain , puisque que pour le haut commandement , nous sommes dans l'OTAN
Réponse de le 12/03/2014 à 20:14 :
mais savez combien à indice de salaire égal à un général y a t il :
- au ministere de la culture : 7 fois plus ( proportionnellement)
- à celui de l'éducation nationale 19 fois plus
quel est le taux d'encadrement de la RATP : 2 fois celui de l'armée de terre

alors c'est où le mexique ?
Réponse de le 12/03/2014 à 20:50 :
@ Jeremy
Le Mexique , c'est la Politique...Ils sont payés 30 fois plus...pour faire des conneries.
a écrit le 12/03/2014 à 17:43 :
Ben 82 000 plantons pour nous défendre, pour 60 m d'habitants. Ca fait pas beaucoup ramené à la tete du citoyen. Après, c'est vrai que pour le moment la menace est encore loin. de l'autre coté de la mer med, sinon de l'autre de Kiev :)
a écrit le 12/03/2014 à 16:13 :
Plus facile de décapiter des militaires au garde à vous, que des fonctionnaires sur-syndiqués et qui braillent dans la rue !!!. 5.500.000 fonctionnaires dont 1 million en sureffectif !!! Là, oui, il faut décapiter des compagnies entières, mettre les autres au travail, un mot que certains ignorent, et mieux rémunérer ceux qui ont des résultats personnels, comme dans la vraie vie...
Réponse de le 12/03/2014 à 19:12 :
Budget de la défense environ 30Milliards € contre 800Milliard pour la sécu!!! Mais les économies ont les fait sur la défense cherchez l'erreur.
a écrit le 12/03/2014 à 15:12 :
Très bonne idée !!! et à surtout multiplier dans toutes les administrations (notamment fiscale ,ou bientôt l'encadrement sera bientôt plus important que la base!!! au vu des suppressions d'emplois dans les petites catégorie!!!)
Réponse de le 12/03/2014 à 15:26 :
La grande muette,ELLE ,est servie par un intellect certain,ce qui n'est pas le cas pour les Ronds-de-Cuir,qui ont un travail de complaisance de la part de Marianne,crar,nous n'avons plus d'industrie,de recherche,d'activités à vrai valeur ajoutée,
Alors que faire de ces territoriaux et autres fonctionnaires,sinon payer des impôts pour les faire vivre§§§§§
a écrit le 12/03/2014 à 14:51 :
Génial ! Bravo! comme ces mesures vont s'appliquer à l'agriculture (2 fois plus de fonctionnaires par paysan, qu'il y a 10 ans), à l'éducation nationale (plus d'un million de fonctionnaires dont la moitié glande !), la DDE (1 sur 10 travaille la bas !!), et pourquoi pas dans les mairies département, conseils généraux ??? Par contre si c'est uniquement l'armée, ce serait très très lâche... Une lâcheté du niveau de Pétain en 1940...
Réponse de le 12/03/2014 à 15:27 :
Malheureusement vous oubliez que l'armée elle n'a pas le droit de grève, autant que en periode de paix le citoyen lambda ne comprends pas qu'il faille entretenir une armée. Deux excellents arguments pour que l'armée soit l'élément sacrifiable ( et d'ailleurs sacrifié).

A l'heure ou la russie tout cela n'est guère rassurant je trouve.
a écrit le 12/03/2014 à 14:28 :
Les mêmes exigences et les mêmes restrictions s´appliquent elles également aux autres corps de fonctionnaires ?
Il ne faudrait pas que nos courageux politiques s´exercent uniquement sur la grande muette en oubliant d´affronter d´autres pans de notre administration (ministères, collectivités territoriales etc...)
a écrit le 12/03/2014 à 14:23 :
Il est inquiétant de toujours penser à réduire les effectifs de l'armée en France alors que les russes traversent les frontières vers l'ouest !

Ils ont beaucoup plus d’hommes et d’équipements que nous. Un chiffre de comparaison : Nous avons un porte avion, ils en ont 19 et en construisent de nouveaux.
Réponse de le 12/03/2014 à 15:39 :
Les russes ont un seul porte-avions (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_navires_de_la_flotte_maritime_militaire_de_Russie#Porte-avions)
a écrit le 12/03/2014 à 14:04 :
Si ces économies allaient au Budget d'Equipement des Armées, qui manque MEME de budget pièces détachées, et maintenance. Et qui annule ou retarde des programmes essentiels.
a écrit le 12/03/2014 à 13:07 :
"partir, ce n'est pas trahir"
Effectivement.
Par contre est ce trahir de foutre dehors des gens dès que l'on en a plus besoin d'eux?
a écrit le 12/03/2014 à 12:43 :
359 officiers généraux
11.515 officiers supérieurs
27.951 officiers
92.211 sous-officiers
82.082 militaires du rang

y a un problèmes dans vos chiffres ce n'est absolument pas pyramidal.

c'est toute la structure qui doit être repensée.
La logique des grades est totalement à revoir face à la technicité des postes...

la structure décrite montre des mollets en terre cuite supportant une énorme bedaine bien grasse de sous officiers et officiers avec une tête avec un gros double menton et des poches de cholestérol sous les yeux....
82 000 EVAT ???
Réponse de le 12/03/2014 à 14:08 :
Voir ma remarque ci-dessous. Que penses-tu de la confusion entre récompense financière et promotion de grade ? Le salaire-récompense ne peut se faire que par un changement d’indice et le changement d’indice se fait essentiellement par promotion de grade : voila pourquoi il y a une pyramide patatoïde objet de ta caricature stupide.
a écrit le 12/03/2014 à 10:15 :
Les atermoiements sur la politique de la Défense font que la gestion des ressources humaines est catastrophique dans ce ministère. En passant d’une armée de conscription à une armée professionnelle, on n’a pas supprimé l’avancement automatique des officiers et on se retrouve dans un pyramidage « mexicain ». On continue au travers du recrutement semi direct à « fabriquer » des lieutenant-colonels qu’il faut ensuite remercier à grand frais par des pécules de départ anticipé.
Seul un recrutement direct plus important, mais cadré permettrait de résoudre le problème d’aujourd’hui qui n’était pas le problème d’hier.
a écrit le 12/03/2014 à 9:29 :
Tout un chacun travaille pour le salaire, le militaire offre en plus sa vie.
Pour récompenser le bon travail il est habituel d’augmenter les rémunérations. Or dans l’armée, gendarmerie mise à part, le salaire est lié au grade : pour récompenser le bon soldat survivant, on lui assure une promotion, on le « monte en grade », grade correspondant à l’origine à une fonction. Il y a confusion entre fonction et récompense au risque de déformer la pyramide hiérarchique et de créer, à la risée du profane, une armée « à la mexicaine ». A noter que le bon soldat mort n’est pas encombrent car il est mis aux oubliettes, passé un enterrement médiatisé.
Première remarque : Le gendarme peut rester simple gendarme à vie mais son salaire augmente quand même, pourquoi ce système de récompense n’est pas généralisé ?
Deuxième remarque : Il est normal, lorsque l’on veut faire des économies, de supprimer les plus hauts salaires, donc, dans le cas présent, on va éliminer les promus récompensés donc les meilleurs.
Non seulement les effectifs vont baisser mais aussi la qualité : Quelle sera la dissuasion à la disposition de nos politiques ou autres philosophes guerriers ? Il est vrai que l’on fera toujours la bombe….
Réponse de le 12/03/2014 à 16:16 :
@WRONSKI : je tique sur votre 2eme point qui se termine par"...on va éliminer les promus (...) donc les meilleurs". A mon avis dans l'armée ca ne se passe pas différement que dans le secteur privé : ceux qui sont promus ne sont souvent pas les meilleurs mais ceux qui connaissent les bonnes personnes ou qui se sont trouvé au bon endroit au bon moment. Signé un type qui ne connait personne.
Réponse de le 12/03/2014 à 17:18 :
...ou bien celles qui ont taquiné l'officier supérieur sur le canapé ! Signé une militaire qui ne connait personne
a écrit le 12/03/2014 à 8:45 :
Cette purge est plus aisée dans le ministère de la défense que dans l'administration de l'éducation nationale ou des collectivités locales.
Réponse de le 12/03/2014 à 8:58 :
Ce qui, vous en conviendrez n'est pas une raison pour ne pas l'effectuer là votre purge, voire est une excellente raison pour l'effectuer là. Un euro est un euro, et si c'est plus facile là qu'ailleurs, alors que pour le contribuable c'est la même chose, autant le faire là.
Réponse de le 12/03/2014 à 9:56 :
AI en effet plus facile là qu'au ministére de l'éducation nationale.
C'est pour cela que depuis 30 ans c'est là qu'on coupe en gardant, grace aux efforts de ceux qui reste, une relative continuité d'efficacité.
Alors qu'ailleurs on en rajoute toujours plus pour descendre toujours plus dans les statistiques mondiale et plus de 20% de "ne sait pas lire et écrire"
Réponse de le 12/03/2014 à 11:46 :
La preuve mon orthographe approximatif ci-dessus... mea Culpa
a écrit le 12/03/2014 à 8:13 :
Grâce à hollande ils pourront obtenir un contrat d avenir
Chouette non
a écrit le 12/03/2014 à 7:55 :
Quand on lit ces chiffres on s'aperçoit que nous disposons d'une vraie armée mexicaine...
Réponse de le 12/03/2014 à 8:44 :
exact, on a bien plus de generaux par soldat que les anglais ou les USA
Et en cas de guerre, je doute que ca soit de generaux dont on aura un besoin le plus urgent
Réponse de le 12/03/2014 à 13:38 :
Et en cas de mobilisation, vous les encadrez avec quoi les troupes si vous n'avez plus d'officiers formés et compétents ? des sportifs de haut niveau, des acteurs ou des avocats ?
Réponse de le 12/03/2014 à 20:45 :
En effet, beaucoup de personnes parlent mais beaucoup ignorent le sujet:
- une armée Mexicaine ? Non, il est clair qu'il y a beaucoup d'offciers mais le nouveau pyramidage parait cohérent
- les sous-officiers sont beaucoup mais cela est à cause de l'AA qui reste une armée de spécialise/technicien cependant il reste des militaires.
- @ benoit militaire du rang=EVAT WTF, Il en manque un peu...
De plus je te rappelle que les sous-officiers vont aussi sur le terrain, l'armée ne tient que grâce au sous-officier,c'est la colonne vétébral

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :