Les Etats-Unis prêts à vendre 66 F-16 à Taïwan pour 8 milliards de dollars

 |   |  450  mots
Les Etats-Unis sont le principal fournisseur d'armes de Taiwan, que la Chine considère comme une province sécessionniste.
Les Etats-Unis sont le principal fournisseur d'armes de Taiwan, que la Chine considère comme une province sécessionniste. (Crédits : © Murad Sezer / Reuters)
Le département d'Etat de la défense américain a approuvé l'éventuelle vente de 66 F-16 C/D Block 70 de Lockheed Martin et de 75 moteurs F110 de General Electric (GE) à Taïwan. La transaction est estimée à 8 milliards de dollars.

C'est un contrat qui ne va pas du tout améliorer les relations bilatérales entre les Etats-Unis et la Chine. Le département d'Etat de la défense américain a approuvé l'éventuelle vente de 66 F-16 C/D Block 70 de Lockheed Martin et de 75 moteurs F110 de General Electric (GE) à Taïwan. La transaction est estimée à 8 milliards de dollars. L'armée de l'air taïwanaise exploite actuellement le F-16 A/B. Selon le communiqué de presse de l'agence chargée des exportations d'équipements militaires américains (Defence Security Cooperation Agency), cette vente "ne modifiera pas l'équilibre militaire dans la région".

Ce contrat, a expliqué la DSCA, sert "les intérêts nationaux, économiques et de sécurité des États-Unis en soutenant les efforts constants" de Taïwan, qui souhaite moderniser ses forces armées et maintenir une capacité de défense crédible. Les nouveaux F-16 contribueront "à améliorer la sécurité" de Taïwan et "au maintien de la stabilité politique, de l'équilibre militaire et du progrès économique dans la région". Cette vente contribuera également "à renforcer la capacité" des forces armées taïwanaises "à assurer la défense de son espace aérien, la sécurité régionale et son interopérabilité avec les États-Unis". Selon la présidente de Taiwan, Tsai Ing-wen, "avec des capacités de défense renforcées, Taiwan sera certainement mieux en mesure d'assurer la paix et la stabilité dans le détroit et dans la région face à des défis sécuritaires".

Pékin furieux

La Chine a dénoncé mercredi la vente par les Etats-Unis de 66 F-16 à Taïwan et promis de sanctionner les entreprises américaines impliquées dans ce contrat. "La Chine prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger ses intérêts y compris en imposant des sanctions sur les entreprises américaines impliquées dans cette vente d'armes à Taïwan", a indiqué lors d'un point de presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Geng Shuang.

Les Etats-Unis sont le principal fournisseur d'armes de Taiwan, que la Chine considère comme une province sécessionniste. Pékin n'a jamais renoncé à faire usage de la force pour reprendre le contrôle de l'île. Washington envoie régulièrement depuis l'an dernier des destroyers dans le détroit de Taiwan, ce que Pékin considère comme une provocation et une contestation de sa souveraineté territoriale. Début août, Pékin a interdit aux Chinois les voyages individuels à Taïwan "en raison des relations actuelles entre les deux rives". Elle a suspendu la délivrance de visas aux touristes chinois qui voudraient s'y rendre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2019 à 17:56 :
Grace à la géopolitique américaine...tous les dés sont pipés d'avance, donc rien de nouveau à l'horizon !
a écrit le 22/08/2019 à 16:19 :
Voila, on s'étonne plutôt que personne au ministère de la Défense n'ait couru faire une contre proposition de Rafale, puisque jusqu'à maintenant, ce sont eux qui assurent la sécurité de l'île indépendante et que l'on entend décoller chaque matin depuis Taitung.
On adore les manifestants pour la démocratie à Hongkong, mais quand il s'agit de contrarier Pékin, plus personne dans les rangs.
a écrit le 22/08/2019 à 14:56 :
Gonflés les "ricains" de proposer un vieil avion de 18 ans largement dépassé, pour vider leurs stocks.
Réponse de le 22/08/2019 à 18:38 :
N'importe quoi ! ils sont brand new ! avec une peinture, un coating qui réduit la rcs.
En plus le monoréacteur du F35 poussant plus fort que les deux reacteurs réunis du rafale, une nouvelle motorisation du f16 pourrait bien le rendre aussi performant meme en combat tournoyant car il est moins lourd.
a écrit le 22/08/2019 à 11:55 :
Vu ce qui se passe a hong Kong, c est sur que Taiwan n a pas envie de dependre de Pekin. Finalement Xi va etre comme Mao en son temps, un fossoyeur de la chine (grand bon en avant, Revolution culturelle)
a écrit le 21/08/2019 à 17:41 :
Quel avion fantastique ! Conçue dans les années 70, sera toujours pertinent en 2040, à une époque où les technologies évoluent à un rythme jamais vue jusqu'alors c'est remarquable.
Conçue avec l'aide de john boyd, jedi parmi les jedi, inventeur des concepts du diagramme energy/manoeuvrability et de l'ooda loop, le maitre yoda du combat aérien, capable en son temps de se retrouver dans les 6 heures de n'importe quel adversaire en moins de 40 secondes quelquesoit la position favorable ou défavorable de départ.

Avion qui inspirera le rafale, qui possède exactement les même dimensions mais une aile delta, qui freine beaucoup en combat tournoyant, les ailes du F16 sont des mini delta à mi chemin entre le delta et les swept wing façon mig.
a écrit le 21/08/2019 à 13:41 :
Ils vont surtout remplacer les 60 Mirage 2000 achetés en leur temps.
Réponse de le 21/08/2019 à 23:37 :
Les F16V remplaceront la cinquantaine de F-5 encore en service (sur un total de 335 qui furent en service) à bout de souffle avec environ 40 ans de service.
Les Mirage 2000-5 (livrés entre 1997 et 2001) n'ont consommés que la moitié de leur potentiel et reste encore les chasseurs les plus modernes en service dans les forces aériennes de Taiwan.
Le reste de la flotte de F16 en service (soit 143 appareils) sera aussi modernisé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :