Observation de la Terre : Prométhée offre une souveraineté inédite au Nigeria

Prométhée se lance dans la bataille commerciale de l'observation de la Terre. La start-up a officialisé une première lettre d'intention signée par le Nigeria.
Michel Cabirol

2 mn

(Crédits : Pixabay)

Premier succès commercial au Nigeria pour la start-up du NewSpace Prométhée créée en 2020. Un succès qui devrait en appeler certainement  d'autres. L'Agence nationale de recherche et de développement spatial nigériane (NASRDA) et Prométhée ont signé la semaine dernière une lettre d'intention portant sur la vente d'une constellation de nanosatellites d'observation de la terre. Cette constellation développée et conçue par la start-up permettra à Abuja de protéger sa population mais aussi de gérer ses besoins en matière d'agriculture, de lutte contre la désertification et la déforestation, de sécurité alimentaire, de développement de "smart city", de gestion de l'eau, de catastrophes naturelles, de sécurité en général.

"Au travers ce partenariat, le Nigeria aura toutes les cartes en main pour se positionner en leader africain du NewSpace", a estimé le président de Prométhée, Olivier Piepsz.

Que propose Prométhée, qui aurait déjà une quinzaine de lettres d'intention ? Si dans la mythologie grecque, Prométhée a transmis le feu aux humains, cette start-up du NewSpace sans complexe offre quant à elle la possibilité à tous les pays intéressés dont le Nigeria, d'observer la Terre de l'espace grâce à une constellation d'une vingtaine de nanosatellites pesant moins de 40 kg. Chaque client décroché par Prométhée possèdera en propre sa constellation et disposera d'une base de données régionalisée et d'un centre de contrôle pour gérer la constellation. Mais Prométhée propose un concept très original en mutualisant toutes les constellations afin de faire bénéficier chaque pays d'un taux de revisite accru (1 heure pour 80 satellites).

Un "Apple store" de l'observation de la Terre

Prométhée propose notamment aux pays d'Afrique et d'Amérique du Sud une offre clé en main, qui leur permettra d'acquérir une souveraineté en matière d'observation spatiale avec la mise en place d'une constellation de nanosatellite, d'un centre de contrôle et centre de mission, et enfin d'une plateforme digitale. Elle souhaite également développer des services pour le grand public en créant un "Apple Store" de l'observation de la Terre, directement accessible sur les smartphones (conditions d'enneigement, taux de pollution, tourisme...).

La start-up estime le marché mondial de l'observation de la Terre à 80 milliards de dollars par an avec une croissance annuelle moyenne de l'ordre de 8%. Fin 2023, Prométhée vise le lancement d'une constellation de quatre satellites dont le coût est estimé à 25 millions d'euros, dont 12 millions financés par le public. En 2027, elle vise un chiffre d'affaires de plus de 300 millions d'euros et 80 satellites en orbite.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.