La Russie vole plus de 400 Airbus et Boeing : un casse à 10 milliards de dollars !

L'espoir des loueurs occidentaux de voir revenir leurs avions basés en Russie fond comme neige au soleil. A trois jours de la date posée par les autorités européennes pour reprendre possession de ces appareils, moins de 100 d'entre eux ont été récupérés sur plus de 500 en service dans les compagnies russes. Vladimir Poutine est donc en passe de réussir le casse du siècle dans l'aviation en confisquant plus de 400 avions, soit près de 10 milliards d'actifs. Mais sans soutien opérationnel des industriels occidentaux et sans possibilité d'acheter des pièces détachées, ce casse pourrait se transformer très vite en cauchemar pour la Russie.

6 mn

Aeroflot devrait être plus protégée que ses consœurs.
Aeroflot devrait être plus protégée que ses consœurs. (Crédits : Maxim Shemetov)

L'horloge tourne, mais les avions ne reviennent pas. A la demande des autorités européennes, les loueurs occidentaux ont jusqu'au 28 mars pour reprendre possession de leurs avions loués en Russie. Et le compte n'y est pas pour l'instant. Sur plus de 500 appareils placés par des sociétés de leasing étrangères auprès des compagnies russes, environ 80 ont, selon nos informations, réussi à être récupérés. S'il reste encore trois jours, il est peu probable que le total dépasse la centaine d'avions. Un coup dur à court terme pour les loueurs, mais aussi à moyen terme pour les compagnies russes.

Dix milliards de dollars dans la balance

Lors d'un échange organisé par Eurocontrol le 25 mars, Henrik Hololei, directeur général de la direction Mobilité et transports de la Commission européenne, n'a pas hésité à déclarer que ces appareils "ont désormais été volés à leurs propriétaires légitimes". Le fonctionnaire bruxellois réagit ainsi à la loi validée il y a deux semaines par Vladimir Poutine autorisant les compagnies russes à faire réimmatriculer en Russie les avions loués auprès de sociétés étrangères, et à obtenir des certificats de navigabilité russes pour continuer à les exploiter sur les lignes intérieures.

Cette décision a pour objectif de contourner la suspension des certificats de navigabilité par différentes autorités de l'aviation civile à travers le monde, mais aussi "de permettre aux compagnies aériennes russes de conserver la flotte d'avions étrangers et de les exploiter sur des liaisons intérieures", comme indiqué sur le site de la Douma d'État (l'Assemblée législative russe).

Le décompte exact est difficile à tenir, mais les proportions sont là. Au total, cette flotte louée en Russie par des compagnies étrangères est évaluée autour de 550 appareils et représente environ 12 milliards dollars d'actifs selon un expert du secteur. En s'accaparant au moins les quatre cinquièmes de cette flotte, le Kremlin met donc la main sur l'équivalent de près de dix milliards de dollars.

Lire aussi 5 mnUkraine : les loueurs d'avions et les compagnies aériennes russes pris sous le feu croisé des sanctions et contre-sanctions

Une récupération difficile

Henrik Hololei a précisé que les autorités européennes avaient suivi avec attention tous les déplacements de ces appareils dans des pays tiers, afin de les immobiliser sur place en collaboration avec les autorités locales et de les récupérer avec succès.

La situation s'est avérée bien plus complexe pour les avions qui n'ont pas quitté le territoire russe. A priori, certains loueurs ont tenté de récupérer leurs avions sur place. Outre les difficultés pour se rendre en Russie, leurs équipes ont aussi été bloquées par l'obligation de faire valider les plans de vol par les autorités russes pour sortir du territoire.

La capacité des loueurs à reprendre possession de leurs appareils a aussi été suspendue à la coopération des compagnies russes. Mis à part Aeroflot, compagnie d'État soutenue par le pouvoir, les petits opérateurs privés sont dans une situation bien plus délicate. Ils peuvent difficilement s'opposer au Kremlin, qui n'avait pas hésité à sacrifier la première compagnie privée du pays Transaero au profit d'Aeroflot en 2015. Mais de l'autre ils savent que de confisquer les appareils des loueurs étrangers risque de les priver de toute possibilité de reconstituer leur flotte si le conflit s'apaise. D'autant que des connaisseurs du secteur voient mal comment les appareils confisqués pourraient voler plus de six mois sans aucun soutien occidental.

Il est enfin possible qu'il y ait une différence de traitement selon l'actionnariat du loueur. Si les sociétés occidentales n'ont bénéficié d'aucune largesse de la part des autorités russes, le traitement réservé à leurs consœurs chinoises reste une interrogation. Celles-ci sont en effet concernées par l'obligation de récupérer leurs avions édictée par les autorités européennes, car leurs activités internationales passent très largement par des structures irlandaises.

Lire aussi 5 mnAvec l'arrêt des locations d'avions, la Russie menacée de perdre la moitié de sa flotte

Un choc limité au niveau mondial

Le choc est tout de même à tempérer pour les loueurs. 550 avions et 12 milliards de dollars d'actifs, cela correspond à environ 4 % de la flotte mondiale des loueurs et 3,5 % de leur portefeuille.

Quelques petits loueurs sont très exposés, comme AviaAM Financial Leasing China dont 93 % de la flotte est placée en Russie selon le cabinet d'analyse britannique IBA. Coentreprise entre les sociétés lituanienne AviaAM Leasing et chinoise Henan civil aviation investment company (HNCA), le suivi de sa flotte pourrait donner des indices sur une possible différence de traitement de la part des autorités russes. Vient ensuite Skyco international financial leasing, autre loueur chinois, exposé à hauteur de 40 % selon IBA.

Pour les grands acteurs, même les plus exposés, ce pourcentage ne dépasse pas les 10 %. Malgré 140 avions opérant au sein de compagnies russes, le géant irlandais AerCap n'est ainsi exposé qu'à hauteur de 7 % de sa flotte en nombre d'appareils, ou de 5 % de ses actifs, évalués à 75 milliards de dollars fin 2021. Son compatriote SMBC aviation capital est lui aussi exposé à hauteur de 7 %, mais avec une quarantaine d'avions seulement, tandis que le loueur chinois CMB financial leasing est à 10 %, pour moins de 20 appareils.

Lire aussi 4 mnUkraine : les sanctions occidentales cherchent à clouer au sol l'aviation commerciale russe

Les loueurs vont s'en sortir

Comme l'explique un expert, même si les loueurs perdaient la totalité de leur flotte placée en Russie, cela ne devrait pas entraîner la défaillance d'aucun acteur majeur. Le choc sera loin d'être indolore selon les acteurs, mais il ne devrait pas dégrader outre mesure leur notation financière ou alors brièvement. Les loueurs devraient donc conserver leur capacité à emprunter, vitale pour poursuivre leur activité.

Les plus exposés comme AerCap ou SMBC aviation capital suscitent quelques inquiétudes, mais la taille du premier devrait largement limiter l'impact sur l'activité globale, tandis que le second bénéficie du soutien de son imposante maison-mère, le groupe bancaire japonais Sumitomo Mitsui banking corporation (SMBC).

La centaine d'appareils récupérés ne va pas non plus inonder le marché et créer une dépréciation. Paradoxalement, les loueurs pourraient même bénéficier d'un effet d'aubaine. Déjà forte avec la reprise de certains marchés domestiques ou régionaux, la demande pour des avions moyen-courriers de nouvelle génération de type Airbus A320 NEO et Boeing 737 MAX (moins consommateurs de kérosène, donc moins polluants et plus économiques) pourrait se tendre encore davantage avec la hausse des prix du pétrole et surtout son extrême volatilité.

Or, le carnet de commandes actuel des deux avionneurs, bien remplis, oblige à des délais de livraisons de plusieurs années, surtout chez Airbus. Et les seuls à disposer de créneaux de livraison proches sont les loueurs. Ce qui augure encore de belles affaires pour eux.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 60
à écrit le 01/04/2022 à 9:53
Signaler
Titre très tendancieux. Il faudrait rappeler que ce sont nos chers dirigeants qui ont commencé à voler les Russes ! Ceci n'est que la réponse du berger à la bergère. De quel droit gèle-t-on les avoirs y compris ceux de l'état russe ? Le message ci-de...

à écrit le 27/03/2022 à 23:41
Signaler
Phil Seymour, président de l'Association des sociétés européennes de leasing : 1. Retour de 520 avions ! Comment cela doit-il être fait ? Les Russes ont dit que si vous refusez de nous les louer, récupérez-les vous-même ! Comment pouvons-nous ...

à écrit le 27/03/2022 à 18:25
Signaler
Arrêtez de rêver : les USA sont en train de précipiter l'EUROPE vers une crise sans fin dont le seul but est de nous rendre autonome à eux au niveau financier, technologique et de briser à jamais notre espoir de figure emblématique au niveau mondial.

le 01/04/2022 à 11:06
Signaler
Geronimo +1000

le 20/04/2022 à 21:49
Signaler
vous avez raison, les ricains font tout sur la planète pour que nous leur servions d'esclaves. je chie sur leur drapeau

à écrit le 27/03/2022 à 10:41
Signaler
Gardons les oeuvres de la collection Morozov en échange.

à écrit le 26/03/2022 à 19:44
Signaler
MDR Donc quand l'Europe s'accapare les bien immobiliers ( Yatch , maisons, villas, Club de Football...) et des réserves des banques Russes on parle de sanctions économiques. Mais quand des avions de Boeing restent sur des aéroports en Russie apr...

le 27/03/2022 à 10:22
Signaler
Exactement c'est l'hypocrisie des européens.

le 27/03/2022 à 13:22
Signaler
Sans oublier la confiscation par Biden des avoirs la banque centrale afghane pour financer 13 cercueils de luxe aux soldats qui sont tombés lors du retrait américain...

le 27/03/2022 à 16:50
Signaler
Vous venez de dire ce que je voulais faire remarquer.

le 03/04/2022 à 10:25
Signaler
Il n'y a rien de comparable entre geler des biens (dans le but de les rendre plus tard, c'est le principe de geler au lieu de voler) et de promulguer une loi qui autorise le vol des biens.

à écrit le 26/03/2022 à 18:59
Signaler
C pas 1 rigolo Poutine...

à écrit le 26/03/2022 à 16:59
Signaler
Quand c'est la Russie qui vonfisque, on parle du vol mais Quand les occidentaux confisquent, on parle des sanctions

à écrit le 26/03/2022 à 16:58
Signaler
Quand c'est la Russie qui vonfisque, on parle du vol mais Quand les occidentaux confisquent, on parle des sanctions

le 27/03/2022 à 3:34
Signaler
On parle plutôt d'un casse russe car ces 400 avions sans entretien vont servir comme une casse auto de magasin pour pièces détachées pour les 30 prochaines années soviétiques au calendrier "lunaire"...

à écrit le 26/03/2022 à 15:55
Signaler
Bof, 10 Md, rien comparé à ce que l'Occident et alliés bloquent. Et sans pièces détachées. De plus les compagnies aériennes russes qui avaient stoppé tous leurs internationaux, vont tenter de mettre en place quelques lignes très rétrécies. Notamm...

le 27/03/2022 à 16:52
Signaler
Les Russes savent faire les avions, pas besoin des pièces détachées.

le 27/03/2022 à 17:29
Signaler
@Alerame Ah oui, pourtant les russes semblent déçus, que même la Chine, qui craint les sanctions, refuse de leurs livrer des pièces détachées. Expliquez nous donc cela cher expert, svp. Et puis, pour que ces pièces puissent voler hors Russie, il l...

à écrit le 26/03/2022 à 15:25
Signaler
Certains confondent saisie ou gel de biens avec le vol pur et dur commis par les russes. D'autre part, nous ne devons fournir aucune pièce de rechange et résilier les assurances couvrant ces avions etc...

le 29/03/2022 à 18:28
Signaler
Pour justifier vos forfaits il n’y apas limite a votre gymnastique intellectuelle. 200Mds de Libye saisie depuis 2011, 300 milliards de la russie saisie… et c’est pas du vol? Comparé 10 malheureux milliards

à écrit le 26/03/2022 à 13:26
Signaler
Et comment appelle t'on les "sanctions" contre la Russie ?

le 26/03/2022 à 14:43
Signaler
Du racket, donc du vol comme pour les actifs dans les banques.

à écrit le 26/03/2022 à 13:22
Signaler
Quand vous bloquez les biens des ressortissants russes, ça parle de gel des avoirs mais quand les russes font pareil ça parle de vole et casse

le 26/03/2022 à 14:48
Signaler
C'est la différence entre le voleur pour le bien, et celui qui est taxé comme le mal. Tout vol pour le bien des Occidentaux et des USA est bien, mais pas l'inverse. Comme c'est les occidentaux qui décident ce qui est bien, c'est CQFD. Reste à savoir ...

à écrit le 26/03/2022 à 13:04
Signaler
Toujours ce sacré boomerang!!!

à écrit le 26/03/2022 à 13:01
Signaler
Et comment appeler les casses des Occidentaux ? 10 milliards volés à l'Afghanistan, combien au Vénézuela, plus de 300 milliards de $ et d'€ à la Russie ?.. ..

à écrit le 26/03/2022 à 12:52
Signaler
Je ne suis pas dutout russe. Met bon l Europe fait la même chose avec les russes en. CE moment ...

à écrit le 26/03/2022 à 12:07
Signaler
La grosse blague. Le journal La Tribune n'a ressenti aucune gêne pour qualifier de vol et de casse du siècle, la confiscation par la Russie de 400 avions de compagnies aériennes occidentales, alors que la saisie des avoirs et des biens de l'État et...

à écrit le 26/03/2022 à 11:38
Signaler
Sur France Culture, la chef de la CIA-MOSSAD dans les médias européens depuis plus de 50 ans, Mme Grain de riz, dans son émission hebdo du samedi à 11h00, grassement payée par nos impôts, pendant 1 heure tape à bras raccourcis contre la Chine communi...

à écrit le 26/03/2022 à 11:34
Signaler
Quand ce sont les occidentaux qui tiennent quelques choses vous(les médias occidentaux de merde)appelé ça CONFISQUÉS- GELÉE etc mais quand c'est la Russie qui tient quelques choses, vous l'appelé VOL.une chose est sur,pendant que les européen suivent...

à écrit le 26/03/2022 à 10:05
Signaler
Bah je suppose que doit pas y voir beaucoup d'or en Ukraine.

à écrit le 26/03/2022 à 8:48
Signaler
A cause de l'embargo, les compagnies aérienne Russe auront besoin de trouver des pièces détachées pour leur flotte. Spolier les Russes est contraire à l'idéologie libérale de l'Occident. Le libéralisme, c'est la loi du plus fort, et pas sûr que l'Occ...

le 27/03/2022 à 16:54
Signaler
Ils savent les fabriquer.

à écrit le 26/03/2022 à 7:05
Signaler
Bien sûr que ce n'est pas contractuel ni gentil ! Mais se faire saisir ses réserves, ses biens, ses comptes, ce n'est pas très contractuel non plus, ni gentil. Là, c'est l'arroseur arrosé.

le 26/03/2022 à 9:43
Signaler
Bien d'accord avec vous : c'est à l'Ouest qu'on se croit tout permis, puisqu'on s'estime autorisé à donner des leçons de morale au monde entier. Sans parler de la grosse erreur de méthode : si Poutine est vraiment fou, comme on le dit partout à l'O...

le 26/03/2022 à 11:38
Signaler
Ça fera une bonne leçon pour les occidentaux qui ont oublié l histoire des emprunts russes et la fiabilité de la Russie … ces mêmes occidentaux industriels investisseur qui fonctionnent à 2-5 ans la ou la Russie le fait à 20 ans et la chine a 50 a...

à écrit le 26/03/2022 à 5:28
Signaler
Depuis les emprunts russes, on sait que ce pays ne rembourse jamais fallait être naïf pour investir dans ce pays

le 26/03/2022 à 11:17
Signaler
amalgamer les emprunts du tsar effacés et non remboursés par les bolcheviques (pas vraiment Russes) et la retenue d'avions suite aux sanctions de l'occident, c'est prendre les lecteurs de la tribune pour des benets.

à écrit le 26/03/2022 à 2:45
Signaler
Whaouh ! Poutine ne fait appel qu'aux seuls Tchétchènes; il envoie aussi ses troupes à La Tribune... On peut s'interroger; si la Russie avait besoin de capitaux et technologie extérieure, c'est qu'elle avait démontré qu'elle n'était pas capable de m...

le 26/03/2022 à 11:45
Signaler
zelenski aussi a 2 bataillons de tchetchenes avec lui a kiev, notamment le bataillon Cheikh Mansour avec a sa tete le chef tchetchene Muslim Cheberloyevsky. donc vous en pensez quoi ? y a les bons et les mauvais tchetchenes alors ?

à écrit le 25/03/2022 à 22:09
Signaler
Très bien. Mais ces avions vont voler où et pendant combien de temps? Au moindre atterrissage dans un autre pays que la Russie...la Biélorussie, ils seront immédiatement immobilisés. Quant aux pièces détachées, il ne leur restera qu'à vampiriser leu...

le 25/03/2022 à 23:13
Signaler
Faut juste regarder la carte du monde et vous observerez que sur plus de 7 milliards d ' habitants environ 1 seul applique des sanctions envers les russes et la Russie, très bon article sur Strategika .fr ce jour, média non su...

le 26/03/2022 à 9:52
Signaler
@Gedeon Cette donnée ne signifie pas grand chose et ne pèsera pas lourd dans un contexte de quasi monopole de Boeing, d' Airbus et des sociétés de Leasing.

le 26/03/2022 à 9:53
Signaler
@Gedeon Cette donnée ne signifie pas grand chose et ne pèsera pas lourd dans un contexte de quasi monopole de Boeing, d' Airbus et des sociétés de Leasing.

le 26/03/2022 à 14:09
Signaler
confisquer navires et avoir russe est aussi du vol alors faut pas etre etonné de payer en rouble la seule facon de faire remonter le rouble face au dollard nos bisounours ne voit que dans une seule direction leur chantage a sens unique depuis cub...

à écrit le 25/03/2022 à 21:18
Signaler
Donc, si je comprends bien, nous avons le droit de voler les biens des citoyens russes partout dans le monde mais c'est un vol quand les russes font la même chose ? Petit foutage de gueule non ?

le 26/03/2022 à 5:02
Signaler
Bravo ouf ça fait plaisir de vous lire ! Oui c'est exactement ça, nous on peut voler, c'est normal, la moindre des choses, tout ça sans même être en guerre . La cerise c'est que cet annonce est fausse (d'après un article irlandais) , les russes ont...

le 26/03/2022 à 10:58
Signaler
@asimon, @ Stéphan,@gedeon, on aura compris votre orientation du conte «  obscur »… qui a envahi l Ukraine ? Combien de pays on vote les sanctions- meme si la chine l Inde ne l ont pas fait pays pas démocratique dans leurs pratiques au demeurant - qu...

le 26/03/2022 à 11:09
Signaler
Les citoyens russes auxquels vous faites allusion ce sont les mafieux oligarques et caste dirigeante douma garde rapprochée de Poutine et de Poutine lui même…. Donc je ne vais pas pleurer pour des escrocs qui volent leur peuple dont l espérance de v...

le 26/03/2022 à 11:46
Signaler
reponse a gars : c'est sur en Ukraine y a aucun oligarque LOL. a commencer par khomoloisky, oligarque patron de zelensky qui a detroussé les ukrainiens de centaines de millions d'euros avec sa banque qui a fait une fausse faillite en 2018

à écrit le 25/03/2022 à 20:37
Signaler
On va bientôt s'apercevoir qu'une bonne partie des sanctions contre la Russie ne servent à rien.

le 26/03/2022 à 11:16
Signaler
Ah bon parce que vous êtes sur l’ace pour le constater ?… inflation à 15% depuis le conflit , fuîtes ds capitaux et des cerveaux: 200 000 russes hautement spécialisés intellectuel artistes ont quitté la Russie pour la Serbie l Arménie la Géorgie , le...

le 26/03/2022 à 11:18
Signaler
Ah bon parce que vous êtes sur place pour le constater ?… j y ai des amis qui me disent : inflation à 15% depuis le conflit , fuîtes ds capitaux et des cerveaux: 200 000 russes hautement spécialisés intellectuels artistes ont quitté la Russie pour la...

à écrit le 25/03/2022 à 20:21
Signaler
Pas faux, dirait Perceval. Mais qui a voulu mener une guerre économique et financière "totale" et s'en vante ? Qui veut faire de la Russie un "Etat paria" ? Puisque c'est la guerre, on prend des coups, en plus des dommages collatéraux que nos propres...

le 26/03/2022 à 8:21
Signaler
Je suis ravi de lire nombre de commentaires réfléchis, ne radotant pas bêtement la bonne parole subventionnée.

le 26/03/2022 à 11:56
Signaler
Un Fiasco total pour Poutine à moyen terme : devenu paria dans le monde des affaires car pas fiable - l était il?-assassins en puissance dans les opinions publiques, boycott de tout ce qui est russe , ouf le caviar Prunier est produit en France, E...

le 26/03/2022 à 21:16
Signaler
@Britannicus On peut dire n'importe quoi, sauf que la réalité, ce sont quand même les Russes qui ont attaqués un pays souverain.

à écrit le 25/03/2022 à 20:18
Signaler
Le gros dindon européen vient aussi de faire un beau cadeau au dictateur russe en abandonnant tous les investissements réalisés en Russie et qui vont être "nationalisés" par les russes belle opération ! Des milliards et des milliards de dollars part...

le 26/03/2022 à 11:46
Signaler
Pourquoi croyez vous que l Occident a gelé 300 milliards d actifs financiers russes … ils sont pas bête c est une caution sur les investissements occidentaux en Russie et la reconstruction de l Ukraine ….

à écrit le 25/03/2022 à 19:58
Signaler
"ont désormais été volés à leurs propriétaires légitimes" <p> La Russie pourrait bien dire la meme chose concernant un grand nombre de leurs biens. <p>

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.