L'industrie de la défense garde la confiance des Français

Les Français ont une bonne image de cette filière (64%), selon un sondage Ifop commandé par le Conseil des industries de défense françaises. Ils la considèrent comme un étendard essentiel à la souveraineté du pays. C'est un pied de nez à ce que laissent entendre les ONG sur l'industrie de défense.
Michel Cabirol

9 mn

(Crédits : Johanna Geron)

C'est un sondage Ifop (1) commandé par le CIDEF (Conseil des industries de défense françaises), qui va redonner un peu le sourire aux industriels de l'armement sur le grill des ONG très actives sur le plan médiatique mais aussi de plus en plus impactés par les critères internationaux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). En dehors d'un problème d'image, cette pression génère des conséquences très concrètes et très fâcheuses sur la vie de ces entreprises stratégiques, qui participent pleinement à la souveraineté de la France.

Ainsi, les banques et les assurances, elles aussi sous forte pression des ONG, commencent peu à peu à se détourner du secteur de l'armement, qui est devenu à risques pour leur image et surtout pour leur "business". Aussi, le fait que 63% des Français (contre 37%) exigent des banques qu'elles soutiennent l'industrie de défense française est de nature à les rassurer, selon ce sondage que La Tribune s'est procuré. Et ce en dépit de leurs possibles réserves éthiques...

Un budget des Armées insuffisant

D'une manière générale, 64% des Français ont une bonne image de l'industrie de l'armement (contre 23% une mauvaise image). Soit les deux tiers des Français. Ils ont également une bonne image de l'industrie aéronautique (79%), ce qui est le plus haut niveau enregistré parmi l'ensemble des filières industrielles citées dans le sondage. Là aussi un pied de nez aux écologistes les plus radicaux qui veulent rayer de la carte industrielle l'aéronautique en France.

Cerise sur le gâteau, le budget de la Défense en France, qui représente 1,9% du PIB, est pour 47% des sondés insuffisant (contre 34% suffisant). Contrairement à ce que laissent entendre les ONG, les Français restent également favorables à l'exportation de matériel d'armements (67% favorables, contre 33%), à la condition de mettre en place plus de contrôle et plus de transparence.

Souveraineté, un concept essentiel pour les Français

Alors que la campagne pour l'élection présidentielle va monter en puissance à partir de septembre prochain, les termes souveraineté et autonomie dans la défense résonnent de façon très positive aux oreilles des Français. Ainsi, l'industrie française de défense est indispensable pour assurer l'indépendance et la souveraineté de la France, selon 75% des sondés. L'importance de la souveraineté de la France en matière d'industrie de défense est jugée essentielle ou importante pour 80% des Français (contre 7%). Tout comme l'importance de la capacité de la France à se fournir de façon autonome en matière d'équipements de défense (80% des sondés).

Cette adhésion massive aux concepts de souveraineté ou d'autonomie, qui est propre à la France contrairement à la plupart des Européens, n'empêche pas, paradoxalement, les Français de plébisciter les coopérations européennes. Ainsi, 70% d'entre eux souhaitent une coopération européenne renforcée dans le domaine des industries de défense.

Le Rafale, une marque connue

Malgré une forte association à l'industrie aéronautique et à l'industrie navale, l'industrie de défense française n'atteint pas leur niveau en matière d'innovation (57% contre 71% et 61% respectivement). Ce qui est assez surprenant et surtout décevant pour une filière jugée en général innovante. C'est pourtant paradoxalement la performance, qui est évoquée spontanément en premier par 16% des Français sur ce que leur évoque l'industrie de défense française. Parmi les systèmes d'arme et les entreprises cités spontanément par les Français, le Rafale (5%), qui a obtenu trois succès à l'exportation en 2021, et son constructeur Dassault (2%) arrivent en premier.

En outre, les trois quarts des Français reconnaissent à l'industrie de défense française une fonction régalienne : 72% considèrent qu'elle fournit aux forces armées les moyens d'assurer leurs missions ; 70% lui reconnaissent également un rôle dans le rayonnement de la France à l'international. Les deux tiers des sondés s'accordent également sur son impact économique et technologique positif : elle concentre beaucoup de R&D (69%) et elle a un impact économique positif (63%). En revanche, l'industrie de l'armement devra assurer un dialogue plus important avec les Français. C'est également un axe de travail pour les prochains candidats à la présidentielle. Car 67% des sondés estiment que les questions de défense ne sont pas assez évoquées dans le débat public.

                                        -----------------------------------------------

(1) L'enquête a été menée auprès d'un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Michel Cabirol

9 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 11/06/2021 à 14:47
Signaler
en 1981 au salon du Bourget quand Mitterrand a fait désarmer les avions (avec les dégâts immenses que ça a provoqué [80Mfrs d'annulations de commandes] sans compter la perte de confiance de tous nos alliés ) c'était l'inverse à peine 30% d'opinions ...

à écrit le 11/06/2021 à 8:47
Signaler
"L'industrie bla, bla bla, conserve la confiance des francais" ! La bonne blague. Pays gangrene par la corruption depuis la main-mise de la micronies sur tous les leviers legislatif, judiciaire, la justice, une drole de fin pour le pays des droits de...

à écrit le 11/06/2021 à 8:17
Signaler
Les groupes d extrême gauche européen étaient financées par la Russie et ses satellites( bande à brader, Carlos etc..) qui financent les les ong actuelles ? Elles seraient bien inspirées de se manifester sur le sort des tibétains des ouïgours ( camps...

le 12/06/2021 à 19:08
Signaler
Les ong, les socialistes et le pcf sont à l'origine-depuis environ 50 ans- de la fermeture de centaines d'entreprises et de centaines de milliers de licenciés.Cela n'est pas leur probléme car leur but est prendre le pouvoir...et de se servir.

à écrit le 11/06/2021 à 7:07
Signaler
Qui finance les ONG qui veulent démolir la défense? Là plupart des ONG ne représente que des gochaux financés par des milliardaires. C’est leur danseuse. Je me méfie énormément de ces groupes de pression hors du champs politique.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.