New Space : comment Prométhée veut devenir l'un des futurs Titans de l'observation de la Terre

 |  | 901 mots
Lecture 5 min.
L'objectif de Prométhée est de déployer à terme 80 nanosatellites optique d'observation de la Terre avec une précision submétrique, basés sur des technologies d'Hemeria, pour une revisite inférieure à 30 minutes.
L'objectif de Prométhée est de déployer à terme 80 nanosatellites optique d'observation de la Terre avec une précision submétrique, basés sur des technologies d'Hemeria, pour une revisite inférieure à 30 minutes. (Crédits : Reuters)
Une nouvelle start-up déboule sur le marché de l'observation de la Terre. Prométhée a bouclé sa première levée de fonds de 2,2 millions d'euros. Trois groupes (Hemeria, Groupe ADF et COMAT) ainsi que des investisseurs privés, ont participé à cette opération.

Tout le bien que l'on peut souhaiter à Prométhée, c'est de devenir l'un des Titans du marché de l'observation de la Terre. Créée en janvier dernier, la toute dernière start-up française du New Space, Prométhée a bouclé sa première levée de fonds de 2,2 millions d'euros. Trois groupes bien connu du secteur spatial et aéronautique (Hemeria, Groupe ADF et COMAT) ainsi que des investisseurs privés individuels, soutiennent le projet en participant à cette opération. Avec cette rentrée de cash, Prométhée va mettre au point sa plate-forme digitale de valorisation de données spatiales et mettre en orbite. La start-up va également lancer le développement d'une offre innovante de services souverains en matière d'observation de la Terre environnementale et stratégique à partir de l'agrégation de données issues de plusieurs sources (imageries optiques et radar, Internet des objets, capteurs terrains).

"Prométhée est un précurseur dans le segment du "Space Data asa Service" (SDaaS) en permettant à des utilisateurs sans aucune expertise en télédétection ou machine learning,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :