Airbus espère livrer l'A350 à Qatar Airways avant Noël

 |   |  355  mots
Airbus compte livrer une quinzaine d'A350 en 2015
Airbus compte livrer une quinzaine d'A350 en 2015 (Crédits : Airbus)
Après le refus mercredi de la compagnie du Golfe de prendre livraison du premier exemplaire du nouveau long-courrier d'Airbus le 13 décembre, l'avionneur a annoncé une livraison de l'appareil le 22 décembre.

L'A350 sera-t-il livré à Qatar Airways en 2014 comme prévu? Airbus l'espère. Après le refus de la compagnie du Golfe de prendre livraison du premier exemplaire du nouveau long-courrier d'Airbus le 13 décembre, comme annoncé initialement, l'avionneur compte livrer l'appareil le 22 décembre précisément.


La livraison avait été décalée en raison «de problèmes très mineurs » nécessitant des tests supplémentaires avait expliqué jeudi le responsable du programme du nouveau long-courrier, Didier Evrard, lors d'une conférence investisseurs à Londres. D'ailleurs, malgré ce léger décalage, les dirigeants d'Airbus n'ont pas modifié leurs prévisions de montée en cadences de la production. Le constructeur table sur une quinzaine de livraisons d'A350 en 2015.

Le scénario de l'arrêt de la prodcution de l'A380

C'est plutôt l'A380 qui a fait parler de lui lors de cette rencontre avec les investisseurs. Mercredi, le directeur financier, Harald Wilhelm a en effet déclaré mercredi qu'Airbus devra décider d'améliorer l'appareil ou de l'arrêter en 2018. Une déclaration qui a fait bondir le directeur général d'Emirates, Tim Clark, le premier client de l'A380 avec 140 exemplaires commandés, lequel avait l'an dernier fait un beau cadeau de Noël à Airbus en commandant 50 appareil supplémentaires. "Je ne suis pas particulièrement content comme vous pouvez l'imaginer", a dit Tim Clark à Reuters.

Airbus construira un jour un A380 plus grand avec des nouveaux moteurs

Tim Clark a souligné que si Airbus décidait au contraire d'améliorer son gros porteur avec de nouveaux réacteurs Rolls Royce, Emirates remplacerait l'intégralité de sa flotte d'A380 commandés à Airbus par la nouvelle version de l'appareil, susceptible de réduire la consommation de carburant de 12 à 15% d'ici à 2020.


Intervenant le jeudi au lendemain des propos de Harald Wilhelm, Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus s'est voulu rassurant sur la suite du programme. Airbus lancera "un jour" une version élargie et remotorisée de l'A380, dont le potentiel reste important, a-t-il déclaré. Selon le directeur commercial de l'avionneur, John Leahy, Airbus mène actuellement quatre campagnes pour vendre l'A380.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2014 à 10:54 :
Hé, c'est déjà le deuxième "avant Noël" qui nous envoie la rédaction ! vous auriez pu aussi faire un papier sous le titre "Alstom espère livrer des rames TGV à l'Argentine avant Noël". Ainsi une "identité éditoriale de Fêtes" serait créée pour les lecteurs chrétiens de La Tribune, dans le meilleur esprit de Noël. Joyeuses Fêtes !
a écrit le 12/12/2014 à 18:43 :
Un grand bravo Didier. Tu savais comment il fallait faire n-est ce pas avec ton passage a Veliyz Encore bravo et un grand merci
a écrit le 12/12/2014 à 17:08 :
Au bilan pour un caprice de diva, l'action a dégringolé de 20% étrange comme résultat..Avec un carnet de commande plein pour plusieurs années de production de l'A350, Qatar est certes un client important mais il n'est pas le seul d'Airbus....
Réponse de le 12/12/2014 à 18:57 :
Ce n'est pas uniquement pour l'A350 mais également pour les annonces liées à la rentabilité. Mais on est d'accord que -20% c'est beaucoup pour une entreprise comme Airbus. Et encore plus lorsqu'on entend les déclarations de Tim Clark.
Réponse de le 12/12/2014 à 20:52 :
savez vous que les Quatariis sont des clients extremement perfectionnistes ils ne laissent rien passer mais rien meme une moquette mal taillee ou un clavier mal astique c est pour vous dire mais l equipe Service aux clients sont sur le pont pour les satisfaire de toutes leurs exigeances meme au de la Le mot d ordre c est la -satisfaction du client
Réponse de le 13/12/2014 à 7:15 :
Un client n'est pas perfectionniste il est "exigent", c'est celui qui fabrique le produit qui est, ou doit être perfectionniste afin de satisfaire le client "exigent".
Réponse de le 13/12/2014 à 9:18 :
de plus, Le quatar est actionnaire d'airbus... Ceci explique cela
Réponse de le 13/12/2014 à 10:55 :
On vous paie bien chez Airbus ?
Réponse de le 13/12/2014 à 20:33 :
Je me demande où que le Qatar n'est pas actionnaire en France...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :