L'armée de Terre ne recevra pas tous ses véhicules blindés Griffon et Jaguar en 2020

 |   |  600  mots
Le retard pris en 2020 dans la livraison des véhicules Griffon, Jaguar et Serval à l'armée de terre sera rattrapé au plus tard fin 2021, a confirmé le 29 avril le Délégué général pour l'armement Joël Barre.
"Le retard pris en 2020 dans la livraison des véhicules Griffon, Jaguar et Serval à l'armée de terre sera rattrapé au plus tard fin 2021", a confirmé le 29 avril le Délégué général pour l'armement Joël Barre. (Crédits : Ministère des Armées)
Les industriels (Nexter, Arquus et Thales) ne pourront pas livrer en 2020 à l''armée de Terre les 128 Griffon et 4 Jaguar prévus en raison de la crise du Covid-19. Mais le chef d'état-major de l'armée de terre, le général Thierry Burkhard, a affirmé que les "objectifs de livraisons restent les mêmes à ce stade".

Le patron de Nexter et président du GICAT Stéphane Mayer avait prévenu le 23 avril à l'Assemblée nationale qu'il y avait de fortes chances que le Groupement momentané d'entreprises EBMR (Engins blindés multirôles), composé de Nexter, Arquus et Thales, n'était pas sûr de pouvoir tenir les livraisons des véhicules blindés du programme Scorpion prévues pour 2020. Soit 128 Griffon et 4 Jaguar. Le 14 mai, le président du CIDEF a été un peu plus précis. "Du fait de cette crise, on estime à trois, quatre mois de perturbations, ce qui rend difficile l'atteinte des objectifs. L'idée est de se rapprocher le plus possible de l'objectif fixé et de recoller en 2021" pour la loi de programmation militaire (LPM), a-t-il affirmé le 14 mai devant les sénateurs.

"Le retard pris en 2020 dans la livraison des véhicules Griffon, Jaguar et Serval à l'armée de terre sera rattrapé au plus tard fin 2021", a confirmé le 29 avril le Délégué général pour l'armement Joël Barre.

Toutefois, le chef d'état-major de l'armée de terre, le général Thierry Burkhard, ne veut pas en entendre parler. "Comme tout le monde, en dépit de la crise, leurs objectifs de livraisons restent les mêmes, à ce stade. Je resterai un client exigeant dans ce domaine", a-t-il expliqué aux députés droit dans ses rangers le 6 mai dernier. "Pour la production, le rééchelonnement des programmes se fait dans le dialogue", a toutefois fait observer le PDG de Nexter. Le 3e régiment d'infanterie de marine à Vannes est prioritaire dans la dotation des Griffon tandis que le 13e bataillon de chasseurs alpins et le 1er régiment d'infanterie ont commencé tout juste à en percevoir.

1.872 Griffon et 300 Jaguar au total

En 2019, en dépit des retards constatés en début d'année dernière, les industriels du GME avaient réussi à livrer in extremis avant la fin de l'année le dernier Griffon sur les 92 prévus. Au total, le programme Scorpion prévoit une livraison de 1.872 véhicules Griffon à l'armée de Terre, dont 936 d'ici à 2025, ainsi que les moyens de soutien logistique associés. En 2020, 128 véhicules Griffon doivent être livrés, 716 entre 2021 et 2025, et, enfin 936 après 2025. S'agissant des commandes, le ministère des Armées, qui a déjà commandé 339, a prévu de lancer une nouvelle commande de 271 véhicules blindés en 2020, puis 606 entre 2021 et 2025, et, enfin, 936 après 2025.

Le programme Scorpion prévoit la livraison de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2020 à 13:52 :
Comme toujours le choix de se matériel nous a etait imposer par les industriels et les politique ... Je regrette qu'ils n'y est pas d'appel d'offre véritable , avec un vrais cahier des charges sur les véhicule attendu ...
Çe camion blindée nous aura etait vendu tres chere , pour se que s'est ... D'ailleurs l'armement télé opérer n'a pas la càpacitée de réarmement en munition a l'intérieure du véhicule , une aberration ....
Pour se qui est du Jaguar , l'on nous impose un canon de 40 MM avec des capacite supérieure au canon de 90 MM . (Á voir effectivement ) . Dè meme l'équipement d'un missile antichar très onéreux .... ( comme si nous avons les moyens ) .
a écrit le 22/05/2020 à 9:12 :
Pas grave: officiellement, nous ne sommes pas en guerre; nous ne menons que quelques opérations présidentielles en Afghanistan, en Iraq, en Syrie et dans notre jardin africain; ces véhicules ne servent guère qu'à parader sur les Champs Elysées le 14 Juillet; pour le reste, nous utilisons le dromadaire, la motocyclette et les fameux pickups TOYAUTA. Je n'espère pas une nouvelle guerre, mais serions nous prêts?
Réponse de le 22/05/2020 à 9:55 :
La guerre est surtout économique. Si ces véhicules ont des acheteurs étrangers, c'est eux qu'on doit fournir en priorité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :