Patriot : la Suède face à une facture hors de prix

 |   |  351  mots
La Suède réfléchit comment réduire la facture du Patriot
La Suède réfléchit comment réduire la facture du Patriot (Crédits : Raytheon)
L'achat de quatre systèmes Patriot (batteries et radars) et de 300 missiles, dont 200 PAC-3, s'élève au total à 2,5 milliards d'euros. Soit bien au-delà du budget initial consacré à cette acquisition (1 milliard d'euros).

La Suède va payer très cher le système américain de défense aérienne Patriot, choisi par le ministre de la Défense suédois, Peter Hultqvist. Beaucoup plus cher qu'elle ne l'avait imaginée au départ. Selon la presse suédoise, Stockholm a découvert que l'achat de quatre systèmes Patriot (batteries et radars) et de 300 missiles, dont 200 PAC-3, pourrait s'élever au total à 2,5 milliards d'euros (25 milliards de couronnes suédoises). Le montant de la facture pour les missiles s'élève à 1,5 milliard.

Initialement, le ministère de la Défense suédois n'a pourtant alloué qu'une somme de 1 milliard d'euros (10 milliards de couronnes suédoises) à cette acquisition. Le choix de Peter Hultqvist, qui est allé contre les recommandations de son administration, fait aujourd'hui exploser la facture pour les contribuables suédois...

Comment réduire la facture

La Suède réfléchit donc pour sa savoir comment elle va réduire la facture. En baissant le nombre de missiles achetés à 150, ce qui ferait baisser l'addition finale entre 1,73 et 1,83 milliard d'euros. Ou encore en réduisant le nombre de batteries de quatre à trois. Mais ce choix signifierait que seulement trois zones sur quatre pourraient être protégées contre d'éventuelles attaques de missiles russes. Reste enfin le système de défense franco-italien SAMP/T, fabriqué par MBDA et Thales, qui a perdu la compétition... mais qui est bien moins cher que le Patriot (866 millions d'euros pour quatre systèmes équipés de missiles Aster 30).

D'ailleurs, selon des sources concordantes, l'administration suédoise du matériel de défense (FMV) a demandé à la France dans un courrier adressé en fin d'année à la direction générale de l'armement (DGA) et à Eurosam, le consortium réunissant MBDA et Thales, de garder bien au chaud son offre au cas où les négociations avec les Etats-Unis échoueraient. Ce qui fait débat dans le camp français. D'autant que la proposition française intégrait deux systèmes SAMP/T d'occasion appartenant à l'armée de l'air, qui les a mis sous cocon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2018 à 14:57 :
Les deux pays voisins et de fait alliés de la Suède; la Finlande et la Norvège, ont aussi été furieuses du choix surprise de la Suède. Dans une approche initiale, ont avait pensé à un système commun aux trois pays, sous la houlette du Norvégien Konsberg Vappenfabriek et de Patriot Oy, ou au système Franco-Italien MBDA, mais avec des fabrications en Scandinavie. Les budgets pour ces solutions étaient bien en dessous du coût des Patriot.
a écrit le 28/01/2018 à 9:32 :
La Russie n'a pas la moindre intention d'agresser la Suède. Mais s'il s'agit de percevoir des pots-de-vin d'une entreprise US, ou de rendre hommage à la puissance militaire dominante, cela justifie n'importe quelle dépense.
Réponse de le 11/10/2019 à 15:17 :
Bon petit soldat de Sputnik et de Russia Today !
a écrit le 27/01/2018 à 20:10 :
Qu'ils investissent dans l'industrie européenne de l'armement (notamment en France) pour développer des systèmes en commun, qu'ils ne soient plus des vassaux exploités dans l'OTAN et ils auront mieux pour moins cher, sans qui plus est la "tutelle"de l'approvisionnement, la formation et la maintenance. Le jour où nous serons "libérés" de la collaboration atlantiste, notre industrie se portera mieux et l'Europe aura une chance d'exister réellement.
a écrit le 27/01/2018 à 10:07 :
Nous savons maintenant que la Suède a aussi des "histoires Belges"...
a écrit le 26/01/2018 à 20:57 :
En cas de guerre symétrique, un système de défense est très vite dépassé, il faut évoluer en permanence car l'ennemi trouve vite la faille sur le terrain, s'il ne l'a pas déjà trouvé avant d'y mettre les pieds.
Je ne pense pas qu'acheter du matériel américain défensif bien connu des russes soit un bon investissement.
a écrit le 26/01/2018 à 20:26 :
" ... Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.…"
a écrit le 26/01/2018 à 14:24 :
Enfin, certe il y a des tentions de guerre, mais nous ne somme pas encore à l'aube d'une guerre nucleaire....
L'achats du systeme Americain est un choix et le prix est très important....
Maintenant, ils pouvez acheter Europenne.... Surtouts ils est claires que én cas de conflit généralisé, ils n'est pas sûr que les USA risqueraient une mégapole américaine contre une métropole européenne....donc chaqu un voix les chose comme ils le veux...personnellement, je crois que nous ne serons jamais aussi bien défendu que par nous meme...
Réponse de le 26/01/2018 à 17:33 :
C'est quoi ce charabia ?
a écrit le 26/01/2018 à 12:53 :
Plutôt que d' acheter des missiles , le bon sens serait d' investir dans des calculettes qui fonctionnent....Maintenant qu' elle est la nature du débat à la DGA ? Et combien de temps allons nous jouer le rôle de serpillère ?
a écrit le 26/01/2018 à 12:44 :
Le système Patriot n’a jamais véritablement fait ses preuves en plus, mais quand on aime on ne compte pas.
Réponse de le 26/01/2018 à 17:35 :
C'est une histoire de pots de vins , peut être ?
a écrit le 26/01/2018 à 12:17 :
C'est beau un pays européen qui achète du matos américain alors qui pouvait prendre un système Franco-Italien.
Réponse de le 26/01/2018 à 15:33 :
Bien fait !
Préjudice bien ordonné commence par soi-mème (proverbe français rectifié suédois ! )
Réponse de le 26/01/2018 à 20:22 :
@ Ceheffe ;

Il est ici question du contribuable Suédois ....Salam alikoum
a écrit le 26/01/2018 à 12:05 :
Ca leur va bien , ils n'avaient qu'a acheter des S400 Russes , moins cher et plus efficaces , c'est ca d'etre pieds et poings lies devant les mickeys .
a écrit le 26/01/2018 à 10:00 :
Effectivement, le risque que la Russie envahissent la Suède (il faut remonter à Pierre Le Grand peut etre) est tellement grand qui faut ses missiles. Ensuite la soumission aux USA à un cout. Trump l'a dit, il faut que les européens paient le parapluie américain sous une forme ou une autre. Cela est comique de la part des suèdois grands donneurs de leçons.
Réponse de le 26/01/2018 à 14:10 :
c est pas parce que c est arrive il y a longtemps que ca ne peu pas arriver demain... avant 1870 on avait pas ete envahi par les allemands depuis la chute de l empire romain ! apres on la ete 3 fois (1870,1914,1939)

Pour le reste, Poutine ne cache pas ses ambitions beliqueuses et les voisins de la russie ont deja eut l occasion de tester (pologne, pays balte, finlande) et plus recement Ukraine
Réponse de le 27/01/2018 à 10:27 :
Depuis 1870 on a été envahis par l'Etat prussien devenu l'Allemagne.
Auparavant aussi, mais avant ça s'appelait la bavière, la prusse, la saxe, l'autriche, ... Avec moins de réussite car on était plus nombreux.
a écrit le 26/01/2018 à 9:07 :
La vente de "protection" contre le méchant Russe s'apparente à du racket. On sent bien que les USA imposent leur choix sans aucune possibilité de négociation. Et l'Europe consent avec un soupçon de connivence... Il n'y a aucune raison objective pour que la Russie décide de balancer des missiles sur l'Europe. Cela n'a aucun sens.
Réponse de le 26/01/2018 à 15:34 :
Si , Si les méchants russes qui se dopent sont capables de tout !
Réponse de le 27/01/2018 à 13:50 :
Entièrement d'accord avec Dingo.
a écrit le 25/01/2018 à 21:30 :
Mais les US achetent aussi des armes suedoises, leur fournissent un soutient pour leurs reacteurs d'avion et les laissent vendre leurs gripen qu'ils pourraient tuer facilement.

M3 Carl Gustaf (anti tank portable) :

"This weapon system is a game changer for the American warfighter," John Belanger, a spokesperson for Saab, which manufactures the gun, told FoxNews.com. “Additionally, the M3 will provide our soldiers a cannon-caliber weapon that will reduce the dependence and cost associated to artillery and air support. Commanders now can deploy his units to any combat environment without overburdening his soldiers or need to trade lethality for portability.”
a écrit le 25/01/2018 à 20:45 :
La vraie question à se poser est celle-ci : quel est cet ennemi tant redouté qui nécessite l'achat par un pays européen de matériel de guerre extrêmement meurtrier, à hauteur de 2,5 milliards d'euros ? On se croirait à la veille d'une guerre mondiale, ni plus ni moins. Est-ce la Norvège voisine, le Danemark, les pays baltes, ou encore la Finlande ? Cette frénésie d'achats d'un armement très lourd, a quelque chose de surréaliste.
Réponse de le 26/01/2018 à 0:18 :
Lorsque la Russie cessera de dépenser 5 % de son PIB en armement offensif, il est probable que ses voisins cesseront leur acquisition en arme défensif.
Réponse de le 26/01/2018 à 10:06 :
Combien dépensent les USA de leur PIB en armement offensif ?
Et la Russie n'a pas le droit de se défendre contre les troupes américaines qui encerclent son territoire ?
Réponse de le 26/01/2018 à 14:12 :
extrement meurtrier les patriot ?

c est une arme anti missile, donc ca ne tue personne mais evite des morts. En plus c est assez peu efficace, ceux qui ont ete mit en oeuvre contre les vieux missile de Saddam ont ete peu performant (le gros des missiles de saddam n ont pas ete detruit pas les patriots)
a écrit le 25/01/2018 à 20:29 :
J'aime beaucoup la fin : "on négocie avec les américains, mais vous gardez votre offre au chaud". Ca me rappelle un candidat de l'ile de la tentation qui a dit à sa copine " je pense que xxx, en fait c'est elle la femme de ma vie. J'essaie avec elle, mais si ça marche pas, je reviens avec toi, hein? tu comprends?"

ben mon chou.... si c'est la femme de ta vie, vas y, mais si c'est pas moi, ne revient pas ensuite !

c'est exactement la même chose : on va essayer d'acheter américain, mais bon, si ça marche pas avec eux, on fait l'Europe hein ?

Et tu veux aussi des conseils pour acheter un cadeau pour ta maitresse, mon choux ?
a écrit le 25/01/2018 à 19:54 :
on arrive à des situations bizarres où le prix de l'anti-missile est supérieur à celui du matériel qu'il conviendrait de reconstituer si le missile atteignait (statistiquement parlant) sa cible. On me dira que la vie humaine n'a pas de prix... Ce qui est doublement faux. D'abord, en achetant des anti-missiles, on n'achète pas autre chose. Ensuite, la dissuasion se joue au moins autant sur la crédibilité à encaisser des coups, que sur celle à les éviter.
a écrit le 25/01/2018 à 18:51 :
Bon débat sur LCP hier durant lequel un intervenant disait que ce sont les pays qui fabriquent les armes qui font la politique géostratégiques et pas les pays clients.

Or si les européens commencent à acheter des missiles patriotes et des drones américains on peut dire que c'est mort en ce qui concerne l'influence politique du continent, ou bien est-ce du fait que justement il n'y ai aucune puissance politique en europe qui fait que du coup on achète aux américains ?

Voilà une bonne question mais qui ne peut que déboucher sur l'incompétence de l'UE.
a écrit le 25/01/2018 à 18:46 :
A la belle Europe, des propositions européennes moins cher que les States, mais on achète US quand même. Les US n'ont pas ce scrupule, il achète US. A la Suède et l'Europe, comme la Pologne; le beurre, l'argent du beurre, la papier pour envelopper le beurre et la crèmière, ils veulent tout, mais pas payer. A quand le Suexit et le Poloxit.
Réponse de le 25/01/2018 à 20:15 :
@8889A - .."A quand le Suexit et le Poloxit.." faut pas rêver !! le frexit sera bien plus efficace et sous contrôle.
a écrit le 25/01/2018 à 17:55 :
C'est comme le Grand Paris, la facture prévue dépasse très largement les prévisions et provisions initiales.
Étonnant de choisir un système vu le budget sans avoir la facture finale. Sinon ils vont nous acheter des Rafale les yeux fermés. :-)
a écrit le 25/01/2018 à 17:41 :
"choisi par le ministre de la Défense suédois, Peter Hultqvist. Beaucoup plus cher qu'elle ne l'avait imaginée au départ".

Elle a donc choisi ce système en imaginant un prix ?
a écrit le 25/01/2018 à 17:32 :
Il fallait s'y attendre et puis c'est tellement mieux "américain"...nos amis suédois sont vraiment des patriotes de l'union européenne !
Que de vilains arrangements et de compromissions ....derrière tout ça .
a écrit le 25/01/2018 à 17:08 :
Je savais que la famille royale avait une origine française; il semble que le "ministre de la défense" le soit aussi: il ne sait pas compter!...
Réponse de le 26/01/2018 à 0:24 :
Et vous, vous ne savez pas écrire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :