Et si le Qatar montait à bord du Rafale en juin

Le Qatar pourrait annoncer son choix en faveur du Rafale lors de la visite officielle à Paris au mois de juin du nouvel émir, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani.
Michel Cabirol

4 mn

Le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, pourrait annoncer lors de sa visite à Paris avant l'été le choix du Rafale
Le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, pourrait annoncer lors de sa visite à Paris avant l'été le choix du Rafale (Crédits : reuters.com)

Et si le Qatar annonçait sa décision de choisir le Rafale en juin lors de la visite à Paris du nouvel émir, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani ? En tout cas, toute la filière industrielle aéronautique militaire française l'espère. Tout comme le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a bâti la loi de programmation militaire sur un contrat export de l'avion de combat fabriqué par Dassault Aviation. "Raisonnablement, nous pouvons croire à une telle annonce avant l'été de la part du Qatar", explique l'un des industriels contactés par "La Tribune". La signature d'une lettre d'intention (LoI) entre le Qatar et Dassault Aviation pourrait être signée à cette occasion. Inch Allah, comme se le répètent en boucle les industriels...

Selon nos informations, les discussions ont toutefois repris depuis le mois de mars après une période où Doha avait semble-t-il, mis en suspens ce dossier. Durant trois mois environ, les Qataris n'ont plus donné signe de vie sur le Rafale. Pour autant, à Paris, durant cette période, les industriels et les étatiques ne semblaient pas trop inquiets de ce silence. "Il faut s'inscrire dans la durée avec Doha, ils ont leur propre tempo", expliquait-on à "La Tribune". Et c'est en mars que les Qataris ont finalement repris langue avec le Team Rafale (Dassault Aviation, Thales et Safran) en posant par salves de nouvelles questions sur l'avion de combat.

72 avions de combat

De douze appareils - des Mirage 2000-5 -, le Qatar voudrait augmenter sa flotte d'avions de combat à 72, dont un premier lot de 36. En tout cas c'est que Doha souhaitait l'été dernier. Un client qui a de toute façon les moyens de s'offrir 72 avions de combat. Dans ce cadre, l'émirat avait envoyé en août dernier un appel d'offres (Request for Proposal) à trois candidats : Dassault Aviation, Lockheed Martin et le consortium Eurofighter. Selon un calendrier informel, le Qatar devait choisir un fournisseur pour un premier lot de 36 appareils d'ici à la fin 2013 et entrer ensuite avec ce constructeur en négociations exclusives. Dassault Aviation tenait la corde pour ce premier lot.

Mais le calendrier a dérapé en raison, notamment, du jeu étrange des Américains. Mi-septembre, Londres, qui propose Eurofighter Typhoon, et Paris, qui soutient le Rafale (Dassault Aviation), avaient rendu leur offre conformément au calendrier fixé par Doha. Mais pas Washington. Du coup, les deux enveloppes contenant les offres du consortium Eurofighter (BAE Systems, EADS et l'italien Finmeccanica) et de Dassault Aviation ont dormi plusieurs mois au fond d'un coffre avant d'être décachetées… une fois la réponse des Américains réceptionnée par les Qataris. Et curieusement, les États-Unis n'ont finalement pas proposé le F-35, selon des sources concordantes.

La LPM prévoit la livraison de 26 Rafale

Le ministre de la Défense a fait un sacré pari en inscrivant la livraison de seulement 26 Rafale dans la LPM (2014-2019). Elle fixe la livraison de 11 Rafale en 2014 puis 2015, quatre en 2016 et puis aucun entre 2017 et 2019. Pour compenser l'absence de livraisons de 11 Rafale par an, Jean-Yves Le Drian a fait le pari de l'export. Aujourd'hui on est entré dans le "money time" pour conclure un contrat à l'exportation. Car il faut en moyenne trois ans pour fabriquer un Rafale à partir de la signature du contrat.

S'il réussit, le ministère pourra économiser la livraison de 11 Rafale, soit autour de 1 milliard par an. A contrario, il s'expose à des pénalités très lourdes de Dassault Aviation, qui lui-même fait vivre 500 fournisseurs dont Thales et Safran, ses principaux partenaires. "Le contrat stipule la livraison annuelle de onze Rafale. "C'est la cadence minimale fixée au regard de la continuité industrielle et de la capacité des fournisseurs de Dassault à produire les équipements nécessaires", avait expliqué en 2012 le délégué général pour l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon. Si un contrat export n'était pas signé, la LPM prévoit une clause de revoyure pour trouver de nouvelles solutions.

Avions ravitailleurs et hélicoptères NH90 pour le Qatar

Fin mars, le Qatar a déjà signé une lettre d'intention pour l'achat de 22 hélicoptères NH90, pour un montant de près de deux milliards d'euros. Il s'agit de douze appareils en version TTH (transport tactique) et de dix NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine). Programme lancé par l'OTAN (via l'agence NAHEMA), le NH90 est produit par NHIndustries, un consortium regroupant Airbus Helicopters, l'Italien AgustaWestland et le néerlandais Fokker Aerostructure. Les Qataris avaient également annoncé leur intention d'acquérir deux avions ravitailleurs MRTT.

L'Italie et l'Espagne peuvent également remercier le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a arraché le dernier jour du salon naval de défense (DIMDEX) cette annonce, qui a même surpris certains industriels. C'est AgustaWestland qui assemble la version navale du NH90 sur son site de Venise, à l'exception de ceux destinés à la France. Et c'est en Espagne que les A330-200 fabriqués à Toulouse (un tiers du prix de l'avion) sont convertis à Getafe (Espagne) en A330 MRTT.

Michel Cabirol

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 13/04/2014 à 8:08
Signaler
Je pense qu'il faudrait changer de commercial chez Dassault. Ça fait 20 ans que des pays veulent en acheter mais changent d'avis pour acheter des avions américains au final... C'est les Américains qui doivent se frotter les mains "Cool les gars, le...

à écrit le 04/04/2014 à 8:46
Signaler
Et le temps passe .. Cet avion a été conçu dans les années 80 et ça se voit, autant je le trouvais fun il y a encore 10 ans, autant je trouve vieillot maintenant.

le 04/04/2014 à 10:49
Signaler
Pas viellot pour tous le monde puisque l'état français puise dans vos poches pour en acheter :-)

le 04/04/2014 à 11:26
Signaler
Il y a dix ans, il était à peine en service!

le 04/04/2014 à 12:44
Signaler
Premièrement l'avion qui à voler en 1986 est aujourd'hui loin , trés loin du dernier standard F3 actuel (mise à jour des moteur snecma, nouveaux radars AESA, MAJ Spectra, numérisation du cokpit, ...) Deuxièmement les F15-F16 et F18 sont plus vieu...

le 04/04/2014 à 13:22
Signaler
Une photo, et hop on juge un avion et ses caracteristiques... fort très fort. Postulez chez Dassault, avec un don pareil, ils vous feront un pont d'or...

le 04/04/2014 à 13:36
Signaler
@sacré Igor. Bien d'accord avec vous! D'ailleurs, sur Suisse où je travaille, les Suisses eux-mêmes qui ont vu évoluer tous les avions de combats du monde lors de démonstrations diesnt bien que celui qui les a le plus marqués en terme de performances...

le 04/04/2014 à 15:12
Signaler
Juste histoire d'être rigoureux, je me permettrais d'ajouter que le F18 n'est pas l'appareil principal de l'US Air Force, mais de l'US Navy. Concernant l'USAF, c'est le duo F16/F15, eux aussi des "vétérans", qui assurent le gros du boulot.

le 04/04/2014 à 15:25
Signaler
Il faut arrêter de prendre vos désirs pour des réalités: 1) Les citoyens suisses ne veulent pas de nouvel avion de combat, pas plus de Grippen que de Rafale! 2) Le Rafale aurait encore moins eu de chance d'obtenir un OUI du peuple suisse que le...

le 06/04/2014 à 12:43
Signaler
@ @carpatrick vous avez raison sur plusieurs points : 1) en tant que citoyens, je pense que les suisses se fichent un peu du modèle d'avions. Comme vous le dites, Rafale ou Gripen, ce n'est pas une variable de la votation. 2) A l'inverse, je ne...

à écrit le 04/04/2014 à 8:45
Signaler
Wait and see...

à écrit le 04/04/2014 à 8:44
Signaler
Oui on va en vendre deux achetés un gratuit on sera encore de notre poche, bien entendu les poches du bon peuple et les commissions pour les politiques et bobos de gauche.

le 05/04/2014 à 20:32
Signaler
Débâcle de fafa,qui n' arrive plus à vendre son soit disant bijoux .honte à vous mrs les gaulois .

à écrit le 03/04/2014 à 20:51
Signaler
meur CABIROL le RAFALE cela fait 10 ans que vous faite le meme baratin est toujours aucune vente svp changer de sujet

à écrit le 03/04/2014 à 19:52
Signaler
Parole...parole....parole.... .Dalida.

à écrit le 03/04/2014 à 18:48
Signaler
Passer de douze appareils à 72 d'avions de combat, cela laisse songeur d'autant que cet arsenal n’était prévu que dans le cadre d'un conflit avec l'Iran et que le risque de conflit avec l'Iran recule sérieusement. Les achats de matériels militaires p...

à écrit le 03/04/2014 à 17:35
Signaler
et si, et si...

à écrit le 03/04/2014 à 17:05
Signaler
Si c'est le cas CANAL+ est mal barré demain face à BEIN Sport pour la L1. L'exception culturelle (navets français qui passent sur C+) qui aurait permis la survie de la chaîne en recours, ne fera pas le poids face à une commande de Rafales.

le 04/04/2014 à 8:42
Signaler
Vous avez raison canal +c'est la chaîne des navets français vivement l'arrivée des nouvelles box pour avoir de bons programmes. Il nous gonfle avec leurs rediffusions, depuis des années ils passent et repassent mon oncle Charlie qui est du niveau du ...

le 10/06/2014 à 15:26
Signaler
mafioso et braquo no comment

à écrit le 03/04/2014 à 16:54
Signaler
la vente du rafale, c'est l'Arlésienne,.. alors si on attendait de vraies annonces plutôt que d'être ridicules une fois de plus..

le 03/04/2014 à 19:45
Signaler
Justement, j'en essaie de leur dire mais...

à écrit le 03/04/2014 à 16:49
Signaler
Ah bon c'est plus l'Inde, maintenant c'est la Qatar !!! d'accord... et demain le Mali ?....

le 03/04/2014 à 20:43
Signaler
Ou peut-être un village d'eskimaux! Les rêves de monsieur Cabirol n'ont pas de limites! Il suffit de voir ses articles: Il nous annonce toutes les semaines la signature d'un nouveau contrat, contrat qui bien sûr n'est au final jamais signé... Mais là...

le 03/04/2014 à 22:44
Signaler
Cher Vincent, appelez-moi on en discutera. Je verrai si vous êtes crédible. Bien à vous Michel Cabirol

le 03/04/2014 à 23:10
Signaler
Il faut suivre Raphaël, les deux prospects les plus chauds pour le Rafale sont depuis des mois l'Inde où Dassault Aviation est en négociations exclusives avec l'Etat indien et le Qatar et non la Qatar. Quant à Vincent, petit rappel, le contrat LEX an...

le 04/04/2014 à 10:47
Signaler
"les BPC en Russie signés"? Monsieur Totoff parlerait-il des 2 bateaux Mistral que le docte ministre des affaires étrangères Fabius menace de ne pas livrer? Les pays du monde entier sont en attente de cette décision annoncée pour octobre pour... e...

le 04/04/2014 à 12:01
Signaler
En tout cas , il y a des infos dans cet article , tout comme dans les precedents . Et la Tribune est quasiment la seule source journalistique à publier des infos de premiere main concernant la compétition au Qatar. Tout ce qui avait été dit concernan...

le 04/04/2014 à 13:54
Signaler
M.Cabirol ,vous devez justifier la fin du mois,je présume!!!!!!! Double salaire aussi de la part du ministère de la defence comme 5.ème colonne?????

le 05/04/2014 à 9:39
Signaler
Vous êtes très proche de la diffamation "Sacarme". Faites gaffe. Michel Cabirol

le 05/04/2014 à 9:42
Signaler
@@ Totoff : ne vous en déplaise le contrat BPC a été signé. Le reste est une autre histoire. Soyez beau joueur mais j'ai idée que ce n'est pas votre cas.

le 06/04/2014 à 14:04
Signaler
@Michel Cabirol sur Sarcasme: +1. Le choix d'un tel pseudo ne vous autorise pas à de tels propos.

à écrit le 03/04/2014 à 16:42
Signaler
Le Rafale est un fiasco économique mais une manne inépuisable pour les journalistes. Pas un mois sans un article, après tout Dassault est aussi un patron de presse mdr.

à écrit le 03/04/2014 à 16:26
Signaler
Depuis 10 ans on compte les oeufs au c.. de la poule. Mais une seule chose est sure,c'est à la fin de foire que l'on compte les bouses...

à écrit le 03/04/2014 à 15:56
Signaler
Pour les USA il n'est pas question que la France vende UN SEUL Rafale; la chose est entendue à Washington et ne discute même pas. Je croirai en cette commande le jour où je verrai ce contrat signé et le premier accompte versé. Quant à faire compren...

le 03/04/2014 à 16:13
Signaler
En même temps, que vous y croyiez ou pas, tout le monde s'en fiche !!!

le 04/04/2014 à 11:47
Signaler
Alors pourquoi vous sentez vous obligé de poster un message sans intérêt ?

à écrit le 03/04/2014 à 15:17
Signaler
Tiens, encore un article qui risque de rentrer dans le top 3 des articles les plus commentés sur la tribune... Mais bon, M. Cabirol, vous savez bien que l'histoire du Rafale est faite de rebondissements multiples. En plus, une LOI, ça reste assez lé...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.